Belaïz libère les plages.

À quelques encablures du lancement de la saison estivale pour l’année 2015, le flou, plutôt une cacophonie entoure la concession des plages. La problématique est loin d’être réglée. Deux approches se heurtent sur le dossier qualifié de monumental pour les Algériens. Les contradictions dans les déclarations des hauts responsables de l’État dans les départements du Tourisme et de l’Intérieur et des Collectivités locales nous poussent à se poser plusieurs questions.

En effet, la problématique risque-t-elle de donner lieu à une guerre des prérogatives ? Il y a quelques jours, la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Nouria Yamina Zerhouni, avait annoncé que les deux tiers des plages algériennes seront concédés au privé, dans le but d’encourager l’investissement dans son secteur.

Peu de temps après, cette déclaration a été contredite par le directeur central au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, Haider Khaldi, qui avait indiqué que les plages cette année seront totalement gratuites et que les irrégularités constatées ne seront plus tolérées, y compris en ce qui concerne les parkings. Cette problématique a été, encore une fois, au centre d’une réunion, tenue au siège de la wilaya d’Oran et consacrée à la préparation de la prochaine saison estivale. Ainsi, le directeur général des collectivités locales du ministère, Azzedine Belkacem Nacer, a fait savoir que le département de l’Intérieur et des Collectivités locales vient de prendre la décision de mettre fin à la concession des plages, à partir de la saison estivale 2015. Le responsable a souligné que cette décision a été prise pour mettre fin à l’anarchie constatée dans l’exploitation des plages. S’exprimant depuis la wilaya d’Oran, Azzedine Belkacem Nacer, a motivé en substance cette décision par la nécessité impérieuse et urgente de mettre un terme à une situation de «non-droit» sur nos plages, laquelle prend très souvent des apparences d’anarchie et de délinquance, au mépris de la liberté, de la sérénité et de la convivialité des citoyens sur ces lieux. Cependant, le responsable tout comme les directeurs centraux qui l’accompagnaient, a beau tenter de laisser entendre qu’il n’y avait aucun «antagonisme » entre l’Intérieur et le Tourisme sur le dossier lié à la concession des plages et qu’il y avait -selon lui- une «parfaite entente» là-dessus entre les deux ministères, tout laisse à croire que les positions de ces deux départements sont, bien au contraire, diamétralement opposées.
En effet, il convient de se rappeler de Mme Zerhouni qui était claire au sujet des concessions des plages. La concession des plages au profit des privés sera maintenue », avait-elle affirmé, tout en soulignant que « cette mesure est stipulée par la loi». «Les dépassements dans l’exploitation de ces espaces sont dus à l’absence de contrôle des collectivités locales», avait-elle justifié.

Les parkings ne dérogent pas à la règle
À la même occasion, Haider Khaldi, directeur central au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, a précisé que les parkings seront gratuits pour les estivants, mais que les communes peuvent fixer un tarif symbolique de 15 ou 20 DA pour les stationnements et non pas des sommes faramineuses exigées par certains concessionnaires atteignant parfois les 1 000 dinars au niveau de certaines plages. Ce point a été même affirmé récemment par le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. Mais décidément, Mme Zerhouni tente à tout prix de préserver la concession des plages. Par ailleurs, la question qui se pose est qui va assurer la sécurité dans les plages ? La DGSN ou la Gendarmerie nationale ?
Hélas, le responsable n’a donné aucune précision sur ce sujet. Quoique la loi (n°03-02 du 17 février 2003, fixant les règles générales d’utilisation et d’exploitation touristique des plages) est assez claire : «L’accès aux plages est gratuit. La gratuité de l’accès est clairement affichée sur des panneaux publicitaires installés par les services communaux à cette fin. Le concessionnaire est tenu de garantir la libre circulation des estivants tout le long de la plage objet de la concession, sur une bande littorale dont la largeur est déterminée dans le cahier des charges.» Seule la jouissance des équipements et les prestations fournies par l’exploitant aux estivants sont payantes. Une chose est sûre, des ministres et des élus locaux, depuis des lustres, dans une offensive médiatique pour mettre l’accent sur cette notion de gratuité. Cependant, la réalité est tout autre, puisque des jeunes, appelés communément « plagistes», imposent leur diktat sur ces espaces de détente et de loisirs. La mauvaise gestion des plages reste le maillon faible du tourisme algérien. Et pourtant les pouvoirs publics affirment qu’ils mettent les bouchées doubles pour promouvoir la destination Algérie.
Lamia Boufassa

Commentaires   

yasmine
# yasmine 29-04-2015 15:04
Au mois de juin , on verra si c'est un état debout qui se réappropriera ses prérogatives et l'espace public , ou bien c'est le banditisme l'anarchie et le laisser aller qui prendront le dessus, sous prétexte de préservation de la paix sociale .
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Le crie de cœur des habitants de la cité Rabta
    MedSouilah MedSouilah 28.06.2017 05:47
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/28/170628071128180638.png

    Lire la suite...

     
  • La photo du jour: Quelle horreur...
    Foughali Foughali 27.06.2017 22:51
    Salut igel Serais tu jaloux ? Tu peux te joindre à nous....tu es le bienvenu ! Je suis à Marseille ...

    Lire la suite...

     
  • MA PREMIÈRE CULTURE DES POMMES DE TERRE AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 19:11
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627083511432380.png

    Lire la suite...

     
  • MA PREMIÈRE CULTURE DES POMMES DE TERRE AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 19:10
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627083511197226.png

    Lire la suite...

     
  • La photo insolite: Les misères et splendeurs de ces véhicules de nos jours...
    Ben Nafa Ben Nafa 27.06.2017 19:07
    Merci Mohamed pour la publication de cet ancien texte qui nous remonte à l'époque du calme et de ...

    Lire la suite...

     
  • La photo insolite: Les misères et splendeurs de ces véhicules de nos jours...
    Ben Nafa Ben Nafa 27.06.2017 19:06
    ls ont fini dans le bois de chauffage des Hammams et les gros tronçons, dans la fabrication des ...

    Lire la suite...

     
  • La photo insolite: Les misères et splendeurs de ces véhicules de nos jours...
    Ben Nafa Ben Nafa 27.06.2017 19:05
    Le chauffeur ne connaissait pas le Levier d'Archimède... C'est pour ça qu'il avait réparti n'importe ...

    Lire la suite...

     
  • MA DEUXIÈME CULTURE DES CONCOMBRES AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 18:38
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627080251617223.png

    Lire la suite...

     
  • MA DEUXIÈME CULTURE DES CONCOMBRES AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 18:38
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627080251261535.png

    Lire la suite...

     
  • LES BEAUX PLATANES DE LA RUE DE VIVONNE...
    Igel Igel 27.06.2017 14:45
    Le bilan est catastrophique. Un docteur à la vue des résultats de l'analyse du malade Jijel ne saurait ...

    Lire la suite...

     
  • Retour au rocher aux moules...
    Igel Igel 27.06.2017 14:15
    Merci pour la photo du sac. Cela prouve bel et bien que le mal est là. Ces moules ne sont même pas ...

    Lire la suite...

     
  • La photo du jour: Quelle horreur...
    Igel Igel 27.06.2017 14:05
    Bravo Foughali et Milano. Un véritable overkill de banalités dans un forum. Il vous arrive pourtant d'etre ...

    Lire la suite...

     
  • CE MATIN A JIJEL. Rush sur les plages.
    Igel Igel 27.06.2017 13:55
    Aller à la mer pour être entouré de voyous? Hier soir, s'était à couteaux tirés à la plage du casino.

    Lire la suite...

     
  • Ce matin à JIJEL: Canicule et taux d'humidité exceptionnels
    Igel Igel 27.06.2017 13:51
    Le commentaire de NB me semble intéressant. Le vent tourbillonnant et la chaleur artificielle sont ...

    Lire la suite...

     
  • MA PREMIÈRE CULTURE DES POMMES DE TERRE AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 13:09
    Bonjour mon cher ami saladin et saha aidek... Vous avez raison, tout est parti, hélas avec nos parents.

    Lire la suite...

     
  • MA PREMIÈRE CULTURE DES POMMES DE TERRE AU POTAGER BIO
    saladin saladin 27.06.2017 09:16
    GRAND BRAVO MOHAMED! Je pense que tes pommes de terre sont magnifiques! Tu me rappelles les belles ...

    Lire la suite...

     
  • CE MATIN A JIJEL. Rush sur les plages.
    NoureddineBousdira NoureddineBousdira 26.06.2017 16:30
    Aller à la mer par une pareille chaleur !!

    Lire la suite...