JIJEL : DEPUIS LE DÉBUT DE RAMADHAN: La pastèque à un prix exorbitant

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

olpm

Les «amoureux» de la pastèque fruit de large consommation, sont déçus cette année. Et pour cause, les prix de ce fruit rouge ont atteint des valeurs astronomiques, avec pas moins de 150 DA le kilo. Cela nous l’avons constaté, avant-hier, dans certains commerces d’alimentation générale dans la ville de Jijel et sur les accotements de la RN77, il y avait des pastèques proposées à la vente, mais elles ne trouvaient pas vraiment acheteur, à cause des prix exorbitants! Oui, parce que cette année, de l’avis des cultivateurs de ce fruit, la production a beaucoup baissé.

13442334 1335901146437634 1238142580733838533 n

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région où les pastèques sont plantées, ont eu raison de la récolte, cette année, en ce sens que les petits fruits qui poussaient ont été détruits par la force des pluies. Les maladies qui touchent ce genre de fruit, sont aussi un facteur non négligeable dans la détermination de la quantité de production. Et puis, ce fruit n’est planté en grand nombre pour en faire toute une culture réussie à part entière. Peu de localités cultivent ce genre de fruit, très prisé au demeurant par les consommateurs, comme dans les régions de Oued Z’hor et El Aouana. Dans la foulée, il est établi que la production des pastèques évolue en dents de scie, ces dernières années. Pour la cuvée 2016, la récolte est peu abondante, ce qui justifierait la flambée de ses prix. Néanmoins, les amateurs de ce fruit ne désespèrent pas de voir les prix baisser un peu, dans les jours à venir, et ce, histoire d’en déguster un fruit rouge sucré. Avant-hier au niveau du marche du centre ville de Jijel nous étions sur place a l’arrivé d’ un camion de pastèque une foule de citoyens se pressent par curiosité pour voir le prix «Regardez-moi çà, c’est vraiment pitoyable comme scène», nous dira un homme d’un certain âge qui s’était approché de nous en regardant cette fourmilière achetant, les yeux fermés, des pastèques à plus de 500 DA la pièce sans aucune garantie car aucun n’arrivait à prendre la précaution de vérifier sa qualité en utilisant un couteau comme cela se fait normalement. Le lendemain, de nombreux citoyens ayant fait un achat n’ont pas hésité à nous approcher pour nous confier qu’ils ont été vraiment dupés. «C’est çà le Ramadhan, il y a parfois des envies folles qui vous prennent surtout à l’approche de l’adhan », nous confie un sexagénaire qui avait pourtant juré de ne pas consommer la pastèque outre celle produite localement. «On a beaucoup disserté sur les prix des fruits et légumes en baisse, sans faire allusion au plus cher d’entre eux». Le fruit que les consommateurs appellent, désormais, avec ironie «pastèque ». On le trouvait déjà cher au début du Ramadhan. Mais depuis, il a gravi tous les échelons, à la faveur des chaleurs et par delà d’une demande accrue. Cédé à quarante dinars avant le ramadhan, il y a une quinzaine de jours, il s’envole en cette première dizaine de carême, à 150 dinars. Selon un marchand ambulant, le prix dissuade les clients de s‘en approcher, «Je fais les marchés cinq fois par semaine et je n’arrive pas à écouler 10 pastèques ». Son voisin d’étal nous fait remarquer que, «c’est normal que les prix montent en ce moment de chaleur. La demande est très importante, tandis que l’offre est très faible au marché de gros.».odejjijel.org
L’Est Républicain 15/06/2016 Par M. B.

Commentaires   

milano
# milano 15-06-2016 20:10
et alors on est bien au mois de la piété non ? :D monsieur veut toujours rouler en haut de gamme donc :lol:
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Emir Abdelkader, une commune mise sur le développement agricole
    Foughali Foughali 20.01.2018 11:05
    Salut mohamed Merci pour le partage Tu as raison d'évoquer tous ces fléaux qui grignotent les terres ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    Foughali Foughali 20.01.2018 08:34
    Salut mohamed Ce n'est pas parceqye le phare ( patrimoine ) est géré par une direction d'une autre ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    nostalgie nostalgie 20.01.2018 04:44
    nous retournons gaiement au moyen âge c'est terrible comme destinée...!!!

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    MedSouilah MedSouilah 19.01.2018 18:29
    Souvenirs d'une visite exclusive au coeur du grand Phare Il était une fois, un temps...............Nul ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    MedSouilah MedSouilah 19.01.2018 18:28
    Posté le jeudi 14 janvier 2010 Souvenirs d'une visite exclusive au coeur du grand Phare Le reportage ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    Foughali Foughali 19.01.2018 18:18
    Salut Christine Comment osez vous me dire que vous avez oublié ! Pourtant vous vivez avec eu tous les ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 19.01.2018 11:51
    Oh, excusé moi. J'ai oublié les études avec Angela Merkel, et autres !! Lol

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 19.01.2018 11:49
    Salut, mr foughali, oui, c'est vrai, rien ne parfait dans ce bas monde, mais avec un peu de volonté de ...

    Lire la suite...

     
  • BILLET MATINAL. GÉNÉROSITÉ...
    saladin saladin 19.01.2018 08:42
    Sans le moindre doute Moahmed, la sagesse de nos parents ne peut que les orienter vers la générosité ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:31
    Salut Christine Oui, le plastique n'est pas écologique.... Mais, c'est moins cher que le sac en papier ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:25
    Salut Christine Je pense que tu blagues en disant que les autorités ne sont pas compétentes... C'est ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: La sagesse
    saladin saladin 18.01.2018 14:12
    Tout-à-fait Mohamed ! Nos parents ont vraiment compris le sens profond de la vie. C’est la raison ...

    Lire la suite...

     
  • ARRÊT SUR IMAGE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:18
    Vous avez raison, on a l'impression que pas beaucoup des gens travaillent, les rues sont toujours ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:13
    Les sacs en papier sont beaucoup plus bon pour l'environnent, c'est aussi facilement a recyclé ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:05
    Peut-être les autorités sont pas compétent ?!

    Lire la suite...

     
  • Vieilles illustrations de Gigeri. Jijel
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:03
    C'est un très belle témoin a l'histoire de Jijel! Je trouve les photos magnifique !

    Lire la suite...

     
  • VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS...
    MedSouilah MedSouilah 16.01.2018 19:46
    Une remarque à nos chers lecteurs Les articles publiés au portail: http://www.jijel.info/fr/ , donnent ...

    Lire la suite...