Consommation de produits agricoles: L’inquiétude monte sur l’usage des pesticides

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

pesticides 1 2637190 465x348

De plus en plus de produits algériens sont refoulés par la Russie, mais aussi par des pays aussi bien européens que moyen-orientaux.

Les raisons sont à chaque fois liées à la présence d’un fort taux de pesticides, de raticides et fongicides et d’infestation de vers. L’amère réalité a été relevée par le président de l’Association nationale des exportateurs algériens (Anexal), Ali Bey Nasri, lors d’une intervention sur les ondes la Chaîne 3, où il a eu à aborder la question.

Contacté, Ali Bey Nasri réitère ses propos et met en garde contre «le recours abusif» à des produits chimiques très toxiques pour les consommateurs. «Des agriculteurs recourent de manière abusive aux pesticides, raticides, fongicides, insecticides pour traiter les produits agricoles.

Certains pesticides, malgré leur interdiction ailleurs, continuent à être utilisés alors qu’ils comportent des risques avérés pour la santé. Des tonnes de pomme de terre avec un taux élevé de pesticides, des dattes infestées par des vers, de l’huile d’olive avec un fort taux d’acidité ont été refusées par certains pays.

C’est vrai qu’il ne s’agit que de quelques opérations sur les 46 000 tonnes exportées l’année dernière, mais cela doit interpeller les autorités publiques parce qu’il y va de l’image de marque des produits algériens», explique notre interlocuteur.

Pour Ali Bey Nasri, «l’Algérie a les moyens» d’avoir un label de qualité. «Mais nos agriculteurs n’arrivent pas à moderniser les techniques de protection de leur production. Au moment où ailleurs on traite, par exemple, les palmiers par épandage, en Algérie on continue d’agir de manière traditionnelle qui facilite l’infestation par les vers. Il faut mettre les moyens pour offrir des produits de bonne qualité.

L’Algérie a la chance d’être le seul pays au monde qui voit sa surface agricole augmenter, ce qui n’est pas le cas ailleurs. Nous avons une richesse considérable qui nous permettrai d’avoir des produits concurrentiels en matière de qualité. Une qualité qui se contrôle et se protège. Or, nous n’avons pas de laboratoire de contrôle digne de ce nom.

Pour améliorer la qualité de nos produits et les mettre aux standards internationaux, il faut un instrument de contrôle de qualité irréprochable», déclare Ali Bey Nasri, qui «regrette» que l’Algérie n’ait pu exporter, durant les quatre derniers mois de l’année en cours, «que l’équivalent de 20 millions de dollars en raison des quantités de plus en plus importantes de produits agricoles refoulés».

Pour lui, il ne suffit pas de produire pour exporter, «il faut aussi respecter les standards internationaux en matière de qualité pour s’assurer une place sur le marché. L’Etat doit aider et encadrer les exportateurs agricoles afin qu’ils puissent s’imposer dans ce domaine assez rigoureux et régi par des normes internationales. Nous avons des atouts exceptionnels.

Savez-vous que l’Egypte a exporté 653 000 tonnes de tomates alors que l’Algérie n’en a exporté que 817 tonnes ? Elle a arrêté un temps ses exportations en raison d’une maladie qui a infesté sa production, mais dès qu’elle a traité, elle a rebondi et exporté autant qu’avant. Nous sommes vraiment à la traîne. Nous avons une agriculture très traditionnelle qui appelle à une modernisation pour optimiser la production».

Le ministère de l’Agriculture évoque le refoulement d’emballages en bois non traité

Des propos qui ne concordent pas avec ceux du ministère de la l’Agriculture qui, dans un communiqué rendu public hier, a démenti toute opération de refoulement de marchandises, tout en précisant qu’il «veille» à ce que les opérations d’exportation des produits agricoles «répondent aux normes phytosanitaires» exigées par les pays d’importation. «Dans le cas où les produits sont jugés non conformes à l’arrivée, une notification parvient systématiquement à nos services dans laquelle le pays importateurs évoque le non-respect des normes en vigueur.

Durant l’année 2018, les seules notifications parvenues ont concerné deux opérations d’exportation de pâtes et de boissons gazeuses expédiées vers le Canada qui a décidé leur refoulement pour cause de non-traitement des palettes de bois conformément à la norme internationale 15 relative au traitement du bois d’emballage et non pour des raisons phytosanitaires.»

Le ministère de l’Agriculture est formel : «Les cas cités récemment par les médias concernent des dattes et des pommes de terre refoulées par le Canada et la Russie pour des causes qui ne relèvent pas du phytosanitaire», en reconnaissant toutefois qu’une quantité de 16 tonnes de pesticides a été refoulée en 2018 pour non-conformité contre 46 tonnes en 2017.

Il est quand même intriguant que le ministère de l’Agriculture nie que des cargaisons de produits agricoles algériens aient fait l’objet de refoulement par certains pays importateurs.

Des sources proches de ce département ne l’ont pas démenti. «Il y a eu des cargaisons refoulées de pommes de terre, de dattes et d’huile d’olive. Les services de contrôle phytosanitaires n’ont pas les moyens de vérifier le dosage de la limite maximale des résidus sur les produits agricoles. Raison pour laquelle certains ont été refusés. Ce ne sont pas des quantités énormes, mais elles sont là et doivent susciter des réactions», déclarent nos sources.

En tout cas, cette affaire de pomme de terre refoulée de Russie n’est pas passée sans bruit. Hier, une réunion ayant regroupé de nombreux représentants d’autres départements, dont celui de l’Agriculture, et des professionnels de l’exportation, s’est tenue au bureau du ministre du Commerce. Prévue dans le cadre de la mise en application des recommandations des assises de l’agriculture, elle a eu pour ordre du jour, justement, l’exportation des produits agricoles.

La réunion s’est terminée avec la nécessité «d’assainir le secteur de l’exportation pour ne laisser que les professionnels», révèlent des sources proches du ministère du Commerce, en précisant qu’«il a été beaucoup question du contrôle phytosanitaire durant les discussions entre les cadres de tous les départements, surtout ceux de l’Agriculture».

En tout état de cause, le recours abusif aux pesticides et leurs conséquences sur la santé publique ont fait tache d’huile. L’affaire de la pomme de terre refoulée de Russie en 2017, et auparavant en 2014, semble avoir suscité une prise de conscience, puisque même au niveau du ministère de l’Agriculture, une réunion est prévue aujourd’hui, avec les cadres du secteur, et sera consacrée au contrôle phytosanitaire.

Salima Tlemçani

Commentaires   

Gigelli
# Gigelli 12-06-2018 21:38
En voila une excellente nouvelle qui va je l’espère faire réfléchir nos « Irresponsables » politiques, mais entièrement responsables de l’explosion des cancers et toutes sortes de maladies liés à l’importation et à l’utilisation abusive de produits hautement toxiques dans la production agricole nationale.
Il est de notoriété publique que depuis plus d 20ans notre pays importe la majorité des pesticides, herbicides, et engrais chimiques « interdits » dans l’UE, et dans la majorité des autres pays du monde, et ce contre de milliards de Dollars, car, tout le beau monde de l’import-import, les intermédiaire, et les distributeurs y trouvent toujours, et encore leurs comptes, tout ça au détriment de la santé de tout le peuple Algérien
Oui je sais que cela parait contradictoire, mais je me réjouis tout de même de cette apparemment mauvaise nouvelle, non pas par méchanceté, mais les criminels, et mafieux qui nous gouvernent, ne comprennent l’ampleur du problème que lorsque des étrangers le leur disent. On n'a cessé de les mettre en garde sur l'utilisation de ces produits qui non seulement détruisent la santé de toute la nation, mais aussi celle de nos ressources naturelles, à commencer par les ressources en eau qui sont toutes polluées par l’infiltration de toutes sortes de polluants, dans nos sols et dans nos nappes phréatiques.
Il ne faut surtout pas oublier l’énorme problème des céréales (et huiles aussi) importées, et qui sont à 90% OGM, c'est à dire hautement cancérigènes, L’alimentation de base en Algérie est faite essentiellement à base de ces céréales transgéniques, « el Khoubouz, et le Coucous » il est donc tout à fait normal, que le nombre de toutes sortes de cancers, diabètes, et autres maladies explose, et ne cesse de croître exponentiellement, à mesure qu’on continue à importer et à utiliser ces produits dangeruex..
Il faut savoir, qu’une céréale transgénique contient 6 à 12 fois plus de gluten que les céréales anciennes non génétiquement modifiées, et on se demande pourquoi il y a autant d’intolérance au gluten, de diabètes, et de maladies cardio-vasculaires et autres.
Il serait donc criminel de ne pas revenir à une agriculture naturelle, afin de protéger notre santé, et celles de nos sols, et sous-sols, et de nos ressource hydriques, Il y va de la santé de la nation, et de son patrimoine naturel, qui n’ont jamais été aussi menacés.
Signaler à l’administrateur

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 284 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub jijel.info

A VENDRE DES LOGEMENTS & DES LOCAUX

Mise à jour le 26.07.2018: Avancements des travaux : démolition de l'ancien bâtiment et nettoyage du site.

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Immobilier > Vente > Appartement

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Arrêt sur belle image...
    christine hamad christine hamad 17.08.2018 17:05
    C'est un une merveille !!

    Lire la suite...

     
  • Nos villes et villages malades de leur environnement...
    christine hamad christine hamad 17.08.2018 17:04
    Qui veut rendre la vie invivable ?? Je crois, ce sont les citoyen eux même !! Par example, dans ...

    Lire la suite...

     
  • Les reflets de la lumière sur la côte de Saphir
    christine hamad christine hamad 17.08.2018 16:57
    Superbe photo!!

    Lire la suite...

     
  • Une photo insolite: "RASSEK YAHBESS"
    saladin saladin 17.08.2018 14:39
    Ce malheureux automobiliste a du rater le virage, sur la route en direction de la gare routière de ...

    Lire la suite...

     
  • Une photo insolite: "RASSEK YAHBESS"
    nostalgie nostalgie 17.08.2018 13:46
    c'est incroyable.....!!!

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 17.08.2018 12:22
    Courrier: Avis de décès. ِ#اعلان_عن_وفاة ببالغ الحزن والأسى تلقينا نبأ وفاة الاستاذة رويبح يمينة زوجة ...

    Lire la suite...

     
  • Plage El-Gueddane ou rocher noir.
    lecteur jijel.info lecteur jijel.info 17.08.2018 12:16
    C'est comme chez nous à Ouled Bounar. La Grande plage s'appelle "Amemache" quant aux 2 criques, la ...

    Lire la suite...

     
  • Nos villes et villages malades de leur environnement...
    saladin saladin 17.08.2018 09:50
    En effet, ça saute aux yeux, le laisser-aller flagrant, dans nos villes et villages, en matière de ...

    Lire la suite...

     
  • Zighoud Youcef- Abane Ramdane (20 août 1955-20 août 1956): Le destin des grands hommes
    Foughali Foughali 15.08.2018 21:45
    Salut On aimerait bien te croire . Malheureusement, ces grands révolutionnaires ne seront dans les ...

    Lire la suite...

     
  • Zighoud Youcef- Abane Ramdane (20 août 1955-20 août 1956): Le destin des grands hommes
    saladin saladin 15.08.2018 19:16
    20 août 1955 et 20 août 1956, deux dates qui resteront à jamais , dans les anales de l’histoire ...

    Lire la suite...

     
  • TASSOUST: Une véritable hécatombe sur la plage...
    El khettabi El khettabi 15.08.2018 07:09
    Bonjour les criminels pilleurs de sable et leur protecteurs ont completement lmodifié a physionomie de ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 15.08.2018 06:06
    Courrier. Avis de décès: انتقل إلى رحمة الله السيد شرايطية محمد ابو الإخوةرابح،بوجمعة، قدور ، مصطفى ،حسين ...

    Lire la suite...

     
  • Une autre image de la ville de Taher.
    laohalim laohalim 14.08.2018 17:41
    Non c'est Taher, ça se passe comme ça à Taher !!

    Lire la suite...

     
  • Une autre image de la ville de Taher.
    Foughali Foughali 14.08.2018 14:33
    Ce n'est pourtant pas le mois de Ramadan ? Quelles bandes de charlots ! Pourtant le poste de conduite ...

    Lire la suite...

     
  • Une autre image de la ville de Taher.
    nostalgie nostalgie 14.08.2018 11:43
    c'est un canular...!!!

    Lire la suite...

     
  • Photo unique et inédite de la Salamandre, au nord du phare, et le Banc des Kabyles,
    MedSouilah MedSouilah 13.08.2018 13:04
    La situation géographique de l’écueil de la Salamandre. Le banc des Kabyles fait suite à un îlot ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 12.08.2018 21:34
    Courrier de Sidi Abdelaziz: Avis de décès. وردنا اللحظة وفاة الفقيد بعوني بشير بالجزائر العاصمة تغمده ...

    Lire la suite...