Un projet AEP pour AFOUZER de plus de 20 ans, c’est Invraisemblable !

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

jijel info afouzer

Il n'échappe plus à personne que la desserte en eau potable, est une composante essentielle du développement économique et social. Si à Jijel le secteur urbain a bénéficié d'une certaine avance, les populations rurales souffrent, ainsi,   une large disparité persiste encore entre les deux secteurs dans ce domaine, et nous le constatons à travers l’exemple de l’agglomération rurale d’AFOUZER – EL AOUANA Qui se situe à quelques encablures du chef lieu de commune (1500 mètres). AFOUZER Un projet AEP pour AFOUZER (El Aouana), qui date de plus de 20 années, C’est Invraisemblable ! Nous habitons une région dite mechta HADDAD, au lieu dit AFOUZER, à peine à 1500 metres à l'ouest du chef lieu de la commune d'el AOUANA, sur la RN 43 , wilaya de Jijel, nous sommes actuellement une cinquantaine d'habitants.

Depuis les années 90 , nous avions sollicité à plusieurs reprises les autorités locales de l’époque, pour nousconnecter au réseau AEP en eau potable de la commune, sur une distance maximale de 1500 mètres , un projet fut inscrit et n’a jamais vu le jour pour des raisons que nous ignorons, avec l'arrivée et l’exploitation du barrage de KISSIR, en 2010, nous avions pensé que tout aller être réglé et que vraisemblablement tout ira pour le mieux, en partant du principe que si l’eau arrive à el AOUANA (chef lieu de commune), il arrivera fatalement à AFOUZER, la dernière demeure se trouve dans le prolongement de la RN 43 , sur la route d’Aftis, (pour à peine 1500 mètres de conduites) , un trajet linéaire , sans obstacles , grande fut notre surprise, lorsque nous réalisâmes que cette thèse ne tenait pas la route, qu’aucun projet AEP ne fut programmé pour cette région, c’était de la poudre aux yeux, et les habitants soufrent toujours, en 2009 le projet fut vraisemblablement réinscrit, réactivé et relancé, on ne sait de quelle manière, un budget fut vraisemblablement débloqué (on en a vu que du feu) par la commune et on nous signifia que c’est pour bientôt , c'est-à-dire pour 2011,  ou 2012 , nous sommes en 2015,   et il n’en est toujours rien , c’est au bon vouloir des autorités locales, nous prenons notre mal en patience et attendons toujours. Un Mutisme Général Le mutisme des pouvoirs publics et le calvaire de la population d’afouzer continuent et se perpétuent,   à commencer par celui du chef de Daïra et du Président de l’APC, premiers responsables de cette commune, y’a t-il vraiment un plan de développement pour cette région ! Que doit faire ce petit peuple de seconde zone, comme aimeraient le considérer certains responsables ! C’est quoi la solution ! Manifester et couper la RN 43 ! comme l’ont déjà fait certains habitants dans certaines wilayas du pays et ayant eu finalement gain de cause,   bien sur, nous ne voudrions pas verser dans le fatalisme, nous sommes des gens civilisés, nous nous demandons toujours ce que cache ce mutisme, cette totale indifférence et ce mépris envers les habitants d’afouzer, de la part des responsables locaux (enjeux, magouilles, Tractations, etc…) , nous savons que jadis, des enveloppes budgétaires affectées initialement à cette région, furent réorientés vers d’autres localités et circonscriptions, ou vers d’autres projets, pour des raisons évidentes que tous le monde connaît. Nous attendons toujours le raccordement à la conduite d’AEP, pour bénéficier des eaux du barrage de Kissir qui alimente déjà plusieurs régions et mechtas. AFOUZER 2014, à l’air des jerricanes, des citernes d’eau, et des bonbonnes de gaz, c’est comme en 1962 Les projets annoncés par la commune pour faire face à la crise d’eau dans cette région tardent à voir le jour,   les habitants sont formelles et convaincus, C’EST DE LA POUDRE AUX YEUX, cependant, au niveau de cette derniere (commune), on gagne du temps, on nous expliquant que d’ici très peu, tout sera réglé, les habitants D’AFOUZER sont livrés à eux-mêmes (sur la photo c’est le quotidien des habitants de cette région) Le Quotidien Des Habitants d’AFOUZER    Les habitants de cette région peinent à s’abreuver, surtout en été, malgré la présence de sources d’eau éloignées géographiquement et dont le débit est amoindri surtout en période d’été, ils galèrent quand ils évoquent leurs péripéties à la recherche du précieux liquide. « Nous nous approvisionnons en achetant de l’eau potable et non potable, grâce aux citernes d’eau ambulantes. Le GAZ Naturel à AFOUZER  !!! Une Imagination Céleste pour les habitants, pourtant le précieux liquide est à portée de main Le gaz de ville, ne cesse de faire l'objet d'une revendication portée à bras-le-corps par les habitants du lieu dit AFOUZER MECHTA HADDAD, L’accès au gaz naturel pour cette région !, les habitants n’en parlent et n’y pensent même pas, pourtant c’est une question qui hante l'esprit des citoyens , malgré les projets mis en œuvre au sein de cette commune déjà connecté au réseau principal, Les habitants d’AFOUZER souffrent, et souffriront vraisemblablement encore et pendant longtemps des affres du froid, dont cette région est réputée pour ses durs hivers, nous pensons que la fin du calvaire (trimballer des bonbonnes de gaz butane) n’est pas pour demain, le problème de l’eau qui a duré plus de 20 ans , qui dure encore et perdure , en est un exemple amère , alors qu’en est il du gaz naturel !!! Espérons malgré tout que l’alimentation de cette région en gaz naturel, et l’ouverture officielle de la vanne pour les habitants d’afouzer , sera pour 2014 – 2015 inchaalah et non pas pour des lustres. Deux Poids deux Mesures Nous informons nos aimables lecteurs, que des actions sont déjà programmées par la commune, au profit d’autres régions,   nous citerons le projet déjà opérationnel et en phase finale, et concernant l’alimentation en gaz naturel d’une région pas fortement habité que nous ne voudrions pas citer , qui est proche de la commune d’el aouana, c’est un petit patelin située sur les hauteurs et au sud du chef lieu de la commune, sur la route qui mène vers la MECHTA DES OULEDS M’HAMED, et nous pensons que ce petit patelin parait vraisemblablement prioritaire, pourtant - nous insistons sur ce point, et nous ne cesserons de le répéter - nous habitons sur la Route Nationale la RN 43, à l’ouest du chef lieu de commune, à 1500 mètres de la dernière demeure, sur la route d’Aftis et de Ziama , avec un ACCES DE PREDILECTION, pourquoi n’avons-nous pas aussi la priorité ! Quels sont les indicateurs déterminants ! Quels sont les Paramètres de Sélection des zones à desservir !                          Comment les anciennes autorités locales pourraient dans ses conditions nous expliquer ce paradoxe et argumenter la décision d’alimenter en GAZ naturel en priorité, certains patelins avant les autres ! Que ses responsables nous indiquent et nous exhibent les conditions, et paramètres de sélection, nous définissent les priorités, qu’ils nous fassent part des impératifs économiques, etc…alors que nous savons pertinemment, et il ne fautpas se cacher derrière son petit doigt, que certaines régions sont très peu habités, ne sont pas stratégiques géographiquement, et ne pressentent aucun intérêt économique, etc…pourquoi alors cette discrimination ! Nous posons alors la question : Est-ce le nombre d’habitants par région qui est à la base du choix, ou s’agit t-il de calculs que nous appréhendons et que nous n’arrivons pas à décrypter, ou s’agit t-il de simples calculs politiciens ! Politique de développement local désavouée, Incompétence, ou calculs politiciens ! Depuis quelques années, les pouvoirs publics en Algérie ne cessent d’évoquer, tambour battant « les efforts consentis » pour améliorer les conditions de vie des populations rurales, qu’en est-il réellement ! Sur le terrain le taux de pénétration par exemple en gaz naturel dans cette région du pays qu’est la wilaya de Jijel, n’atteint même pas les seuils minima la reléguant au rang des wilayas les moins dotées en ce produit indispensable, une wilaya du nord située à peine à 320 km d’Alger, c’est malheureux. Nous nous demandons si c’est l'état algérien qui ne donne pas assez d'argent, une thèse qui n’est pas crédible, l’état en distribue tout les jours, ou bien se sont les responsables locaux qui sont incompétents, ou bien c’est du régionalisme et de la pure discrimination ! Que les responsables fassent la part des choses et nous indiquent carrément où se situe le blocage, en toute transparence ! il n’est pas impossible que ses mêmes responsables appréhendent ces projets AEP et gaz naturel, comme des réalisations sans retombées économiques, et considèrent cette région d’AFOUZER comme « Maudite », cette région dont le nombre d’habitation (voir photos satellite Google 2013) ne cesse de croître d’une manière importante. Nous savons tous que dans les programmes de développement du gouvernement, au niveau wilaya et local, l’eau, l’assainissement, l’électricité et les routes sont une priorité absolue. Nous sommes les laissés pour compte de la commune, sans pour autant versé dans le fatalisme, nous, habitants d’AFOUZER, avons l’impression que depuis des années, chaque élu en fin de mandat, passe ses consignes au prochain remplaçant, afin que cette région demeurera des lustres, sous développée, démunie et sans aucun projet vital et conséquent, cela parait invraisemblable, mais c’est la réalité La programmation de la desserte de l’agglomération d’Afouzer, et un calendrier précis pour l’année 2015 Les besoins en eau au niveau de cette région et les impacts positifs de ce projet AEP, sont multiples , nous citerons entre autre la pratique d’une hygiène corporelle et alimentaire convenable et la réduction de l’incidence des maladies d’origine hydrique, l'amélioration des conditions de vie par la suppression de la corvée d’eau (surtout en hivers) pour les femmes et les enfants qui peuvent s’adonner à d’autres activités, l’opportunité de mise en valeur du potentiel agricole et pastorale par le développement de petits potagers domestiques (salade, tomate, etc.) et surtout l'amélioration de la santé des animaux. Nous demandons solennellement aux responsables locaux fraîchement élus, de nous communiquer les plans de développement, et projets programmés et affectés à cette région, avec, et, nous y insistons, un sera fixée sur son sort.Nous demandons aux responsables locaux de nous signifier rapidement à quand la concrétisation effective d’abord du projet AEP (alimentation en eau potable), qui, disons le haut et fort, date de plus de 20 années, et celui du GAZ Naturel, deux projets vitaux pour la région. Nous ne cesserons pas de le répéter, les fameux liquides (gaz et eau) se trouvent à quelques encablure du chef lieu de la commune d’el Aouana, c'est-à-dire aux portes de cette région d’afouzer, sur une distance maximale de 1500 mètres . En attendant que les difficultés d’accès à l’eau potable, et au gaz naturel, soient complètement résolues, les habitants d’afouzer se débrouillent, et rêvent toujours.  ils ne leur reste qu’a tenir leur mal en patience, méditer et attendre la bénédiction de dieu. Bonne lecture. Cordiales Salutations. Le Collectif de « l’association AFOUZER » / agglomération de Mechta Haddad, Afouzer RN 43, commune d’el Aouana - Wilaya de Jijel 

                                                                                 

Commentaires   

elmejnoun
# elmejnoun 27-10-2015 17:14
je partage vos souffrances cher ami et regardez notre cas aussi à JIJEL-VILLE il était question du H/24 au plus tard fin 2014. attendons que les poules aient des dents là peut être ce sera fait cordialement .
Signaler un abus
بن عربيد
# بن عربيد 27-10-2015 15:12
De quoi parles-tu cher cousin! La wilaya de jijel 'LI D3AHA MAT' ! a quoi sert bon le barrage de KESSIR, si il sert pas à alimenter les habitants de la commune d'e-laouna en prioritée, alors que des co-citoyens d'autres wilayate en profitent! le week end passé des milliers de milliers de mettres cube de pluie ont inondé la Wilaya, mais qui sont partie à la mer ! une wilaya touristique comme la wilaya de jijel qui ne possede meme pas un hotel 5 etoiles, une université à la commune de d'El-Aouana dont les travaux ont commencé dans un endroit lâ ou il fallait pas mettre une université ! une plage ou nous avons appris à nager qui est en phase de disparition, oui, elle va disparaître un jour et elle va etre remplacée par un soit-disant port qui ne veut pas voir le jour!
Signaler un abus
hamrour
# hamrour 27-10-2015 09:24
bonjour,

je remercie notre ami mohamed pour avoir mis en ligne rapidement cet article qui nous tient vraiment à coeur, nous sommes toujours dans l'expectative , le temps passe , et chaque année avec son lot de promesses de la part des autorités locales d'el aouana, je suis sideré à l'idée de penser qu'un projet AEP necessitant à peine 1400 metres de canalisation en lineaire sur la RN 43 et vous en conviendrez , un petit budget , reste toujours bloqué , et tributaire du bon vouloir des responsables (APC, hydraulique, etc...) , quand je pense que dans une wilaya voisine , on alimente en eau et en electricité des villages suspendus , perchés sur des colines , ou l'acces est inimaginable, bref...on ne comprends toujours pas ses politiques à deux vitesses.
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 522 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    Foughali Foughali 23.06.2018 07:45
    Salut saladin Internet n'est qu'un outil..., Reste à trouver les moyens financiers pour ne pas rester ...

    Lire la suite...

     
  • Maurice Audin, brillant mathématicien, mort pour l’Algérie, son pays
    saladin saladin 22.06.2018 10:44
    Gloire aux martyrs! Maurice Audin, un algérien qui avait cru , en une unique Algérie , pour tous les ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    saladin saladin 22.06.2018 08:44
    Bonjour Fougahli, A l’ère de l’internet et les nouveaux moyens de communication, ne régresse que celui ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    Foughali Foughali 22.06.2018 00:42
    Salut mohamed No comment..., Ma réponse sera dans ta boîte Email .., Pour la chanson kabyle ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    Foughali Foughali 22.06.2018 00:34
    Salut saladun Je suis content de lire que tu vivais aussi sur ma planète "rock' n roll )! Je suis ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    MedSouilah MedSouilah 21.06.2018 11:17
    Salut Cousin. J'ai appris par cœur beaucoup de chansons française que tu avait cité... C'était notre ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    saladin saladin 21.06.2018 09:43
    Bonjour Foughali, L’Algérie des années 60 et 70 était pluriculturelle, si je peux me permettre le ...

    Lire la suite...

     
  • CAVALLO FIN DES ANNÉES 50.
    nostalgie nostalgie 21.06.2018 03:10
    quel havre de paix........ :

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    Foughali Foughali 20.06.2018 11:39
    Salut mohamed À écouter cette chanson de ta vidéo, j'ai l'impression que nous n'avions pas vécu dans ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    Foughali Foughali 20.06.2018 11:13
    Ma question : que vont ils devenir après le BAC ces jeunes ? L'universités ? Des diplômes qui ne ...

    Lire la suite...

     
  • C'EST JUSTE POUR RIGOLER
    saladin saladin 19.06.2018 17:19
    A la veille de l’examen du bac, les candidat(e)s doivent être cool... L’examen sera très bien ...

    Lire la suite...

     
  • Chez nous, la conduite est un calvaire. « Soyez prudents»
    Foughali Foughali 18.06.2018 14:20
    Salut saladin Oui, tu as raison de donner ta liste de ces infractions et comportements dangereux ...

    Lire la suite...

     
  • Recherche dans l'intérêt des familles.
    MedSouilah MedSouilah 17.06.2018 20:00
    La famille Boussandal remercie tous ceux qui l'ont aidé à retrouver leur fils Ismaïl à Tassoust...

    Lire la suite...

     
  • Chez nous, la conduite est un calvaire. « Soyez prudents»
    saladin saladin 17.06.2018 17:32
    Ce que je déteste le plus , sur nos routes, est le fait que si pour une raison ou une autre, la ...

    Lire la suite...

     
  • DEUX AUTRES ANCIENNES PHOTOS.
    nostalgie nostalgie 16.06.2018 13:15
    toujours aussi subjugué.. il y a si longtemps...... que c'était paisible !

    Lire la suite...

     
  • Retour au rocher aux moules...
    nostalgie nostalgie 16.06.2018 13:11
    un seul mot.....splendide !!!

    Lire la suite...

     
  • Joyeuse fête de l’Aid El Fitr El Moubarek: Le vendredi 15 Juin 2018.
    saladin saladin 16.06.2018 09:41
    Salut Foughali, Nombreux sont nos compatriotes qui rentrent au bled, la veille de l’Aïd, pour le vivre ...

    Lire la suite...