El Milia (Jijel) : Les oiseaux de l’angoisse

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Pour les habitants de la rue du 1er Novembre, la vie n’est plus qu’un épisode de souffrance et d’angoisse, avec la pollution engendrée par une colonie de hérons garde-bœufs qui y ont élu domicile.
Cette souffrance est dénoncée par des voix qui se sont lassées de s’adresser à qui de droit à El Milia, où rien n’a été engagé pour chasser ces oiseaux. «On ne respire plus que les odeurs de fiente, acide et répugnante dans nos maisons, nous sommes exposés aux pires des maladies respiratoires et dermatologiques», se lamentent des résidents de cette rue.

«On a eu sur nos têtes et dans nos balcons et terrasses des serpents, des grenouilles et toutes sortes de ce qui peut être la nourriture de ces oiseaux qui la laisse tomber de leurs becs lorsqu’ils survolent nos maisons pour rejoindre cette colonie», se plaint, pour sa part, un autre habitant.
Longeant le célèbre square de la ville, un lieu de verdure et de quiétude, cette rue est en voie de perdre l’essentiel de ce qui fait sa beauté parmi les arbres et la végétation de ce qu’elle compte. Sur les lieux, on peut être témoin d’une catastrophe écologique causée par ces oiseaux, qui rappellent, de par l’angoisse qu’ils donnent aux habitants, le célèbre film d’Alfred Hitchkok. «A chaque tombée de la nuit, c’est l’angoisse pour nous, c’est plus de souffrance et d’odeur de fiente, ces oiseaux, c’est notre cauchemar», clame-t-il.
Outre une végétation qui a subi les ravages des fientes de ces échassiers, les arbres ont perdu leurs feuilles. Il ne reste plus qu’un sol découvert jonché de plumes et des déchets de ces oiseaux. L’on s’interroge, par ailleurs, sur ce que va être le nouveau siège de la daïra, qui est en cours de construction tout juste à proximité où ces hérons se rassemblent.
En attendant l’ouverture de cette administration, qui peine, soit dit en passant, à voir les travaux de certaines retouches prendre fin, il est fort à parier qu’il sera pénible pour ses employés de supporter autant d’odeurs asphyxiantes. Il y a quelques années, des arbres ont été sciés tout autour de l’ancien et actuel siège de la daïra pour faire fuir ces oiseaux sans pour autant régler le problème de ces héronnières.odejjijel.org
El Watan 08/09/2016 Par Amor Z.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:31
    Salut Christine Oui, le plastique n'est pas écologique.... Mais, c'est moins cher que le sac en papier ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:25
    Salut Christine Je pense que tu blagues en disant que les autorités ne sont pas compétentes... C'est ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: La sagesse
    saladin saladin 18.01.2018 14:12
    Tout-à-fait Mohamed ! Nos parents ont vraiment compris le sens profond de la vie. C’est la raison ...

    Lire la suite...

     
  • ARRÊT SUR IMAGE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:18
    Vous avez raison, on a l'impression que pas beaucoup des gens travaillent, les rues sont toujours ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:13
    Les sacs en papier sont beaucoup plus bon pour l'environnent, c'est aussi facilement a recyclé ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:05
    Peut-être les autorités sont pas compétent ?!

    Lire la suite...

     
  • Vieilles illustrations de Gigeri. Jijel
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:03
    C'est un très belle témoin a l'histoire de Jijel! Je trouve les photos magnifique !

    Lire la suite...

     
  • VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS...
    MedSouilah MedSouilah 16.01.2018 19:46
    Une remarque à nos chers lecteurs Les articles publiés au portail: http://www.jijel.info/fr/ , donnent ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    malek malek 16.01.2018 04:31
    Bonjour. Ce que je ne comprends pas pourquoi les autorités compétentes n'interviennent pas en sévissant ...

    Lire la suite...

     
  • Interview avec Meriem Zenir la joueuse de tennis
    lecretois lecretois 14.01.2018 20:21
    En termes d’objectifs,les effectifs pouvant atteindre 100 licenciés toutes catégories confondues, de ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    El khettabi El khettabi 11.01.2018 20:46
    Bonjour Et encore ! vous n'avez pas vu l'état du centre ville suite aux nouveaux travaux de réhabilitation ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    Foughali Foughali 11.01.2018 15:06
    Bonjour c'est vrai que la situation est critique, mais pas désespérée! Le citoyen algérien est fatigué ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    Foughali Foughali 11.01.2018 14:58
    salut nostalgie Ce que je vois c'est juste un manque chronique d'entretien des routes, des trottoirs ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    lecretois lecretois 11.01.2018 12:21
    Les artères de notre quartier « Ben Achour » demeurent impraticables, depuis des mois, où notre ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    MedSouilah MedSouilah 11.01.2018 12:12
    L'image parlante, c'est celle qui est dans le sujet: Un petit montage qui représente le calvaire pour ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    nostalgie nostalgie 11.01.2018 10:26
    mon si beau .....ces images me font beaucoup de peine.....tu ne seras plus jamais comme avant....dieu ...

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    Foughali Foughali 10.01.2018 13:05
    salut cousin Alors, et nous les non arabisants et autres zmigris..... que devons nous comprendre ?

    Lire la suite...