FaceBookTwitterGoogle+

Recherche

Portail des kotama

L'information au quotidien en continue, en images et en vidéo. Découvrez chaque jour, la référence de l'actualité jijelienne en temps réel...

Inspection de chantiers.

Monsieur Ali Bedrici, Wali de Jijel, accompagné du Président de l’Assemblée Populaire de Wilaya, a effectué jeudi 11 juin 2015, une visite de travail et d’inspection dans les communes de Jijel, l’Emir Abdelkader et Taher où il a inspecté les travaux de chantiers relevant du secteurs des travaux publics. 

Front de mer Assaous : Lancement imminent des travaux.

Inscrit dans le cadre du programme complémentaire 2013 pour un montant de 500 million de DA, les travaux du front de mer de la cité Assaous dans la ville de Jijel interviennent suite aux risques d’effondrement constatés sur certaines sections de cet ouvrage qui menace d’instabilité le quartier de village Mustapha. S’est donc une solution définitive qui est mise en œuvre.

 

 Les travaux de protection de ce front de mer qui seront réalisés pour un délai de 12 mois par l’entreprise MEDITRAM, s’étaleront dans une première tranche sur une longueur de 650 mètres linéaires. Une deuxième tranche du projet a été proposée dans le cadre du programme quinquennal 2015-2019.


Trémie place Baba Aroudj : Lancement des travaux fin Août prochain

Les travaux de réalisation de la trémie sur la placette "Baba Arroudj" à Jijel pour un montant de 600 millions de DA seront lancés le mois d’aout prochain a indiqué le Wali de Jijel lors de sa visite. Les travaux qui seront réalisés dans un délai de 16 mois nécessitent dans une première phase le déplacement des réseaux divers à savoir le réseau d’assainissement, l’AEP, la fibre optique, le réseau d’électricité et d’éclairage public. Cet ouvrage d’une longueur de 310 mètres dont 169 mètres partie couverte et une largeur de 08 mètres, facilitera la fluidité du trafic routier au niveau de ce point très fréquenté notamment durant la saison estivale et éliminera un grand point de congestion dans la ville de Jijel.
Par ailleurs le mythique bateau de Baba Arroudj érigé sur la placette, ne sera pas délocalisé, a-t-on précisé sur les lieux.

Le Wali a instruit tous les intervenants pour que les travaux commencent à la fin de la saison estivale.

53 millions de DA pour l’aménagement d’un jardin public

Dans la ville de Jijel le Wali a inspecté les travaux d’aménagement d’un jardin public pour un montant de près de 53 millions de DA. Ces travaux qui seront réalisés sur une superficie de 5750 M², consistent en l’aménagement d’espaces verts, des allées piétonnes, la pose des bancs public et des fontaines en plus de l’alimentation de ce site en électricité et en eau potable.

Il s’agit du fameux « trou » qui a défiguré le centre ville de Jijel depuis plus de 20 ans et qui a longtemps menacé l’environnement et la santé des habitants.

Désormais, cet espace sera un espace de repos et de détente.


Echangeur de Tassoust : L’entreprise de réalisation mise en demeure

Sur la route nationale 43, la délégation s’est rendue sur le chantier des travaux de raccordement de l’échangeur de Tassoust dont les ouvrages sont achevés pour une enveloppe de 500 millions de DA et les travaux des routes d’accès sont en cours de réalisation pour un montant de 27 milliards de centimes. Vu le retard constaté sur site, le wali a ordonné au directeur des travaux publics d’adresser des mises en demeures à l’entreprise de réalisation afin de rattraper le retard enregistré sinon le contrat sera résilié.
Il est à noter que ces travaux permettront le raccordement de la RN 43 à la localité de Tassoust au niveau du pôle universitaire ,ce qui permettra le soulagement du trafic routier que connait cette région.

Ouvrage d’art sur Oued Nil : Achèvement des travaux fin juillet prochain

Le Wali a ensuite inspecté les travaux de raccordement du pont de Oued Nil à Taher. Ce projet qui constitue le dernier pont parmi ceux réalisés dans le cadre du dédoublement de la route nationale 43 (El Aouana-El Milia sur 75 kms), sera livré à la fin du mois de juillet prochain selon les engagements de l’entreprise de réalisation.

wilaya de Jijel

 

Commentaires   

Jijeliberiki
# Jijeliberiki 13-06-2015 23:42
Pour ceux qui s’inquiètent pour le début des travaux, je leur dit tranquillisez-vous, ils ne commenceront pas avant septembre dans les meilleurs des cas (on a déjà entendu cette chanson l'année passée, à la même période. Conséquence : une année de retard).
Pour ce qui est de l'efficacité d'un tel projet, j'estime qu'il allégera la circulation sans pour autant régler les problèmes d'encombrement (les goulots d'étranglement relevés par Valenzan). Pourtant, la trémie de Bab-essour a été annulée pour les mêmes raisons et aucune solution de rechange n'est venue la remplacer.
Pour ce qui est de la réaction des riverains à la trémie, elle est bien tardive (depuis l'annonce du projet, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts).
La rocade ne joue pas efficacement son rôle, et le problème n'est pas un problème de nombre de voies, mais plutôt de l'emplacement et de la mauvaise signalisation de son entrée à l'Est. Par contre, on devrait penser à élargir le front de mer pour créer d'autres voies.
Conclusion : éviter de circuler en voiture après 18h aux points suivants : corniche à l'entrée d'El-Aouana, entre rocher noir et Andreux, entre grand phare et Ouled-Bounar, El-Arayaiches, Baba-aroudj, 3ème km.
Signaler un abus
youner
# youner 13-06-2015 22:09
certainement nos élus locaux attendent l' hiver pour entamer les travaux au front de mer à Beaumarchais .
Signaler un abus
mumude2015
# mumude2015 13-06-2015 21:29
S'il vous plait laissez la nature reprendre ses droit. Avant ce foutu front de mer il y avait la nature. Certains ont cru être intelligents et ils nous ont fourgué ce foutu front de mer. Aujourd'hui on veut nous fourguer un autre front de mer qui sera toujours aussi mal foutu et qui coûtera la peau des fesses par ces temps d'austérité sinon de disette.
Ces 50 milliards on en a besoin pour autre chose de plus utile à la population. Consacrez les à bâtir un hôpital digne de ce nom, les citoyens ont en plus besoin que de ce projet tape à l'oeil.
Signaler un abus
fly1
# fly1 13-06-2015 17:21
Il faut que les pouvoirs ubliques abondonnent cette mauvaise solution, et réfléchissent à meilleur ,et durable. Un périphérique sud à 6 voies (2 ×3) , comme dans les villes modernes. La tremie fait partie d'ouvrage archaïque , qui ne répond pas à la croissance demographique .
Signaler un abus
fly1
# fly1 13-06-2015 17:07
Citer :
conditions du sol et sous sol du site peuvent presenter de mauvaises surprises si prealablement des etudes de sol serieuse n'ont pas été executés (des habitants du quartier parlent de parties rocheuses, d'autres de grands remblais,de présence de nappes d'eau à faibles profondeurs....
Comment les habitant savent-ils que ce coin de Jijel présente des terrains rocheux en profondeur????

On ne sait pas qu'est ce qu'il y a en profondeur , de ce terrain anciennement marécageux (avant la construction de la nouvelle ville).
Une prospection géophysique (méthode sismique ou Schlumberger ) sérieuse , avec une maille bien serrée, suivie de sondages sur les mêmes points ,pourra bien determiner la nature géologique et hydrogelogique de ce terrain.

Jamais une étude ou prospection n'a été faite dans ce sens.
même pas d'études géotechnique.
La seule chose que 'on faite ,c de se baser sur la cartographie géologique de l'époque coloniale ,et de la faussement interpréter , en plus.
AUCUN sérieux dans le domaine technique ou scientifique (ghir El ghaita au coin de la rue )
Signaler un abus
BELHAMRI
# BELHAMRI 13-06-2015 02:29
L'acceptation sociale de Toutes réalisations entreprises par l'Etat au profit de la collectivité et du bien être des citoyens doivent en principe bénéficier de l'acceptation sociale des dits projets .Le bon sens voudrait que la concertation de la population soit un passage obligé dans la phase preparatoire des projets.Le projet de tremie au niveau de la place BABA AROUDJ aurait du faire l'objet de recueil d'avis et d'observations des habitants des alentours du site et même d'ailleurs,d'abord sur : _l'opportunité et les résultats sur la fluidité de la circulation du fait de la réalisation de cet ouvrage,
_les conditions du sol et sous sol du site peuvent presenter de mauvaises surprises si prealablement des etudes de sol serieuse n'ont pas été executés (des habitants du quartier parlent de parties rocheuses, d'autres de grands remblais,de présence de nappes d'eau à faibles profondeurs....
_les goulots d’étranglement de la circulation durant la saison estivale au niveau du croisement en face de l'hotel KOTAMA ainsi qu'au niveau du croisement pres du stade et de la gendarmerie, reduiront à coup sûr l'éfficacité et les resultats escomptés sur la fluiditéde la circulatioon après realisation de la tremie
"ce sera à coup d’épée dans l'eau"
Les désagréments et l’inefficacité attendus dans la réalisation de ce projet font d'ores et déjà l'objet de réaction des habitants de quartiers alentours,qui comptent s’en référer par pétition au Wali et au P/APC pour son annulation et l'étude d'autres alternatives pour solutionner les problèmes d’encombrement dans cette partie de la ville.
Signaler un abus
yasmine
# yasmine 12-06-2015 22:41
L'ODS d'une opération qui aura des conséquences sur le flux circulatoire d'une ville, donnée au début de la saison estivale y a de quoi douter , et rejoindre l'avis de Anar,.Monsieur le Wali pitié pour cette région , surseoir au démarrage des travaux en été.
Signaler un abus
Mohamed CHOUIEB
# Mohamed CHOUIEB 12-06-2015 15:35
Dans cet article, deux choses typiques du système algérien émergent en forte proéminence :
- la citation insistante et récurrente des sommes qui sont allouées à des "investissements" supposés contribuer à notre bien-être qui nous sont allouées par le biais du wali présenté comme le représentant du président de la république au niveau du département. Or,dans un pays normal, le préfet, le wali, c'est le représentant de l'exécutif, c'est-à-dire, du gouvernement au niveau départemental. Il est chargé de veiller à la mise en oeuvre effective des lois et des instructions de ce dernier. Il dispose pour cela de "directeurs départementaux" oeuvrant chacun dans un domaine précis et qui rendent des rapports et des comptes au wali. Quand c'est le wali lui-même qui inspecte des chantiers pour voir s'ils fonctionnent correctement ou pas, cela veut dire que son directeur départemental des travaux public ne sert à rien. D'ailleurs, il est remarquable que nos wali ne visitent que les chantiers de BTP. A-t-on déjà vu un wali inspecter le fonctionnement d'un hôpital, d'un lycée, d'un commissariat de police ou, tout simplement, des rues d'une ville? Jamais!
En fait, l'Algérie fonctionne comme un pays qui ne croit qu'en l'argent, de l'argent rapporté uniquement par les hydrocarbures et dont une partie est rétrocédée aux départements qui l'utilisent comme ils l'utilisent, c'est-à-dire très mal, tout en nous répétant bien que les sommes engagées sont très très importantes et qu'elles témoignent de la bienveillance du pouvoir envers son peuple.
- D'autre part, une autre question se pose : qui a décidé de la pertinence et de la perspicacité de ces investissements et de ces travaux? Dans tous les cas de figure, ce ne sont pas les citoyens. Edifier des trémies et des boulevards pour faire converger un trafic insensé vers le centre-ville, c'est complètement débile. Quand-est-ce que l'on réfléchira à de vrais périphériques, ces ceintures autoroutières qui contournent et évitent les villes? Surtout pour une ville à la géographie si particulière comme l'est Jijel! Je pose ces questions parce que j'aime mon pays et ma ville mais je ne fais aucune illusion sur la volonté ni sur les capacités ni sur les compétences des responsables en place de faire mieux puisque ce qui se passe sur le plan local est similaire sur l'ensemble du territoire national. On s'est bien mis à importer des voitures comme des fous, sans un boulon algérien dessus, (juste pour faire travailler les autres...) sans les routes sur lesquelles elles doivent circuler et sans être en capacité de produire le carburant même pour les faire rouler au point que l'Algérie est devenu un grand importateur de pétrole!!! Ya hasra ala Boumediène!
C'est à tout ça que me fait penser cet article et ces photos, c'est l'image même de la stagnation sinon du recul de mon pays.
Signaler un abus
AMMAR
# AMMAR 11-06-2015 19:42
C UNE VIEILLE PHOTO IL Y A DEUX ANS DE CA
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 11-06-2015 19:54
Bonsoir RAMMA
Je viens d'insérer la photo du jeudi: 11.06.2015.
Celle qui était à sa place, est de nos archives.
Signaler un abus
anar
# anar 11-06-2015 18:26
Il faut esperer que ces travaux,surtout le front de mer et la tremie de Baba aroudj , ne debuteront qu'a la fin de la saison estivale.Sinon c'est un sabotage caracterisé de la saison .On verra bien !!!!!!!
Pourquoi ce doute ???? Pour la simple raison qu'ont fait tout pour decourager les estivants a venir a Jijel.
Quand aux tremies qu"on seme ici et là , il serait preferable de donner cette operation a un bureau specialisé pour mettre en place un plan de circulation efficient et qui englobera toute la ville.
Ce bureau verra comment amenager la circulation dans sa globalité et non des raccomodages de bureaucrates qui n'ont aucunes notions d'urbanismes.
Signaler un abus
youner
# youner 11-06-2015 17:39
on se fout vraiment de nous , attendre l'été pour commencer les travaux du front de mer ? ces travaux devaient se faire il y a belle lurette , drôle de responsables vraiment des ................
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 18:59
    Ce petit film couleur a été prix par une caméra portative personnelle 8mm (peut-être Kodak) déjà ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 17:19
    Un film de 8 minutes, vue panoramique sur la ville de Jijel entre 1960 et 1962. le Port, la ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 17:06
    disons que tout le pays est construit aux règles non conformes honnêtement .

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:41
    Oui fly1, exact! mais on les appelait les "lendits" et non "lundis" parce que "lendit" signifie "jour ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:27
    Ya MSouilah, La photo couleur existait depuis la moitié du 19ème siècle et s'est encore plus développée ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    taher taher 04.12.2016 14:37
    donc on va rester à vivre avec le passé en évoquant nos chouhadas tout le temps ? oui je compatit ...

    Lire la suite...

     
  • Projet des transferts des eaux de Jijel et Bejaia vers Sétif: toutes les entraves levées
    taher taher 04.12.2016 14:33
    chez nous c'est déshabiller Paul pour habiller Pierre . nous qui sommes privés d'eau H/24 pour une ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 14:28
    comment tolérer aux directions administratives implantées sur un terrain agricole au vu et su de tout ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:51
    Il est vrais qu'à cette époque d'autres bambins, vivaient loin de la ville en pleine montagne dans ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:43
    Ce sont des images retouchées y a Christine. Comme celle là: Toujours à: TAHER, maison du Juge en ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    christine hamad christine hamad 04.12.2016 11:32
    Salut, dites moi, on a eu des photos en couleur 1957?? Je me souvient de mes propres photos quand ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:21
    Oui g envi de pleurer , mais nos chouhadas.

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:20
    Les eleves de Jules Ferry , fin des annees 50 , en plein guerre d'Algerie ,ces indigenes forcés à ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 04.12.2016 01:21
    Salut Yasmine Non, il ne faut pas regretter ni pleurer.... En effet, tu as eu beaucoup de chance ...

    Lire la suite...

     
  • VOL D'UNE AUTRE VOITURE A DJEMAA BENI H'BIBI.
    MedSouilah MedSouilah 03.12.2016 20:16
    Selon un rapport de la Gendarmerie nationale, les réseaux de trafic de véhicules recourent à 9 ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    yasmine yasmine 03.12.2016 18:49
    Franchement j'ai envie de pleurer en voyant ces images qui me font penser à mon enfance.Merci monsieur ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    dzira dzira 03.12.2016 15:32
    Les citoyens devraient s'organiser en associations pour faire respecter leurs droits, surtout face à ...

    Lire la suite...