L'image parlante de la libye.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Souvenez vous, nous avons largement parlé de ce pays voisin, la Libye, avant la chute et l’assassinat du défunt Mouammar Kadhafi. Les années ont passées très vite, Mouammar Kadhafi, n'est plus là. Et, ceux qui ont été soutenus par Sarko, par Bernard-Henri Lévy, souvent désigné par ses initiales BHL etc...

Enfin, le résultat de ce printemps noir est là: Face au constat de chaos, de la guerre civile, de montée de l’islamisme, et du drame des migrants, regardez cette image de Benghazi...

Un peuple ignorant, se détruit donc lui-même. شعب دمر نفسه بنفسه

 

Commentaires   

jijel.jijel
# jijel.jijel 14-07-2015 18:23
Voici un rapport de M. François Gouyette, ambassadeur de France en Libye lors de son audition à l’Assemblée Nationale française le 8 mars 2011 à 16h 45 :

Permettez-moi de revenir un peu plus loin en arrière et de remonter à la révolution tunisienne, car elle a constitué un facteur déclenchant pour les événements survenus en Égypte, puis en Libye. L’honnêteté force cependant à reconnaître que personne ne s’attendait à ce que les choses se passent ainsi dans ce dernier pays. Un des meilleurs experts du monde arabe et du Moyen-Orient, Robert Baer, ancien analyste de la CIA, a déclaré le jour de notre retour à un quotidien français que, si on lui avait posé la question un mois auparavant, jamais il n’aurait affirmé que la Libye allait être touchée.

La révolution tunisienne a donc pris de court le colonel Kadhafi : on le voit à sa réaction, décalée par rapport au reste de la communauté internationale. Il a compris la situation avec retard, après avoir sans doute caressé dans un premier temps l’espoir d’un retour de Ben Ali. De même, lorsque la vague de démocratisation a touché l’Égypte, il a manifesté une incompréhension des événements, en décalage avec la réaction des autres dirigeants, y compris dans le monde arabe.
Dans les deux cas, tunisien comme égyptien, on a beaucoup évoqué le rôle tenu par internet et les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter. Une telle influence ne pouvait qu’être atténuée en Libye, où le développement de la société civile a été considérablement freiné par le système mis en place depuis 40 ans par le colonel Kadhafi. Ce dernier n’hésitait d’ailleurs pas à dire, l’année dernière encore, qu’une telle notion ne pouvait avoir de sens en Libye : dans un pays où le peuple détient le pouvoir, il ne peut exister une société civile s’opposant à lui. De fait, les organisations qui pouvaient en relever étaient très peu nombreuses, sauf à se placer sous l’égide de la Fondation Kadhafi pour le développement, présidée par le fils du Guide le plus emblématique, Saïf al-Islam. Ce dernier était apparu à partir de 2003 comme un moderniste, incarnant l’espoir d’une ouverture de la Libye, mais ses dernières déclarations montrent qu’il fait bloc avec son père et avec les dirigeants actuellement retranchés à Tripoli.
Peu à peu, la pression est cependant montée dans les blogs et les réseaux sociaux : des appels à manifester ont été lancés, sur le modèle de ce qui s’était pratiqué en Tunisie et en Égypte. Ils ont bientôt été relayés par des centaines, puis des milliers de signataires. Leur impact a certes été réduit dans un pays où l’usage d’internet n’est pas aussi développé que chez ses voisins, mais ils ont suffi à inquiéter le régime libyen, d’autant qu’ils ont été repris par les chaînes satellitaires, notamment arabes. Celles-ci sont beaucoup plus regardées que les chaînes nationales, qui usent d’une langue de bois des plus rigides. Assez vite, Al-Jezira est donc devenue la bête noire du gouvernement, en dépit des bonnes relations que la Libye entretient traditionnellement avec le Qatar.
La couverture des événements de Libye par les chaînes satellitaires arabes – et notamment Al-Jezira – appelle toutefois quelques observations critiques. Nous avons certes vécu, entre le 16 et le 26 février, jour de notre départ, une dizaine de jours de fortes tensions et d’affrontements – non pas tant à Tripoli que dans les autres régions –, mais leur relation a fait l’objet d’exagérations, voire de désinformation. Ainsi, l’information, reprise par les médias occidentaux, selon laquelle l’aviation aurait bombardé Tripoli est parfaitement inexacte : aucune bombe n’est tombée sur la capitale, même si des affrontements sanglants ont eu lieu dans certains quartiers.

La genèse de ces affrontements réside dans la conjonction d’un contexte régional, celui des révolutions tunisienne et égyptienne, accompagné d’appels à manifester pour obtenir davantage de libertés, et d’une situation spécifique à la Libye, et plus particulièrement à sa partie orientale. À Benghazi, dans une région, sinon irrédentiste, du moins réfractaire au pouvoir en place depuis 40 ans, soumise à l’influence de l’ancienne monarchie Senussi comme à celle de la confrérie des Frères musulmans – et même, j’y reviendrai, à une forme d’islamisme radical –, des manifestations avaient lieu régulièrement depuis des années, auxquelles participaient les familles des victimes d’une tuerie survenue en 1996 dans une prison de Tripoli.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 14-07-2015 17:49
Pour ceux qui lisent l’anglais et pour Daykhaboutros, voici un texte de Maximilian C. Forte, est professeur d’anthropologie à l’Université Concordia et l’auteur de plusieurs livres dont Slouching Towards Sirte: NATO’s War on Libya and Africa où il démonte les mythes propagés lors de la fausse révolution libyenne :

http://www.counterpunch.org/2011/08/31/the-top-ten-myths-in-the-war-against-libya/
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 14-07-2015 17:21
Le "massacre" réel ou projeté de Benghazi n'est qu'affabulation!
Et durant toute la durée de la révolution" libyenne, il y a eu très peu de victimes civiles avant l'intervention de l'Otan et des pays du Golfe.
Le plus grand nombre de victimes civile était l'oeuvre des bombardement de l'OTAN.
Signaler un abus
Daykhabotros
# Daykhabotros 14-07-2015 07:50
La question était de savoir fallait-il laisser Kadhafou perpétrer le massacre du siècle à Benghazi donc il fallait l'éliminer ce nuisible dictateur qui a fait de son peuple d'un ghachis inculte ignorant fainéant peureux raciste a voulu défier les grandes puissances du monde en bombant le torse lui et ses rejetons voyous de fils qui ont semer la terreur en Europe particulièrement en France et en Suisse souvenez vous du chantage exercer par le taré Kadhafou sur le monde civilisé à propos des pauvres infirmiers bulgares reteunues durant des années en otage
Signaler un abus
NoureddineBousdira
# NoureddineBousdira 14-07-2015 03:55
Franchement abjects et dégoûtants, tous ces reptiles et oiseaux de proie confondus...Ces prédateurs infects !
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 14-07-2015 09:58
Salut norredine
N'est pas prédateur qui veut.....
Et le prédateur n'existe que face à des faibles!
Il suffit d'être fort et courageux pour tenir tête aux envahisseurs et autres prédateurs.
Les arabes sont des moutons!
Bonne journée :lol:
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 14-07-2015 01:02
Ecoutez et appréciez comment Monsieur Al Jaafari représentant (à l'ONU) de la République Arabe Syrienne ridiculise et remet à sa place le représentant lybien:


Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-07-2015 21:56
Qui se souvient de Mustapha Abdeljalil

Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 13-07-2015 22:07
Oui J.J. Au fait, qu'est ce qu'il est devenu ce charlatan, célèbre pour le nettoyage, hachakoum de ses narines avec son doit, et, en direct à la télévision !
Wallahi, je l'ai vu...
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-07-2015 22:26
Oui ce traître qui ramonait son nez s'était installé en Tunisie à l'époque où Ennahda et Marzouki dirigeait ce pays. Il faisaient beaucoup de voyages vers l'Allemagne pour se soigner. Depuis 2013, on n'entend plus parler de cet individu qui avait menacé l'Algérie en février 2012! Il est maintenant dans les poubelles de l'histoire lui qui avait mangé à tous les râteliers.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 13-07-2015 21:36
BHL, Sarkozy et Aubry, nos grands empaffés de leaders, étaient d’une joie sans retenue quand en août 2011, le « dictateur » a dû quitter le pouvoir, chassé par une coalition cornaquée par l’OTAN. L’OTAN qui s’intéressait soudain aux droits et libertés du peuple libyen…






allainjules.com/2013/11/16/bhl-sarkozy-aubry-accuses-levez-vous-la-libye-au-bord-de-leffondrement/
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 14-07-2015 09:54
Pourrais tu m'éclairer, à propos d'aubry, nom cité dans ton post?
Je ne me souviens pas de l'intervention de Martine Aubry dans cett affaire?
Y aurait il un autre Aubry lié à l'intervention de l'OTAN ?
Merci
Foughali ....le ramadan me joue des tours...l'âge ??
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-07-2015 21:21
C'étaient plutôt "les hivers arabes" initiés par les islamofascistes qataris et saoudis valets de leur maîtres occidentaux!
L'image est cette fois-ci très parlante! La marabounta est passée par là!

Et voici un "avant/ après" de la ville d'Alep en Syrie:
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 332 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2018 15:39
    رحم الله الاستاذ الجليل بومعزة عمار وأدخله فسيح جناته مع النبيين والصديقين والشهداء والصالحين وحسن ...

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image...
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2018 18:14
    Comme disait l'autre: "Ham Aydahak wa Ham Aybeki" Trouvez l'insolite dans cette triste image prise à ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Foughali Foughali 20.02.2018 23:54
    Salut maalah Merci pour ton avis Je ne suis pas le seul à penser ce que j'ai écrit Il faudra du temps ...

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image de Taher.
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:51
    Il n'y a rien d'insolite tout est claire et net il est interdit d'aller tout droit suivre les flèches ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:49
    Monsieur Foughali a raison mille et une fois raison lors de sa visite en Algerie le Président Macron ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 19.02.2018 09:00
    Bonjour Foughali En ce qui me concerne, je vois la civilisation humaine, comme étant un phénomène ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    Foughali Foughali 18.02.2018 18:59
    Bonsoir Je voudrais demander à la nouvelle équipe de ne pas oublier les plages des aftis et de ziama....

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 18.02.2018 07:40
    Courrier des lecteurs: Avis de décès. انتقل إلى رحمة الله السيد شريط يونس73 سنة بمستشفى بارني بالعاصمة ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    yasmine yasmine 16.02.2018 19:07
    Bon courage à toute l'équipe des nouveaux élus l'APC qui semblent être déterminés à redorer le blason ...

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:52
    Appelez la ville comme vous voulez.... On sait que chaque civilisation a voulu marquer son passage ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:40
    Concernant les trésors ...,,les ottomans se sont servi bien avant l'arrivée des français ( ils se ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:37
    Salut saladin Oui, je confirme qu'au départ, l'occident était en avance sur le reste du monde... A ...

    Lire la suite...

     
  • Journée du Chahid 18 Février : Ikhwani la tensaw chouhada
    saladin saladin 16.02.2018 12:01
    On ne le dira jamais assez, les martyrs, de la révolution de l’indépendance, font partie d’une ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    saladin saladin 16.02.2018 10:08
    Bonjour El Khettabi Notre amie Nassiba qu’on salue chaleureusement , à l’occasion, avait posté sur ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 16.02.2018 08:11
    Bonjour Foughali Oh ! Mais on nous a toujours dit que la France était en mission civilisatrice ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:56
    Bonjour saladin Pouvez vous me dire ou se situent les beni khettab ch'raga ? Juste pour ma culture.

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:51
    Les IGILGILOIS et les IGILGILOISES vous saluent bien ...nostagie Que cela soit rappelé dans les livres ...

    Lire la suite...