FaceBookTwitterGoogle+

Recherche

Portail des kotama

L'information au quotidien en continue, en images et en vidéo. Découvrez chaque jour, la référence de l'actualité jijelienne en temps réel...

19 Mars - Fête de la victoire - Nous sommes à L'aube de l'indépendance

trac

Bonjour; Nous sommes le 19 Mars 2016, journée historique, 54 années sont déjà passées, des accords d'Evian qui avaient ms fin à la guerre en Algérie. La délégation du GPRA (à sa tête, Krim Belkacem) lors de la signature des accords d’Évian, le 18 mars 1962 , annonce à 17 h 30 un accord. Il proclame un cessez-le-feu pour le 19 mars à midi sur tout le territoire algérien. Ce matin, c'est l'occasion des uns à rendre hommage à leur martyrs, victimes de tortures, regroupements forcés, tueries, emprisonnements etc../ Et pour les autres: Pas plus qu'hier, Sarko, critique la date choisie par François Hollande pour commémorer la fin de la guerre d'Algérie. Qu'importe, il est déjà presque 7 heures, le soleil allait définitivement se lever. Nous devons se rendre au cimetière des martyrs, car, cette journée est la leur, elle avait les couleurs et les promesses d'une aube. Allah yarham echouhadas. Bonne journée.

19 mars

Délégation du GPRA (à sa tête, Krim Belkacem) lors de la signature des accords d’Évian, le 18 mars 1962 qui ont mis fin à la guerre d'Algérie. De gauche à droite : Taïeb Boulahrouf, Saâd Dahlab, Mohamed Seddik Benyahia, Krim Belkacem, le colonel Benmostefa Benaouda, Redha Malek, Lakhdar Bentobal, M'Hamed Yazid et Chawki Mostefaï.

Commentaires   

christine hamad
# christine hamad 19-03-2016 17:38
salut, ca fait depuis environ deux heures, que la france féte la victoire de l'algerie, et leur propre defaite, je regarde France 24, allah irhamm al chouhahda!!!
Signaler un abus
jijel.reveil@gmail.com
# jijel.reveil@gmail.com 19-03-2016 10:22
La révolution à l’envers

Edito EL WATAN 19.03.2016
« Ils ne «dégagent» pas, ils rentrent au bercail »
L’opinion publique est mise à rude épreuve ces derniers jours. Descente d’avion exceptionnelle au Nord et attaque terroriste contre un site gazier au Sud. Il y eut, par ailleurs, dans une ville de Kabylie, un attroupement d’intégristes toléré sur la place publique, savamment conçu pour heurter une population qui avait d’autres perspectives culturelles et politiques. Si elle n’est pas explosive, la situation est pour le moins déroutante et ne s’inscrit guère dans le sens de la stabilisation de la société et du pays tel que prônée par l’équipe au pouvoir.
Le retour, jeudi, de l’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil, a sonné les états-majors des formations politiques et suscité une interrogation supplémentaire dans l’esprit des citoyens déjà accablés par les premiers effets de la crise économique. L’homme était considéré, ces dernières années, comme étant plus proche des tribunaux que du salon d’honneur d’un aéroport. Il rentre au pays comme s’il s’agissait d’un retour de visite officielle et l'on pourrait même considérer que le mandat d’arrêt de 2013 était une simple «erreur dans le système». Un probable black-out va frapper cette affaire, en attendant que cette intenable guerre des clans connaisse un épilogue sans mettre en péril l’appareil de l’Etat.

L’opinion publique n’a jamais fondé un espoir de justice dans les dossiers de corruption abondamment révélés ces dernières années, même si les faits relevés ne font que corroborer l’idée que l’on se fait des mécanismes ayant été à l’origine de la faillite nationale. Les errements dans la gestion des affaires du pays, les malversations et les détournements de fonds resteront un lourd passif qui ne sera pas soldé dans l’immédiat et en l’état de blocage politique actuel. Il était et il reste illusoire de s’attendre à une quelconque forme de justice ou d’Etat de droit, alors que toute vie politique régulière est interdite et le pays solidement enchaîné dans les luttes au sein du régime. Un clan vient de donner la preuve, encore une fois, qu’il prend le dessus sur un autre, mais ce dernier rebondissement, sur le cas Khelil, est dangereux y compris pour les tenants actuels de la décision, puisqu’il frappe de discrédit les dernières mesures de disgrâce et les actions présentement engagées, notamment contre les hauts gradés de l’armée.
Nul ne peut situer aujourd’hui la culpabilité ou l’innocence, la probité ou la corruption. Dans tous les cas, tous les clans sont perdants puisqu’ils ont mis des décennies non pas pour développer le pays, asseoir la justice et l’alternance au pouvoir, mais pour offrir aujourd’hui l’image d’un Etat dont les institutions sont instrumentalisées, où les discours sont contredits par l’action et le sort des équipes régnantes prime sur l’avenir de la nation.
L’Algérie a fait plus que résister au vent des révoltes qui ont secoué les pays de la région avec des fortunes diverses. Elle fait le chemin inverse en restaurant son édifice autoritaire et globalement corrompu.
Ils ne «dégagent» pas, ils rentrent au bercail. Ils ne font pas place nette pour permettre aux jeunes générations de respirer et de prendre leurs destinées en main, ils s’agglutinent sur la scène pour mieux obstruer les horizons.

à bon entendeur
Signaler un abus
kavallo
# kavallo 19-03-2016 09:30
echouhadas Allah Yrehemhoum s'ils avaient su par qui serait dirigé notre pays n'auraient pas sacrifier leur vie pour les parvenus et nouveaux riches avec de l'argent sale jamais inquiétés par les impôts comme on le voient .
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    Foughali Foughali 05.12.2016 12:06
    Salut Après ton constat : Dis nous ce que tu vas faire pour contribuer au changement ? Sans rancunes

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 05.12.2016 12:04
    Salut .... Pourquoi changes tu de pseudo périodiquement ? Aurais tu des choses à te reprocher ? C'est ...

    Lire la suite...

     
  • Championnat amateur: Résultats et classement de la 11ème journée
    elmej,oun elmej,oun 05.12.2016 07:44
    prochain déplacement de la JSD au cercle militaire ( cirque ) et recevra l'équipe d'el faubourg le ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    elmej,oun elmej,oun 05.12.2016 07:42
    de Djidelli avec ses coopérants de l'époque ses 400 la piscine la ferme Andreux l'île magique de ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 05.12.2016 01:56
    Salut taher Je suis entièrement d'accord pour dire que 50 ans après la fin de la guerre, il faut ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 05.12.2016 01:42
    Salut Mohamed Oui, tu as raison ....nous étions nombreux à subir les bombardements des canons de 105 ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 23:31
    Oui JJ , c tout à fait ça. un lundi peut être un lendi ,et pas l'inverse.

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 18:59
    Ce petit film couleur a été prix par une caméra portative personnelle 8mm (peut-être Kodak) déjà ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 17:19
    Un film de 8 minutes, vue panoramique sur la ville de Jijel entre 1960 et 1962. le Port, la ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    elmej,oun elmej,oun 04.12.2016 17:06
    disons que tout le pays est construit aux règles non conformes honnêtement .

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:41
    Oui fly1, exact! mais on les appelait les "lendits" et non "lundis" parce que "lendit" signifie "jour ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:27
    Ya MSouilah, La photo couleur existait depuis la moitié du 19ème siècle et s'est encore plus développée ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    elmej,oun elmej,oun 04.12.2016 14:37
    donc on va rester à vivre avec le passé en évoquant nos chouhadas tout le temps ? oui je compatit ...

    Lire la suite...

     
  • Projet des transferts des eaux de Jijel et Bejaia vers Sétif: toutes les entraves levées
    elmej,oun elmej,oun 04.12.2016 14:33
    chez nous c'est déshabiller Paul pour habiller Pierre . nous qui sommes privés d'eau H/24 pour une ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    elmej,oun elmej,oun 04.12.2016 14:28
    comment tolérer aux directions administratives implantées sur un terrain agricole au vu et su de tout ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:51
    Il est vrais qu'à cette époque d'autres bambins, vivaient loin de la ville en pleine montagne dans ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:43
    Ce sont des images retouchées y a Christine. Comme celle là: Toujours à: TAHER, maison du Juge en ...

    Lire la suite...