FaceBookTwitterGoogle+

Recherche

Portail des kotama

L'information au quotidien en continue, en images et en vidéo. Découvrez chaque jour, la référence de l'actualité jijelienne en temps réel...

La cigogne blanche continue de craqueter à Jijel

Plus de trois cents (300) nids de cigogne blanche sont répartis sur le territoire de la wilaya de Jijel, faisant entendre des "symphonies" de joyeux craquettements dès qu’apparaît le soleil.

Selon les responsables du parc national de Taza (PNT), les territoires de prédilection de ces échassiers se situent entre Tanefdour, Ouled Ali, El Milia, Kaous, Bourmel, Belghimouze, Beni H’bibi, Bourchaid, Chekfa et Taher.

Pas très regardantes quant au site de leur habitat, les cigognes construisent leurs nids sur des toits d’anciennes bâtisses, des supports électriques et des minarets de mosquées. Des nids paraissant parfois tenir par miracle au vu du peu d’espace dont ont besoin ces oiseaux pour ériger leur maison, pondre et nourrir leurs cigogneaux.

Au chef-lieu de commune de Kaous, à quelques encablures de la ville de Jijel, de nombreux nids encore présents n’ont fait l’objet d’aucune dégradation.

La cigogne est en effet l’objet d’un grand respect de la part des citoyens et vit en "bonne intelligence" parmi eux, affirme un habitant de cette localité.

"Il est impossible qu’un nid soit détruit par les habitants d’une ville donnée", soulignent des ornithologues du parc de Taza, affirmant que le nombre de cigogneaux est de 2 à 4 par nid. La cigogne blanche, cet hôte familier de la région, fréquente les prairies et les marais ainsi que les zones humides, à l’image de celle de Beni-Belaïd où elle peut se nourrir.

Oiseau migrateur et sociable, la cigogne est quelquefois victime d’électrocutions survenant en haut des pylônes électriques. Mais des solutions salvatrices ont été trouvées pour remédier à cette situation avec la mise en place de supports en cercle permettant de recevoir de grands nids de cigogne et minimiser les dégâts. Un système qui a le double avantage de préserver la vie des échassiers et de prémunir les équipements électriques, mis à mal en cas d’électrocution.

A Jijel où existe un riche patrimoine floristique et faunistique, le parc national de Taza a lancé des séances de sensibilisation et de vulgarisation pour la préservation de cette richesse, en plus des opérations de dénombrement d’oiseaux auxquelles sont associés de nombreux agriculteurs de la région, formés à cet effet. Les écoliers et les associations £uvrant pour la protection de la nature y sont également impliqués car, souligne un technicien du PNT, "en assurant la relève, l’on pourra garantir la protection du patrimoine floristique et faunistique du pays".odejjijel.org

Algérie Presse Service Dimanche, 11 Janvier 2015 16:21 Par Abdelhamid ZOUAD

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 18:59
    Ce petit film couleur a été prix par une caméra portative personnelle 8mm (peut-être Kodak) déjà ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 17:19
    Un film de 8 minutes, vue panoramique sur la ville de Jijel entre 1960 et 1962. le Port, la ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 17:06
    disons que tout le pays est construit aux règles non conformes honnêtement .

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:41
    Oui fly1, exact! mais on les appelait les "lendits" et non "lundis" parce que "lendit" signifie "jour ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:27
    Ya MSouilah, La photo couleur existait depuis la moitié du 19ème siècle et s'est encore plus développée ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    taher taher 04.12.2016 14:37
    donc on va rester à vivre avec le passé en évoquant nos chouhadas tout le temps ? oui je compatit ...

    Lire la suite...

     
  • Projet des transferts des eaux de Jijel et Bejaia vers Sétif: toutes les entraves levées
    taher taher 04.12.2016 14:33
    chez nous c'est déshabiller Paul pour habiller Pierre . nous qui sommes privés d'eau H/24 pour une ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 14:28
    comment tolérer aux directions administratives implantées sur un terrain agricole au vu et su de tout ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:51
    Il est vrais qu'à cette époque d'autres bambins, vivaient loin de la ville en pleine montagne dans ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:43
    Ce sont des images retouchées y a Christine. Comme celle là: Toujours à: TAHER, maison du Juge en ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    christine hamad christine hamad 04.12.2016 11:32
    Salut, dites moi, on a eu des photos en couleur 1957?? Je me souvient de mes propres photos quand ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:21
    Oui g envi de pleurer , mais nos chouhadas.

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:20
    Les eleves de Jules Ferry , fin des annees 50 , en plein guerre d'Algerie ,ces indigenes forcés à ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 04.12.2016 01:21
    Salut Yasmine Non, il ne faut pas regretter ni pleurer.... En effet, tu as eu beaucoup de chance ...

    Lire la suite...

     
  • VOL D'UNE AUTRE VOITURE A DJEMAA BENI H'BIBI.
    MedSouilah MedSouilah 03.12.2016 20:16
    Selon un rapport de la Gendarmerie nationale, les réseaux de trafic de véhicules recourent à 9 ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    yasmine yasmine 03.12.2016 18:49
    Franchement j'ai envie de pleurer en voyant ces images qui me font penser à mon enfance.Merci monsieur ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    dzira dzira 03.12.2016 15:32
    Les citoyens devraient s'organiser en associations pour faire respecter leurs droits, surtout face à ...

    Lire la suite...