Parc national de Taza à Jijel: formation sur la gestion des sentiers sous-marin

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

C’est une première en Afrique du Nord, nous-a-t-on assuré du côté des organisateurs. La formation sur la création  et la gestion des sentiers sous-marins organisée les vendredi 5 et samedi 6 juin à Jijel par le Parc National de Taza (Pnt) en collaboration avec la ligue de sauvetage, de secourisme et des activités subaquatique de la wilaya de Jijel et le club Raie manta, a ravi plus d’un parmi les 25 participants. Si la majorité de ces derniers sont issus des 54 clubs de la wilaya de Jijel et d’autres wilayas, deux  venus de quelques wilayas et de Tunisie. La première journée a été consacrée aux communications qui se sont déroulées au niveau du nouveau centre nautique au port de Boudis de Jijel, alors que pour la deuxième, elle s’est déroulée essentiellement sur le rivage de Ras El Afia, à quelques encablures à l’ouest de la ville.

Mme Nadia Ramdane, directrice de la pêche et des ressources halieutiques a présenté deux communications sur les concepts des aires marines protégées (Amp) pour l’un et les sentiers sous-marins pour l’autre. Sur la zone marine du Pnt, elle distinguera trois entités écologiques remarquables. La zone de Ziama Mansouriah, celle de Taza proprement dite avec la grande île d’El Aouana et enfin le banc des kabyles qui bénéficie déjà du statut d’aire spécialement protégées d’intérêt méditerranéen (Aspim).

Pour les objectifs de l’Amp de Taza, elle devrait assurer une gestion intégrée des ressources naturelles dans la zone tout y associant le développement des activités socio-économiques conformes avec la protection de l’environnement et du développement durable.

Pour sa part, M. Mahmoud Bouharar du Commissariat National du Littoral de Jijel (Cnl), a communiqué sur le principe de conservation et de la valorisation du littoral qui est un écosystème fragile et vulnérable soumis à des pressions et des conflits d’usage, et bien sur une ressource écologique et économique. Il précisera que 11% de la population national vit sur 0,16% du territoire et que 70% de la population des communes côtières vivent dans une profondeur de 800 m à 3 km à partir du rivage. Sur les 1622 km de côtes algériennes, 27%, soit 435 km sont urbanisées.

Outre la rationalisation de l’urbanisme sur la bande côtière, il parlera de l’obligation de réduire, voire d’éliminer la pollution d’origine tellurique au niveau des zones côtières avec des stations d’épuration des eaux usées pour les villes de plus de 100.000 habitants et de systèmes de traitements des eaux usées pour celles de 100.000 hab.

PROTECTION ET OUVERTURE D’UN SITE

Sur le sentier sous-marin de Ras El Afia, premier du genre dira-t-il, ses atouts sont le fait que ce soit une récréative naturellement abritée et située dans l’Amp de Taza et d’être une zone d’intérêt écologique précisant à la fin que l’attente est d’arriver à un compromis entre la protection d’un espace naturel et son ouverture au public.

Les notions d’écologie marine ont été le thème développé par l’enseignant-chercheur de l’université d’Annaba Saïd Belbacha qui expliquera que le sentier sous-marin de Ras El Afia offre une  intéressante perspective de suivis dans le temps sur l’évolution des espèces présentes, de la biomasse, l’apparition ou la disparition d’espèces marquante, la dégradation de la zone et l’impact des visites.

L’universitaire et chercheur Saïd-Chawki Chakour a quant à lui abordé la contribution des Amp au développement durable des secteurs de la pêche et du tourisme. Dans son analyse sur les coûts et avantages, il affirmera que les Amp sont en mesure de jouer un rôle déterminant dans la gestion durable des ressources naturelles et de l’environnement littoral, prévoyant même une surprise sur le rôle qu’assureront les Amp en tant qu’outil de mise en place d’une bonne stratégie de gestion intégrée des zones côtières (Gizc).

Enfin, M. Mohamed Boudali, du Touring Club Algérie, s’est étalé sur le plan de communication d’un projet à travers un guide en 7 étapes. Ces dernières concernent les objectifs de la communication du projet, le contexte du projet, l’analyse des groupes cibles, les messages, la planification et organisation, rapportage et adaptation et enfin l’évaluation et débriefing. Mouloud Fates, président du club Raie manta,  nous dira à ce propos que c’est un projet financé par le Pnt dans le cadre du projet Sea-Med.

On a signé une convention avec le Pnt et l’Apc de Jijel pour l’acquisition du matériel et mettre en place ce sentier qui est un parcours balisé avec quatre  stations représentant la faune et la flore vivant dans cette zone avec des panneaux immergés indiquant toutes les espèces par leurs noms. Il y a un côté loisir et un autre pédagogique.

C’est une formation nationale pour la gestion et la création d’un sentier sous-marin. Il y a des clubs algériens comme El Mordjane, des étudiants de l’Ismal, des tunisiens invités (Etoile de mer et Planète bleue) et 4 clubs de Jijel (Raie manta, Gens de mer, Barracuda, Octopus) et l’association de l’environnement de Ziama Mansouria. 

Fodil S.

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Emir Abdelkader, une commune mise sur le développement agricole
    Foughali Foughali 20.01.2018 11:05
    Salut mohamed Merci pour le partage Tu as raison d'évoquer tous ces fléaux qui grignotent les terres ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    Foughali Foughali 20.01.2018 08:34
    Salut mohamed Ce n'est pas parceqye le phare ( patrimoine ) est géré par une direction d'une autre ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    nostalgie nostalgie 20.01.2018 04:44
    nous retournons gaiement au moyen âge c'est terrible comme destinée...!!!

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    MedSouilah MedSouilah 19.01.2018 18:29
    Souvenirs d'une visite exclusive au coeur du grand Phare Il était une fois, un temps...............Nul ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    MedSouilah MedSouilah 19.01.2018 18:28
    Posté le jeudi 14 janvier 2010 Souvenirs d'une visite exclusive au coeur du grand Phare Le reportage ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    Foughali Foughali 19.01.2018 18:18
    Salut Christine Comment osez vous me dire que vous avez oublié ! Pourtant vous vivez avec eu tous les ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 19.01.2018 11:51
    Oh, excusé moi. J'ai oublié les études avec Angela Merkel, et autres !! Lol

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 19.01.2018 11:49
    Salut, mr foughali, oui, c'est vrai, rien ne parfait dans ce bas monde, mais avec un peu de volonté de ...

    Lire la suite...

     
  • BILLET MATINAL. GÉNÉROSITÉ...
    saladin saladin 19.01.2018 08:42
    Sans le moindre doute Moahmed, la sagesse de nos parents ne peut que les orienter vers la générosité ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:31
    Salut Christine Oui, le plastique n'est pas écologique.... Mais, c'est moins cher que le sac en papier ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:25
    Salut Christine Je pense que tu blagues en disant que les autorités ne sont pas compétentes... C'est ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: La sagesse
    saladin saladin 18.01.2018 14:12
    Tout-à-fait Mohamed ! Nos parents ont vraiment compris le sens profond de la vie. C’est la raison ...

    Lire la suite...

     
  • ARRÊT SUR IMAGE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:18
    Vous avez raison, on a l'impression que pas beaucoup des gens travaillent, les rues sont toujours ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:13
    Les sacs en papier sont beaucoup plus bon pour l'environnent, c'est aussi facilement a recyclé ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:05
    Peut-être les autorités sont pas compétent ?!

    Lire la suite...

     
  • Vieilles illustrations de Gigeri. Jijel
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:03
    C'est un très belle témoin a l'histoire de Jijel! Je trouve les photos magnifique !

    Lire la suite...

     
  • VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS...
    MedSouilah MedSouilah 16.01.2018 19:46
    Une remarque à nos chers lecteurs Les articles publiés au portail: http://www.jijel.info/fr/ , donnent ...

    Lire la suite...