Baisse de la facture des importations de médicament : une fausse bonne nouvelle ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les importations algériennes de médicament se sont établies à 626,06 millions de dollars durant les 5 premiers mois de 2015, selon les chiffres des Douanes rendus publics, ce dimanche 12 juillet, via l’agence officielle APS. La facture est en baisse de 39% comparée à la même période de l’année 2014 (1,03 milliard de dollars). En volume, les quantités importées sont également en recul de 14,34%, passant de 11 314 tonnes durant les 5 premiers mois de 2014 à 9 691 tonnes cette année, toujours selon les Douanes. Le recul en valeur, plus important que la baisse des volumes, indique que l’Algérie a pu réaliser des économies réelles sur les importations de médicaments. Cela dit, cette situation soulève également des questions sur la gestion du secteur et sur les raisons de cette chute significative et brutale des importations de produits pharmaceutiques.

Des dépenses de santé révélatrices En termes de consommation, ce secteur, contrairement à l’agroalimentaire par exemple, est peu propice au gaspillage. En effet, il est rare que des patients aient recours à de la surconsommation de produits, en dehors des doses prescrites par un médecin. De plus, il s’agit d’un domaine réglementé et, en théorie, contrôlé. Ainsi,  contrairement à d’autres secteurs, le recul des importations de médicament est difficilement justifiable par une « réduction du gaspillage ». Dans le même temps, les dépenses de santé suivent une tendance haussière à l’échelle mondiale et l’Algérie n’échappe pas à la règle : en effet, l’allongement de l’espérance de vie et un vieillissement progressif de la population impliquent une hausse des dépenses de santé. Les personnes âgées notamment consomment plus de médicaments pour préserver leur bonne santé plus longtemps.     Que se passe-t-il réellement ? Ainsi, avec la baisse en volume et en valeur des importations de produits pharmaceutiques, deux questions se posent avec acuité : soit le gouvernement tente de faire des économies sur un produit vital pour certains, en réduisant les importations dans un domaine sensible et qui ne devrait pas être soumis à des calculs « d’apothicaire ». Certains patients et praticiens font état de pénuries sur le marché. Dans ce cas, il s’agit d’une mauvaise décision. Le gouvernement peut s’attaquer à d’autres secteurs pour réduire la facture des importations, à commencer par les carburants par exemple. Soit, le gouvernement réagi après un constat d’abus importants durant ces dernières années et veut mettre fin à des pratiques de surfacturations, voire de détournements de médicaments. L’État aurait donc mis en place un contrôle plus strict pour mettre fin à certaines dérives dans le milieu du médicament. Dans ce cas, le gouvernement doit fournir des explications et situer les responsabilités, le cas échéant.

Par Tewfik Abdelbari TSA

Commentaires   

Foughali
# Foughali 14-07-2015 09:16
Bonjour
Je crois que cela ne va pas s'améliorer, surtout si l'Algérie ne trouve pas d'autres sources financières que celles des hydrocarbures.....
En effet, l'accord sur le nucléaire iranien, qui vient d'être signé va permettre au pays d'exporter son brut....ce qui fera baisser ou stagner le prix du baril.
A cela s'ajoute l'indépendance énergétique des USA....
Bref, notre pays doit se mettre à produire plus de médicaments et d'autres denrées pour nourrir les 40 millions de bouches.....
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    malek malek 16.01.2018 04:31
    Bonjour. Ce que je ne comprends pas pourquoi les autorités compétentes n'interviennent pas en sévissant ...

    Lire la suite...

     
  • Interview avec Meriem Zenir la joueuse de tennis
    lecretois lecretois 14.01.2018 20:21
    En termes d’objectifs,les effectifs pouvant atteindre 100 licenciés toutes catégories confondues, de ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    El khettabi El khettabi 11.01.2018 20:46
    Bonjour Et encore ! vous n'avez pas vu l'état du centre ville suite aux nouveaux travaux de réhabilitation ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    Foughali Foughali 11.01.2018 15:06
    Bonjour c'est vrai que la situation est critique, mais pas désespérée! Le citoyen algérien est fatigué ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    Foughali Foughali 11.01.2018 14:58
    salut nostalgie Ce que je vois c'est juste un manque chronique d'entretien des routes, des trottoirs ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    lecretois lecretois 11.01.2018 12:21
    Les artères de notre quartier « Ben Achour » demeurent impraticables, depuis des mois, où notre ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    MedSouilah MedSouilah 11.01.2018 12:12
    L'image parlante, c'est celle qui est dans le sujet: Un petit montage qui représente le calvaire pour ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    nostalgie nostalgie 11.01.2018 10:26
    mon si beau .....ces images me font beaucoup de peine.....tu ne seras plus jamais comme avant....dieu ...

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    Foughali Foughali 10.01.2018 13:05
    salut cousin Alors, et nous les non arabisants et autres zmigris..... que devons nous comprendre ?

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    MedSouilah MedSouilah 10.01.2018 05:38
    https://img15.hostingpics.net/pics/194597FBIMG1515559050298.jpg

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    Foughali Foughali 10.01.2018 01:38
    Salut JJ je voudrais juste rappeler que la wilaya de Jijel fait partie des zones les plus arrosées ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel: Une caravane de sensibilisation sur la harga
    Foughali Foughali 09.01.2018 20:07
    Bonsoir Avec tous ces problèmes, tarés et maux.... L'algérien est gravement atteint..... Il n'a ...

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    jijel.jijel jijel.jijel 09.01.2018 18:52
    Cher Mohamed, Les barrages les plus proches de Texanna et des localités avoisinantes sont: Le Barrage ...

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    MedSouilah MedSouilah 09.01.2018 17:58
    http://nsa38.casimages.com/img/2017/07/10/17071009333797526.jpg

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    MedSouilah MedSouilah 09.01.2018 17:58
    Cher JJ Je fréquente souvent cette belle région... Voici mon dernier sujet avec images... TEXENNA ...

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    jijel.jijel jijel.jijel 09.01.2018 17:17
    Ya Mohamed, où sont ces barrages qui poussent comme des champignons? Personnellement je n'en voit ...

    Lire la suite...

     
  • A quand la réhabilitation du centre de santé des Ouled Bounar ?
    jijel.jijel jijel.jijel 09.01.2018 17:14
    Cela fait plus de deux (2) ans que cet article a été publié, et rien n'a changé: Ce démontre concrètement ...

    Lire la suite...