Akhbar El-Youm de Jijel..

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Voici quelques nouvelles du jour sur la ville de Jijel & alentours du 17 et 18.12.2015...

 

 

Oléiculture: une filière "bien huilée" à Jijel

Oléiculture: une filière "bien huilée" à Jijel
JIJEL - Les huileries implantées dans la wilaya de Jijel, qu’elles soient modernes ou traditionnelles, tournent à plein régime depuis le lancement, en octobre dernier, de la campagne oléicole.

La production d’huile d’olive pourrait bien atteindre le double du volume de 5 millions de litres que les responsables locaux avaient escompté dans leurs prévisions, selon la direction des services agricoles.

Les oléiculteurs se frottent les mains devant l’abondance d’olives cueillies à travers l’ensemble des vergers de la wilaya, et les transformateurs aussi,à l’exemple des frères Bouchemal, propriétaires d’une huilerie moderne au chef-lieu de wilaya.

Leur unité de trituration fonctionne 22 heures sur 24, les deux heures de repos étant consacrées au nettoyage et à l’entretien des équipements.

Dans cette unité familiale gérée par ses oléifacteurs aguerris dans le domaine de la transformation d’olives en huile, des milliers de sacs pleins d’olives jonchent le sol, devant et aux alentours de l’huilerie. Un ballet presqu’ininterrompu de camions et de camionnettes débarquant le fruit de l’olivier est observé du matin au soir pour débarquer le précieux produit cueilli de l’arbre millénaire.

Si bien que la réception, la transformation et la livraison du produit fini (huile d’olive) se font sur rendez-vous.

Cependant, le procédé devenu obsolète du stockage des olives dans des sacs en nylon ou en jute est encore de mise, même s’il influe négativement sur la qualité de l’huile d’olive avec notamment un fort taux d’acidité. En effet, comme l’expliquent les frères Bouchemal, un taux d’acidité bas constitue la condition "sine qua non" du placement de l’huile sur les marchés étrangers.

Les deux chaines de production de cette huilerie travaillent sans discontinuer pour offrir, cependant, une huile très recherchée sur le marché local, voire dans les autres régions du pays.

La campagne de trituration pourrait aller jusqu’à mars ou avril prochain, eu égard à l’abondance de la "matière première" arrivant d’un peu partout, y compris de certaines wilayas limitrophes, a-t-on assuré, ajoutant que les rendements, cette saison, sont de l’ordre de 14 quintaux d’olives par hectare.

La culture de l’olivier, une "manne céleste" dans laquelle nombre d’agriculteurs se sont investis, a gagné progressivement du terrain dans cette région à vocation agricole. Les superficies oléicoles en exploitation sont actuellement de 14.300 hectares, ce qui représente 30 % de la surface agricole utile (SAU) de la wilaya, a indiqué à l’APS Yacine Zedam, secrétaire général de la Chambre de l’agriculture.

Ce potentiel se concentre dans trois zones (Est, Ouest et Centre) formant la carte de répartition des exploitations agricoles de la région où l’on dénombre environ 1.400 oléiculteurs regroupés au sein d’une association professionnelle ainsi que 134 huileries (87 traditionnelles, 24 modernes et 23 semi-automatiques).

Cette activité, très pratiquée aussi bien par les femmes que par les hommes, a été couronnée par la mise en place d’un Conseil interprofessionnel de la filière oléicole après une large campagne d’information et de sensibilisation ayant touché les oléiculteurs de la région, les pépiniéristes des oliviers, les distributeurs de matériels de production, les fabricants d’équipements de production et des commerçants de produits oléicoles.

Dans la wilaya de Jijel, l’olivier et l’huile d’olive font partie des priorités pour le développement et la promotion de ce secteur "juteux" qui attire et fait travailler une importante main d’oeuvre, surtout familiale, pendant la saison de la cueillette.

Aujourd’hui, le spectacle des huileries de la région, d’Est en Ouest, regorgeant de sacs emplis d’olives, renseigne bien sur la "bonne année" de cette filière, au grand bonheur des producteurs, des transformateurs et des consommateurs, en dépit du prix affiché (600 à 750 dinars/litre selon la variété).

En tout état de cause, s’agissant de l’oléiculture à Jijel, cette saison, tout semble baigner dans l’huile !

Par Abdelhamid Zouad

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 284 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2018 15:39
    رحم الله الاستاذ الجليل بومعزة عمار وأدخله فسيح جناته مع النبيين والصديقين والشهداء والصالحين وحسن ...

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image...
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2018 18:14
    Comme disait l'autre: "Ham Aydahak wa Ham Aybeki" Trouvez l'insolite dans cette triste image prise à ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Foughali Foughali 20.02.2018 23:54
    Salut maalah Merci pour ton avis Je ne suis pas le seul à penser ce que j'ai écrit Il faudra du temps ...

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image de Taher.
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:51
    Il n'y a rien d'insolite tout est claire et net il est interdit d'aller tout droit suivre les flèches ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:49
    Monsieur Foughali a raison mille et une fois raison lors de sa visite en Algerie le Président Macron ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 19.02.2018 09:00
    Bonjour Foughali En ce qui me concerne, je vois la civilisation humaine, comme étant un phénomène ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    Foughali Foughali 18.02.2018 18:59
    Bonsoir Je voudrais demander à la nouvelle équipe de ne pas oublier les plages des aftis et de ziama....

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 18.02.2018 07:40
    Courrier des lecteurs: Avis de décès. انتقل إلى رحمة الله السيد شريط يونس73 سنة بمستشفى بارني بالعاصمة ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    yasmine yasmine 16.02.2018 19:07
    Bon courage à toute l'équipe des nouveaux élus l'APC qui semblent être déterminés à redorer le blason ...

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:52
    Appelez la ville comme vous voulez.... On sait que chaque civilisation a voulu marquer son passage ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:40
    Concernant les trésors ...,,les ottomans se sont servi bien avant l'arrivée des français ( ils se ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:37
    Salut saladin Oui, je confirme qu'au départ, l'occident était en avance sur le reste du monde... A ...

    Lire la suite...

     
  • Journée du Chahid 18 Février : Ikhwani la tensaw chouhada
    saladin saladin 16.02.2018 12:01
    On ne le dira jamais assez, les martyrs, de la révolution de l’indépendance, font partie d’une ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    saladin saladin 16.02.2018 10:08
    Bonjour El Khettabi Notre amie Nassiba qu’on salue chaleureusement , à l’occasion, avait posté sur ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 16.02.2018 08:11
    Bonjour Foughali Oh ! Mais on nous a toujours dit que la France était en mission civilisatrice ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:56
    Bonjour saladin Pouvez vous me dire ou se situent les beni khettab ch'raga ? Juste pour ma culture.

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:51
    Les IGILGILOIS et les IGILGILOISES vous saluent bien ...nostagie Que cela soit rappelé dans les livres ...

    Lire la suite...