DROGUE, SEXE ET VIOLENCE "JE SUIS UN PRINCE, JE FAIS CE QUE JE VEUX"

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les détails des poursuites lancées à l’encontre du prince Majed Abdulaziz al-Saoud ont été dévoilés. Entre cocaïne, soirées alcoolisées et orgies, la vie du prince saoudien était bien loin des préceptes religieux que prêche sa famille.

Que se passait-il réellement derrière les murs de la luxueuse résidence de Beverly Glen ? Un mois après l’arrestation du prince Majed Abdulaziz al-Saoud, le «Los Angeles Times» dévoile les détails des poursuites intentées contre le monarque saoudien. Trois anciennes employées l’accusent de les avoir agressées à l’intérieur de sa demeure, qu’elles n’ont pu fuir qu’en escaladant les hauts murs. «Je suis un prince et je fais ce que je veux ! Vous n’êtes personne !», leur aurait-il hurlé.

 

Selon l’avocat des trois femmes, le prince utilisait «l’humiliation, la honte et la peur pour les réduire au silence». Il les aurait harcelées sexuellement et humiliées, notamment lorsqu’il recevait des invités. «Demain, il y aura une fête et tu feras tout ce que je veux ou je te tuerai», aurait-il menacé à l'une des trois victimes, lesquelles n’ont pas été nommées dans la plainte. Toutes ont porté plainte au civil contre le prince saoudien.

 

Une des dernières agressions en date remonte en 22 septembre dernier, lorsqu’il s’en serait pris à une des trois femmes, lui donnant un coup au genou et l’attrapant par le bras. Sa forte consommation d’alcool et de drogue aurait contribué à ce comportement violent.

 

LE PRINCE EST INTROUVABLE

 

Selon le dossier, qui dévoile les détails graveleux de la vie du suspect, le prince aurait été vu en pleine relation sexuelle avec un autre homme –en Arabie Saoudite, il risquerait la peine de mort pour cela. Il aurait même contraint un employé à lui péter au visage, demandant aux trois accusatrices de rester pour regarder cette scène.

 

Le 19 octobre, le prince saoudien était absent au cours d’une audience. Interpellé le 23 septembre, il avait été libéré dès le lendemain après avoir versé une caution de 300.000 dollars. Depuis, on ignore où se trouve ce citoyen saoudien, qui ne disposait pourtant pas de l’immunité diplomatique. S’il est reparti en Arabie saoudite, il pourrait échapper à toute poursuite, puisque le royaume wahhabite ne dispose pas d’accords d’extradition avec les Etats-Unis. 

 

parismatch.com

Les détails des poursuites lancées à l’encontre du prince Majed Abdulaziz al-Saoud ont été dévoilés. Entre cocaïne, soirées alcoolisées et orgies, la vie du prince saoudien était bien loin des préceptes religieux que prêche sa famille.

Regardez le zapping TV des entrepreneurs avec Bpifrance

Que se passait-il réellement derrière les murs de la luxueuse résidence de Beverly Glen ? Un mois après l’arrestation du prince Majed Abdulaziz al-Saoud, le «Los Angeles Times» dévoile les détails des poursuites intentées contre le monarque saoudien. Trois anciennes employées l’accusent de les avoir agressées à l’intérieur de sa demeure, qu’elles n’ont pu fuir qu’en escaladant les hauts murs. «Je suis un prince et je fais ce que je veux ! Vous n’êtes personne !», leur aurait-il hurlé.

Selon l’avocat des trois femmes, le prince utilisait «l’humiliation, la honte et la peur pour les réduire au silence». Il les aurait harcelées sexuellement et humiliées, notamment lorsqu’il recevait des invités. «Demain, il y aura une fête et tu feras tout ce que je veux ou je te tuerai», aurait-il menacé à l'une des trois victimes, lesquelles n’ont pas été nommées dans la plainte. Toutes ont porté plainte au civil contre le prince saoudien.

Une des dernières agressions en date remonte en 22 septembre dernier, lorsqu’il s’en serait pris à une des trois femmes, lui donnant un coup au genou et l’attrapant par le bras. Sa forte consommation d’alcool et de drogue aurait contribué à ce comportement violent.

LE PRINCE EST INTROUVABLE

Selon le dossier, qui dévoile les détails graveleux de la vie du suspect, le prince aurait été vu en pleine relation sexuelle avec un autre homme –en Arabie Saoudite, il risquerait la peine de mort pour cela. Il aurait même contraint un employé à lui péter au visage, demandant aux trois accusatrices de rester pour regarder cette scène.

Le 19 octobre, le prince saoudien était absent au cours d’une audience. Interpellé le 23 septembre, il avait été libéré dès le lendemain après avoir versé une caution de 300.000 dollars. Depuis, on ignore où se trouve ce citoyen saoudien, qui ne disposait pourtant pas de l’immunité diplomatique. S’il est reparti en Arabie saoudite, il pourrait échapper à toute poursuite, puisque le royaume wahhabite ne dispose pas d’accords d’extradition avec les Etats-Unis. 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 308 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2018 15:39
    رحم الله الاستاذ الجليل بومعزة عمار وأدخله فسيح جناته مع النبيين والصديقين والشهداء والصالحين وحسن ...

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image...
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2018 18:14
    Comme disait l'autre: "Ham Aydahak wa Ham Aybeki" Trouvez l'insolite dans cette triste image prise à ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Foughali Foughali 20.02.2018 23:54
    Salut maalah Merci pour ton avis Je ne suis pas le seul à penser ce que j'ai écrit Il faudra du temps ...

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image de Taher.
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:51
    Il n'y a rien d'insolite tout est claire et net il est interdit d'aller tout droit suivre les flèches ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:49
    Monsieur Foughali a raison mille et une fois raison lors de sa visite en Algerie le Président Macron ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 19.02.2018 09:00
    Bonjour Foughali En ce qui me concerne, je vois la civilisation humaine, comme étant un phénomène ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    Foughali Foughali 18.02.2018 18:59
    Bonsoir Je voudrais demander à la nouvelle équipe de ne pas oublier les plages des aftis et de ziama....

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 18.02.2018 07:40
    Courrier des lecteurs: Avis de décès. انتقل إلى رحمة الله السيد شريط يونس73 سنة بمستشفى بارني بالعاصمة ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    yasmine yasmine 16.02.2018 19:07
    Bon courage à toute l'équipe des nouveaux élus l'APC qui semblent être déterminés à redorer le blason ...

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:52
    Appelez la ville comme vous voulez.... On sait que chaque civilisation a voulu marquer son passage ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:40
    Concernant les trésors ...,,les ottomans se sont servi bien avant l'arrivée des français ( ils se ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:37
    Salut saladin Oui, je confirme qu'au départ, l'occident était en avance sur le reste du monde... A ...

    Lire la suite...

     
  • Journée du Chahid 18 Février : Ikhwani la tensaw chouhada
    saladin saladin 16.02.2018 12:01
    On ne le dira jamais assez, les martyrs, de la révolution de l’indépendance, font partie d’une ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    saladin saladin 16.02.2018 10:08
    Bonjour El Khettabi Notre amie Nassiba qu’on salue chaleureusement , à l’occasion, avait posté sur ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 16.02.2018 08:11
    Bonjour Foughali Oh ! Mais on nous a toujours dit que la France était en mission civilisatrice ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:56
    Bonjour saladin Pouvez vous me dire ou se situent les beni khettab ch'raga ? Juste pour ma culture.

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:51
    Les IGILGILOIS et les IGILGILOISES vous saluent bien ...nostagie Que cela soit rappelé dans les livres ...

    Lire la suite...