Lettre ouverte à Monsieur le P/APC de Jijel (2)

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Lettre ouverte à Monsieur le P/APC

 

Par Noureddine Bousdira - Jijel

 

Objet : Un citoyen dans le besoin de s’exprimer.

 

Bonjour Monsieur le président,

 

De prime abord je vous ferait savoir, Monsieur le président, à titre personnel, que je ne pourrait jamais devenir président d’une apc en raison de tous les problèmes appréhendés à propos desquels je sais qu’aucune solution n’existe presque, malgré toute la bonne volonté dont ferait preuve tout responsable qui se respecte ; ceci en fonction du milieu dans lequel nous vivons, auquel s’ajoutent les circonstances tout aussi défavorables à un quelconque responsable  désireux de bien faire.

 

Monsieur le président, ce qui me chagrine le plus et me met en permanence dans tous mes états est bien le triste aspect qu’offre la ville de Jijel à ses citoyens. Une ville censée un chef lieu de wilaya.  Cet aspect qu’elle offre est celui de la misère morale, une misère pourtant dans laquelle évoluent beaucoup de personnes matériellement aisées quand elles ne sont pas résolument riches. Beaucoup parmi ces gens de se prendre chacun pour Dieu, avec le pouvoir de bénéficier de tous les privilèges et de tous les droits, même ceux ne leur appartenant pas.  Il n’y a qu’à voir tous ces édifices de quatre et cinq étages, chacun de leur propriétaire rivalisant avec la décoration de leur façade. Et puis il y a encore ce nombre impressionnant de voitures que le réseau routier de la ville supporte avec beaucoup de peine et non sans une multitude de problèmes également, dus à une circulation complètement étouffée, succombant au surnombre.

 

Cependant, je n'irais jamais jusqu'à me prévaloir de mes propres relations, lesquelles, disons-le, ne sont pas le menu fretin non plus. Question de principe et d'une déontologie appliquée à soi-même.

 

Ce qui frappe le plus tout citoyen conscient, le laissant se débattre avec ses incompréhensions et ses interrogations, toujours sans réponse, est cette formidable anarchie ayant contribuée à transformer la ville en une sorte de charivari au milieu duquel une chatte aurait beaucoup de peine à reconnaître ses petits.  Depuis toujours on nourrit l’espoir que demain est un autre jour, mais en vain. Les choses ne font que se dégrader au fur et à mesure en enfonçant davantage la ville dans ce qu’il est devenu quelque chose d’assez difficile à qualifier nous amenant à reconsidérer tout à fait le concept de la ville lui-même non sans nous interroger sur l’origine de ce milieu dans lequel il nous est imposé de vivre en tant que citadins civilisés refusant tout de ce à quoi nous assistons au quotidien des jours.

 

Ce n’est partout que routes et trottoirs défoncés. Bien que vos services ne ménagent pas leurs efforts pour maintenir les lieux dans un état de propreté relatif, le citoyen, impénitent et résolument incivique, s’évertue à ne pas suivre la cadence en agissant de manière contraire en faisant fi de toute règle d’hygiène car assuré d’une totale impunité.  Que dire encore devant tous ces formidables étalages encombrant en permanence absolument tous les trottoirs des rues principales et commerçantes de la ville. Et ces baraques que nous voyons fleurir partout également comme des champignons à la suite d’une ondée.

 

Ce marché du centre ville construit il y a presque deux siècles par le colon français, dont l’énigme de son existence à ce jour demeure posée et que personne parmi le citoyen ordinaire n’arrive à dénouer parce que n’y comprenant rien. Et ces quartiers périphériques dont beaucoup parmi leurs résidents pensent tout bonnement qu’il n’existe ni loi ni foi. Des bandes de voyous agissant de nuit, détruisant et saccageant tout en toute impunité également, à la suite de la répétition de ces actes barbares consistant à saccager les abribus, entre autre, non sans encore apporter tous les tord au milieu urbain. Il est encore le cas de ces troupeaux de moutons déambulant en plein milieu de la chaussée, quand ce n’est pas un autre troupeau composé d’une douzaine de vaches broutant l’herbe et les fleurs des espaces verts, bien qu’assez rares, existant au niveau de ces quartiers…

 

Devant tous ces problèmes empoisonnant l’existence de ces gens persistant à considérer anormal ce que tout le monde qualifie d’une situation normale, sans précédent dans l’histoire de la ville. Devant autant de laisser-aller et du je-m’en-foutisme dont est coupable bon nombre parmi la population agissant en déni et au défi de toutes les lois et des règles de la bienséance citoyenne, comment alors ces honnêtes citoyens au moral torturé pourraient vivre désormais en tout repos ?

 

Et c’est là la seule question à poser.

 

Dans cette attente, veuillez croire Monsieur le président de l’APC de Jijel, en l’expression de ma considération, en vous adressant mes citoyennes salutations.

 

 

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Billet matinal: La sagesse
    saladin saladin 18.01.2018 14:12
    Tout-à-fait Mohamed ! Nos parents ont vraiment compris le sens profond de la vie. C’est la raison ...

    Lire la suite...

     
  • ARRÊT SUR IMAGE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:18
    Vous avez raison, on a l'impression que pas beaucoup des gens travaillent, les rues sont toujours ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:13
    Les sacs en papier sont beaucoup plus bon pour l'environnent, c'est aussi facilement a recyclé ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:05
    Peut-être les autorités sont pas compétent ?!

    Lire la suite...

     
  • Vieilles illustrations de Gigeri. Jijel
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:03
    C'est un très belle témoin a l'histoire de Jijel! Je trouve les photos magnifique !

    Lire la suite...

     
  • VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS...
    MedSouilah MedSouilah 16.01.2018 19:46
    Une remarque à nos chers lecteurs Les articles publiés au portail: http://www.jijel.info/fr/ , donnent ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    malek malek 16.01.2018 04:31
    Bonjour. Ce que je ne comprends pas pourquoi les autorités compétentes n'interviennent pas en sévissant ...

    Lire la suite...

     
  • Interview avec Meriem Zenir la joueuse de tennis
    lecretois lecretois 14.01.2018 20:21
    En termes d’objectifs,les effectifs pouvant atteindre 100 licenciés toutes catégories confondues, de ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    El khettabi El khettabi 11.01.2018 20:46
    Bonjour Et encore ! vous n'avez pas vu l'état du centre ville suite aux nouveaux travaux de réhabilitation ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    Foughali Foughali 11.01.2018 15:06
    Bonjour c'est vrai que la situation est critique, mais pas désespérée! Le citoyen algérien est fatigué ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    Foughali Foughali 11.01.2018 14:58
    salut nostalgie Ce que je vois c'est juste un manque chronique d'entretien des routes, des trottoirs ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    lecretois lecretois 11.01.2018 12:21
    Les artères de notre quartier « Ben Achour » demeurent impraticables, depuis des mois, où notre ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    MedSouilah MedSouilah 11.01.2018 12:12
    L'image parlante, c'est celle qui est dans le sujet: Un petit montage qui représente le calvaire pour ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    nostalgie nostalgie 11.01.2018 10:26
    mon si beau .....ces images me font beaucoup de peine.....tu ne seras plus jamais comme avant....dieu ...

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    Foughali Foughali 10.01.2018 13:05
    salut cousin Alors, et nous les non arabisants et autres zmigris..... que devons nous comprendre ?

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    MedSouilah MedSouilah 10.01.2018 05:38
    https://img15.hostingpics.net/pics/194597FBIMG1515559050298.jpg

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    Foughali Foughali 10.01.2018 01:38
    Salut JJ je voudrais juste rappeler que la wilaya de Jijel fait partie des zones les plus arrosées ...

    Lire la suite...