Baisse de la production halieutique à Jijel La pollution cause d’importants dégâts

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La production halieutique connait depuis l’année 2011 une baisse sensible puisqu’en 2015, avec 4250 tonnes, elle n’a attent que 59% de celle de 2011, qui s’était établie à 7170 t.

Cette situation a généré une hausse des prix et une rareté de certains produits de la pêche. Diverses raisons sont avancées pour expliquer cette tendance. Mohamed Bourouis, cadre à la direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya (DPRH), pointera le doigt vers plusieurs facteurs et citera «les changements climatiques, la pollution, le non-respect des pratiques de pêche à travers la dégradation des habitats (raclage des fonds), la taille marchande des poissons et les filets dérivants».

Il faut dire que la pollution de la mer et du littoral – rien que par les plastiques – a connu ces dernières années une situation catastrophique. Les déchets déposés sur les berges des oueds, comme c’est le cas pour les décharges de Sidi Maârouf, El Ancer et à Sidi Abdelaziz près de l’embouchure de l’oued El Kébir, se retrouvent en mer.

Outre la pollution des oueds, M. Bourouis citera aussi la baisse du débit des ces derniers. La construction de barrages sur les cours d’eau qui approvisionnaient la mer en nutriment a eu ainsi une influence néfaste sur l’écosystème aquatique par le piégeage des sédiments. Outre le grand barrage de Beni Haroun, réalisé sur l’oued El Kébir, on relèvera celui de Boussiaba à El Milia, un affluent de l’oued El Kébir, celui d’El Agrem sur l’oued Mencha, celui de Tabellout sur l’oued Djendjen et enfin celui de Kissir sur l’oued éponyme.

Selon des professionnels du secteur, un des grands maux de la pêche est sans conteste les filets dérivants, qui jalonnent désormais l’ensemble de la côte d’Est en Ouest, sans trouver la moindre résistance.

La situation est telle que certains filets dérivants démarrent – comme c’est le cas sur la plage du 4ème km à l’Est de Jijel – dès le bord de mer. Un véritable massacre que même les pêcheurs à la ligne dénoncent, vu qu’ils «nettoient» l’ensemble de la zone de tout poisson. Une situation qui ne devrait plus durer au moment où l’on pense à établir une aire marine protégée, justement pour permettre la reconstitution de la faune marine. Afin de préserver et valoriser la ressource, on pense à des projets d’implantation de récifs artificiels et de récupération de filets fantômes parallèlement à l’installation d’un réseau de surveillance de phytoplancton, un réseau de suivi d’échouage de cétacés.

Le collectif marin inscrit actuellement au niveau de la wilaya est de 3787 dont 36% seulement, soit 1400 marins, sont embarqués. Une opération de formation est en cours et touche 649 personnes dont 279, essentiellement des marins qualifiés se sont vus délivrer un diplôme, a-t-on appris des services de la DPRH. Le reste concerne 94 capacitaires, 44 patrons côtiers et 78 électro-motoristes.

Fodil S.

Commentaires   

ekellal
# ekellal 23-02-2016 16:20
qui sème le vent récolte la tempête , qui ne souviens pas de l'époque ou certains propriétaire de chalutiers préféraient jeter le surplus de la pêche à l'entrée du port ; pour maintenir le prix élevé . la malédiction maintenant se voit .je n'accuse pas tous les propriétaires de chalutiers par respects .
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Billet matinal: La sagesse
    saladin saladin 18.01.2018 14:12
    Tout-à-fait Mohamed ! Nos parents ont vraiment compris le sens profond de la vie. C’est la raison ...

    Lire la suite...

     
  • ARRÊT SUR IMAGE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:18
    Vous avez raison, on a l'impression que pas beaucoup des gens travaillent, les rues sont toujours ...

    Lire la suite...

     
  • IL YA DE CELA DEUX ANNÉES JOUR POUR JOUR...
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:13
    Les sacs en papier sont beaucoup plus bon pour l'environnent, c'est aussi facilement a recyclé ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:05
    Peut-être les autorités sont pas compétent ?!

    Lire la suite...

     
  • Vieilles illustrations de Gigeri. Jijel
    christine hamad christine hamad 18.01.2018 09:03
    C'est un très belle témoin a l'histoire de Jijel! Je trouve les photos magnifique !

    Lire la suite...

     
  • VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS...
    MedSouilah MedSouilah 16.01.2018 19:46
    Une remarque à nos chers lecteurs Les articles publiés au portail: http://www.jijel.info/fr/ , donnent ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: LE MÊME LIEU, LE MÊME DRAME. SUITE
    malek malek 16.01.2018 04:31
    Bonjour. Ce que je ne comprends pas pourquoi les autorités compétentes n'interviennent pas en sévissant ...

    Lire la suite...

     
  • Interview avec Meriem Zenir la joueuse de tennis
    lecretois lecretois 14.01.2018 20:21
    En termes d’objectifs,les effectifs pouvant atteindre 100 licenciés toutes catégories confondues, de ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    El khettabi El khettabi 11.01.2018 20:46
    Bonjour Et encore ! vous n'avez pas vu l'état du centre ville suite aux nouveaux travaux de réhabilitation ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    Foughali Foughali 11.01.2018 15:06
    Bonjour c'est vrai que la situation est critique, mais pas désespérée! Le citoyen algérien est fatigué ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    Foughali Foughali 11.01.2018 14:58
    salut nostalgie Ce que je vois c'est juste un manque chronique d'entretien des routes, des trottoirs ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    lecretois lecretois 11.01.2018 12:21
    Les artères de notre quartier « Ben Achour » demeurent impraticables, depuis des mois, où notre ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    MedSouilah MedSouilah 11.01.2018 12:12
    L'image parlante, c'est celle qui est dans le sujet: Un petit montage qui représente le calvaire pour ...

    Lire la suite...

     
  • L'image parlante de Jijel: Les routes dégradées, un calvaire pour les usagers...
    nostalgie nostalgie 11.01.2018 10:26
    mon si beau .....ces images me font beaucoup de peine.....tu ne seras plus jamais comme avant....dieu ...

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    Foughali Foughali 10.01.2018 13:05
    salut cousin Alors, et nous les non arabisants et autres zmigris..... que devons nous comprendre ?

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    MedSouilah MedSouilah 10.01.2018 05:38
    https://img15.hostingpics.net/pics/194597FBIMG1515559050298.jpg

    Lire la suite...

     
  • ATTENTION: EAU DE SOURCE POLLUÉE À TEXENNA.
    Foughali Foughali 10.01.2018 01:38
    Salut JJ je voudrais juste rappeler que la wilaya de Jijel fait partie des zones les plus arrosées ...

    Lire la suite...