FaceBookTwitterGoogle+

Recherche

Portail des kotama

L'information au quotidien en continue, en images et en vidéo. Découvrez chaque jour, la référence de l'actualité jijelienne en temps réel...

SLIMANE ZEGHIDOUR A JIJEL

A l’invitation de l’association « El Imjad pour l’histoire de la région de Jijel », Monsieur Slimane Zeghidour, qui n’est pas à présenter en raison de sa notoriété internationale, nous a fait aujourd’hui, samedi 8 août 2015, l’honneur de sa visite à Jijel.
C’est à 9 heures 30 qu’avait commencé sa conférence donnée à la salle de l’Institut Islamique de la ville de Jijel, sis au centre ville.
En ouverture de séance, c’est en toute convivialité que Slimane Zeghidour avait relaté les souvenirs de sa vie dans son village natal : « Erraguène », situé en montagne, à 80 kilomètres au Sud de la ville de Jijel ; narrant ainsi la période vécue par ses habitants sous l’occupation coloniale.
Il a, par la suite, enchaîné son exposé sur le thème de l’algérien et son comportement actuel à travers une description sociologique faite sur la base de multiples comparaisons entre l’état de l’algérien au cours de l’occupation française par rapport à celui postindépendance.


Slimane Zeghidour avait insisté sur le problème linguistique qu’il estime en perte de vitesse chez l’algérien d’aujourd’hui. A ce titre, il considère en effet qu’il y a régression du langage initial du parler de la région, ainsi que celui parlé à travers tout le pays, remplacé estime-t-il par un parler sans queue ni tête, au lieu d’une évolution de celui-ci attendue en toute logique.
Tout au long de son intervention Slimane Zeghidour avait posé plusieurs questions sur les raisons et les motifs ayant conduit l’algérien d’aujourd’hui à vivre de manière aussi désordonnée, à travers des comportements intériorisés, selon son terme, et aussi, en général, de manière si peu convaincue et complètement détaché des réalités.
Cet état des esprits et des choses constituant une régression que rien ne justifie et qu’on ne peut expliquer de manière rationnelle. Afin d’établir un lien avec les séquelles du colonialisme, il avait assuré, entre autre, que c’est après l’indépendance que le colonialisme des esprits avait réellement commencé. Ce qui laisser envisager assez de conséquences.
C’est à midi que Slimane Zeghidour avait terminé son allocution sous les applaudissements et les remerciements de l’assistance, tenue en haleine du début à la fin en raison de l’intérêt porté au sujet développé au cours de cette matinée d’aujourd’hui.
La séance a été clôturée avec la remise d’un titre d’honneur par l’association « El Imjad », ainsi que des prises de photos avec le public et aussi par des dédicaces signées par Slimane Zeghidour à ceux possédant son livre : «L’Algérie en couleurs 1954-1962 ».
Reportage et photos : N.B. jijel.info

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 18:59
    Ce petit film couleur a été prix par une caméra portative personnelle 8mm (peut-être Kodak) déjà ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 17:19
    Un film de 8 minutes, vue panoramique sur la ville de Jijel entre 1960 et 1962. le Port, la ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 17:06
    disons que tout le pays est construit aux règles non conformes honnêtement .

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:41
    Oui fly1, exact! mais on les appelait les "lendits" et non "lundis" parce que "lendit" signifie "jour ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:27
    Ya MSouilah, La photo couleur existait depuis la moitié du 19ème siècle et s'est encore plus développée ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    taher taher 04.12.2016 14:37
    donc on va rester à vivre avec le passé en évoquant nos chouhadas tout le temps ? oui je compatit ...

    Lire la suite...

     
  • Projet des transferts des eaux de Jijel et Bejaia vers Sétif: toutes les entraves levées
    taher taher 04.12.2016 14:33
    chez nous c'est déshabiller Paul pour habiller Pierre . nous qui sommes privés d'eau H/24 pour une ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 14:28
    comment tolérer aux directions administratives implantées sur un terrain agricole au vu et su de tout ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:51
    Il est vrais qu'à cette époque d'autres bambins, vivaient loin de la ville en pleine montagne dans ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:43
    Ce sont des images retouchées y a Christine. Comme celle là: Toujours à: TAHER, maison du Juge en ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    christine hamad christine hamad 04.12.2016 11:32
    Salut, dites moi, on a eu des photos en couleur 1957?? Je me souvient de mes propres photos quand ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:21
    Oui g envi de pleurer , mais nos chouhadas.

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:20
    Les eleves de Jules Ferry , fin des annees 50 , en plein guerre d'Algerie ,ces indigenes forcés à ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 04.12.2016 01:21
    Salut Yasmine Non, il ne faut pas regretter ni pleurer.... En effet, tu as eu beaucoup de chance ...

    Lire la suite...

     
  • VOL D'UNE AUTRE VOITURE A DJEMAA BENI H'BIBI.
    MedSouilah MedSouilah 03.12.2016 20:16
    Selon un rapport de la Gendarmerie nationale, les réseaux de trafic de véhicules recourent à 9 ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    yasmine yasmine 03.12.2016 18:49
    Franchement j'ai envie de pleurer en voyant ces images qui me font penser à mon enfance.Merci monsieur ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    dzira dzira 03.12.2016 15:32
    Les citoyens devraient s'organiser en associations pour faire respecter leurs droits, surtout face à ...

    Lire la suite...