SOUVENIR D’ENFANCE…ANNEES 50.

Un éclair déchira soudain dans la soirée le lourd ciel d’automne et le fracas assourdissant du tonnerre s’abattit aussitôt sur Jijel, plongeant comme de coutume, notre ville dans le noir : Plus d’électricité.. ! Une vieille tante s’écria aussitôt : « Il n’ y a plus de lumière..! (pour ceux qui ne s’en seraient pas aperçu)… S’en suivit aussitôt, une pluie torrentielle à grosses gouttes…
Dans les rues obscures, des ombres courraient dans tous les sens s’abriter sous les balcons providentiels des maisons ou les vérandas des boutiques. Dans les maisons, on cherchait déjà les bougies ou on allumait des lampes à pétrole.


Chez notre voisin, on pouvait suivre de loin le combat en l’écoutant jurer à la recherche de la boîte d’allumettes. En plus, le Docteur Chabriat (Allah Yrahmou pour tout ce qu’il a fait, plus particulièrement à la population arabe), n’allait pas tarder à arriver pour la «piqûre». Sous la pluie ou la grêle, de jour comme de nuit, toujours fidèle à ses malades avec sa lampe électrique et sa sacoche médicale…
Dans notre maison à cour ouverte au ciel, il se formait déjà le « lac » de notre paradis enfantin où de jour, on jouait aux petits bateaux. Dehors dans la rue, c’était plutôt la course aux allumettes dans les caniveaux. Décidément, la fête de Lalla Mèntère effectuée la veille par des processions de fillettes qui chantaient de maisons en maisons dans les rues de la ville, avait encore «rapporté»…
Des mains agitées derrière les portes entrouvertes, leur tendaient alors des morceaux de sucre, un peu de semoule ou un peu d’huile pour la Baraka…
La nuit précédente, l’atmosphère était doublement pénible. D’abord, l’attentat de l’après-midi sur la personne d’un juge avec le sinistre hurlement de la sirène de la ville puis la rafle des civils au stade, qui s’en suivit. Ensuite, la chaleur humide qui écrasa sans distinction, la ville et la population jusqu’au milieu de la nuit…
Assis alors dans le noir sur des «bssat» sous le jasmin, mon père, mes oncles et les aînés Allah Yarhamhoum, commentaient doucement, les évènements du jour. Le neveu à mon père, Ahmed, qui avait participé à l’attentat, avait immédiatement été ramené par mon frère, Allah Yarhamhoum pour le planquer cette nuit-là chez nous : Bonsoir l’ambiance.. !
Il y avait ce soir-là en tout, deux pères de famille et sept «jeunes», sans évoquer nos mères et tantes qui habitaient notre maison familiale.
Je me rappellerai toujours de la peur sur certains visages paisibles. Si par malheur il y avait eu cette nuit-là une «balance», les Harkis ou les Paras auraient fusillé devant la porte comme de coutume, tous les aînés…
Je disais donc, que la pluie tombait tellement que les femmes chaussaient leurs cabcabs di Boucif (sabots de bois fabriqués par 3èmmi Boucif Allah Yrahmou) pour se déplacer…
Au fond de notre pièce, ma tante (Allah Yarhamha) allait bientôt après le dîner, commencer à nous raconter selon l’humeur, soit des histoires de Jeha, soit des histoires d’ogres et de fantômes qui faisaient peur…
Surtout qu’en conclusion, lorsqu’ elle menaçait que les enfants désobéissants pouvaient se faire croquer les pieds pendant leur sommeil, elle me regardait étrangement en biais…

Daoud NAFA
France
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires   

Foughali
# Foughali 02-02-2017 16:14
Salut Daoud
Merci pour le partage
A chacune de tes histoires, je replonge dans ma petite enfance, et je me revois au bled....
Merci de perpetuer notre histoire.

Tu me fais penser aux conteurs d'histoires des villages africains, assis au milieu d'un cercle d'enfants qui écoutent attentivement, tout en ayant peur de la suite .....

C'est super bien....Keep going

:lol:
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 24.02.2017 13:59
    Un message de nos lecteurs: ça fait déjà une année que tu nous a quitté père, et en cette circonstance ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 23.02.2017 15:31
    salut Foughali, Oui certainement, certains ont trouvé leur aubaine, dans l’importation de la pomme des ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    MedSouilah MedSouilah 23.02.2017 14:09
    Salut cousin. En effet, moi je roule avec le GPL depuis environs deux années, et je le trouve ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    Foughali Foughali 23.02.2017 09:57
    C'est une excellente idée En effet, le gaz est moins polluant que le diesel.... Par contre, c'est une ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 23.02.2017 09:04
    Salut saladin Pas entendu parler de pomme des alpes vendues en Algérie. Tant qu'à faire ..... Mieux vaut ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 21:41
    Canal Algérie a invité, dans l’émission matinale « Bonjour d’Algérie » du mardi 21 février, Ferial ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 22.02.2017 20:35
    Bonsoir Foughali, Sans chercher à trouver des justificatifs, aux comportements néfastes, de certains ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 20:13
    Une aide de 25.000 dinars est octroyée pour les propriétaires de véhicules qui veulent installer ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 22.02.2017 18:13
    ...Moreover... Personne ne dit que la plaie algérienne n'est pas toujours ouverte....en effet, on ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    saladin saladin 22.02.2017 18:10
    "Le Muséum national d’histoire naturelle de Paris détient une oreille, non-identifiée, un morceau de ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 22.02.2017 18:03
    salut saladin Je pense que tu peux comprendre le chagrin et la tristesse d'un pere du jeune soldat ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 15:00
    CONDOLÉANCES. Nous apprenons avec tristesse le décès avant hier à Alger de Madame BOUHAL,née BOURAOUI ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 22.02.2017 07:18
    Si cette blessure n’est pas encore cicatrisée dans la société française, quoi dire alors de la société ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    Foughali Foughali 22.02.2017 00:26
    Salut Mohamed Tu as raison de montrer que la colonisation n'est pas vécue de la même façon selon ...

    Lire la suite...

     
  • ALGERIE TELECOM: DÉGRADATION
    GIGELIEN GIGELIEN 21.02.2017 20:36
    nous constatons depuis quelques temps et surtout depuis le départ massif des anciens en retraite; les ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2017 19:27
    Moi, franchement, j'avais vu beaucoup de vérité dans son écris.

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    jijel.jijel jijel.jijel 21.02.2017 19:16
    Oui Mohamed, mais il me semble que j'ai déjà lu un de ses écrits dans lequel il disait qu'il avait ...

    Lire la suite...