El-Ancer 1956: Massacre de tous les mâles du village d’Oudjehane à Jijel

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ces faits ne sont pas tirés d’un film de fiction, mais d’une réalité vécue durant la guerre de Libération nationale. Des survivants, à l’image de Nour, témoignent et d’anciens appelés de l’armée coloniale, à l’instar d’André, confirment.

Le 8 mai 1956, du côté d’El-Milia, dans le Nord- Constantinois, une section de l’ALN s’attaque à une unité de l’armée coloniale sans faire de victime. Le 11 mai, jour de l’Aïd es-Seghir, l’armée coloniale procède à un ratissage auquel prendra part le 4e BCP stationné à El-Ancer. Une jeune fille d’Oudjehane qui se dirigeait vers la source d’eau, est harcelée par un militaire qui, cherchant à abuser d’elle, s’est isolé de ses collègues. Les cris de l’enfant alertent le père qui se précipite pour sauver sa fille des griffes de la bête.

S’ensuit une rixe entre lui et le soldat. Les collègues de ce dernier rappliquent et tirent à bout portant sur le père. Ce dernier est mortellement touché, mais une balle de la rafale touche aussi le soldat. Les faits seront maquillés par le capitaine commandant le 4e BCP en une attaque menée par les villageois contre la patrouille. Ce jour-là, tous les hommes du hameau d’Oudjehane présents dans le douar, dont des enfants, seront froidement exécutés. Le bilan officiel est de 79 morts pour une population de 300 personnes. Pour haut fait d’armes, le capitaine commandant le 4e BCP est décoré de la croix de la valeur militaire !
Ces faits ne sont pas tirés d’un film de fiction mais d’une réalité vécue durant la guerre de Libération. En effet, les faits de la guerre d’Algérie ne se limitent pas aux événements consignés dans les notes des 2e et 5e bureaux et archivées en France. Le dernier livre de Claire Mauss-Copeaux, La Source. Mémoires d’un massacre : Oudjehane, 11 mai 1956, est une enquête de terrain qui restitue un massacre, en partie prémédité, d’un village situé dans le Nord-Constantinois, dans la région de Jijel plus précisément. Un travail d’histoire qui, en plus des archives, se base sur le témoignage recueilli directement auprès des protagonistes de l’époque, à savoir des civils algériens victimes de la tragédie et des appelés de l’armée française en poste dans la région au moment des faits.
La genèse de cet ouvrage est elle-même une histoire unique dans son genre. Tout a commencé quand Nour, un des enfants des familles victimes du massacre du 11 mai 1956 à Oudjehane, s’est mis à la recherche de la vérité sur ce qui s’est réellement passé ce jour-là. Presque au même moment, de l’autre côté de la Méditerranée, à des milliers de kilomètres de ce village perdu entre Collo et Jijel, André, un ancien appelé de l’armée française, à l’époque en opération dans la région d’El-Ancer, s’était lancé, lui aussi, dans la quête d’une vérité plus objective que celle emmagasinée par la mémoire individuelle et moins subjective que celle véhiculée par la mémoire collective des combattants. Grâce aux nouvelles technologies d’information et de communication, les deux protagonistes de cette page de l’histoire sanglante du colonialisme se sont rencontrés sur la Toile. D’autres anciens appelés du 4e BCP se sont joints à ce travail de mémoire.
Un certain 11 mai 1956, nos protagonistes étaient dans le décor de l’événement, et chacun cherchait à démarrer à partir de ce qu’il avait entendu dire à l’époque pour jeter le maximum de lumière et de vérité sur les faits. À cette extraordinaire démarche de quête de la vérité s’est jointe l’historienne Claire Mauss-Copeaux pour nous offrir un ouvrage, provocateur pour les uns, réconciliateur pour les autres. “Dans ce récit d’histoire atypique, qui s’inscrit dans la continuation de mes recherches sur les mémoires de guerre, j’ai privilégié la parole des uns et des autres. Elle seule laisse entendre le difficile travail de deuil toujours en cours”, explique Claire Mauss-Copeaux. Et d’ajouter : “Parmi toutes ces voix, la mienne est présente, au milieu des autres. Je n’ai pas voulu la dissimuler.”
Un travail d’écriture de l’histoire qui a fait, aujourd’hui, de Nour, Azzedine, André et d’autres des amis réconciliés avec leur drame vécu un certain mai 1956. Lors de son travail de terrain à El-Ancer, nous avions eu le privilège d’accompagner l’auteure et historienne lors de certaines étapes. Claire Mauss-Copeaux fut admirative devant la grandeur de Doukha, cette femme victime du massacre d’Oudejhane, qui rappelait à l’historienne que si les massacres sont le fait du colonialisme, la France et le peuple français ne peuvent être ramenés juste à cet épisode. Toute une philosophie tant nécessaire pour un nouveau pacte d’amitié entre deux peuples et deux nations.

M. K. www.liberte-algerie.com

Commentaires   

saladin
# saladin 16-09-2017 19:04
Tuer de sang froid et par balles des innocents vieillards et enfants algériens, montre bien à quel point la haine aveugle, de ceux qui se disaient soldats de l’armée française, était devenue plus que sauvage.

Comment peut-on oublier des actes aussi barbares ?

Rahima Allah el Chouhada.
Signaler un abus
christine hamad
# christine hamad 18-09-2016 14:32
et encore, on fait se regardé a travers, et d'une mauvaise oeil, quand on parle de la revolution et de guerre de liberation! j'ai l'impression que il ya beaucoup des gens qui souhaitent que la france ou un autre pays etranger vient occuper l'algerie, vraiment des gens bizarre!
Signaler un abus
Igel
# Igel 16-09-2017 19:26
Ayez un peu de retenue madame, malgré votre compassion, vous ne pouvez pas réellement comprendre les horreurs subies par cette nation. Les dernières horreurs sont toutes récentes et ne répétez plus jamais que des Algériens souhaiteraient le retour de leurs bourreaux. Si vous l'entendez encore cela, changez de milieux car vous êtes en mauvaise compagnie.
Signaler un abus
christine hamad
# christine hamad 17-09-2017 10:34
Comme vous avez dit, malgré ma compassion pour un peuple qui a subi tout les horreurs de colonisateur français, je suis très réaliste, et je suis toujours révolte quand quelqu'un me raconte, que au temps des français c'était beaucoup mieux que maintenant.
Vous avez dit ce la mauvaise compagnie??
Ou se trouve la bon compagnie alors!!
Ils ont tous décédé ou quoi?
Pendant je connais quelques personnes âgée, qui ont fait la prison pendant l'occupation française, et ont subi autres horreurs de la part de l'armée français, mais beaucoup d'entre eux sont très déçue du développement après indépendance !
Signaler un abus
Igel
# Igel 17-09-2017 15:01
Chacun(e) de nous doit se rendre à l'évidence que le bon sens nous a oubliés et également que rien ne se fait tout seul et sans effort, avec des paroles.
Allez à Barcelone ou à Nice ou Marseille pour reprendre des villes qui étaient similaires à Alger, mettez-vous à la terrasse d'un café et vous ferez des rencontres agréables d'un jour.
Trouvez des amis de confiance est un parcours plus ardu et pas un but en soi. Alors voilà, les Algériens que vous rencontrez sont toujours en pleine névrose, vous n'avez qu'à voir ce qu'ils font de leur propre pays, de leurs villes et des rues qui portent le nom de leurs chahids et chahidathes. Il est évident qu'ils ne se reconnaissent plus en rien. Et quand ils disent qu'ils trouvent qu'avant (sous la France) c'était mieux, ils ne savent pas de quoi ils parlent à moins d'avoir plus de soixante ans et ils sont déjà proches de la sénilité. Donc, ils doivent parler de l'après-guerre. De la période où l'ordre régnait et où l'Algérien, non-aligné, faisait ses pas tout seul et notre président actuel invitait Arafat à monter sur l'estrade des Nations Unies. Et puis, ceux qu veulent partir, à tors ou à travers n'ont qu'à partir en France (toujours la France) et ceux qui y sont et veulent y rester, n'ont qu'à y rester. Ainsi va la vie, on ne peut compter que sur soi-même. Petit reproche sans méchanceté: Votre français (cette langue que vous détestez) ne s'améliore pas quand vous partez en vacances.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 18-09-2017 10:41
Salut igel
Je pense que tu voulais dire que "nous avons perdu le bon sens", ou "nous avons oublié le bon sens" , et Non l'inverse....
Par ailleurs, je voudrais témoigner de la sympathie à christine Hamad et à son francais...
En effet, Christine est anglophone et je me souviens d'avoir été un de ceux qui lui ont conseillé d'essayer de poster en francais, pour être comprise d'un. Plus gêna nombre de membres.
Je pense que son francais s'est considérablement amélioré, même s'il reste perfectible.....
Je me souviens de ses premiers commentaires, j'avoue qu'il fallait faire des efforts pour essayer de les déchiffrer....
Je dirais que ce n'est plus le cas......et je voudrais lui dire de continuer à fréquenter le portail ....
Pour illustrer mon exemple : quand je suis arrivé à Boston avec mon anglais scolaire, j'avais beaucoup de mal à suivre des cours, et même à survivre dans la vie courante....quelques années plus tard, j'ai fini par me débrouiller , tout en restant au niveau d'un "first generation american...", qui voulait dire poliment....un étranger ou migrant....

Last but not least, je suis d'accord avec le fond de ton point de vue et de ton analyse....
Bonne journée
Signaler un abus
christine hamad
# christine hamad 18-09-2017 14:19
Salut, mr.foughali, merci beaucoup pour votre sympathie, et pour votre back-up.vous semblez d'être mon seul et unique sauveur sur cet portail.
Donc, vous habitez Boston?? Moi aussi, j'ai une grand-tante la bas avec sa famille, très élégant et belle ville!
Peut-être Jijel seras un jour comme ca, qui sait??
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 18-09-2017 18:09
Salut Christine
Je pense qu'il y a d'autres membres qui apprécient vos efforts et vos contributions .
Concernant mon lieu de résidence....
J'ai passé pas mal de temps aux USA, mais j'ai toujours eu un port d'attache en France....
De nos jours, je vis dans le sud de la France....tout près de Marseille...A CAUSE DU SOLEIL ET DU CIEL BLEU ÉTOILÉ ....
Bonne soirée
:lol:
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 18-09-2017 19:32
Bonsoir Christine

Continuez à participer en commentant les différents sujets, en essayant de donner un plus à nos efforts.
J'interviens rarement en commentaires, mais, j'apprécie beaucoup vos interventions...
Au plaisir de vous relire.
Signaler un abus
christine hamad
# christine hamad 19-09-2017 18:57
Merci pour votre encouragement, c'est très gentil de votre part.
Je va essayer de faire mon mieux !
Merci encore!
Signaler un abus
Igel
# Igel 18-09-2017 20:16
Bonjour madame, mon allusion à votre français n'était pas du tout négatif. Au contraire, c'était une manière de vous tendre la main. Je me rends compte que je n'ai pas pris le temps de penser que cela puisse vous froisser. Je me rappelle que j'apprenais l'anglais, à chaque séjour prolongé hors de GB, je perdais un peu de mon anglais. En aucune manière je ne souhaiterais vous donner l'impression d'etre une personne désagréable et surtout pas envers une inconnue. Alors, comme on dit chez nous tocca. Votre sauveur des eaux calmes pourra vous expliquer ce merveilleux geste des enfants de Jijel
Signaler un abus
christine hamad
# christine hamad 19-09-2017 11:02
Bonjour, je crois on a un petit mal étendue sur la main, je me sent pas du goût vexé par vos commentaires a mon egard, et je suis persuade que vous êtes pas un personne désagréable !
Moi j'aime discuté sur des différents sujets, même si c'est -hot- parfois, c'est beaucoup plus stimulant que le oui,oui,oui- diseur, moi, je suis un peu rebelle, donc, je parle franchement mon opinion, direct, simple, honnêtement.
La langue française et moi, c'est un longue histoire, depuis mon oncle m'a bombardé avec les livres du Simone du Beauvoir, a l'âge de 10/11 ans j'ai commencé a lire le français, MAIS, a l'époque n'était pas engagé politiquement, et j'ai ne pas eu beaucoup d'information sur les pratiques des français pendant leur colonisation des autre pays, particulièrement, l'Algérie. J'ai eu une camarade de classe, qui était née ici, en Algérie, et ils ont quitté 2mois avant indépendance. Donc pour eux, tout était bien bien sur,mais après j'ai m'informe et lu beaucoup des choses sur leur actes criminels, inhumain, avec les peuples colonisé, j'ai eu des frissons, donc, avec les colonisateurs, j'ai aussi méprise cet langue.
On peut dire, c'est un peu psychique.
Mon sauveur qui vit dans les eau calmes, sûrement comprend aussi que ce que je veut dire.espérons, chez nous, en Algérie, les eaux restent calmes aussi.
Je vous souhaite encore une bonne journée !
Merci pour votre patience!
Signaler un abus
Igel
# Igel 19-09-2017 13:37
Cela est très réconfortant de constater que je m'étais guère trompé sur la latitude et la grandeur de votre esprit. Je respecte également votre oncle, un illustre inconnu qui voulait probablement vous faire grandir vite pour avoir le plaisir d'entamer avec vous des débats passionnés jusqu'à tard dans la nuit. Oui, l'Algérie française est une page de l'histoire du monde. Une histoire obscure, pleine d'horreurs. J'ai deux soeurs adoptives, orphelines à 3 et 4 ans. Leur père a été abattu sous leurs yeux, leur maman blessée s'est traînée jusqu'à la route, se vidant de son sang. Ces grandes soeurs n'ont aucune animosité, aucune amertume, elles ont survécu. C'est l'essentiel, non? Voilà, pour cette tout et bien, qui fini bien. A notre prochain échange.
Signaler un abus
Igel
# Igel 19-09-2017 15:54
Vous remarquerez toutes les fautes de frappe et autres idioties. Pour cette fois, tout est bien qui finit bien. All is well that ends well.
Signaler un abus
Igel
# Igel 18-09-2017 20:49
Non je ne voulais pas seulement dire que nous avions perdu le bon sens car cela aurait supposé que nous en possédions. Non, je crois qu'il fait un grand détour pour nous éviter. Si vous étiez en Algérie de temps en temps, vous auriez compris que ce n'est plus un élément de notre cognitif désormais.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 19-09-2017 08:03
Salut Igel
Concernant mes voyages au bled, tu as raison, je ne rentre pas souvent, et quand je fais un saut, je reste peu de temps, et me limite à Alger ou setif ....
La raison : je ne reconnais plus mon pays, ma ville , mon quartier ...et pire, je ne me sens plus à l'aise avec les gens ou du moins leurs comportements......jusqu'à la langue utilisée à la télé, radio et par les administrations ...
Non, je n'ai pas l'impression d'être chez moi, et je ne suis pas un cas particulier...
Pourtant, je continue de faire 2 ou 3 voyages par an pour voir les membres de ma famille ( et en particulier ceux qui ne peuvent pas me rendre visite ).
Pour revenir au bon sens, je peux affirmer qu'il faisait partie de notre vie et en particulier chez nos parents ....et ce jusqu'à la fin des années 60....ou du moins, c'est ce que je pensais.
Bonne journée
Signaler un abus
Igel
# Igel 19-09-2017 13:43
Il y a une nouvelle race d'Algériens. Il faut savoir conjuguer avec. Vous devez préserver ce sentiment d'etre chez vous en Algérie. Les intrus, pauvres malheureux, ce sont eux. Ils ont perdu ce petit truc qui nous est planté à notre naissance et que nous pourrions nommer 'kima. La Valeur, le Carat, Pour le bon sens, ce doit être cela, nos parents en avaient. Leurs descendants malmenés, maltraités, névrosés, l'ont délaissé.
Signaler un abus
christine hamad
# christine hamad 18-09-2016 14:28
allah yarhamm el chouhadas!!
et prés tout ces massacres on vient de lire dans les livres scolaires que la france et l'etat regnante ici, et que la palestine s'appelle israel, et que 80percent des algeriens sont des arabes, et le reste ces des métis entre chauoias, kabyles, touareg, etc,etc,!!???
SVP, d'ou vient ces livres ou comment on les a copier et a quel etat??
cet mention a des arabes, comme race exclusive, et les autres comme métis, ca me rapelle a quelquchose! vous vous souvenez vous a un gars qui s'apellé adolf hitler, je crois, mais comment on peu écrire des telles mensonges et stupidites???!!!
Signaler un abus
Administration jijel.info
# Administration jijel.info 22-02-2016 22:26
BENI OUJHANE en jaune ,et le lieu du massacre dit DEMNA DI L'BALLOUT en rouge..


img.over-blog.com/600x390/2/98/42/71/BENI-OUJHANE-Ouled-Boufaha--LIEU-DU-MASSACRE-1956.jpg
Signaler un abus
Administration jijel.info
# Administration jijel.info 22-02-2016 22:25
BENI OUJHANE (entre EL MILIA et EL ANCER)

http://elancer.dz.over-blog.com/
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Emir Abdelkader, une commune mise sur le développement agricole
    Foughali Foughali 20.01.2018 11:05
    Salut mohamed Merci pour le partage Tu as raison d'évoquer tous ces fléaux qui grignotent les terres ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    Foughali Foughali 20.01.2018 08:34
    Salut mohamed Ce n'est pas parceqye le phare ( patrimoine ) est géré par une direction d'une autre ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    nostalgie nostalgie 20.01.2018 04:44
    nous retournons gaiement au moyen âge c'est terrible comme destinée...!!!

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    MedSouilah MedSouilah 19.01.2018 18:29
    Souvenirs d'une visite exclusive au coeur du grand Phare Il était une fois, un temps...............Nul ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    MedSouilah MedSouilah 19.01.2018 18:28
    Posté le jeudi 14 janvier 2010 Souvenirs d'une visite exclusive au coeur du grand Phare Le reportage ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    Foughali Foughali 19.01.2018 18:18
    Salut Christine Comment osez vous me dire que vous avez oublié ! Pourtant vous vivez avec eu tous les ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 19.01.2018 11:51
    Oh, excusé moi. J'ai oublié les études avec Angela Merkel, et autres !! Lol

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 19.01.2018 11:49
    Salut, mr foughali, oui, c'est vrai, rien ne parfait dans ce bas monde, mais avec un peu de volonté de ...

    Lire la suite...

     
  • BILLET MATINAL. GÉNÉROSITÉ...
    saladin saladin 19.01.2018 08:42
    Sans le moindre doute Moahmed, la sagesse de nos parents ne peut que les orienter vers la générosité ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:31
    Salut Christine Oui, le plastique n'est pas écologique.... Mais, c'est moins cher que le sac en papier ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:25
    Salut Christine Je pense que tu blagues en disant que les autorités ne sont pas compétentes... C'est ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: La sagesse
    saladin saladin 18.01.2018 14:12
    Tout-à-fait Mohamed ! Nos parents ont vraiment compris le sens profond de la vie. C’est la raison ...

    Lire la suite...

     
  • ARRÊT SUR IMAGE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:18
    Vous avez raison, on a l'impression que pas beaucoup des gens travaillent, les rues sont toujours ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:13
    Les sacs en papier sont beaucoup plus bon pour l'environnent, c'est aussi facilement a recyclé ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:05
    Peut-être les autorités sont pas compétent ?!

    Lire la suite...

     
  • Vieilles illustrations de Gigeri. Jijel
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:03
    C'est un très belle témoin a l'histoire de Jijel! Je trouve les photos magnifique !

    Lire la suite...

     
  • VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS...
    MedSouilah MedSouilah 16.01.2018 19:46
    Une remarque à nos chers lecteurs Les articles publiés au portail: http://www.jijel.info/fr/ , donnent ...

    Lire la suite...