DJIDJELLI PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE...

Voici un Extrait d’un témoignage d'un ami de jijel.info; Georges Faucheux, ancien Djidjellien…
Bombardements
1er volet : Jeudi 12 novembre 1942.
Le jeudi 12 Novembre avec Jeannot MATEU nous étions devant la porte de l'école des Sœurs.
Entendant les bruits d'avions, nous regardions le ciel quand nous avons vu 2 avions qui se suivaient. Du 1er, 2 trainées blanches. Nous sommes vite entrés dans la cour et alors : un grand bruit et de la terre qui tombe dans la cour. Ces 2 bombes venaient de faire les 1ères victimes : 17 morts en tout !
Djidjelli a ensuite payé un lourd tribut : 64 morts, en tout, la ville la plus bombardée par rapport au nombre d'habitants.


2ème volet :
Durant tout l'après-midi, les chasseurs anglais n'ont cessé de survoler Djidjelli et ses environs passant au raz des arbres et des toitures dans un bruit assourdissant.
Au cours de cet après-midi, le commissaire de police ordonne l'ordre d'évacuer Djidjelli et prend les moyens pour cela :
- Réquisition des cars disponibles, des voitures de grande capacité et que sais-je encore...
- Dans la nuit du 12 au 13, début d'évacuation de l'hôpital. Les malades étaient dirigés sur TAHER et TEXENNA.
C'était la 2eme évacuation, la 1ere ayant eu lieu en 1939 ou 1940 dans les mêmes lieux.
Les plus anciens s'en souviendront, les véhicules petits et gros fonctionnaient au gaz de bois ou de charbon, fourni par une chaudière installée à l'arrière du véhicule ou sur une remorque. Pour que ce gaz soit comprimé afin de faire démarrer le moteur, près de celui-ci, sur l'aile, il y avait une soufflerie, actionnée par une manivelle qu'il fallait tourner un certain temps et ce avec un bruit de crécelle. Résultat, nous n'avons pas dormi de la nuit.
Djidjelli s'est vidée de ses habitants en un rien de temps grâce aux moyens mis en oeuvre. Pour la journée du vendredi un chauffeur a fait 2 voyages sur TAHER et 1 sur El Milia.
3ème volet : Vendredi 13 novembre 1942.
Djidjelli se vide, en vélos, en voitures, sur des charrettes à cheval, tous les moyens sont bons.
Le standard téléphonique de la poste a été plus que saturé, chacun cherchant un point de chute dans la famille, chez des amis. Pour combien de temps ? Nul ne savait.
Pour notre part, mon père était requis sur place afin d'approvisionner en essence les avions qui décollaient du terrain de l'aéro-club pour des missions et qui, une bonne partie de la journée, n'ont cessé de voler à raz des toits des maisons ce qui nous causait de belles frayeurs, cachés sous les cyprès ou nous avons pris nos repas.
-Un frère de maman était chef comptable pour les mines de Sidi- Marouf et Tissi-Mirane, avec son directeur il descendait parfois pour l'embarquement du minerais et tous deux déjeunaient à la maison.
Cela a facilité la chose pour que nous puissions loger dans une des maisons inoccupées, la mine ne fonctionnant plus du fait de la guerre.
4ème volet : Samedi 14 novembre 1942.
Nous attendons le véhicule qui doit nous emmener à la mine. La nuit a été relativement calme ; les avions sont déjà dans le ciel ayant pris un peu de hauteur. Il fait beau depuis jeudi.
Vers 10h 30 s'arrête devant la maison, la voiture de M. Jean NOEL, notre voisin. Quelle voiture ! Une Renault-Viva Grand Luxe, banquette avant pour 3 personnes, 2 strapontins et la banquette arrière.
Le chauffeur nous annonce qu'il nous prend en charge pour la mine. Chargement des bagages et départ, il est 11h.
Arrivé devant chez Comoli la sirène retentit : alerte. La voiture au gaz de bois, pas très rapide : 1h30 de trajet. Il faut quitter la route nationale et monter 4 kms avant d'atteindre les habitations.
5ème volet : La mine.
Au pied d'une falaise droite comme un mur de 30 à 40 étages, s'alignent les maisons sur 3 rangées : elles n'ont pas d'étage et sont relativement longues. Pas d'électricité, pas de cheminée, dans la cuisine, un évier avec robinet et une paillasse.
Nous nous éclairons avec des lampes à carbure tous les soirs. Les aliments sont cuits sur le kanoun.
Trois fois par semaine, un ouvrier de la mine, va avec un mulet à El-Milia à 13 kms faire les achats.
Classe unique, faite par la femme du comptable avec des élèves âgés de 4 à 13/14 ans.
C'est ainsi que nous avons passé 9 mois, de novembre à août. L'hiver 42/43 fut rude, avec de la neige, comme tous les hivers de la guerre. Voilà ce qu'a été notre vie et nous n'avions pas à nous plaindre car d'autres ont été plus malheureux que nous. Nous le savions !

Georges Faucheux
A SUIVRE...

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    saladin saladin 28.03.2017 07:40
    Salut Foughali, I know !!! Je fais bien partie du lot des simples citoyens qui ne voient pas ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 27.03.2017 21:35
    Décès de monsieur Benayache Mohamed dit "Himid" à l'âge de 63 ans. cadre de la sonatrach en retraite ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 27.03.2017 15:40
    Salut saladin C'est très émouvant ! Cela me rappelle certains juifs d'Europe de l'est débarquant ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 27.03.2017 15:14
    Salut Christine Oui, j'aime JL Hooker depuis mon adolescence....je l'ai même rencontré une fois ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    christine hamad christine hamad 27.03.2017 12:13
    C'est exact, je veux dire la dernière phrase!

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    christine hamad christine hamad 27.03.2017 12:09
    Saaaalut, donc vous aimez John Lee Hooker, moi aussi, , je va vous racontée un rencontre que n'avait ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 27.03.2017 10:49
    Salut Christine Je crois comprendre que tu n'as pas bien compris mon propos..., Je dis que Marseille ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    saladin saladin 27.03.2017 08:52
    Les glorieux martyrs avaient une autre vision de cet enfer… Pour eux, comme pour Jibran Khalil Jibran ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    saladin saladin 27.03.2017 08:40
    Bonjour Foughali, Il y a plein de vidéos sur youtube qui montrent que les descendants, des ancêtres déportés ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    christine hamad christine hamad 26.03.2017 20:23
    Bonsoir, donc qu'on a pas mal de corruption et autres choses malhonnêtes, je suis d'accord avec vous ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 26.03.2017 16:05
    Salut saladin J'ai cru lire quelque part que cette chanson était chantée en 1500, lors de l'expulsion ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 26.03.2017 16:01
    Donnez moi ses coordonnées, je me ferais un devoir de lui écrire et de lui dire qu'elle a du sang ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 26.03.2017 15:58
    Salut saladin Pour revenir aux algériens exilés à Noumea..., Mon fils a eu l'occasion de discuter ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 15:44
    Salut Christine Pour revenir à Marseille ..., Je suis parti loin de Marseille pendant plusieurs ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 15:36
    Salut.... Pour faire court ....on est d'accord sur le fond et les intentions des premiers révolutionnaires ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    saladin saladin 26.03.2017 13:51
    Bonjour Foughali, Non Foughali, si tu relis la proclamation du 1er Novembre 1954 et l’appel au PEUPLE ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 12:06
    Salut saladin Ma réponse est dans mon post à Christine Oui, nos ancêtres avaient raison de lutter ...

    Lire la suite...