Secteur sanitaire de jijel : La couverture de certaines spécialités fait défaut

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La dernière visite du ministre de la santé, de la population et de la reforme hospitalière à Jijel a remis au gout du jour la nécessité de la réhabilitation d’un secteur qualifié par le ministre lui-même de «malade». Il n’est d’ailleurs un secret pour personne que ce secteur demeure confronté à des situations difficiles quant il s’agit d’offrir des soins de qualité à des malades, qui s’orientent, par dépit, vers le privé.

Le manque de spécialistes et de certains examens  biologiques et radiologique a souvent été à l’origine de cette orientation vers des structures privées plus que jamais aux aguets pour sauter sur l’aubaine que leur offre les défaillances du public.

Le ministre a d’ailleurs promis de trouver des solutions au problème du manque de spécialistes, tout en prenant la décision d’octroyer des équipements scénographiques aux hôpitaux de Taher et d’El Milia.

Le plus urgent demeure, cependant, la couverture de certaines spécialités médicales telles, la gynécologie, la cardiologie ou même la réanimation, qui font cruellement défaut dans certaines structures de santé. «Sans ces spécialités, on ne peut que se préparer au pire en cas d’arrivé d’une malade présentant des signes de complications, la réanimation médicale, tout comme la cardiologie et la gynécologie sont indispensables dans les sévices hospitaliers», avertit un médecin.

Autant dire qu’à l’exemple de la gynéco-obstétrique, les parturientes présentant des risques d’accouchements dystociques sont souvent orientées vers le CHU de Constantine, où elles éprouvent les pires difficultés pour y être admises. A l’hôpital de la ville d’El Milia, la seule gynécologue affectée à cette structure est soumise à une pression terrible de part la lourde charge du travail qu’elle doit supporter.

En l’absence d’un gynécologue, les sages femmes et les médecins généralistes se retrouvent dans l’obligation de faire un boulot qui n’est pas le leur, avec ce risque de faire face à la justice en cas d’une issue fatale à l’accouchement. Il est de notoriété que beaucoup de cas dans pareilles situations ont atterri dans les couloirs des tribunaux dans le sillage de l’exercice de ce métier devenu à risque dans un secteur, où l’on fait tout pour sauver des vies humaines, malgré ces difficultés. Le personnel des services des urgences médicochirurgicales n’est pas mieux loti, dans la mesure où il vit le calvaire dans l’exercice de ses fonctions.

Outre une charge de travail de plus en plus pénible, il doit faire face aux caprices de certains malades ou de  leurs accompagnateurs, qui par manque de spécialistes ou de certains produits, se retournent contre les infirmiers et les médecins. Dans les autres services hospitaliers ou dans les polycliniques, le constat ne diffère pas. Le ministre, qui a rendu hommage, selon les propos qu’il a tenu, aux blouses blanches, pour la noble mission d’accompagner les malades dans ces conditions, a fait part de sa volonté de remédier à ces difficultés.

Il s’est donné un délai de trois à quatre mois pour revoir toute la copie du système de santé. Devant les cadres de son secteur, il a invité les directeurs des établissements de santé à assainir la situation financière de leurs établissements pour mieux les gérer. Une commission composée de directeurs centraux de son département est prévue pour être dépêchée à Jijel pour se pencher sur les lacunes soulevées.odejjijel.org

El Watan 04/02/2014 Par Adam S.

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 261 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    MedSouilah MedSouilah 14.02.2019 07:45
    Ok Cousin... Bonne journée

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    Foughali Foughali 14.02.2019 01:54
    Salut mohamed Merci pour tes éclairages. Pour le reste, voir ma réponse par mail Bonne soirée

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    MedSouilah MedSouilah 13.02.2019 18:34
    Salut cousin... Chaque rentrée de formation qu'elle soit, celle de février ou octobre, il y a des ...

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    CFPA SAA CFPA SAA 13.02.2019 18:24
    بارك الله فيك شيخنا القدير رغم انك في التقاعد إلا أن حنينك للمركز الذي عملت به لسنوات جعلك تسهم و ...

    Lire la suite...

     
  • Pourquoi nos plages disparaissent...?
    Foughali Foughali 13.02.2019 10:58
    Salut Noureddine Content de te lire....tu te fais rare ! Ceci dit, j'ai une proposition pour utiliser ...

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    Foughali Foughali 13.02.2019 10:47
    Salut mohamed C'est vrai que la formation professionnelle est très importante pour la region . Mes ...

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    MedSouilah MedSouilah 12.02.2019 19:07
    C'est dans ce joli établissement au bord de mer, que j'ai passé 16 années, en tant que responsable ...

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    village tanefdour village tanefdour 12.02.2019 18:33
    Formations qualifiantes et résidentielle très inintéressantes. MERCI pour la publication, et bon ...

    Lire la suite...

     
  • Pourquoi nos plages disparaissent...?
    NoureddineBousdira NoureddineBousdira 12.02.2019 15:51
    S'il y a de l'herbe sur la plage,c'est en raison des détritus et gravats entassé ça et là, en plus ...

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    Benifoughales Selma Benifoughales Selma 12.02.2019 15:17
    يعطيكم الصحة... بالتوفيق إنشاء الله

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    lecteur jijel.info lecteur jijel.info 12.02.2019 13:22
    Excellent travail § BRAVO

    Lire la suite...

     
  • El MILIA l’arabo-amazigh...
    fridjali fridjali 11.02.2019 17:39
    d'après les informations que j'ai eues,le gens de Mila allaient vers une région proche pour écouler leurs ...

    Lire la suite...

     
  • Sur la musique du silence
    christine hamad christine hamad 10.02.2019 07:29
    Magnificent endroit!!

    Lire la suite...

     
  • Six citoyens décèdent asphyxiées par le monoxyde de carbone à Alger.
    christine hamad christine hamad 10.02.2019 07:26
    Mes sincère condolences a les familles des victimes!! Une triste tragédie !

    Lire la suite...

     
  • LETTRE OUVERTE - A SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
    hamrour hamrour 10.02.2019 00:27
    Bonjour, C’est étonnant, même extraordinaire, tout les éléments, arguments et preuves accablantes ...

    Lire la suite...

     
  • LETTRE OUVERTE - A SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
    jude jude 06.02.2019 17:12
    Il ne faut pas se voiler la face. C´est l´armée qui est derrière cette cabale. la région leur plait il ...

    Lire la suite...

     
  • Boucherka Taher. Ces dangers qui guettent les passants...
    lecteur jijel.info lecteur jijel.info 05.02.2019 13:23
    انه لامر مؤسف ان ترى هذه المشاهد المؤلمة التي تشكل خطرا على المارة للغرابةان كثيرا لا يراها بل يرى ...

    Lire la suite...