FaceBookTwitterGoogle+

Recherche

Portail des kotama

L'information au quotidien en continue, en images et en vidéo. Découvrez chaque jour, la référence de l'actualité jijelienne en temps réel...

Tribus du cercle de Jijel: Répartition des tribus de Jijel:

Sur l’ensemble des collectivités qui peuplent l’intérieur, l’actuelle commune mixte de Djidjelli, on ne fournira ici que de brèves indications. A l’époque de la colonisation française, elles étaient des tribus. On en comptait une dizaine, ayant chacune une individualité nette et des limites territoriales plus ou moins bien établies. Au cours des cent ans qui ont suivi, une série de découpages administratifs en a profondément modifié la structure.

La population se répartit en huit «Douars-Communes», dont deux seulement, Beni Zoundaï et Beni Foughal, conservent le nom des unités tribales dont ils incorporent les éléments. Nul doute que les premiers, les Beni Zoundaï, ne soient à identifier avec les Beni Zeldawi ou Beni Zendawi que les auteurs du moyen âge dépeignent comme des guerriers d’humeur farouche, impatients de toute autorité, et répandus sur une aire très vaste allant des montagnes à la plaine.

 Aujourd’hui, le territoire du douar Beni Zoundaï se réduit à un petit canton montagneux.

… les Beni Foughal qui constituent aujourd’hui le groupe humain le plus important de la commune mixte. On ne sait à peu près rien de leur passé. Féraud, probablement d’après une tradition orale, affirme qu’ils portaient autrefois le nom de Beni Kerdouz, et tiennent celui de Beni Foughal d’une famille de Tolga qui vint s’installer chez eux.On incline à penser que la fortune de toute la collectivité procède de celle de l’une de ses fractions, celle des Habilès ben Aouaz, à qui l’autorité turque concéda la karasta, exploitation des bois pour les constructions maritimes.

Voici un autre passage concernant les familles qui habitaient la ville même de Jijel à l’arrivée des français : «C’est ainsi qu’ayant recouru pour reconnaître approximativement l’importance du vieux noyau citadin à l’époque où l’armée française occupa la ville, 1839, on a obtenu de la généralité des informateurs le chiffre de quarante familles (Note 1) mais on n’a pu recueillir ensuite que vingt cinq patronymes, sur lesquels d’ailleurs tous sont loin d’être d’accord (Note 2).

Parmi ces noms, on n’en relève que trois dont l’origine turque soit patente : Dernali, Kazan, Kisserli, quatre si on leur adjoint Ben Turki, ce qui inclinerait à n’attribuer que peu d’importance à l’élément kouloughi dans le vieux fond Djidjellien.

Note 1 : ce qui correspond aux trois ou quatre cents habitants des premières évaluations… on est cependant tenté d’interpréter comme mythique ce chiffre de «quarante familles»…

Note 2 : ce sont : Badri, Bencharif, Benkhellaf, Bennafâ, Bensisâïd, Benturki, Benyawer, Benyahya, Benyounès, Bousdira, Bouârada, Bouchlaghem, Boumerah, Bouraoui, Bourboune, Dernali, Fridja, Hadj Amar, Hamidou, Kazan, Kissarli, Lehtihet, Merzouk, Roula, Tenouna, Younsi.

Références : Philippe Marçais – Textes arabes de Djidjelli
Presses Universitaires de France, 1954, Paris

Monographie des Béni Amrane

Tribus du cercle de Djidjelli

Les Beni Amrane sont situés à l’est du canton de Jijel; ils sont limités à l’ouest par les Béni Kaid et les Béni Ahmed; à l’est par les Beni Khettab et les Ouled Bel Aâfou; au sud par les Beni Foughal et les Beni Yadjis, au nord par la méditerranée.

L’oued Mencha coupe sensiblement le territoire des Beni Amrane en deux, il prend sa source dans la montagne des Beni Azzib, coule dans toute la profondeur de la tribu et se jette à la mer, après avoir rejoint l’oued Bou Radjah près des Beni Hessan. Cette rivière n’est jamais à sec, même en été.

L’oued Djendjen sépare les Beni Amrane des Ouled Bel Aâfou. Il prend sa source dans les Babors, traverse d’ouest à l’est les Beni Foughal et les Beni Yadjis, fait un coude à hauteur de Zaouia, pour cheminer vers le nord entre les Beni Khettab Gheraba et les Beni Affer et arriver à la mer au niveau des Beni Amrane.

Citons également oued El Kantara qui prend sa source à Aïn Bouiça et délimite au nord-ouest en partie, la frontière avec l’agglomération de Jijel. Il existait chez les Béni Hessan, au bord de la mer des vestiges de la présence romaine, comme ces pierres énormes à Djida Sekhria, 6km à l’est de Jijel, et celles provenant d’anciens édifices à Dikkara (Tassoust actuellement). Peu de choses en restent maintenant.

Les Fractions : La partie nord-est étant la plaine, le sud montagneux; les Béni Amrane possèdent deux dénominations génériques, celle de « Assaflia », celle d’en bas ou en aval, et celle de « Djebala », celle d’en haut ou en amont, regroupant chacune de nombreuses subdivisions.

Tribu des Béni Amrane :

Béni Amrane Assaflia
• Béni Hassan
• Harraten
• Trara
• Ouled Ali
• Ouled Mars
• L’Achache
• Chemachma

Béni Amrane Djebala
• Les Larba et Ouled Maallen
• Ouled Ahmer
• L’Achache d’en haut
• Ouled Kheroun
• Beni Maâli
• Miçia

La tribu était parmi les plus riche du cercle de Djidjelli (Jijel), disposant de plaines pour l’agriculture et l’élevage, commerçant avec la ville et d’autres contrées grâce à sa proximité et son vis-à-vis avec la méditerranée. On cultivait avant l’arrivée des Français beaucoup d’orge et de blé. Disposant de peu d’oliviers comparativement à d’autres tribus du même cercle, elle possédait au contraire d’autres arbres fruitiers en abondance et produisait du miel. Au sein de la tribu, on se livrait à l’élevage et l’éducation d’une race de cheval, très petite mais adaptée et excellente pour la région. Et qui ferait un très bon sujet pour quelque vétérinaire ou zoologue pour sa redécouverte et sa réintroduction dans nos montagnes…

On vendait également au niveau des souks des autres tribus des peaux de boeufs, de chèvres et de la cire. On y achetait essentiellement des moutons, des boeufs, de la laine et des étoffes de coton. Deux journées de marché se tenaient sur le territoire de la tribu des Béni Amrane, celui du lundi à Z’biria et celui du mardi a Tleta, sur la route qui conduisait de Jijel à Constantine. Pour le culte musulman, s’élevait diverses mosquées généralement funéraires, dont une dédiée à une femme, chez les Béni Hassan: Z’biria.

D’autres éparpillées sur tout le territoire à l’exemple de Sidi Kacem, Sidi Saïd, pour ne citer que ceux-là. Les marabouts étaient en très grand nombre; l’un des plus érudit provenait de l’Achache, tribu d’où l’on tirait les Cadis de la tribu.

Source: K. Hadji

Commentaires

igilgilli
# igilgilli 07-02-2015 16:32
Citer :



Voici un lien qui pourrait intéresser notre ami Farid,
http://www.jijel.info/index.php/histoire/127-algeriens-de-nouvelle-caledonie#comment-374

http://www.jijel.info/index.php/histoire/127-algeriens-de-nouvelle-caledonie

Liste nominative des insurgés dépossédés de leurs biens , on y trouve un certain Lounis qui avait tout perdu, même son gourbis en chaume fut saisi par les autorités coloniales,
32-Saïd ben Younis, douar des Beni Caïd, id.
Je posterai ce soir d’Arrêté de séquestre concernant Saïd Lounis.
Arrêté n°221 : Séquestre concernant Saïd Lounis, ancien caïd de Beni-caïds.




Source : Bulletin officiel du gouvernement général de l'Algérie 1874


.
Signaler un abus
fly1
# fly1 06-02-2015 23:21
Bonsoir Mohamed
Peut -tu le deplacer ou le supprimer .
Bonne soirée.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 06-02-2015 21:59
MERCI J.J. Très gentil de ta part !
J'ai lu ton com.
Bonne fin de soirée !
Je vais préparer un sujet concernant cette honte des dirigeants de la CAF, à leur tete Hayatou, qui viennent ce jour à sanctionner lourdement la TUNSIE, mais aussi le Maroc !
Une émission à suivre ici:
http://daz-iptv-stream.ucoz.com/index/algza_r_alsngal/0-8
Signaler un abus
fly1
# fly1 06-02-2015 20:47
@JJ
Selon des sources familliales , le nom à l'origine c kHalfat, est donc d'origine arabe , est lié au mot français "succession" ou encore "heritage", il me semble.
Peut être que ly... si elle est en ligne pourrait confirmer ou infirmer.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 06-02-2015 21:01
A Jijel, le nom KALFAT ou KHALFAT a toujours été prononcé كلفاط ouقلفاط mais jamais au grand jamais avec le son خ Kh de la jota espagnole"

On prononce donc qalfat ou calfat ou kalfat qui n'a rien à voir avec le mot arabe "succession" Khilafa avec le son خ KH.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 06-02-2015 20:45
A propos du même sujet (école dans une Jijel virtuelle) j'avais posté cette photo en priant les internautes de donner leurs impressions:


Et bien, cette photo est de la pure désinformation et de la manipulation de masse, elle a été publiée sur le site "123 viva lalgérie" et sal égende disait ceci "Le président de 'APC a transformé la bibliothèque communal en bar" et on lit bien sur le fronton "Bar Communal de Ksar El Boukhari"
C'est de la désinformation et propagation de fausses information dans un but évident (vous voyez lequel).
Mais une étude attentive montre bien que c'est faux et que l'objectif de celui qui l'a diffusée est l'incitation au désordre.
Dans le commentaire qui suit cette photo sur "123 viva lalgérie" on lit:
ا الجزائر قفي و إستيقظي يالله
ﻻ ﺣﻮﻝ ﻭ ﻻ ﻗﻮﺓ ﺍﻻ ﺏﺍﻟﻠﻪ ﺍﻳﻦ ﺍﻧﺘﻢ ﻳﺎﻧﺎﺱ ﻗﺼﺮ ﺍﻟﺒﺨﺎﺭﻱ ﺍﻳﻦ ﺳﻌﺐ ﺍﻟﺠﺰﺍﺋﺮ ﺍﻟﻤﺴﻠﻢ ﺭﺍﻳﺲ ﺑﻠﺪﻳﺔ ﻗﺼﺮ ﺍﻟﺒﺨﺎﺭﻱ ﻳﺤﻮﻝ ﺍﻟﻤﻜﺘﺒﺔ ﺍﻟﻰ ﺣﺎﻧﺔ ﺍﻣﺎﻡ ﺍﻟﺸﻌﺐ ﻭ ﺍﻟﻠﻪ ﻭ ﻻ ﻳﺨﺎﻑ
ﻣﻦ ﺭﺑﻪ .ﺍﻭ ﺍﻟﻰ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﺨﺪ ﻳﻨﺤﺪﺭ ﻣﺴﺘﻮﻯ
ﺍﻟﺒﻼﺩ ﻓﻲ ﻋﻬﺪ ﺭﺍﻳﺲ ﻻ ﻳﻌﺮﻑ ﻣﻦ ﺍﻟﺪﻳﻦ ﺍﻻ ﺍﻻﻋﻴﺎﺩ .ﻋﺎﺭ ﻋﻠﻴﻨﺎ ﺍﻥ ﻧﺴﻜﺖ ﻋﻠﻰ ﻫﺬﺍ .ﻭ ﺍﻟﺮﺏ ﺷﺎﻫﺪ
Traduction: "Où êtes vous habitants de Ksar El Boukhari, le président d'APC transforme la bibliothèque en bar et ce devant vos yeux et devant allah et il n'a pas peur de Dieu. Le niveau du pays est si bas durant le règne d'un président qui ne connait de l'islam que ses fêtes. Honte à nous d'être silencieux face à ceci, Allah en est témoin"
Signaler un abus
ema1
# ema1 07-02-2015 13:16
dans le commentaire on dis : le president d'APC transforme la bibliothèque en bar et ce devant vos yeux et devant allah.......
mais ce gars la il vit ou ??? en algerie il ya des discotheques , des lieux specialisées pour la pratique de la prostitution , des tabernas ...etc
et nos P/PAC , walis, les ministres frequentent ces lieux et boivent la vodka et le wisky dans un pays qui exportent le beau vins .........c´est la condition sinquanon pour décrocher un haut post en algerie sans ça on aura pas des DG et des ministres et des députés ................. un responsable algerien KHYAFE RABBI .!!!ça colle pas
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 07-02-2015 13:43
Ici aussi, vous n'avez pas compris EMA tout comme vous na'aviez rien compris à la photo de la "soit disant école de Jijel"! Mon commentaire montre comment avec l'image on peut manipuler les foules!
Cette photo a été publiée par un site dans lequel s'alimente A.Z et ce site affirme que "la bibliothèque communale a été transformée en bar" et comme preuve il publie cette photo!
Mais force est de constater que cette photo est truquée, l'auteur de ce truquage a photoshopé le fronton de la bibliothèque sur lequel était écrit (arabe) "Bibliothèque communale de Ksar EL Boukhari", il a effacé le mot Bibliothèque et l'a remplacé par le mot BAR puis il accuse le maire de la ville de transformer une bibliothèque en bar!.

Le sujet ici n'est donc pas l'existence ou non de bars et de discothèques, mais la malhonnêteté d'un individu qui traficote une photo pour des considérations idéologiques évidentes.
Signaler un abus
ema1
# ema1 07-02-2015 14:17
moi j´ai toujour l´habitude de faire des commentaires constructifs en se basant sur le fond de probleme et non pas de l´lambic ....meme si la photo est truquée la réalité est plus choquante que ça
nous les algeriens on ne sait pas lire entre les lignes !!!!cette photo de bar et l´autre de l´école n´ont absolument rien avoir avec les considerations ideologiques ou la desinformation .....mais une façon de mettre en evidence le fleau de l´administration algerienne .....chaucun á sa façon d´évoquer la réalité . si le style directe , la sincérité et le franc parler n´a jamais eu d´écho auprés des responsables et ben il faut changer la maniere pueut éter que cet instrument peut les faire bouger et les faire sortir de leur coquille ................moi j´appuie volontier cette maniere de mettre l´accent sur les dépassements des responsables algeriens que la phot soit truquée ou non le plus important elle reflete une réalité probante ...............
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 07-02-2015 14:54
Et la réalité probante est donc que la bibliothèque municipale a été transformée en bar.
Lamentable! Voila le résultat de l'école fondamentale....
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 06-02-2015 20:23
Fly a republié la liste des "quarante familles originelles", et dans cette liste tous les noms de familles concernent des familles de Jijel malgré le fait que certains noms ne sont plus utilisés ou rarement utilisés parmi les anciennes générations particulièrement chez nos aïeules.
Pour ce qui est de Kalfat, le nom est d'origine turc , mot qui signifie rendre étanche un bateau en le calfeutrant à l'aide d'étoupes bitumées. Les mots français calfeutrer et calfeutrage ont pour étymologie les mots turc et aussi grec "kalfat".
Signaler un abus
yasmine
# yasmine 06-02-2015 20:49
La liste est un peu erronée car il y figure beaucoup de noms de turcs et d'autres d'origines jusque là inconnues.
Les Djidjelliens au sens précis du terme sont les autochtones aux trois principales tribus de Jijel à savoir , Beni caid, beni Ahmed, beni amrane. Beaucoup de noms de familles habitants de la citadelle à l'époque avaient comme origine , turc, maltaise, ...
Signaler un abus
fly1
# fly1 06-02-2015 21:12
Nom yasmine , la liste n 'est pas erronée , mais peut être incomplete , il manque quelques familles.
Quant aux familles inconnue actualement à jijel , ce sont des familles qui on émigré à Alger depuis tres longtemp EX : les Badri (originaire de la plaine de beni amrane et proprietaire de bcps de terrain ds cette plaine jusqu'à nos jours , et ayant habité la citadelle).
D'autres familles n'existent plus maitenant par leur nom , mais pas éteintes, en effet , ce sont des familles ou le sexe feminins domine , quand la femme se marie elle prend le nom marital , et donc avec le tps le nom de famille disparait sans que la famille ne soit éteinte. C pour ça que les algeriens en general et el jijli en particulier , préfèrent faire des garcons que des filles (question de faire perdurer le nom de famille, c un peu c.. mais c ça)
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 06-02-2015 21:29
La liste des 40 est peut être incomplète. Il y a également des erreurs dans la transcription des noms (ex Hamidou pour Hamadou, Belmbouk pou Belmabrouk)
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 06-02-2015 19:43
Bonsoir MedSouilah,
Dès que j'ai vu la photo en question, j'ai immédiatement constaté qu'elle ne concerne nullement une école de Jijel.
L'agencement interne de la salle de classe et la position de la fenêtre ne correspondent à aucune école de Jijel. J'ai donc remonté à la source de la photo (à l'aide d'une petite manip plus simple et plus rapide) et j'ai découvert que c'était l'école primaire du village de Sejnan dans le Gouvernorat de Bizerte (Tunisie).
Pour ce qui est de A. Z, il n'a pas été piégé: je m'explique, il a certainement trouvé cette photo sur le site "123 viva lalgérie" (site alliant la désinformation et le complotisme). Ce site n'a jamais dit que cette école est à Jijel mais il a aussi menti en affirmant que c' en est une en Algérie. Mais A. Z a décidé de lui même que cette école est située à Jijel et a maintenu mordicus sa position malgré les évidences. Jijel Info a suivi (je dis bien dangereusement) la désinformation sans s'inquiéter de sa crédibilité et de sa qualité.
En tout état de cause, ce n'est pas la première fois que JI publie des photos et même des vidéos de désinformation pour lesquelles j'avais attiré l'attention. Un exemple: JI avait publié une vidéo en affirmant faussement qu'elle montre une jijelienne en train de voler dans une bijouterie, j'avais à l'époque démontré que cela ne se passait pas en Algérie et encore moins à Jijel.
Jijel Info a donc décidé de supprimé le sujet (école de Sjenan et non de Jijel) : réaction incompréhensible et inutile; il aurait fallu conserver le sujet avec tous ses commentaires prendre, la peine de vérifier les commentaires des uns et des autres et faire une mise au point confirmant ou infirmant les dires des uns et des autres (ce n'est certainement pas en fermant les yeux qu'il fait nécessairement nuit).
Un autre exemple de photos de désinformation est celui des fameuses photos "émouvantes" dont beaucoup ne sont autres que des éléments de désinformation et de propagande.
Signaler un abus
fly1
# fly1 06-02-2015 19:54
TOUT A FAIT , RIEN A DIRE.
Signaler un abus
fly1
# fly1 06-02-2015 19:31
Lire : spatio-social
Signaler un abus
fly1
# fly1 06-02-2015 19:25
Suite du com.
l'actuelle er'rouayekh appartenait avant aux benfréja (fridja), qui ont vendu don aux rouikha et ont acheté à la citadelle (el caserna) dans la tradition djidjelienne ancienne quanarrive ainne quand quelqu'un arrive ainsi à la citadelle on dit alors ET'BELLED , mot , très accepté et avec fierté à l' epoque.malheureusement devenu pejoratif et meme insultant de notre tps.
Signaler un abus
fly1
# fly1 06-02-2015 19:15
@Dzira
c'est tout à fait logique , parceque jijel est confindue à beni caid dans spatio-sicial , jijel est un sous ensemble de beni caid.dès lors qu 'on sort de la citadelle (el caserna ), on est à beni caid, et toute la ville edt construite sur cette plaine de beni caid.la nouvelle ville , ouled Aissa ( Laissaoui et Bouchelagham) qui n 'etait qu'une petite mecheta des beni caid, est devenue ce qu 'elle est.tandisque
plus bas , le quartier BenAchour ( les Achour est une famille de benu amrane). Cette partie de beni caid appartenait il me semble aux Rouikha (benrrouihka ) qui ont vendu aux Achour.
les Rouikha ont acheté par la suite au lieu dit actuellement er'rouayekh (juste derrière l'université )
Signaler un abus
dzira
# dzira 06-02-2015 18:11
a voir les noms,la majorité de ces familles sont de Beni Caid,mais il y en a beaucoup qui ne sont pas de la wilaya de Jijel ni de l'Algérie .
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 06-02-2015 17:40
Et, pourtant, c'est un petit jeu d'enfants! Merci igilgili
Bonsoir ! Je vais vous montrer un petit truc que je ne connaissais pas ! C'est pour mettre fin à ces images qui nous parviennent truquées, il faut bien vérifier leur origine! Suivez moi...
sur le net, remonter le site à l’origine d’une image est un jeu d’enfants, il suffit d’aller sur google image , 1- Cliquer sur l'appareil photo dans la barre de recherche "voir petit cadre noir" et 2- coller l'URL de l'image pour remonter son historique.


J'ai partagé ce message largement sur ma page personnelle et celles de jijel.info , également à Abdelwahab Zenagui, piégé, comme jijelinfo et tous les lecteurs sur facebook !
Signaler un abus
fly1
# fly1 06-02-2015 10:48
Liste postée par Igilgili april 2014.
Signaler un abus
fly1
# fly1 06-02-2015 10:45
Une en 1839 (Philippe Marcais)AuteurMessageIgilgilli  Administrateur Mes sages : 191Inscription : Apr 2014Message : #1Liste des habitants de la citadelle en 1839 (Philippe Marcais) Liste des habitants de la citadelle en 1839 (Philippe Marcais)Les anciens habitants de la citadelle (Philippe Marcais)Du vieux noyau citadin à l'époque où l'armée française occupa la ville, 1839, on a obtenu de la généralité des informateurs le chiffre de soixante familles (Note 1) (Note 2). Parmi ces noms, on n'en relève que trois dont l'origine turque soit patente : Dernali, Kazan, Kisserli, quatre si on leur adjoint Ben Turki, ce qui inclinerait à n'attribuer que peu d'importance à l'élément kouloughi dans le vieux fond Djidjellien.Note 1 : ce qui correspond aux trois cents habitants musulman des premières évaluations1839...on est cependant tenté d'interpréter comme mythique ce chiffre de «soixsante familles»en 1839...et quarante familles apré 1868 dans les concessions(suzette granger djidjelli au coeur des babrs tome 1)Note 2 : ce sont :Amokrane,Amarouche,Babai,Badri,Bakir,Berri,Ben Ali, Benallaoua,Belmbouk,Ben fergani,Bencharif, Benkhellaf, Bendjemam,Benmouhou b,Benmaglaoui,Benmarzouk, Ben mekidech,Ben hadji,Bennafâ,Benchriet,Benchemam,Bensisâïd,Ben sliman,Benzaid,Bendjhaiche,Benyahya,Benyounès, Bli bli,Birouk,Bouârada,BoubazinBouchelaghem,Boumerah, BourbouneBouridah,Bousseloua,Bousdira,Chabou,Chett ab(venu De bougie),Damoun,Dechmi,Frija,Hadj Amar,Hamidou,Haine,Kalfat,Kinouar,Gaouir,Lamri,Leh tihet,Louenous,Nibouch,Niboucha,Rabia,Rais,Razouk, Roula,,Sakfali,Tebibel,Tenouna.Références : Philippe Marçais - Textes arabes de DjidjelliPresses Universitaires de France, 1954, Paris autre liste plys large , de familles , posté e par Igilgili en avril 2014 , et avec les même références.
Signaler un abus
farid
# farid 06-02-2015 09:00
ca veux dire nous la famille LOUNIS en est pas des djidjiliens mdrrrrrrrrrrrrr vous avez cité que des [...........]
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 06-02-2015 10:07
.

Voici un lien qui pourrait intéresser notre ami Farid,
http://www.jijel.info/index.php/histoire/127-algeriens-de-nouvelle-caledonie#comment-374

http://www.jijel.info/index.php/histoire/127-algeriens-de-nouvelle-caledonie

Liste nominative des insurgés dépossédés de leurs biens , on y trouve un certain Lounis qui avait tout perdu, même son gourbis en chaume fut saisi par les autorités coloniales,
32-Saïd ben Younis, douar des Beni Caïd, id.
Je posterai ce soir d’Arrêté de séquestre concernant Saïd Lounis.
-----------
PS : de grâce, évite le discours haineux et raciste, il n’a pas lieu d’être ici.

Salutations,
De la part d’un caïdi qui a grandi du coté de Liwanssa et Boughdir !
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • JIJEL : LE "CIRQUE" DU CENTRE VILLE.
    fly1 fly1 05.12.2016 19:42
    Et bien avant, c'etait quoi ? Un terrain vague ,qui avait son nom (portait le nom d'une famille de ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 05.12.2016 18:20
    Avis de décès de Monsieur HAMADI Mostfa "Ben DERNALI". jijel.info présente ses sincères condoléances ...

    Lire la suite...

     
  • Ce matin à Jijel: Le poisson toujours inabordable
    ninoumouad ninoumouad 05.12.2016 16:58
    Des étals de misère .

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    Foughali Foughali 05.12.2016 12:06
    Salut Après ton constat : Dis nous ce que tu vas faire pour contribuer au changement ? Sans rancunes

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 05.12.2016 12:04
    Salut .... Pourquoi changes tu de pseudo périodiquement ? Aurais tu des choses à te reprocher ? C'est ...

    Lire la suite...

     
  • Championnat amateur: Résultats et classement de la 11ème journée
    elmej,oun elmej,oun 05.12.2016 07:44
    prochain déplacement de la JSD au cercle militaire ( cirque ) et recevra l'équipe d'el faubourg le ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    elmej,oun elmej,oun 05.12.2016 07:42
    de Djidelli avec ses coopérants de l'époque ses 400 la piscine la ferme Andreux l'île magique de ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 05.12.2016 01:56
    Salut taher Je suis entièrement d'accord pour dire que 50 ans après la fin de la guerre, il faut ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 05.12.2016 01:42
    Salut Mohamed Oui, tu as raison ....nous étions nombreux à subir les bombardements des canons de 105 ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 23:31
    Oui JJ , c tout à fait ça. un lundi peut être un lendi ,et pas l'inverse.

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 18:59
    Ce petit film couleur a été prix par une caméra portative personnelle 8mm (peut-être Kodak) déjà ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 17:19
    Un film de 8 minutes, vue panoramique sur la ville de Jijel entre 1960 et 1962. le Port, la ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    elmej,oun elmej,oun 04.12.2016 17:06
    disons que tout le pays est construit aux règles non conformes honnêtement .

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:41
    Oui fly1, exact! mais on les appelait les "lendits" et non "lundis" parce que "lendit" signifie "jour ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:27
    Ya MSouilah, La photo couleur existait depuis la moitié du 19ème siècle et s'est encore plus développée ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    elmej,oun elmej,oun 04.12.2016 14:37
    donc on va rester à vivre avec le passé en évoquant nos chouhadas tout le temps ? oui je compatit ...

    Lire la suite...

     
  • Projet des transferts des eaux de Jijel et Bejaia vers Sétif: toutes les entraves levées
    elmej,oun elmej,oun 04.12.2016 14:33
    chez nous c'est déshabiller Paul pour habiller Pierre . nous qui sommes privés d'eau H/24 pour une ...

    Lire la suite...