SOUVENIR D’ENFANCE…ANNEES 50.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Un éclair déchira soudain dans la soirée le lourd ciel d’automne et le fracas assourdissant du tonnerre s’abattit aussitôt sur Jijel, plongeant comme de coutume, notre ville dans le noir : Plus d’électricité.. ! Une vieille tante s’écria aussitôt : « Il n’ y a plus de lumière..! (pour ceux qui ne s’en seraient pas aperçu)… S’en suivit aussitôt, une pluie torrentielle à grosses gouttes…
Dans les rues obscures, des ombres courraient dans tous les sens s’abriter sous les balcons providentiels des maisons ou les vérandas des boutiques. Dans les maisons, on cherchait déjà les bougies ou on allumait des lampes à pétrole.


Chez notre voisin, on pouvait suivre de loin le combat en l’écoutant jurer à la recherche de la boîte d’allumettes. En plus, le Docteur Chabriat (Allah Yrahmou pour tout ce qu’il a fait, plus particulièrement à la population arabe), n’allait pas tarder à arriver pour la «piqûre». Sous la pluie ou la grêle, de jour comme de nuit, toujours fidèle à ses malades avec sa lampe électrique et sa sacoche médicale…
Dans notre maison à cour ouverte au ciel, il se formait déjà le « lac » de notre paradis enfantin où de jour, on jouait aux petits bateaux. Dehors dans la rue, c’était plutôt la course aux allumettes dans les caniveaux. Décidément, la fête de Lalla Mèntère effectuée la veille par des processions de fillettes qui chantaient de maisons en maisons dans les rues de la ville, avait encore «rapporté»…
Des mains agitées derrière les portes entrouvertes, leur tendaient alors des morceaux de sucre, un peu de semoule ou un peu d’huile pour la Baraka…
La nuit précédente, l’atmosphère était doublement pénible. D’abord, l’attentat de l’après-midi sur la personne d’un juge avec le sinistre hurlement de la sirène de la ville puis la rafle des civils au stade, qui s’en suivit. Ensuite, la chaleur humide qui écrasa sans distinction, la ville et la population jusqu’au milieu de la nuit…
Assis alors dans le noir sur des «bssat» sous le jasmin, mon père, mes oncles et les aînés Allah Yarhamhoum, commentaient doucement, les évènements du jour. Le neveu à mon père, Ahmed, qui avait participé à l’attentat, avait immédiatement été ramené par mon frère, Allah Yarhamhoum pour le planquer cette nuit-là chez nous : Bonsoir l’ambiance.. !
Il y avait ce soir-là en tout, deux pères de famille et sept «jeunes», sans évoquer nos mères et tantes qui habitaient notre maison familiale.
Je me rappellerai toujours de la peur sur certains visages paisibles. Si par malheur il y avait eu cette nuit-là une «balance», les Harkis ou les Paras auraient fusillé devant la porte comme de coutume, tous les aînés…
Je disais donc, que la pluie tombait tellement que les femmes chaussaient leurs cabcabs di Boucif (sabots de bois fabriqués par 3èmmi Boucif Allah Yrahmou) pour se déplacer…
Au fond de notre pièce, ma tante (Allah Yarhamha) allait bientôt après le dîner, commencer à nous raconter selon l’humeur, soit des histoires de Jeha, soit des histoires d’ogres et de fantômes qui faisaient peur…
Surtout qu’en conclusion, lorsqu’ elle menaçait que les enfants désobéissants pouvaient se faire croquer les pieds pendant leur sommeil, elle me regardait étrangement en biais…

Daoud NAFA
France
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires   

Foughali
# Foughali 02-02-2017 16:14
Salut Daoud
Merci pour le partage
A chacune de tes histoires, je replonge dans ma petite enfance, et je me revois au bled....
Merci de perpetuer notre histoire.

Tu me fais penser aux conteurs d'histoires des villages africains, assis au milieu d'un cercle d'enfants qui écoutent attentivement, tout en ayant peur de la suite .....

C'est super bien....Keep going

:lol:
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:31
    Salut Christine Oui, le plastique n'est pas écologique.... Mais, c'est moins cher que le sac en papier ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:25
    Salut Christine Je pense que tu blagues en disant que les autorités ne sont pas compétentes... C'est ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: La sagesse
    saladin saladin 18.01.2018 14:12
    Tout-à-fait Mohamed ! Nos parents ont vraiment compris le sens profond de la vie. C’est la raison ...

    Lire la suite...

     
  • ARRÊT SUR IMAGE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:18
    Vous avez raison, on a l'impression que pas beaucoup des gens travaillent, les rues sont toujours ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:13
    Les sacs en papier sont beaucoup plus bon pour l'environnent, c'est aussi facilement a recyclé ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:05
    Peut-être les autorités sont pas compétent ?!

    Lire la suite...

     
  • Vieilles illustrations de Gigeri. Jijel
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:03
    C'est un très belle témoin a l'histoire de Jijel! Je trouve les photos magnifique !

    Lire la suite...

     
  • VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS...
    MedSouilah MedSouilah 16.01.2018 19:46
    Une remarque à nos chers lecteurs Les articles publiés au portail: http://www.jijel.info/fr/ , donnent ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    malek malek 16.01.2018 04:31
    Bonjour. Ce que je ne comprends pas pourquoi les autorités compétentes n'interviennent pas en sévissant ...

    Lire la suite...

     
  • Interview avec Meriem Zenir la joueuse de tennis
    lecretois lecretois 14.01.2018 20:21
    En termes d’objectifs,les effectifs pouvant atteindre 100 licenciés toutes catégories confondues, de ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    El khettabi El khettabi 11.01.2018 20:46
    Bonjour Et encore ! vous n'avez pas vu l'état du centre ville suite aux nouveaux travaux de réhabilitation ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    Foughali Foughali 11.01.2018 15:06
    Bonjour c'est vrai que la situation est critique, mais pas désespérée! Le citoyen algérien est fatigué ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    Foughali Foughali 11.01.2018 14:58
    salut nostalgie Ce que je vois c'est juste un manque chronique d'entretien des routes, des trottoirs ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    lecretois lecretois 11.01.2018 12:21
    Les artères de notre quartier « Ben Achour » demeurent impraticables, depuis des mois, où notre ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    MedSouilah MedSouilah 11.01.2018 12:12
    L'image parlante, c'est celle qui est dans le sujet: Un petit montage qui représente le calvaire pour ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    nostalgie nostalgie 11.01.2018 10:26
    mon si beau .....ces images me font beaucoup de peine.....tu ne seras plus jamais comme avant....dieu ...

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    Foughali Foughali 10.01.2018 13:05
    salut cousin Alors, et nous les non arabisants et autres zmigris..... que devons nous comprendre ?

    Lire la suite...