DJIDJELLI DE MON ENFANCE…

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

En cet après-midi de Juillet 1958, après avoir bouclé mes sandales de mica, j’enfonçai en bougonnant mon chapeau de paille sur la tête et me voilà fin prêt.
Ma mère, Allah Yarhamha me tendit un paquet de sucre enveloppé discrètement dans une page de la Dépêche de Constantine, arrangea son haïk blanc puis me fit signe de passer devant…. En route chez ma tante..!
Ce matin-là j’avais déjà en fait, après avoir balayé devant la maison, effectué le parcours à l’aide de mon fidèle «cirkou» (jante de vélo) pour prévenir «Khalti» de la visite de ma mère. Cela faisait déjà deux jours que mon oncle avait été arrêté par les Parachutistes dans une rafle et ma tante et ses enfants en étaient sans aucune nouvelle.


On savait seulement qu’il avait été arrêté et enfermé au Camp Chevalier avec quantité d’autres malheureux…
La veille au soir, j’avais vu arriver en trombe mon frère Mourad, Allah Yrahmou, pratiquement au couvre-feu et s’agenouiller vite dans un coin de la cour pour brûler des papiers. Il raconta discrètement à mon père fort inquiet, qu’il venait de faire une incursion dans le bureau du parti communiste pour y dérober la liste des Djidjelliens militants, avant une perquisition imminente de la police…
C'était au quartier de l’Etoile (face à Mme Ragou)…
Mais si je remarquais une gravité dans les regards, pour ma part j’avais toutefois une autre préoccupation : la capture d’un «wajwaj»… Une cigale qui avait pris refuge sur une des grosses branches du platane qui jouxtait notre maison et dont la fraîcheur faisait tant le bonheur de nos voisins épiciers, les après-midis d’été. Surtout le heffafe (coiffeur)…
Allongé sur un vieux transat, il fixait parfois le bord du trottoir tout en écoutant un petit Transistor puis, d’un coup, il expulsait une boulette de tabac à chiquer avec une précision impressionnante : Pile poil au pied de l’arbre...!
Nous les gamins du quartier, depuis longtemps déjà on ne pariait plus sur son adresse, car question balistique, il était vraiment fort…
Une fois, pendant qu’il pleuvait sous un soleil éclatant juste après une procession de Lalla Mèntère, il nous expliqua que c’était «èddib kaytahar lè wouladou » (le loup qui circoncisait ses petits) et avec une telle assurance, que beaucoup d’enfants y crurent longtemps après…
Donc pour cet après-midi-là, c’était raté… Mais bon, j’avais quand même eu le matin, une petite satisfaction. J’avais gagné un Douro (5 cts), prix d’un bèrridou (créponnet) pour quelques courses rapides : achat de pétrole pour le réchaud et la lampe d’éclairage puis l’accompagnement d’une voisine chez le Docteur Chabriat...
Parfois, j’en avais franchement marre car je loupais souvent d’importants matchs de petits jeux saisonniers… Mais pouvait-on à mon époque, seulement lever les yeux quand les parents parlaient..?
En tout cas, dans quelques jours ça allait être la kermesse française au Plein Air et je devais sauvegarder mes souliers propres si je voulais avoir une chance d’accéder à la fête…
En plus, disait-on, notre instituteur sera l’un des préposés au filtrage à la porte d’entrée. J’avais donc tout intérêt à connaître mes leçons par cœur ces jours-ci, si je voulais y multiplier mes chances…
La rue de Picardie toute propre à l’image de ses commerçants, frémissait déjà d’émotions à l’approche de la fête, surtout au crépuscule…
Les boutiques de vêtements élégants et de souliers de luxe ne désemplissaient pas. Les Café-Bars débitaient tard le soir dans un brouhaha convivial, les marchands de jouets et de confettis étaient débordés…
Mais cette semaine-là encore de 1958, qui serait une bénédiction pour les uns, ne sera hélas pour d’autres que juste un répit inscrit dans le cours du temps qui passe…
NAFA Daoud
(France)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    MedSouilah MedSouilah 23.07.2017 13:58
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/07/23/170723032331406885.png

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    MedSouilah MedSouilah 23.07.2017 13:58
    http://nsa38.casimages.com/img/2017/07/23/170723032333843409.png

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    MedSouilah MedSouilah 23.07.2017 13:47
    Combien de sujets avons-nous postés das ce portail, concernant cette catastrophe écologique, qui était ...

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    Foughali Foughali 23.07.2017 09:40
    Salut JJ Tu as raison ! Mon post adressé à Abdallah était hors sujet. Toutefois, je m'interroge sur les ...

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    jijel.jijel jijel.jijel 22.07.2017 18:57
    Et cliquez aussi sur cet autre lien ...

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    Foughali Foughali 22.07.2017 14:41
    Salut Abdallah Afin de partager avec nous ... Pourrais tu développer un peu plus ton avis ? Merci

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    jijel.jijel jijel.jijel 22.07.2017 14:11
    Cliquer sur le lien: http://img15.hostingpics.net/pics/929453PortInond.jpg

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    jijel.jijel jijel.jijel 22.07.2017 13:54
    La question ici (dans cet article) n'est pas de dire que "les algériens sont sales" ou "qu'il existe ...

    Lire la suite...

     
  • La belle vie tout simplement...
    Igel Igel 22.07.2017 11:03
    Quelle belle naïveté. Malgré les clichés innocents, un parfum juvénile laisse sa trame entre les vers.

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    abdelah abdelah 22.07.2017 10:59
    les Algériens en majorité sont sales voila pourquoi

    Lire la suite...

     
  • La tannerie d'El Hadada, à Jijel, ne polluera plus
    Foughali Foughali 22.07.2017 09:05
    Où est notre bon sens dites vous ? La réponse que peuvent donner les autorités est très simple... ...

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    أقموم أدالريشة أقموم أدالريشة 22.07.2017 02:45
    نجد مثل هذه الكوارث البيئية على مستوى كل شواطء جيجل، و أعجب شيء المصطافون الذين وضعوا شمسياتهم بجانب ...

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    abdelah abdelah 21.07.2017 20:23
    mazel mazel.......

    Lire la suite...

     
  • La tannerie d'El Hadada, à Jijel, ne polluera plus
    Igel Igel 21.07.2017 18:51
    Dans ce foisonnement de commentaires et de louanges, nous oublions que le mal est fait. Il faut traiter ...

    Lire la suite...

     
  • Incendie au grand phare.
    Igel Igel 21.07.2017 18:27
    Nous constatons une fois de plus l'inconscience de nos concitoyens. En vérité, ils n'ont rien de ...

    Lire la suite...

     
  • El-Aouana: L'image la plus triste de tous les temps...
    jijel.jijel jijel.jijel 21.07.2017 17:55
    Ce qui est étonnant et scandaleux est que cette situation récurrente depuis plusieurs années semble ne ...

    Lire la suite...

     
  • LE COMPLEXE SPORTIF ROUIBAH HOCINE DANS UN ETAT LAMENTABLE. Réédité
    Foughali Foughali 21.07.2017 17:54
    Salut nostalgie! Tu as beaucoup de chance d'avoir des yeux pour verser des larmes.,, Au bled, les ...

    Lire la suite...