Jijel-Skikda. Balade au cœur de contrées limitrophes envoûtantes Montagne, mer et source d’inspiration

Entre Jijel et Skikda, il n’y a pas qu’un tracé frontalier pour séparer administrativement ces deux wilayas de l’est du pays. A la lisière du nord-est de l’une et au nord- ouest de l’autre, il y a Dame nature qui a offert tout son charme et son miracle à des régions entières.
Des régions qui restent à découvrir et à explorer. Très initiés aux secrets de la beauté envoûtante de ces contrées montagneuses, Hamouda, la cinquantaine largement très entamée, et Moustapha, la soixantaine qui lui donne la forme d’une seconde jeunesse, sont au fait du moindre sentier qui sépare ces deux wilayas. Depuis de longues années, ils ne se dissuadent pas de retourner pour explorer ces lieux. Avec la même ardeur, ils racontent que même durant la décennie du terrorisme ils sont passés par là.
Tenté par une balade avec ces deux infatigables amateurs de ces lieux paradisiaques, où la mer, la montagne et les sources d’eau sont les marques de fabrique de ce territoire, Abdeslem, un cadre administratif en retraite, s’est joint au groupe. Le quatrième, c’est votre serviteur qui tente de vous emmener dans une balade au cœur des régions les plus envoûtantes de l’extrême nord-ouest de Skikda. Car du côté de Jijel, il faut reconnaître que ce n’est pas si beau et si sublime que ça.
La faute, ce n’est pas à la nature. Mais à l’homme. «Mais qu’est-ce qui ne va pas pour que du côté de Jijel les routes soient si impraticables, pendant que du côté de Skikda, l’effort du développement et du désenclavement est si visible au visiteur qu’on se croirait dans des villages montagneux européens ?», s’élève Moustapha. Au départ d’El Milia en ce jour de vendredi 8 juillet, la chaleur est déjà suffocante. A 10h, le mercure est loin de descendre en dessous de 33 °C.
Après avoir parcouru la nouvelle route contournant la localité de Tanefdour, voilà qu’on se dirige vers Ouled Arbi. A partir de là, c’est toute la route qui mène aux localités les plus proches des zones frontalières avec la wilaya de Skikda qui s’ouvre à ce groupe de promeneurs. On passe d’abord par le lac du barrage de Boussiba. L’ancienne route de Collo est devant nous.
On traverse la localité d’El Harak. La zone, aujourd’hui sécurisée, après avoir été une voie de passage et de départ des terroristes vers leurs lieux de crimes, est sous surveillance des militaires, qui scrutent les lieux avec une extrême vigilance. Des militaires à saluer. Ils mettent en confiance et en sécurité toutes ces vastes régions.
Après le passage d’un barrage militaire, le cap est mis sur les prochains villages de la wilaya de Skikda. Notre surprise est telle qu’on a été gratifiés par la découverte de jolis villages aux routes soigneusement aménagées. «Voilà ce qui fait plaisir, c’est très agréable de voir que l’argent du pétrole est parvenu jusque dans ces régions enclavées grâce à cet effort du développement des autorités de la wilaya de Skikda», s’enthousiasme Moustapha, non sans critiquer l’état d’abandon des routes et des localités limitrophes du côté de la commune d’El Milia, à Jijel. «Et pourtant, il y a le même relief, le même climat et sûrement le même budget», se désole-t-il. Il faut reconnaître que du côté de la wilaya de Skikda, l’homme a complété l’œuvre de la nature.
«C’est beau, on dirait la Corse»
«Regardez, tout est beau, on dirait qu’on est en Corse», s’enthousiasme le groupe à la vue du cap Bougaroune. «Non, c’est encore plus beau, il ne manque qu’un tour cycliste, à l’image de celui de France pour la traversée de ces routes si parfaitement bitumées dans ces contrées majestueuses», renchérit Hamouda. Avant d’arriver à Bougaroune, le groupe a dû admirer de petites localités, jadis enclavées, mais aujourd’hui parfaitement reliées à Collo et d’autres régions avoisinantes par un vaste réseau routier.
La promenade nous a fait découvrir Aïn Lemsid, Siouane, Karmdjana, Kanoua, Bounoghra, Khnak Mayoune. Des villages sublimes, majestueusement perchés sur des hautes montagnes et suspendus entre ciel et mer. Le relief forestier est si dense qu’il couvre de sa verdure des zones couvertes tantôt par des pins maritimes, tantôt par du chêne-liège, des châtaigniers et des noisetiers.
La balade nous a menés jusqu’à la célèbre plage de Tamanart. Elle a pris fin à Oued Z’hor, un village côtier commun entre Jijel et Skikda, non sans avoir permis au groupe de profiter de la fraîcheur d’une température qui n’a guère dépassé les 25°C sous l’ombre des chaînes montagneuses traversées.odejjijel.org
El Watan 13/07/2016 Par Amor Z.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 27.03.2017 21:35
    Décès de monsieur Benayache Mohamed dit "Himid" à l'âge de 63 ans. cadre de la sonatrach en retraite ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 27.03.2017 15:40
    Salut saladin C'est très émouvant ! Cela me rappelle certains juifs d'Europe de l'est débarquant ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 27.03.2017 15:14
    Salut Christine Oui, j'aime JL Hooker depuis mon adolescence....je l'ai même rencontré une fois ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    christine hamad christine hamad 27.03.2017 12:13
    C'est exact, je veux dire la dernière phrase!

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    christine hamad christine hamad 27.03.2017 12:09
    Saaaalut, donc vous aimez John Lee Hooker, moi aussi, , je va vous racontée un rencontre que n'avait ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 27.03.2017 10:49
    Salut Christine Je crois comprendre que tu n'as pas bien compris mon propos..., Je dis que Marseille ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    saladin saladin 27.03.2017 08:52
    Les glorieux martyrs avaient une autre vision de cet enfer… Pour eux, comme pour Jibran Khalil Jibran ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    saladin saladin 27.03.2017 08:40
    Bonjour Foughali, Il y a plein de vidéos sur youtube qui montrent que les descendants, des ancêtres déportés ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    christine hamad christine hamad 26.03.2017 20:23
    Bonsoir, donc qu'on a pas mal de corruption et autres choses malhonnêtes, je suis d'accord avec vous ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 26.03.2017 16:05
    Salut saladin J'ai cru lire quelque part que cette chanson était chantée en 1500, lors de l'expulsion ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 26.03.2017 16:01
    Donnez moi ses coordonnées, je me ferais un devoir de lui écrire et de lui dire qu'elle a du sang ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 26.03.2017 15:58
    Salut saladin Pour revenir aux algériens exilés à Noumea..., Mon fils a eu l'occasion de discuter ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 15:44
    Salut Christine Pour revenir à Marseille ..., Je suis parti loin de Marseille pendant plusieurs ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 15:36
    Salut.... Pour faire court ....on est d'accord sur le fond et les intentions des premiers révolutionnaires ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    saladin saladin 26.03.2017 13:51
    Bonjour Foughali, Non Foughali, si tu relis la proclamation du 1er Novembre 1954 et l’appel au PEUPLE ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 12:06
    Salut saladin Ma réponse est dans mon post à Christine Oui, nos ancêtres avaient raison de lutter ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 12:02
    Salut Christine Vous n y êtes pas! Je n'ai pas fui ou quitté mon pays, bien au contraire, j'ai commencé ...

    Lire la suite...