le tourisme à jijel: Une affaire de non professionnels

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Réputée pour ses atouts touristiques indéniables, Jijel, sa célèbre corniche et tout son littoral, cessent pourtant de vivre dés le départ du dernier vacancier de l’été.

En dehors de la saison estivale qui se résume à une courte période entrecoupée, depuis quelques années, par le mois sacré du Ramadhan, la ville de Jijel et ses localités côtières reprennent le rythme d’une vie qui n’a rien à voir avec cette vocation supposée être touristique.

 

L’activité hôtelière, qui plonge dans une longue hibernation, et le produit touristique jijelien, un label qui n’existe d’ailleurs pas, se mettent à attendre un autre cycle de l’année pour renouer avec une activité purement saisonnière.

Pour des initiés à ce circuit, la question est de savoir quel est le rôle des agences du tourisme et de voyage dans la vente et la promotion du produit touristique local.

Il est admis, selon les mêmes interlocuteurs, que le tourisme consiste à monter des produits touristiques à base de potentialités locales, culturelles, climatiques, balnéaires, religieuses ou d’événements. «Ce produit est à monter pour le faire connaitre, ce qui n’est pas le cas dans la majorité des agences de voyage en Algérie», affirment-ils.

Dans la wilaya de Jijel, il y a quatre agences de voyages qui ne profitent même pas de la saison estivale, en dépit de cet atout qui fait de Jijel l’une des principales destinations touristiques des familles algériennes en période d’été. Autant dire que le rôle des agences de voyages est de tourisme dans le développement de l’activité touristique demeure marginal dans cette wilaya.

«Il n’y a pas de complexe touristique pour verser dans l’activité touristique locale», se justifie le patron d’une agence de voyage. «La promotion du tourisme incombe également à l’Etat qui a à sa charge la préparation du terrain aux activités touristiques, la réalisation des infrastructures de routes, de santé et  l’encouragement de l’investissement, l’amélioration du cadre de vie et de la situation sécuritaire», soutient, pour sa part, un initié au secteur touristique.

Si l’on considère que la sécurité s’est nettement améliorée, la préparation du terrain pour le lancement d’expéditions touristiques à Erraguene, Oued Z’hor ou ailleurs dans les régions montagneuses de la wilaya est encore loin d’être une réalité. Il reste encore à ouvrir des routes et aménager des pistes d’accès aux zones qui ont plus d’atouts pour attirer des visiteurs.

La construction de complexes touristiques demeure encore un vœu pieux, pendant que les infrastructures hôtelières font cruellement défaut et Jijel, où l’on déplore l’inexistence même d’un établissement hôtelier classé digne de ce nom.

Et dire que dans une wilaya censée être touristique, les agences de voyage n’ont pour priorités que le tourisme religieux. Et c’est bien évidemment la Omra qui s’inscrit quasi-exclusivement dans le registre de leurs activités. «A longueur d’année, leur seul souci est de louer le standing des complexes et des hôtels des lieux saints de l’Islam en Arabie Saoudite, au détriment du produit touristique local ou national», résume-t-on.  

40 MDA pour les plages

 

En prévision de la saison estivale, 40 millions de dinars ont été prélevés sur le budget des plans communaux de développement (PCD) pour être dégagés au profit des huit communes côtières de la wilaya de Jijel.

Cette enveloppe sera destinée à l’entretien des plages dans le cadre des préparatifs lancés pour la réalisation, l’aménagement et la réhabilitation des équipements au niveau des plages, selon les services de la wilaya. Les opérations prévues concernent la réhabilitation des blocs sanitaires, des postes de secours et la mise en place des systèmes d’alimentation en eau potable et de l’éclairage public. Les plages et les parkings feront également l’objet d’une action de nettoyage et d’aménagement pour les mettre à jour pour le grand rendez-vous estival.

La direction du tourisme et de l’artisanat a, par ailleurs, proposé l’ouverture de trois nouvelles plages, dont deux à Ziama-Mansouriah, et le troisième, à Kissir, dans la commune d’El Aouana. Si elles seront ouvertes, ces plages viendront s’ajouter aux 22 autres officiellement retenues pour la saison des baignades. 

 

Adam S.
 

Commentaires   

MedSouilah
# MedSouilah 02-04-2015 06:46
Noureddine Mansour. Directeur du tourisme et de l’artisanat de la wilaya de Jijel :
« Le tourisme balnéaire n’est pas exploité en tant que produit »
Entretien réalisé par S. Adam


Quelle appréciation faites-vous de l’activité touristique dans la wilaya ?

L’activité touristique dans la wilaya de Jijel se limite à l’exploitation du potentiel balnéaire, sans pour autant être exploitée par les agences de voyage et de tourisme locales en tant que produit au vrai sens du terme. Par contre, certaines agences hors wilaya le commercialisent au profit de nos concitoyens du sud. Le potentiel touristique climatique demeure, par contre, en hibernation.

Peut-on parler de ce professionnalisme dans votre secteur ou s’agit-il d’un amateurisme sans impact sur le produit touristique local ?

En effet, le professionnalisme est un des éléments clés dans le montage et la commercialisation du produit touristique. Il ne se limite pas à la détention d’un titre ou d’un diplôme pour se conformer à la réglementation en vigueur, mais s’étend à la connaissance du marché du tourisme, ses tendances, et ses spécificités. Il concerne également la connaissance du potentiel local, ainsi que le choix du public ciblé.

Les agences du tourisme et de voyages ont-elles un rôle à jouer dans la promotion et la professionnalisation du secteur ?

Les agences du tourisme et de voyage doivent savoir promouvoir leur produit auprès du public (consommateurs). Tout produit, notamment touristique, doit être l’objet d’une campagne de promotion pour le faire connaître et le commercialiser.

Quant au rôle dans la professionnalisation de l’activité touristique, je pense qu’il est indispensable pour ces agences de recourir à une main d’œuvre qualifiée et un encadrement hautement professionnel.

Adam S.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 02-04-2015 14:22
Très léger! Le directeur du tourisme émet des généralités et des lieux communs!
Comment peut on parler d'agence de voyage, alors que les seuls produits disponibles dans la wilaya sont uniquement ses plages qui s'auto-promeuvent sans avoir besoin de la moindre agence.

Ou sont les hôtels, les campings corrects, les manifestations culturelles spécifiques et les services touristiques annexes (transports ad-hoc)?

Sans cela, il est vain de gloser sur les agences touristiques et autres tour-opérators.
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Emir Abdelkader, une commune mise sur le développement agricole
    Foughali Foughali 20.01.2018 11:05
    Salut mohamed Merci pour le partage Tu as raison d'évoquer tous ces fléaux qui grignotent les terres ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    Foughali Foughali 20.01.2018 08:34
    Salut mohamed Ce n'est pas parceqye le phare ( patrimoine ) est géré par une direction d'une autre ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    nostalgie nostalgie 20.01.2018 04:44
    nous retournons gaiement au moyen âge c'est terrible comme destinée...!!!

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    MedSouilah MedSouilah 19.01.2018 18:29
    Souvenirs d'une visite exclusive au coeur du grand Phare Il était une fois, un temps...............Nul ...

    Lire la suite...

     
  • AU CŒUR DE BORDJ FNAR
    MedSouilah MedSouilah 19.01.2018 18:28
    Posté le jeudi 14 janvier 2010 Souvenirs d'une visite exclusive au coeur du grand Phare Le reportage ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    Foughali Foughali 19.01.2018 18:18
    Salut Christine Comment osez vous me dire que vous avez oublié ! Pourtant vous vivez avec eu tous les ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 19.01.2018 11:51
    Oh, excusé moi. J'ai oublié les études avec Angela Merkel, et autres !! Lol

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 19.01.2018 11:49
    Salut, mr foughali, oui, c'est vrai, rien ne parfait dans ce bas monde, mais avec un peu de volonté de ...

    Lire la suite...

     
  • BILLET MATINAL. GÉNÉROSITÉ...
    saladin saladin 19.01.2018 08:42
    Sans le moindre doute Moahmed, la sagesse de nos parents ne peut que les orienter vers la générosité ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:31
    Salut Christine Oui, le plastique n'est pas écologique.... Mais, c'est moins cher que le sac en papier ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    Foughali Foughali 19.01.2018 01:25
    Salut Christine Je pense que tu blagues en disant que les autorités ne sont pas compétentes... C'est ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: La sagesse
    saladin saladin 18.01.2018 14:12
    Tout-à-fait Mohamed ! Nos parents ont vraiment compris le sens profond de la vie. C’est la raison ...

    Lire la suite...

     
  • ARRÊT SUR IMAGE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:18
    Vous avez raison, on a l'impression que pas beaucoup des gens travaillent, les rues sont toujours ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:13
    Les sacs en papier sont beaucoup plus bon pour l'environnent, c'est aussi facilement a recyclé ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:05
    Peut-être les autorités sont pas compétent ?!

    Lire la suite...

     
  • Vieilles illustrations de Gigeri. Jijel
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:03
    C'est un très belle témoin a l'histoire de Jijel! Je trouve les photos magnifique !

    Lire la suite...

     
  • VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS...
    MedSouilah MedSouilah 16.01.2018 19:46
    Une remarque à nos chers lecteurs Les articles publiés au portail: http://www.jijel.info/fr/ , donnent ...

    Lire la suite...