Journée nationale du Moudjahid : Zighoud Youcef, redoutable stratège militaire et maître de la guérilla

Le martyr Youcef Zighoud, un redoutable stratège militaire qui excellait dans l’art de la guérilla urbaine et des embuscades, avait réussi à lancer, le 20 août 1955, avec une poignée de moudjahidine, une offensive historique, combinant actions militaires et soulèvement populaire dans le nord-Constantinois, pour prouver au monde entier la détermination du peuple algérien à recouvrir son indépendance. Le martyr Youcef Zighoud, un redoutable stratège militaire qui excellait dans l’art de la guérilla urbaine et des embuscades, avait réussi à lancer, le 20 août 1955, avec une poignée de moudjahidine, une offensive historique, combinant actions militaires et soulèvement populaire dans le nord-Constantinois, pour prouver au monde entier la détermination du peuple algérien à recouvrir son indépendance. Le colonel Zighoud, chef de la Wilaya II historique et un des principaux dirigeants de la guerre de Libération nationale, avait planifié et lancé l’offensive du nord-Constantinois pour des visées militaires, politiques et diplomatiques. 

L'offensive ambitionnait, notamment, de redynamiser la lutte armée en fragilisant le siège imposé aux Aurès et à la Kabylie, et en menant des opérations militaires simultanément dans plusieurs régions pour disperser les troupes de l’armée coloniale. Mobiliser le peuple autour de son Armée de libération nationale (ALN) et démontrer sa ferme volonté d'obtenir son indépendance aux opinions publiques française et internationale, était l’autre objectif que ce jeune colonel, décrit comme un «loup maigre et sec», par Jacques Duchemin, auteur d'une partiale et partielle Histoire du FLN (Table Ronde, Paris 1962), voulait atteindre. Il était également question d’internationaliser la question algérienne en l'inscrivant comme une question de décolonisation à l’ordre du jour des Nations unies dans une époque marquée par un large mouvement de libération. Sa capacité d’imaginer et de concrétiser une opération d’une telle envergure prouve que le martyr Zighoud était un homme et un militaire exceptionnel. Né le18 février 1921, dans le village Smendou qui porte aujourd'hui son nom (au nord-est de Constantine), Youcef Zighoud a adhéré, dès l'âge de 17 ans, au Parti du peuple algérien (PPA) dont il fut, en 1938, le premier responsable à Smendou. Élu du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) en 1947, Zighoud avait rejoint la fameuse Organisation spéciale (OS) chargée de préparer les conditions nécessaires à la lutte armée, après que l'échec de la voie pacifique était devenu flagrant. Son arrestation en 1950, lors de la découverte de l'OS par la police coloniale, et son incarcération à la prison d’Annaba avaient renforcé sa volonté d’aller jusqu’au bout dans sa lutte contre le colonialisme français qui tentait, à travers ses médias et sa propagande militaire, de réduire l’ALN et le FLN au rang de «groupes terroristes» et de «bandes de voleurs».
Zighoud avait réussi à s’évader de prison en avril 1954 et entrer dans la clandestinité pour s'engager dans l'action militante du Comité révolutionnaire d'unité et d'action (CRUA) dès sa création. Youcef Zighoud, qui en fut l'un des promoteurs, y fut nommé membre du Conseil national de la révolution algérienne (CNRA), a été élevé au grade de colonel de l'ALN et confirmé comme commandant de la Wilaya II après la mort de Didouche Mourad au champ d’honneur. Pionnier de l'action militaire, le martyr Zighoud a été l'un des tout premiers à tirer les cartouches de la libération. C'est lui qui avait mené un attentat contre la caserne de la gendarmerie de Condé Smendou en novembre 1954. De l'aveu même de chefs de l'armée française, il avait inauguré la guérilla urbaine à Bône (Annaba) et à Philippeville (Skikda).
Feu Mahfoud Bennoune, capitaine de la Wilaya II, disait de lui que c'était «un homme réfléchi, intelligent, sérieux, profondément engagé pour la cause nationale, bien organisé et surtout d'une extrême modestie». Ce portrait paraît d'autant plus juste que la Wilaya II est la seule wilaya qui a échappé aux implacables purges ayant endeuillé les maquis à partir de 1958, suite à la fameuse «bleuïte», l'opération d'intox, à grande échelle, initiée par les services d'action psychologique de l'armée coloniale. Selon un témoignage du défunt Salah Boubnider, qui l'avait succédé au poste de commandant de la Wilaya II historique, Zighoud avait décidé et conçu une opération militaire dans le village de Sidi Mezghiche (wilaya de Skikda). Cette opération se voulait une action psychologique destinée à renforcer la confiance des habitants de ce village en la capacité d'action de l’ALN. Un groupe de 160 hommes, des officiers pour la plupart, a été mobilisé pour accrocher avec un total succès des unités de l'armée françaises dans les alentours de Sidi Mezghiche. Au terme de cette opération, le colonel Zighoud Youcef avait confié à ses collaborateurs que le peuple algérien «est un grand peuple, sa volonté est immense, sa disponibilité est permanente. Il lui faut une direction à sa dimension, qui le convainc, nous ne devons pas le décevoir, sinon il risque de commettre de graves dégâts. Si la direction n'est pas à la hauteur du peuple qu'elle mène, alors ce dernier peut faire des choses incontrôlables». C'est au cours d'une tournée d'explication et d'organisation dans les unités de l’ALN placées sous son autorité que Zighoud tomba au champ d'honneur, dans une embuscade tendue par l'ennemi à Sidi Mezghiche, le 25 septembre 1956, à l'âge de 35 ans.

 El lmoudjahid

Commentaires   

abdelkader
# abdelkader 21-08-2015 15:27
le grand moudjahid Zighoud Youcef (1921-1956)
conseiller municipal MTLD. a condé-Smandou (1947),
membre du groupes historique des 22, (1954), responsable wilaya II (1955), membre CNRA wilaya II (1955), membre du CNRA du CEE (1956),
el marhoum zighoud Youcef né en 1921 condé-Smendou, fils de Fellah, ouvre un atelier de forgeron-menuisier en 1945 dans son village natal, il adhère au PPA-MTLD. et devient conseiller municipal de condé-Smendou, responsable des élus du deuxième collège. Il héberge des 1948 les nationalistes de l'OS. découvert et incarcéré en 1950,avec Benmostefa Benaouda Amar, Slimane et abdelbaqi, il s'évade de la prison de Annaba en 1952, ou il se trouvait en détention préventive, il se refugie dans la clandestinité, adhère aux thèses du CRUA (comité révolutionnaire de l'unité et d'action) est membre du groupe des 22. Il dirige, sous les ordres de didouche Mourad , la région Guelma-ville, Constantine, Skikda, el harrouch. , condé-smendou. Responsable de cette zone du nord -constantinois, il succède en 1955 a didouche Mourad mort au combat. il convoque une conférence générale de la wilaya II du 25 juin 1955, ou est décidé le soulèvement du 20 août dans le constantinois. Zighoud Youcef est élu membre du CNRA. en aout 1956, tombé au champ d'honneur, les armes a la main, par les troupes coloniales.

rahimah Allah wa Allah yarham chouhadas.
j'admire nos glorieux martyrs qui nous ont libérés de l'esclavage d'un système colonial aux allures fascistes.
nous sommes libres grâce a Allah et ces hommes valeureux.
vivre enchainé prés de celui que l'on aime, que libre dans les jardins prés de celui que l'on hait.
merci.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 23-08-2015 14:06
Citation en provenance du commentaire précédent de abdelkader :
le grand moudjahid Zighoud Youcef (1921-1956)
conseiller municipal MTLD. a condé-Smandou (1947),
membre du groupes historique des 22, (1954), responsable wilaya II (1955), membre CNRA wilaya II (1955), membre du CNRA du CEE (1956),
el marhoum zighoud Youcef né en 1921 condé-Smendou, fils de Fellah, ouvre un atelier de forgeron-menuisier en 1945 dans son village natal, il adhère au PPA-MTLD. et devient conseiller municipal de condé-Smendou, responsable des élus du deuxième collège. Il héberge des 1948 les nationalistes de l'OS. découvert et incarcéré en 1950,avec Benmostefa Benaouda Amar, Slimane et abdelbaqi, il s'évade de la prison de Annaba en 1952, ou il se trouvait en détention préventive, il se refugie dans la clandestinité, adhère aux thèses du CRUA (comité révolutionnaire de l'unité et d'action) est membre du groupe des 22. Il dirige, sous les ordres de didouche Mourad , la région Guelma-ville, Constantine, Skikda, el harrouch. , condé-smendou. Responsable de cette zone du nord -constantinois, il succède en 1955 a didouche Mourad mort au combat. il convoque une conférence générale de la wilaya II du 25 juin 1955, ou est décidé le soulèvement du 20 août dans le constantinois. Zighoud Youcef est élu membre du CNRA. en aout 1956, tombé au champ d'honneur, les armes a la main, par les troupes coloniales.

rahimah Allah wa Allah yarham chouhadas.
j'admire nos glorieux martyrs qui nous ont libérés de l'esclavage d'un système colonial aux allures fascistes.
nous sommes libres grâce a Allah et ces hommes valeureux.
vivre enchainé prés de celui que l'on aime, que libre dans les jardins prés de celui que l'on hait.
merci.

Salut Kader
Je suis étonné de lire que c'est Allah qui nous a libéré...
En effet, après plus de 130 ans, nos parents ont fini par comprendre qu'il fallait lutter et surtout ne rien attendre des autres, ni d'Allah .....S'ils n'avaient rien fait, on serait encore colonisés....
Alors, rendons à César son dû!
Bonne journée
Signaler un abus
saladin
# saladin 21-08-2015 09:44
Rahima Allah El Chouhada El Abrar.

Le martyr Zighoud Youcef , un leader hors pair qui était l’exemple même , du dévouement à la cause juste de son PEUPLE.
C’était la raison pour laquelle le PEUPLE ne pouvait que suivre à la lettre , ces directives…
Bien sûr , cette confiance mutuelle ne pouvait mener que vers la victoire , et la victoire fût !!!

El Madjdou Oua El Khouloud Li El Chouhada .
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 20-08-2015 22:20
Quand la France massacrait 100 algeriens pour chaque europeen.

When France massacred 100 Algerian for every french settler.
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    Foughali Foughali 24.02.2017 15:07
    Il fait virer le directeur de la chaîne et le directeur des programmes ..., Mais pas les lampistes ( ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 24.02.2017 15:05
    Salut saladin Nos importateurs ne sont même pas capable d'acheter des produits de qualité En effet, les ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    Foughali Foughali 24.02.2017 14:57
    Salut saladin Suite à cette fameuse pétition, il me semble que les autorités françaises avaient ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 24.02.2017 13:59
    Un message de nos lecteurs: ça fait déjà une année que tu nous a quitté père, et en cette circonstance ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 23.02.2017 15:31
    salut Foughali, Oui certainement, certains ont trouvé leur aubaine, dans l’importation de la pomme des ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    MedSouilah MedSouilah 23.02.2017 14:09
    Salut cousin. En effet, moi je roule avec le GPL depuis environs deux années, et je le trouve ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    Foughali Foughali 23.02.2017 09:57
    C'est une excellente idée En effet, le gaz est moins polluant que le diesel.... Par contre, c'est une ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 23.02.2017 09:04
    Salut saladin Pas entendu parler de pomme des alpes vendues en Algérie. Tant qu'à faire ..... Mieux vaut ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 21:41
    Canal Algérie a invité, dans l’émission matinale « Bonjour d’Algérie » du mardi 21 février, Ferial ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 22.02.2017 20:35
    Bonsoir Foughali, Sans chercher à trouver des justificatifs, aux comportements néfastes, de certains ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 20:13
    Une aide de 25.000 dinars est octroyée pour les propriétaires de véhicules qui veulent installer ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 22.02.2017 18:13
    ...Moreover... Personne ne dit que la plaie algérienne n'est pas toujours ouverte....en effet, on ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    saladin saladin 22.02.2017 18:10
    "Le Muséum national d’histoire naturelle de Paris détient une oreille, non-identifiée, un morceau de ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 22.02.2017 18:03
    salut saladin Je pense que tu peux comprendre le chagrin et la tristesse d'un pere du jeune soldat ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 15:00
    CONDOLÉANCES. Nous apprenons avec tristesse le décès avant hier à Alger de Madame BOUHAL,née BOURAOUI ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 22.02.2017 07:18
    Si cette blessure n’est pas encore cicatrisée dans la société française, quoi dire alors de la société ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    Foughali Foughali 22.02.2017 00:26
    Salut Mohamed Tu as raison de montrer que la colonisation n'est pas vécue de la même façon selon ...

    Lire la suite...