Cité Lemridja à El Milia (Jijel) : la clochardisation

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

C’est une terrible dégradation du cadre de vie qui se fait de plus en plus sentir à la cité Lemridja, à la périphérie nord de la ville d’El Milia. Du manque d’eau, quasi-rationnée à longueur d’année, en raison d’une crise qui ne trouve jamais de solution, à la prolifération des rats et des dépôts d’ordures, en passant par la défaillance de l’éclairage public et la dégradation du réseau routier, la cité n’est plus qu’un ensemble d’habitations plongées dans la misère et l’insalubrité. Et comble de l’incurie, des jeunes oisifs et sans perspectives, se sont emparés des abribus érigés à l’intérieur de la cité, pour les transformer en boutiques de commerce. «Tout le monde passe et les regarde, mais personne n’ose les interpeller, et dire que des habitants du quartier passent cinq fois par jour devant ces abribus pour aller faire la prière dans la mosquée d’à-côté sans crier gare à cet incivisme, à cette destruction des biens publics», s’indigne un habitant, enseignant de son état.

Avant le squat de ces espaces, des aires de jeu destinées aux enfants ont été saccagées et leur grillage détérioré. «Des jeunes se sont servi des barres de fer volées de cette aire pour ériger une baraque sur le trottoir», déplore encore notre interlocuteur. Non loin de là, un terrain de sport en Mateco a eu le même sort. De ce terrain, il ne reste plus rien.

Tout a été mis à sac. Pour éclairer leurs boutiques de fortune, les jeunes squatteurs des abribus se sont servis d’un fil électrique qu’ils ont branché aux locaux commerciaux, construits dans le cadre du programme présidentiel des 100 locaux par commune. Ces locaux ont été transformés, d’ailleurs, en un lieu de rencontre pour les délinquants de la cité. Dans le sillage de cette anarchie, des engins, des camions poids lourds et des bus ont pris tout l’espace qui reste aux habitants pour circuler. «Regardez, cette cité à l’air d’être un immense parking, pour circuler, il n’y a plus d’espace», fulmine un autre habitant.

Et dire que cette cité était prédestinée à devenir un grand ensemble d’habitations lors de sa réalisation, il y a plus d’une vingtaine d’années. Construite dans le sillage de l’extension de la ville d’El Milia, la cité Lemridja, dont l’appellation est tirée de la nature marécageuse de la zone où elle a pris forme, n’a pas trop tardé à se clochardiser.

A la place d’un ancien camp colonial, des bâtiments ont été construits au début des années 1990, avant que des villas, érigées sur des lots de terrains grignotés sur l’espace foncier d’une ancienne ferme agricole, ne viennent se greffer tout autour. Le tout a donné naissance à une cité où, se sont enchevêtrés des villas d’un certain standing et des blocs d’habitations occupés par une couche de résidents moins favorisés. Privés du moindre confort dans cette cité aux facettes misérables, les habitants se sont résignés à ne plus crier leur ras-le-bol de cette situation. «Notre destin, on le subit dans cette cité où il n’y a plus de confort, et en plus, nous subissons la loi d’une forme de délinquance qui sévit en toute quiétude», peste-t-ils. 

Adam S.

 

 

Commentaires   

youner
# youner 15-06-2015 10:34
bonjour cher ami EL Milia , je suis de votre avis mais ? sachant l'indifférence des autorités locales d'avance . la seule solution serait la mobilisation générale des habitants de cette citée, moi je parierai qu'ils ne connaissent même pas leur P/APC .
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 15-06-2015 00:51
Ce qui est grave, c'est de voir des gens vivre dans une telle porcherie, pire que des animaux sauvages.
J'avoue avoir du mal à comprendre comment des humains arrivent à un tel niveau de saleté ?
Ceux qui ont donné leur vie pour chasser l'occupant, doivent se retourner dans leurs tombes.....
La question qui me taraude, c'est de savoir qui va changer ça et sous quel délai ?
Signaler un abus
youner
# youner 14-06-2015 10:43
c'est le résultat du manque de civisme des habitants de cette citée . ce n'est pas des habitants d'une autre wilaya qui versent les déchets là. tant que les personnes de cette citée ne se décident pas à passer à l'action eux même de nettoyer et de surtout veiller que ça ne se produira plus rien ne changera .
Signaler un abus
El Milia
# El Milia 14-06-2015 20:34
Chouf ya si youner, vous pouvez copier cette image et la coller à n’importe quel quartier de n’importe quelle ville d’Algérie ; bon, un peu moins à Tlemcen et surtout pas au club des pins.
J’ai connu cet endroit quand il était propre et vert. Petits, on jouait là-bas, on se roulait dans l’herbe et on ramassait de succulents fruits.
Comment parler de civisme alors que l’Etat est totalement défaillant et absent ? tous les responsables dans ce pays sont occupés par la rapine et le détournement des deniers publiques, et accessoirement, par la poursuite des mécontents qui sont malades de voir ce pays s’écrouler sous leurs yeux. Leur incompétence, leur voracité et leur capacité de nuisance et de destruction sont sidérants, à un point que l’esprit humain ne peut pas assimiler.
Wallah que ce pays avait été confié à des chiens et des chats, ils l’auraient mieux géré.
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 351 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2018 15:39
    رحم الله الاستاذ الجليل بومعزة عمار وأدخله فسيح جناته مع النبيين والصديقين والشهداء والصالحين وحسن ...

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image...
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2018 18:14
    Comme disait l'autre: "Ham Aydahak wa Ham Aybeki" Trouvez l'insolite dans cette triste image prise à ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Foughali Foughali 20.02.2018 23:54
    Salut maalah Merci pour ton avis Je ne suis pas le seul à penser ce que j'ai écrit Il faudra du temps ...

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image de Taher.
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:51
    Il n'y a rien d'insolite tout est claire et net il est interdit d'aller tout droit suivre les flèches ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:49
    Monsieur Foughali a raison mille et une fois raison lors de sa visite en Algerie le Président Macron ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 19.02.2018 09:00
    Bonjour Foughali En ce qui me concerne, je vois la civilisation humaine, comme étant un phénomène ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    Foughali Foughali 18.02.2018 18:59
    Bonsoir Je voudrais demander à la nouvelle équipe de ne pas oublier les plages des aftis et de ziama....

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 18.02.2018 07:40
    Courrier des lecteurs: Avis de décès. انتقل إلى رحمة الله السيد شريط يونس73 سنة بمستشفى بارني بالعاصمة ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    yasmine yasmine 16.02.2018 19:07
    Bon courage à toute l'équipe des nouveaux élus l'APC qui semblent être déterminés à redorer le blason ...

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:52
    Appelez la ville comme vous voulez.... On sait que chaque civilisation a voulu marquer son passage ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:40
    Concernant les trésors ...,,les ottomans se sont servi bien avant l'arrivée des français ( ils se ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:37
    Salut saladin Oui, je confirme qu'au départ, l'occident était en avance sur le reste du monde... A ...

    Lire la suite...

     
  • Journée du Chahid 18 Février : Ikhwani la tensaw chouhada
    saladin saladin 16.02.2018 12:01
    On ne le dira jamais assez, les martyrs, de la révolution de l’indépendance, font partie d’une ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    saladin saladin 16.02.2018 10:08
    Bonjour El Khettabi Notre amie Nassiba qu’on salue chaleureusement , à l’occasion, avait posté sur ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 16.02.2018 08:11
    Bonjour Foughali Oh ! Mais on nous a toujours dit que la France était en mission civilisatrice ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:56
    Bonjour saladin Pouvez vous me dire ou se situent les beni khettab ch'raga ? Juste pour ma culture.

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:51
    Les IGILGILOIS et les IGILGILOISES vous saluent bien ...nostagie Que cela soit rappelé dans les livres ...

    Lire la suite...