L’extraction de l’huile d’olive à une ancienne époque…

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
La tradition n’est plus ce qu’elle était. Elle portait que l’olivier avait été le premier arbre dont les hommes eussent appris la culture.
Ce processus réalisé par nos mères et grandes mères, comprend deux étapes fondamentales : la préparation de la pulpe (broyage), mais de quelle manière ! suivie de la séparation de la fraction huileuse des autres composants solides et liquides (extraction proprement dite).
Sans oublier bien sur, le nettoyage des olives pour les séparer de la terre, des petits rameaux et des feuilles. Ce grand trou s'appelle, ElJabia, remplie avec de l'eau propre et de la patte des olives déjà broyées. Ensuite une femme rentre à l’intérieur pour remuer le contenu, et prendre l'huile dans un bol, et le placer à coté, pour le bouillir, en attendant l’évaporation de l'eau !
 

Commentaires   

Daykhabotros
# Daykhabotros 03-03-2015 13:10
Apparemment personne ne sait ce que c'est que Elemche (peau de l'olive )j'ai remarquée une chose entre el-milia et la Kabylie se trouve jijel les el miliens et les kabibyle ont beaucoup de choses en commun tradition nourriture plats (exemple Elemche boukhabouze boubakha boukhamare Lebkoule et méme quelques mots a jijel contrairement aux régions citées ils ne mangent pas les feuilles de navets Nass el- milia et les kabyles à partir du mois d'octobre c'est leur plat préférer il le mange soit avec de la galette ou mélanger au couscous
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 03-03-2015 14:30
Citer :
Apparemment personne ne sait ce que c'est que Elemche (peau de l'olive )
Si si ya Botros !
Nous conaissons parfaitement "Elemche".
Je me souviens qu'à une ancienne époque, ils viennent de Béjaia, l’acheter, pour une éventuelle utilisation des huiles de table
Signaler un abus
saladin
# saladin 03-03-2015 16:07
Citation en provenance du commentaire précédent de Daykhabotros :
Apparemment personne ne sait ce que c'est que Elemche (peau de l'olive )j'ai remarquée une chose entre el-milia et la Kabylie se trouve jijel les el miliens et les kabibyle ont beaucoup de choses en commun tradition nourriture plats (exemple Elemche boukhabouze boubakha boukhamare Lebkoule et méme quelques mots a jijel contrairement aux régions citées ils ne mangent pas les feuilles de navets Nass el- milia et les kabyles à partir du mois d'octobre c'est leur plat préférer il le mange soit avec de la galette ou mélanger au couscous



Si , si , Botros, comme Mohamed, je sais ce que c'est Elemche . On le mangeait avec ou sans galette . Un peu amer , mais ça passait quand même ... :-)
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 03-03-2015 12:57
Vieux souvenir...
Le message d'un ami
Mohamed,

Je ne sais pas si je t'ai déjà envoyé cette photo.
L'article sur les olives m'a fait penser à ce moulin.
C'était à Cavallo, en janvier 1968 et si je me souviens bien, c'est ou
c'était le "Moulin Zikara".
Bonne réception
Amitiés
Pierre
........................................................
Oui effectivement ce moulin se trouve à Cavallo, à quelques centaines de mètres de notre maison !
Chez nos amis, et voisins les Zikara
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 03-03-2015 11:55
Citation en provenance du commentaire précédent de saladin :
Salam Mohamed,
Salam Igilgilli,
Merci pour ce flash back sur la méthode ancestrale, dans l’extraction de l’huile d’olive.
Je dois avoir le même âge ou presque que toi Mohamed !
Il m’est arrivé, moi aussi d’attendre , au bord de d’Eljabia , jusqu’à ce que ma mère finisse le travail pour avoir ma ration d’huile d’olive et galette.
Je me souviens , de A à Z , de tout le processus .
Après la cueillette des olives qui peut durer des semaines, vient le tour de les bouillir, puis les faire passer sous El Guergaba pour les écraser, avant de les bien malaxer sous les pieds nus de nos mamans.
Vient le tour alors de mettre les olives écrasées et malaxées, par petits lots, dans Eljabia.
Ainsi à l’aide un bâton, ma mère, pieds nus à l’intérieur d’Eljabia, commence à remuer l’eau et on voit l’huile flôter qui sera minitieusment récupérer .
Après le produit sera bouilli, pour avoir une huile pure et délicieuse !
Galette chaude et huile d’olive , c’était pratiquement notre repas de tous les jours .
Faut-il oublier que c’était aussi , de ce que se nourrissaient les vaillants moudjahidin dans le djebel...


Salut d'Aladin
NIce to read you!
Concernant le processus '...
Je ne me souviens pas du lavage des olives, car comme tu le dis, il s'écoule des semaines voire des mois pour faire la cueillette .....pendant ce temps, les olives commencent à pourrir......
Toujours dans le processus.....Après l'extraction de l'huile, on récupère les déchets séchés pour s'éclairer.....il reste toujours un peu d'huile dans le mélange peau/noyau de l'olive....Te souviens tu de la lampe à huile?
En d'autres termes, nos parents etaient économes et écolos !
Elle était simple, Mais très belle la vie!
Signaler un abus
saladin
# saladin 03-03-2015 14:38
Citation en provenance du commentaire précédent de Foughali :


Salut d'Aladin
NIce to read you!
Concernant le processus '...
Je ne me souviens pas du lavage des olives, car comme tu le dis, il s'écoule des semaines voire des mois pour faire la cueillette .....pendant ce temps, les olives commencent à pourrir......
Toujours dans le processus.....Après l'extraction de l'huile, on récupère les déchets séchés pour s'éclairer.....il reste toujours un peu d'huile dans le mélange peau/noyau de l'olive....Te souviens tu de la lampe à huile?
En d'autres termes, nos parents etaient économes et écolos !
Elle était simple, Mais très belle la vie!


Salam Da Ahcéne,

Nice to read you, too… :-)

C’est vrai que j’envie énormément le style de vie de nos vieux parents, Allah yarhmahoum.
Un style de vie combien simple, pure et noble.
Ils vivaient du produit de la terre et de leurs mains.
Des gens libres , ils étaient … :-)
Signaler un abus
saladin
# saladin 03-03-2015 10:56
Salam Mohamed,
Salam Igilgilli,

Merci pour ce flash back sur la méthode ancestrale, dans l’extraction de l’huile d’olive.
Je dois avoir le même âge ou presque que toi Mohamed ! :-)
Il m’est arrivé, moi aussi d’attendre , au bord de d’Eljabia , jusqu’à ce que ma mère finisse le travail pour avoir ma ration d’huile d’olive et galette.
Je me souviens , de A à Z , de tout le processus .
Après la cueillette des olives qui peut durer des semaines, vient le tour de les bouillir, puis les faire passer sous El Guergaba pour les écraser, avant de les bien malaxer sous les pieds nus de nos mamans.
Vient le tour alors de mettre les olives écrasées et malaxées, par petits lots, dans Eljabia.
Ainsi à l’aide un bâton, ma mère, pieds nus à l’intérieur d’Eljabia, commence à remuer l’eau et on voit l’huile flôter qui sera minitieusment récupérer .
Après le produit sera bouilli, pour avoir une huile pure et délicieuse !
Galette chaude et huile d’olive , c’était pratiquement notre repas de tous les jours .
Faut-il oublier que c’était aussi , de ce que se nourrissaient les vaillants moudjahidin dans le djebel.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 03-03-2015 11:58
Oh la la quelle mémoire saladin !
Merci pour cet enrichissement d'un sujet qui restera gravé pour nos enfants !
Je l'ai déjà dit à Botros !
Quand il s'agit de coutumes, traditions et histoire, mais aussi, les souvenirs, je ne tarderais pas une seule seconde à publier !
C'est ma passion et c'est toute ma vie aussi ! :lol:
Bonne journée

Procédé rudimentaire d'extraction domestique de l'huile
Signaler un abus
saladin
# saladin 03-03-2015 14:45
Citation en provenance du commentaire précédent de MedSouilah :
Oh la la quelle mémoire saladin !
Merci pour cet enrichissement d'un sujet qui restera gravé pour nos enfants !
Je l'ai déjà dit à Botros !
Quand il s'agit de coutumes, traditions et histoire, mais aussi, les souvenirs, je ne tarderais pas une seule seconde à publier !
C'est ma passion et c'est toute ma vie aussi ! :lol:
Bonne journée

Procédé rudimentaire d'extraction domestique de l'huile


Ce qui m'a marqué le plus , Mohamed, c'était cette autonomie presque totale , de nos parents .
Ils ne vivaient que du produit de leurs mains et de la terre que Dieu ait mis à leur disposition.
C'est à méditer vraiment ...

Salam
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 03-03-2015 14:52
Citer :
Ce qui m'a marqué le plus , Mohamed, c'était cette autonomie presque totale , de nos parents .
Ils ne vivaient que du produit de leurs mains et de la terre que Dieu ait mis à leur disposition.
C'est à méditer vraiment ...
Oui Saladin !
Vous m'excusez, j'ai déplacé le sujet à la une, qui devient de plus en plus intéressant !
Effectivement à cette ancienne époque la femme rurale travaille comme les hommes d'aujourd'hui !
Elle se lève tôt le matin, et ne s’arrête que tard la nuit !
Signaler un abus
Chevalier
# Chevalier 03-03-2015 21:40
El Guerbeb oua Aguentour ! quelle merveille !
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 03-03-2015 12:04
Citation en provenance du commentaire précédent de saladin :
Salam Mohamed,
Salam Igilgilli,

Merci pour ce flash back sur la méthode ancestrale, dans l’extraction de l’huile d’olive.
Je dois avoir le même âge ou presque que toi Mohamed ! :-)
Il m’est arrivé, moi aussi d’attendre , au bord de d’Eljabia , jusqu’à ce que ma mère finisse le travail pour avoir ma ration d’huile d’olive et galette.
Je me souviens , de A à Z , de tout le processus .
Après la cueillette des olives qui peut durer des semaines, vient le tour de les bouillir, puis les faire passer sous El Guergaba pour les écraser, avant de les bien malaxer sous les pieds nus de nos mamans.
Vient le tour alors de mettre les olives écrasées et malaxées, par petits lots, dans Eljabia.
Ainsi à l’aide un bâton, ma mère, pieds nus à l’intérieur d’Eljabia, commence à remuer l’eau et on voit l’huile flôter qui sera minitieusment récupérer .
Après le produit sera bouilli, pour avoir une huile pure et délicieuse !
Galette chaude et huile d’olive , c’était pratiquement notre repas de tous les jours .
Faut-il oublier que c’était aussi , de ce que se nourrissaient les vaillants moudjahidin dans le djebel.

Faut pas exagérer ....les moudjahidines avaient droit au mouton qu'on égorgeait pour les nourrir.....quand ce n'est pas le veau ou le bœuf ( selon la taille du groupe....). Je me souviens qu'ils avaient même piqué les fusils de chasse des villageois....sans parler des jeunes filles qu'ils avaient engrossé!
Bonne journée .....
Tout n'était pas aussi beau, ni propre qu'on raconte.....
Signaler un abus
Daykhabotros
# Daykhabotros 03-03-2015 14:25
yahtik Assaha monsieur foughali il ne faut trop pousser le bouchon ils ne nourrissaient pas que de l'huile dolive (d'ailleurs a çette epoque il n'y avait pas autre chose que ça certains se sont bien goinfré l'ben zebda frais coqs œufs galette bien chaude couscous bien garni le peuple lui ne manger pas a sa faim car la devise c'était toute la nourriture pour les maquisards au détriment des enfants apres l'indépendance certains se sont engraissés ils n'avaient aucune reconnaissance envers ceux et celles qui les ont nourris il ya quelques années jai regardée un excellent sketch sur çe sujet le thème c'était la guerre de libération uncomedien disait que méme les ânes les cheveaux ont transportant les armes la semoule ect ect les chiens en aboyant surtout la nuit les francais ont finis par tuer les chiens et ordonner aux gens de ne plus en avoir notre pays à retrouver sa libération ? Graçe aux efforts de toutes et tous le peuple avait jouer collectif Yahasra
Signaler un abus
saladin
# saladin 03-03-2015 14:41
[quote name="Foughali"
Faut pas exagérer ....les moudjahidines avaient droit au mouton qu'on égorgeait pour les nourrir.....quand ce n'est pas le veau ou le bœuf ( selon la taille du groupe....). Je me souviens qu'ils avaient même piqué les fusils de chasse des villageois....sans parler des jeunes filles qu'ils avaient engrossé!
Bonne journée .....
Tout n'était pas aussi beau, ni propre qu'on raconte.....

Voyons Da Ahcène , :-)

je n’ai pas dit que tout était blanc, mais à ce que je me rappelle les moudjahidin, qui passaient par notre douar n’étaient pas aussi exigeants, que tu le dises …
Ils mangeaient ce que nous mangions, huile d’olive et galette.
Bien sûr,, il arrive que le douar égorgeait un bovin , mais c’était tout le douar qui mangeait de la viande, y compris les moudjahidin... :lol:
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 03-03-2015 07:17
Découverte d'objets archéologiques dans la wilaya de Jijel
Dans deux endroits différents, séparés par l'oued Djendjen, furent découvert des vestiges de constructions datant vraisemblablement de l'époque romaine, l'un à Bouafroune près de Oudjana, au sud de Taher, l'autre à l' Emir Abdelkader, au lieu dit L'M'ata.

image: http://www.jijel-archeo.123.fr/archeology/around_jijel/bouafroune/oudjanao.jpg

Vestiges à BouafrouneLes photos montrent dans l'une, un creux parfaitement rond d'ou part une légère rigole, dans l' autre, un vide creusé dans le rocher ayant un coin arrondi en demi-cercle, qui pourrait faire usage de plusieurs utilisations, collecte d'eau, sépulture, abreuvoir, élément d'une huilerie, etc... On ne sera pas totalement sûr tant qu'on aurai pas visité le site ou bien recueilli un avis autorisé de spécialistes. D'aucuns prétendent qu'ils ne sont pas très anciens, mais au regard de la qualité de la roche on pourrai ne pas être de cette opinion. Ils affirment même, que cet ensemble creusé et poli dans le roc, assez ancien, pourrait tout aussi servir à la préparation de l'huile d'olive... Mais dans des temps beaucoup moins reculés!

www.jijel-archeo




Signaler un abus
Daykhabotros
# Daykhabotros 02-03-2015 23:09
Çette tradition a disparue les femmes de notre époque ont peur d'abîmer leurs ongles et pieds dans çe trou d'environ un mètre de diametre les femmes remue les olives écraser à l'aide dun bâton ensuite prendre l'huile a l'aide dun récipient a El-Mila et ses environs et en Kabylie ils font aussi de la Tapenade (Lemche)
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 02-03-2015 21:33
Oui oui, Igilgili, chez nous, je me souviens très bien, elles rentraient pieds nus et remuaient, mais aussi presser cette olive ! Et, nous de petits enfants qui attendaient avec des morceaux de galettes, les premières extractions de l'huile Al Aaroussa ! :lol:
Un travail pénible, croyez moi !
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 02-03-2015 21:45
Bonsoir Mohamed,
A en juger par cette photo récente, ces moulins traditionnels existent toujours dans la région.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 02-03-2015 21:58
Excusez moi Igilgili, j'étais entrain de préparer un sujet sur cette petite fillette malade !
En effet, cette dernière image, nous a été transmise de oued z'hor !
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 02-03-2015 23:06
Merci pour l’info Mohamed,
Certaines régions d’Algérie donc, celles qui ont été les plus touchées par sauvagerie du colonialisme continuent d’utiliser ce procédé rudimentaire pour l’extraction de l’Huile d’olive.

Voici une autre photo en hommage à nos grands-mères..


Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 02-03-2015 23:09
Oui c'est exact !
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 02-03-2015 23:12
Malgré la très très longue nuit coloniale, nos grands-parents ont su garder la foi.



Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 02-03-2015 21:52
Citer :
Oui oui, Igilgili, chez nous, je me souviens très bien, elles rentraient pieds nus et remuaient, mais aussi presser cette olive ! Et, nous de petits enfants qui attendaient avec des morceaux de galettes,
Du « Bio » tout simplement yak .. :lol:
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 02-03-2015 22:11
Citer :
Du « Bio » tout simplement yak .. :lol:
Du Bio ? Plus mon ami ! Dans la région, ou on habitait, une trentaine de km, peut être plus de Cavallo, en allant vers les bénifoughales, c'est ce qu'on mangeait !
Mais, on avait droit aussi à une poche ou deux de noix !
Quand aux fruits, c'est l’abondance, notamment de bois ! :lol:
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 03-03-2015 09:07
Citation en provenance du commentaire précédent de MedSouilah :
Citer :
Du « Bio » tout simplement yak .. :lol:


Du Bio ? Plus mon ami ! Dans la région, ou on habitait, une trentaine de km, peut être plus de Cavallo, en allant vers les bénifoughales, c'est ce qu'on mangeait !
Mais, on avait droit aussi à une poche ou deux de noix !
Quand aux fruits, c'est l’abondance, notamment de bois ! :lol:
Salut cousin
Je confirme .....dans les années 50, nos mères n'avaient pas besoin de chaussures pour rentrer dans le trou et écraser les olives pour en extraire l'huile....elles rentraient jusqu'à la taille .....A la fin de la saison, elles avaient les pieds noirs....On disait que le contact des pieds avec l'huile guérissait les petites blessures dues aux chocs contre les pierres etc.....En effet, nos mères ne portaient pas de chaussures en dehors des fêtes et des voyages en ville....
Quant à nous, on ne portait les souliers que pour aller en classe!
Savez vous que sont devenus certains enfants de cette époque?
Beaucoup d'ingénieurs et cadres de haut vol.....avec des parents illettrés, comme les miens!
Bonne journée
P.S.: Que font les jeunes d'aujourd'hui, à quoi rêvent t'ils?
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 03-03-2015 14:39
Citer :
Salut cousin
Je confirme .....dans les années 50, nos mères n'avaient pas besoin de chaussures pour rentrer dans le trou et écraser les olives pour en extraire l'huile....elles rentraient jusqu'à la taille .....A la fin de la saison, elles avaient les pieds noirs....On disait que le contact des pieds avec l'huile guérissait les petites blessures dues aux chocs contre les pierres etc.....En effet, nos mères ne portaient pas de chaussures en dehors des fêtes et des voyages en ville....
Quant à nous, on ne portait les souliers que pour aller en classe!
Savez vous que sont devenus certains enfants de cette époque?
Beaucoup d'ingénieurs et cadres de haut vol.....avec des parents illettrés, comme les miens!
Bonne journée
P.S.: Que font les jeunes d'aujourd'hui, à quoi rêvent t'ils?
A comparaître y a cousin ces anciens à cette nouvelle génération, c'est comme comparer la mer à une rivière !
Oui oui, nous étions pieds nus, pauvres, des petits "montagnards", mais ne dit-on pas que c'est les petits ruisseaux qui font les grandes rivières...? :-)
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 02-03-2015 21:19
Citer :
Ensuite une femme rentre à l’intérieur pour remuer le contenu, et prendre l'huile dans un bol, et le placer à coté, pour le bouillir, en attendant l’évaporation de l'eau !
D’après le récit des anciens, les femmes rentraient pieds nus dans ce trou pour remuer et presser les olives.
Signaler un abus
saladin
# saladin 03-03-2015 10:53
Salam Mohamed,
Salam Igilgilli,
Merci pour ce flash back sur la méthode ancestrale, dans l’extraction de l’huile d’olive.
Je dois avoir le même âge ou presque que toi Mohamed !
Il m’est arrivé, moi aussi d’attendre , au bord de d’Eljabia , jusqu’à ce que ma mère finisse le travail pour avoir ma ration d’huile d’olive et galette.
Je me souviens , de A à Z , de tout le processus .
Après la cueillette des olives qui peut durer des semaines, vient le tour de les bouillir, puis les faire passer sous El Guergaba pour les écraser, avant de les bien malaxer sous les pieds nus de nos mamans.
Vient le tour alors de mettre les olives écrasées et malaxées, par petits lots, dans Eljabia.
Ainsi à l’aide un bâton, ma mère, pieds nus à l’intérieur d’Eljabia, commence à remuer l’eau et on voit l’huile flôter qui sera minitieusment récupérer .
Après le produit sera bouilli, pour avoir une huile pure et délicieuse !
Galette chaude et huile d’olive , c’était pratiquement notre repas de tous les jours .
Faut-il oublier que c’était aussi , de ce que se nourrissaient les vaillants moudjahidin dans le djebel...
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • La plage Challat ou Krama.
    MedSouilah MedSouilah 16.08.2017 20:03
    Pour la ferme d'Andreu, on la surnomme Bordj Blida, depuis bien longtemps, dont nous avons déjà parlé ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    MedSouilah MedSouilah 16.08.2017 19:54
    Salut JJ Donc: Résumons...Les Jijellis de la ville, les anciens bien sur, connaissaient parfaitement ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    Igel Igel 16.08.2017 18:15
    J'avais seulement cité Andreux pour montrer l'évolution des appellations. Le sujet ici sont eschalath ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    jijel.jijel jijel.jijel 16.08.2017 17:11
    Pour ceux qui n'ont pas eu l'opportunité de voir des chalands (èchallat dans le port de Jijel, ce ...

    Lire la suite...

     
  • Le président Bouteflika met fin aux fonctions de Tebboune et nomme Ouyahia Premier ministre
    khelifabenali khelifabenali 16.08.2017 15:37
    la guerre des clans dans la haute sphere ne va pas s'éstomper jusqu'a 2019 d'ici là on pourrait avoir ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    fly1 fly1 16.08.2017 15:36
    Raison de plus que c faux , à Jijel les chalets on les appelle "Abrarek"ou le mot français jijelianisé ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    fly1 fly1 16.08.2017 15:26
    Oui Jj c'est Andreu , et avant lui c'etait la famille Debz.et apres 1962 (et khalotta jalota , des ...

    Lire la suite...

     
  • Une image de Challat...
    christine hamad christine hamad 16.08.2017 14:23
    Le calme et la sérénité, oui, ca existe dans les églises, moi j'ai aimé beaucoup le duomo de Milano ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    MedSouilah MedSouilah 16.08.2017 13:01
    Enfin je peux me tremper. Mais croyez moi, la maison la plus près à cette plage, est la mienne. Nous ...

    Lire la suite...

     
  • Tourisme À Jijel : À l’ère des plages-dortoirs
    Igel Igel 16.08.2017 11:35
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Seul_sur_Mars_(film)

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    Igel Igel 16.08.2017 09:26
    Voilà donc une question avec une réponse claire. Effectivement, le chaland se disait eschala en jijli.

    Lire la suite...

     
  • Lettre de Hassiba Benbouali à ses parents ...
    Igel Igel 16.08.2017 09:19
    Que faut-il dire à celles et ceux qui ont offert leurs vies pour l'indépendance de ce pays à la vue de ...

    Lire la suite...

     
  • Lettre de Hassiba Benbouali à ses parents ...
    saladin saladin 16.08.2017 08:58
    "…nous sommes pleins de bonne volonté et des frères meurent tous les jours pour conduire leur pays à ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    fly1 fly1 16.08.2017 08:47
    Avant que Andreux (qui habitait rue Marsan en face Dar Belferyani) n'ait pris cette ferme qui porte son ...

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    jijel.jijel jijel.jijel 16.08.2017 07:37
    Le nom correct est Andreu sans X final.

    Lire la suite...

     
  • La plage Challat ou Krama.
    fly1 fly1 16.08.2017 06:58
    Tout à fait d'accord avec vous , JJ et Igel, les ilots et leur forme geometrique evoquaient pour les ...

    Lire la suite...

     
  • Une image de Challat...
    Foughali Foughali 16.08.2017 00:13
    Salut Christine Non, je ne suis pas allé à l'église Je voulais juste dire que c'est un jour férié ...

    Lire la suite...