Secteur sanitaire de jijel : La couverture de certaines spécialités fait défaut

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La dernière visite du ministre de la santé, de la population et de la reforme hospitalière à Jijel a remis au gout du jour la nécessité de la réhabilitation d’un secteur qualifié par le ministre lui-même de «malade». Il n’est d’ailleurs un secret pour personne que ce secteur demeure confronté à des situations difficiles quant il s’agit d’offrir des soins de qualité à des malades, qui s’orientent, par dépit, vers le privé.

Le manque de spécialistes et de certains examens  biologiques et radiologique a souvent été à l’origine de cette orientation vers des structures privées plus que jamais aux aguets pour sauter sur l’aubaine que leur offre les défaillances du public.

Le ministre a d’ailleurs promis de trouver des solutions au problème du manque de spécialistes, tout en prenant la décision d’octroyer des équipements scénographiques aux hôpitaux de Taher et d’El Milia.

Le plus urgent demeure, cependant, la couverture de certaines spécialités médicales telles, la gynécologie, la cardiologie ou même la réanimation, qui font cruellement défaut dans certaines structures de santé. «Sans ces spécialités, on ne peut que se préparer au pire en cas d’arrivé d’une malade présentant des signes de complications, la réanimation médicale, tout comme la cardiologie et la gynécologie sont indispensables dans les sévices hospitaliers», avertit un médecin.

Autant dire qu’à l’exemple de la gynéco-obstétrique, les parturientes présentant des risques d’accouchements dystociques sont souvent orientées vers le CHU de Constantine, où elles éprouvent les pires difficultés pour y être admises. A l’hôpital de la ville d’El Milia, la seule gynécologue affectée à cette structure est soumise à une pression terrible de part la lourde charge du travail qu’elle doit supporter.

En l’absence d’un gynécologue, les sages femmes et les médecins généralistes se retrouvent dans l’obligation de faire un boulot qui n’est pas le leur, avec ce risque de faire face à la justice en cas d’une issue fatale à l’accouchement. Il est de notoriété que beaucoup de cas dans pareilles situations ont atterri dans les couloirs des tribunaux dans le sillage de l’exercice de ce métier devenu à risque dans un secteur, où l’on fait tout pour sauver des vies humaines, malgré ces difficultés. Le personnel des services des urgences médicochirurgicales n’est pas mieux loti, dans la mesure où il vit le calvaire dans l’exercice de ses fonctions.

Outre une charge de travail de plus en plus pénible, il doit faire face aux caprices de certains malades ou de  leurs accompagnateurs, qui par manque de spécialistes ou de certains produits, se retournent contre les infirmiers et les médecins. Dans les autres services hospitaliers ou dans les polycliniques, le constat ne diffère pas. Le ministre, qui a rendu hommage, selon les propos qu’il a tenu, aux blouses blanches, pour la noble mission d’accompagner les malades dans ces conditions, a fait part de sa volonté de remédier à ces difficultés.

Il s’est donné un délai de trois à quatre mois pour revoir toute la copie du système de santé. Devant les cadres de son secteur, il a invité les directeurs des établissements de santé à assainir la situation financière de leurs établissements pour mieux les gérer. Une commission composée de directeurs centraux de son département est prévue pour être dépêchée à Jijel pour se pencher sur les lacunes soulevées.odejjijel.org

El Watan 04/02/2014 Par Adam S.

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 404 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    Foughali Foughali 23.06.2018 07:45
    Salut saladin Internet n'est qu'un outil..., Reste à trouver les moyens financiers pour ne pas rester ...

    Lire la suite...

     
  • Maurice Audin, brillant mathématicien, mort pour l’Algérie, son pays
    saladin saladin 22.06.2018 10:44
    Gloire aux martyrs! Maurice Audin, un algérien qui avait cru , en une unique Algérie , pour tous les ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    saladin saladin 22.06.2018 08:44
    Bonjour Fougahli, A l’ère de l’internet et les nouveaux moyens de communication, ne régresse que celui ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    Foughali Foughali 22.06.2018 00:42
    Salut mohamed No comment..., Ma réponse sera dans ta boîte Email .., Pour la chanson kabyle ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    Foughali Foughali 22.06.2018 00:34
    Salut saladun Je suis content de lire que tu vivais aussi sur ma planète "rock' n roll )! Je suis ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    MedSouilah MedSouilah 21.06.2018 11:17
    Salut Cousin. J'ai appris par cœur beaucoup de chansons française que tu avait cité... C'était notre ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    saladin saladin 21.06.2018 09:43
    Bonjour Foughali, L’Algérie des années 60 et 70 était pluriculturelle, si je peux me permettre le ...

    Lire la suite...

     
  • CAVALLO FIN DES ANNÉES 50.
    nostalgie nostalgie 21.06.2018 03:10
    quel havre de paix........ :

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    Foughali Foughali 20.06.2018 11:39
    Salut mohamed À écouter cette chanson de ta vidéo, j'ai l'impression que nous n'avions pas vécu dans ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    Foughali Foughali 20.06.2018 11:13
    Ma question : que vont ils devenir après le BAC ces jeunes ? L'universités ? Des diplômes qui ne ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    saladin saladin 19.06.2018 17:19
    A la veille de l’examen du bac, les candidat(e)s doivent être cool... L’examen sera très bien ...

    Lire la suite...

     
  • Chez nous, la conduite est un calvaire. « Soyez prudents»
    Foughali Foughali 18.06.2018 14:20
    Salut saladin Oui, tu as raison de donner ta liste de ces infractions et comportements dangereux ...

    Lire la suite...

     
  • Recherche dans l'intérêt des familles.
    MedSouilah MedSouilah 17.06.2018 20:00
    La famille Boussandal remercie tous ceux qui l'ont aidé à retrouver leur fils Ismaïl à Tassoust...

    Lire la suite...

     
  • Chez nous, la conduite est un calvaire. « Soyez prudents»
    saladin saladin 17.06.2018 17:32
    Ce que je déteste le plus , sur nos routes, est le fait que si pour une raison ou une autre, la ...

    Lire la suite...

     
  • DEUX AUTRES ANCIENNES PHOTOS.
    nostalgie nostalgie 16.06.2018 13:15
    toujours aussi subjugué.. il y a si longtemps...... que c'était paisible !

    Lire la suite...

     
  • Retour au rocher aux moules...
    nostalgie nostalgie 16.06.2018 13:11
    un seul mot.....splendide !!!

    Lire la suite...

     
  • Joyeuse fête de l’Aid El Fitr El Moubarek: Le vendredi 15 Juin 2018.
    saladin saladin 16.06.2018 09:41
    Salut Foughali, Nombreux sont nos compatriotes qui rentrent au bled, la veille de l’Aïd, pour le vivre ...

    Lire la suite...