Gestion de la municipalité d’El Milia (Jijel): L’incurie des pouvoirs publics

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Accusé de tous les maux et de toute part, l’assemblée communale est de plus en plus mise en cause dans cet état d’incurie qui distingue la ville d’El Milia des autres agglomérations de la wilaya de Jijel.


Bien avant l’actuelle mandature, on pointait déjà du doigt les élus d’être à l’origine de l’absence de toute initiative pour remettre de l’ordre dans la gestion des affaires locales. «Le blocage, c’est au niveau local», martèlent les initiés aux rouages de cette APC.
Pour le mandat actuel, la situation n’a guère évolué.

«Elle a davantage empiré», constate-t-on. Et dire que cette manie de querelles et de luttes de clans entretenus dans l’ombre d’intérêts occultes a pesé de tout son poids sur la ville.

Dans les couloirs de la wilaya et même à la daïra, tous les échos sont unanimes pour décrier cette situation. «Il y a plus d’un milliard de centimes qui tourne depuis plus d’une année; cette somme débloquée pour boucher les nids de poules et l’entretien du réseau routier n’a jamais été utilisée», affirme un responsable local.

Le même sort a été réservé à d’autres montants destinés à d’autres projets. Les rares opérations lancées, à l’image de la réfection des trottoirs, sont exécutées avec une telle improvisation qu’ils soulèvent moult interrogations sur la qualité des travaux. «A-t-on réellement un service technique chargé du suivi à la commune pour s’opposer à ces aberrations constatées sur les trottoirs ; n’est il pas temps d’ouvrir des enquêtes pour situer les responsabilités ; l’argent de l’Etat est en train d’être gaspillé dans des travaux bâclés et jamais achevés?», s’interrogent les habitants de la ville.

Des enquêtes judiciaires ont été ouvertes sur des malversations à la commune, sans qu’elles concernent ces opérations lancées avec improvisation ou ces affaires des constructions illicites. Pendant ce temps, en ville et dans sa banlieue, c’est encore le chaos.
Routes, éclairage …etc.

L’entretien du réseau routier est loin d’être une préoccupation. Le ramassage des ordures est une affaire qui ne concerne, non plus, aucun responsable. L’éclairage public est totalement défaillant, pendant que les rejets des égouts éclatés dans chaque cité sont devenus des sources de pollution qui n’inquiètent personne. Manquant d’un minimum d’entretien, l’espace urbain n’a jamais atteint une aussi nette dégradation que ces temps d’incurie. «Qu’ils fassent un tour en ville, ces élus au lieu de narguer les citoyens par leurs comportements», tonne un vieil homme, visiblement scandalisé.

Si à l’APC, on remet souvent ça sur le dos de l’inefficacité des autres parties impliquées dans la gestion, la réalisation et l’entretien des projets, le maire affirme pour sa part qu’il n’a cessé d’adresser des rapports au wali pour l’alerter sur cette situation que plus personne ne tolère.

Adam S.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 239 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Arrêt sur image de Taher.
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:51
    Il n'y a rien d'insolite tout est claire et net il est interdit d'aller tout droit suivre les flèches ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:49
    Monsieur Foughali a raison mille et une fois raison lors de sa visite en Algerie le Président Macron ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 19.02.2018 09:00
    Bonjour Foughali En ce qui me concerne, je vois la civilisation humaine, comme étant un phénomène ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    Foughali Foughali 18.02.2018 18:59
    Bonsoir Je voudrais demander à la nouvelle équipe de ne pas oublier les plages des aftis et de ziama....

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 18.02.2018 07:40
    Courrier des lecteurs: Avis de décès. انتقل إلى رحمة الله السيد شريط يونس73 سنة بمستشفى بارني بالعاصمة ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    yasmine yasmine 16.02.2018 19:07
    Bon courage à toute l'équipe des nouveaux élus l'APC qui semblent être déterminés à redorer le blason ...

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:52
    Appelez la ville comme vous voulez.... On sait que chaque civilisation a voulu marquer son passage ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:40
    Concernant les trésors ...,,les ottomans se sont servi bien avant l'arrivée des français ( ils se ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:37
    Salut saladin Oui, je confirme qu'au départ, l'occident était en avance sur le reste du monde... A ...

    Lire la suite...

     
  • Journée du Chahid 18 Février : Ikhwani la tensaw chouhada
    saladin saladin 16.02.2018 12:01
    On ne le dira jamais assez, les martyrs, de la révolution de l’indépendance, font partie d’une ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    saladin saladin 16.02.2018 10:08
    Bonjour El Khettabi Notre amie Nassiba qu’on salue chaleureusement , à l’occasion, avait posté sur ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 16.02.2018 08:11
    Bonjour Foughali Oh ! Mais on nous a toujours dit que la France était en mission civilisatrice ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:56
    Bonjour saladin Pouvez vous me dire ou se situent les beni khettab ch'raga ? Juste pour ma culture.

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:51
    Les IGILGILOIS et les IGILGILOISES vous saluent bien ...nostagie Que cela soit rappelé dans les livres ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:31
    Je rajouterai , ce n'est pas la repentance qu'il faut réclamer messieurs de l'assemblée , mais bien le ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:16
    Les immenses trésors de la régence d'Alger avaient déjà été volés dès leur arrivée par les français ce ...

    Lire la suite...

     
  • Un avion de combat F16 israélien abattu e en Syrie
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 00:57
    Bonjour Mr FOUGHALI Vous admettez que la SYRIE est en droit de défendre son territoire si elle est ...

    Lire la suite...