Jijel : La convention CNAS-médecins traitants fait grimper les tarifs de la consultation.

Portrait de MedSouilah
Share this
Les tarifs de consultation dans le cadre de la convention CNAS-médecins traitants ont été revus, depuis le début de ce mois de novembre, à la hausse.
Les nouveaux coûts retenus pour le remboursement sont de l’ordre de 400 DA pour une consultation chez un médecin généraliste, et 600 DA chez un spécialiste, soit une hausse respective de 150 et 200 DA.

 


Ce coût est majoré de 50% si la prescription médicale comporte des produits de générique ou fabriqués localement. Un bonus de 350 DA est accordé trimestriellement à tout médecin faisant de la prévention pour ses patients contre l’alcoolisme, la toxicomanie et le tabagisme, a indiqué un responsable de la CNAS. Cette hausse concerne également les actes médicaux qui gagnent jusqu’à 50% dans certains cas, selon notre interlocuteur; 41 praticiens entre généralistes et spécialistes, sur une centaine installés à titre privé dans la wilaya de Jijel, ont déjà signé cette convention qui concerne la catégorie des retraités et de leurs ayants droit.

 

Rappelons que lors d’une rencontre d’information à l’occasion du lancement de cette convention au mois d’octobre de l’année dernière, soit avant la révision à la hausse des tarifs de consultation, l’ensemble des praticiens ont unanimement rejeté les clauses contenues dans le contrat qui leur a été proposé. Certains ont dénoncé l’interférence de l’administration dans le choix thérapeutique du praticien en lui «conseillant des génériques en contrepartie de quelques dinars». Faute d’un syndicat qui l’unisse, la corporation des praticiens privés est divisée. Certains confessent que les médecins concernés critiquent la démarche de la CNAS, mais pourtant n’hésitent pas à aller signer la convention en rangs dispersés.                                                             

  

Zouikri A. elwatan

 

Jijel.info