Université de Tassoust: Le parcours du combattant...RAPPEL

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les parents des étudiant(es) demandent, plus de sécurité dans cette région isolée, qui avait connue déjà un meurtre et beaucoup d'agressions !
Nous avons remarqué que les étudiants qui rejoignent l'université de la région EST, doivent faire tout un détour pour rejoindre les cités universitaires, à partir de la voie express et la voie ferrée, alors qu'il existe un portail juste en face de la rue. "Voir flèche en image"...
Voilà en image ci-dessous, tout le détour que doivent emprunter les étudiants venant des communes de l'EST de la wilaya, pour rejoindre l'université, alors qu'un portail, a été fermé juste en face de la route à quelques dizaines de mètres !

 

Commentaires   

Igel
# Igel 27-01-2016 09:20
Voyons messieurs, nous avons tous été étudiants et nous avons marché quand il le fallait. Et cela par tous les temps. L'enjeu était d'importance. Aujourd'hui, LES ETUDIANTS NE DOIVENT PAS TRAVERSER LA VOIE RAPIDE ET LA VOIE FERREE, ils doivent seulement prendre les bus qui prennent la bonne route. Les bus en question passent par Tassoust par l'ancienne route. Quand le choix doit se faire entre Ordre et Désordre, que choisi l'Algerien?
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 12-03-2015 10:08
UN ÉTUDIANT POIGNARDÉ
Colère et grève à l’université de Tassoust

L’université de Tassoust de Jijel a été paralysée, hier, par une grève des étudiants qui voulaient protester contre l’insécurité dans le milieu universitaire. Un mouvement de protestation qui a été organisé suite à une agression commise près de l’université avant-hier. Un jeune étudiant, résidant à la cité universitaire de Tassoust, a été poignardé par des voyous. Cela c’est passé avant-hier, au moment où le résident, un jeune étudiant originaire d’El Milia de la dite cité se dirigeait vers la cité après avoir fait des achats au village de Tassoust. Une altercation a éclaté entre l’étudiant et des voyous de cette localité pas loin du portail de la cité. Les jeunes voyous, ont asséné des coups de couteau à l’étudiant, selon les mêmes sources. Ce qui a provoqué une vive tension parmi les jeunes résidents de la cité qui a vécu une longue nuit mouvementée. En effet, et sous le coup de la colère, les résidents sont sortis dans la rue et ont procédé à la fermeture de la route. Une façon pour eux de dénoncer l’insécurité qui prévaut dans le milieu universitaire. Hier au niveau de Tassoust, l’heure était à la solidarité. Des actions de protestation ont été observées par la communauté estudiantine afin de dénoncer l’insécurité, notamment dans les cités. Tous les départements de l’université ont adhéré, spontanément, au mouvement de grève auquel a appelé le collectif d’étudiants de ladite cité. Aucun étudiant n’a pris part aux cours. Une paralysie totale de la faculté, qui s’est ponctuée par une marche que les étudiants, conduits par les différents syndicats autonomes de la faculté, ont menée à l’intérieur de l’université. « Il s’agissait pour nous de mobiliser tous les étudiants et de les informer de ce qui s’est passé avant hier tout en les incitant à prendre part à notre mouvement pacifique», nous dira Ali, membre initiateur de l’action de protestation. La marche qui a sillonné l’enceinte universitaire et qui a rassemblé des centaines d’étudiants, c’est dirigée par la suite vers le rectorat, dont l’enceinte a été, elle aussi, fermée. Ceci, pour une journée décrétée, par les étudiants, journée de protestation, en attendant la concertation, qui aura lieu avec le comité des étudiants, pour décider des suites à donner à ce mouvement de protestation qui s’est illustré par son calme. Les étudiants, eux, n’ont pas hésité une seule seconde à prendre part à ce débrayage général. Il faut dire que ce qui c’est passé avant-hier aux environs de l’université est « la goûte d’eau qui aura fait déborder le vase », ajoutera le jeune Ali. Une chose qui sera confirmée, notamment, à travers les interventions des étudiants au cours du sit-in improvisé devant la bibliothèque centrale de l’université. Ils ont tous mis l’accent sur la nécessité de renforcer la sécurité et de prendre les mesures nécessaires. Les responsabilités doivent, elles aussi, être déterminées, afin d’éviter que de tels drames ne se reproduisent. Nous avons remarqué que les étudiants qui rejoignent l’université de la région EST, doivent faire tout un détour pour rejoindre les cités universitaires, à partir de la voie express et la voie ferrée, alors qu’il existe un portail juste en face de la rue qui a été fermé juste en face de la route à quelques dizaines de mètres !odejjijel.org
L’Est Républicain 12/03/2015 Par M .Bouchama
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 10-03-2015 15:14
Bonsoir Daykhabotros
Oui, vous avez raison !
Il faut voir pour y croire. Des jeunes filles qui arrivent tot le matin, doivent d'abord traverser la voie express, avec tous les dangers, puis encore la voie ferrée, mais surtout le parcours du combattant, à faire tout un détour pour rejoindre l'université, avec tous les risques d'agressions ! !
Signaler un abus
Daykhabotros
# Daykhabotros 10-03-2015 15:02
Monsieur souilah avant qu'ils fassent un grand détour certains et certaines étudiants (es)doivent surtout traverser la route national avec tout les dangers qui les guettent il ya beaucoup d'ordres à mettre est çe dans tout les sens du terme
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 225 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Arrêt sur image de Taher.
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:51
    Il n'y a rien d'insolite tout est claire et net il est interdit d'aller tout droit suivre les flèches ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:49
    Monsieur Foughali a raison mille et une fois raison lors de sa visite en Algerie le Président Macron ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 19.02.2018 09:00
    Bonjour Foughali En ce qui me concerne, je vois la civilisation humaine, comme étant un phénomène ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    Foughali Foughali 18.02.2018 18:59
    Bonsoir Je voudrais demander à la nouvelle équipe de ne pas oublier les plages des aftis et de ziama....

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 18.02.2018 07:40
    Courrier des lecteurs: Avis de décès. انتقل إلى رحمة الله السيد شريط يونس73 سنة بمستشفى بارني بالعاصمة ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    yasmine yasmine 16.02.2018 19:07
    Bon courage à toute l'équipe des nouveaux élus l'APC qui semblent être déterminés à redorer le blason ...

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:52
    Appelez la ville comme vous voulez.... On sait que chaque civilisation a voulu marquer son passage ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:40
    Concernant les trésors ...,,les ottomans se sont servi bien avant l'arrivée des français ( ils se ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:37
    Salut saladin Oui, je confirme qu'au départ, l'occident était en avance sur le reste du monde... A ...

    Lire la suite...

     
  • Journée du Chahid 18 Février : Ikhwani la tensaw chouhada
    saladin saladin 16.02.2018 12:01
    On ne le dira jamais assez, les martyrs, de la révolution de l’indépendance, font partie d’une ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    saladin saladin 16.02.2018 10:08
    Bonjour El Khettabi Notre amie Nassiba qu’on salue chaleureusement , à l’occasion, avait posté sur ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 16.02.2018 08:11
    Bonjour Foughali Oh ! Mais on nous a toujours dit que la France était en mission civilisatrice ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:56
    Bonjour saladin Pouvez vous me dire ou se situent les beni khettab ch'raga ? Juste pour ma culture.

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:51
    Les IGILGILOIS et les IGILGILOISES vous saluent bien ...nostagie Que cela soit rappelé dans les livres ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:31
    Je rajouterai , ce n'est pas la repentance qu'il faut réclamer messieurs de l'assemblée , mais bien le ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:16
    Les immenses trésors de la régence d'Alger avaient déjà été volés dès leur arrivée par les français ce ...

    Lire la suite...

     
  • Un avion de combat F16 israélien abattu e en Syrie
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 00:57
    Bonjour Mr FOUGHALI Vous admettez que la SYRIE est en droit de défendre son territoire si elle est ...

    Lire la suite...