Ce que l’on sait de l’attentat dans une station balnéaire de Côte d’Ivoire.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Des assaillants lourdement armés ont attaqué, dimanche 13 mars à la mi-journée, au moins trois hôtels de la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, située à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Abidjan, et très fréquentée le dimanche par les familles ivoiriennes et les expatriés occidentaux. L’attaque a été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

Six assaillants ont été tués selon le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, qui s’est rendu sur les lieux. « Les ratissages sont en cours » pour en retrouver d’éventuels autres, a ajouté le ministre de l’intérieur, Hamed Bakayoko. Au moins seize morts, dont un Français.

Quatorze civils et deux soldats des forces spéciales ont été tués dans l’attaque, selon M. Ouattara.
Confirmant la présence d’au moins un Français parmi les victimes, le chef de l’Etat français, Français Hollande, a quant à lui dénoncé un « lâche attentat ». Il a également assuré la Côte d’Ivoire du « soutien logistique et de renseignement » de la France pour retrouver les « agresseurs » qualifiés de « terroristes » par le gouvernement ivoirien.
Attaque de plusieurs hôtels

Vers 13 heures, heure locale, des coups de feu ont éclaté aux abords de la plage de Grand-Bassam, à proximité des nombreux hôtels du secteur. « Ça tire sur tout le monde sans tri. Ils avancent d’hôtel en hôtel », a indiqué un témoin au site Connection ivoirienne.
« J’ai vu deux assaillants armés, deux jeunes africains en jeans et T-shirt », raconte également au Monde Lacina Ouattara, employé à l’hôtel Wharf qui borde la plage.
« Ils venaient de la plage. Ils ont d’abord tiré sur des jeunes à la plage, [en face de l’hôtel] l’Etoile du sud, puis ils sont allés à la Paillote. Ils sont passés devant notre hôtel mais ne se sont pas arrêtés. Les tirs ont duré une heure, une heure et demi. On est restés réfugiés dans l’hôtel, enfermés dans les chambres pendant trois heures avant que la police arrive et installe un corridor pour évacuer les clients. »
Préférant garder l’anonymat, un responsable militaire sur place a précisé au Monde que « les assaillants étaient jeunes et exigeaient que leurs victimes crient Allah Akbar avant de les abattre. » Les terroristes ont abandonné une partie de leur équipement, dont la photo circule sur Twitter : trois grenades et des chargeurs de kalachnikov.

La police a investi massivement le secteur. Des véhicules militaires, transportant des mitrailleuses lourdes, et des chasseurs traditionnels dozo armés sont arrivés sur les lieux de la fusillade. Le responsable militaire interrogé par Le Monde Afrique a regretté le manque d’un appui aérien pour ces opérations. Le pont, qui relie la partie historique de la ville à la lagune sur laquelle se situent la plupart des hôtels, a été coupé à la circulation.

Au moment de l’attaque, le Musée national du Costume de Grand-Bassam, installé dans l’ancien palais du gouverneur, non loin l’hôtel Koral Beach, recevait une délégation américaine accompagnée par un diplomate de l’ambassade des Etats-Unis à Abidjan. Le convoi du diplomate américain a pu quitter la ville vers 17 heures locales sans déplorer de victimes.

Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) revendique l’attentat

La branche médiatique d’AQMI a revendiqué dimanche soir l’attaque de la plage de Grand Bassam. Le groupe djihadiste a cependant évoqué seulement trois assaillants, alors que les autorités ivoiriennes ont parlé de six terroristes.

Cellule de crise

Sur son site internet, le consulat général de France à Abidjan demande aux ressortissants français notamment de ne pas se déplacer entre Assine, Bassam et Abidjan « pour ne pas gêner l’action des forces de l’ordre ».

L’ambassade a également mis en place une cellule de crise, joignable au 00 225 20 20 05 44.

Le Monde.fr avec AFP et ReutersLe 13.03.2016 à 16h01
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/03/13/cote-d-ivoire-tirs-sur-la-plage-de-grand-bassam_4881994_3212.html#MMoBeomh7u38uJkL.99

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • La plage Challat ou Krama.
    MedSouilah MedSouilah 16.08.2017 20:03
    Pour la ferme d'Andreu, on la surnomme Bordj Blida, depuis bien longtemps, dont nous avons déjà parlé ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    MedSouilah MedSouilah 16.08.2017 19:54
    Salut JJ Donc: Résumons...Les Jijellis de la ville, les anciens bien sur, connaissaient parfaitement ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    Igel Igel 16.08.2017 18:15
    J'avais seulement cité Andreux pour montrer l'évolution des appellations. Le sujet ici sont eschalath ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    jijel.jijel jijel.jijel 16.08.2017 17:11
    Pour ceux qui n'ont pas eu l'opportunité de voir des chalands (èchallat dans le port de Jijel, ce ...

    Lire la suite...

     
  • Le président Bouteflika met fin aux fonctions de Tebboune et nomme Ouyahia Premier ministre
    khelifabenali khelifabenali 16.08.2017 15:37
    la guerre des clans dans la haute sphere ne va pas s'éstomper jusqu'a 2019 d'ici là on pourrait avoir ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    fly1 fly1 16.08.2017 15:36
    Raison de plus que c faux , à Jijel les chalets on les appelle "Abrarek"ou le mot français jijelianisé ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    fly1 fly1 16.08.2017 15:26
    Oui Jj c'est Andreu , et avant lui c'etait la famille Debz.et apres 1962 (et khalotta jalota , des ...

    Lire la suite...

     
  • Une image de Challat...
    christine hamad christine hamad 16.08.2017 14:23
    Le calme et la sérénité, oui, ca existe dans les églises, moi j'ai aimé beaucoup le duomo de Milano ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    MedSouilah MedSouilah 16.08.2017 13:01
    Enfin je peux me tremper. Mais croyez moi, la maison la plus près à cette plage, est la mienne. Nous ...

    Lire la suite...

     
  • Tourisme À Jijel : À l’ère des plages-dortoirs
    Igel Igel 16.08.2017 11:35
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Seul_sur_Mars_(film)

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    Igel Igel 16.08.2017 09:26
    Voilà donc une question avec une réponse claire. Effectivement, le chaland se disait eschala en jijli.

    Lire la suite...

     
  • Lettre de Hassiba Benbouali à ses parents ...
    Igel Igel 16.08.2017 09:19
    Que faut-il dire à celles et ceux qui ont offert leurs vies pour l'indépendance de ce pays à la vue de ...

    Lire la suite...

     
  • Lettre de Hassiba Benbouali à ses parents ...
    saladin saladin 16.08.2017 08:58
    "…nous sommes pleins de bonne volonté et des frères meurent tous les jours pour conduire leur pays à ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    fly1 fly1 16.08.2017 08:47
    Avant que Andreux (qui habitait rue Marsan en face Dar Belferyani) n'ait pris cette ferme qui porte son ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    jijel.jijel jijel.jijel 16.08.2017 07:37
    Le nom correct est Andreu sans X final.

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    fly1 fly1 16.08.2017 06:58
    Tout à fait d'accord avec vous , JJ et Igel, les ilots et leur forme geometrique evoquaient pour les ...

    Lire la suite...

     
  • Une image de Challat...
    Foughali Foughali 16.08.2017 00:13
    Salut Christine Non, je ne suis pas allé à l'église Je voulais juste dire que c'est un jour férié ...

    Lire la suite...