DROGUE, SEXE ET VIOLENCE "JE SUIS UN PRINCE, JE FAIS CE QUE JE VEUX"

Les détails des poursuites lancées à l’encontre du prince Majed Abdulaziz al-Saoud ont été dévoilés. Entre cocaïne, soirées alcoolisées et orgies, la vie du prince saoudien était bien loin des préceptes religieux que prêche sa famille.

Que se passait-il réellement derrière les murs de la luxueuse résidence de Beverly Glen ? Un mois après l’arrestation du prince Majed Abdulaziz al-Saoud, le «Los Angeles Times» dévoile les détails des poursuites intentées contre le monarque saoudien. Trois anciennes employées l’accusent de les avoir agressées à l’intérieur de sa demeure, qu’elles n’ont pu fuir qu’en escaladant les hauts murs. «Je suis un prince et je fais ce que je veux ! Vous n’êtes personne !», leur aurait-il hurlé.

 

Selon l’avocat des trois femmes, le prince utilisait «l’humiliation, la honte et la peur pour les réduire au silence». Il les aurait harcelées sexuellement et humiliées, notamment lorsqu’il recevait des invités. «Demain, il y aura une fête et tu feras tout ce que je veux ou je te tuerai», aurait-il menacé à l'une des trois victimes, lesquelles n’ont pas été nommées dans la plainte. Toutes ont porté plainte au civil contre le prince saoudien.

 

Une des dernières agressions en date remonte en 22 septembre dernier, lorsqu’il s’en serait pris à une des trois femmes, lui donnant un coup au genou et l’attrapant par le bras. Sa forte consommation d’alcool et de drogue aurait contribué à ce comportement violent.

 

LE PRINCE EST INTROUVABLE

 

Selon le dossier, qui dévoile les détails graveleux de la vie du suspect, le prince aurait été vu en pleine relation sexuelle avec un autre homme –en Arabie Saoudite, il risquerait la peine de mort pour cela. Il aurait même contraint un employé à lui péter au visage, demandant aux trois accusatrices de rester pour regarder cette scène.

 

Le 19 octobre, le prince saoudien était absent au cours d’une audience. Interpellé le 23 septembre, il avait été libéré dès le lendemain après avoir versé une caution de 300.000 dollars. Depuis, on ignore où se trouve ce citoyen saoudien, qui ne disposait pourtant pas de l’immunité diplomatique. S’il est reparti en Arabie saoudite, il pourrait échapper à toute poursuite, puisque le royaume wahhabite ne dispose pas d’accords d’extradition avec les Etats-Unis. 

 

parismatch.com

Les détails des poursuites lancées à l’encontre du prince Majed Abdulaziz al-Saoud ont été dévoilés. Entre cocaïne, soirées alcoolisées et orgies, la vie du prince saoudien était bien loin des préceptes religieux que prêche sa famille.

Regardez le zapping TV des entrepreneurs avec Bpifrance

Que se passait-il réellement derrière les murs de la luxueuse résidence de Beverly Glen ? Un mois après l’arrestation du prince Majed Abdulaziz al-Saoud, le «Los Angeles Times» dévoile les détails des poursuites intentées contre le monarque saoudien. Trois anciennes employées l’accusent de les avoir agressées à l’intérieur de sa demeure, qu’elles n’ont pu fuir qu’en escaladant les hauts murs. «Je suis un prince et je fais ce que je veux ! Vous n’êtes personne !», leur aurait-il hurlé.

Selon l’avocat des trois femmes, le prince utilisait «l’humiliation, la honte et la peur pour les réduire au silence». Il les aurait harcelées sexuellement et humiliées, notamment lorsqu’il recevait des invités. «Demain, il y aura une fête et tu feras tout ce que je veux ou je te tuerai», aurait-il menacé à l'une des trois victimes, lesquelles n’ont pas été nommées dans la plainte. Toutes ont porté plainte au civil contre le prince saoudien.

Une des dernières agressions en date remonte en 22 septembre dernier, lorsqu’il s’en serait pris à une des trois femmes, lui donnant un coup au genou et l’attrapant par le bras. Sa forte consommation d’alcool et de drogue aurait contribué à ce comportement violent.

LE PRINCE EST INTROUVABLE

Selon le dossier, qui dévoile les détails graveleux de la vie du suspect, le prince aurait été vu en pleine relation sexuelle avec un autre homme –en Arabie Saoudite, il risquerait la peine de mort pour cela. Il aurait même contraint un employé à lui péter au visage, demandant aux trois accusatrices de rester pour regarder cette scène.

Le 19 octobre, le prince saoudien était absent au cours d’une audience. Interpellé le 23 septembre, il avait été libéré dès le lendemain après avoir versé une caution de 300.000 dollars. Depuis, on ignore où se trouve ce citoyen saoudien, qui ne disposait pourtant pas de l’immunité diplomatique. S’il est reparti en Arabie saoudite, il pourrait échapper à toute poursuite, puisque le royaume wahhabite ne dispose pas d’accords d’extradition avec les Etats-Unis. 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 27.03.2017 21:35
    Décès de monsieur Benayache Mohamed dit "Himid" à l'âge de 63 ans. cadre de la sonatrach en retraite ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 27.03.2017 15:40
    Salut saladin C'est très émouvant ! Cela me rappelle certains juifs d'Europe de l'est débarquant ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 27.03.2017 15:14
    Salut Christine Oui, j'aime JL Hooker depuis mon adolescence....je l'ai même rencontré une fois ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    christine hamad christine hamad 27.03.2017 12:13
    C'est exact, je veux dire la dernière phrase!

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    christine hamad christine hamad 27.03.2017 12:09
    Saaaalut, donc vous aimez John Lee Hooker, moi aussi, , je va vous racontée un rencontre que n'avait ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 27.03.2017 10:49
    Salut Christine Je crois comprendre que tu n'as pas bien compris mon propos..., Je dis que Marseille ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    saladin saladin 27.03.2017 08:52
    Les glorieux martyrs avaient une autre vision de cet enfer… Pour eux, comme pour Jibran Khalil Jibran ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    saladin saladin 27.03.2017 08:40
    Bonjour Foughali, Il y a plein de vidéos sur youtube qui montrent que les descendants, des ancêtres déportés ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    christine hamad christine hamad 26.03.2017 20:23
    Bonsoir, donc qu'on a pas mal de corruption et autres choses malhonnêtes, je suis d'accord avec vous ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 26.03.2017 16:05
    Salut saladin J'ai cru lire quelque part que cette chanson était chantée en 1500, lors de l'expulsion ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 26.03.2017 16:01
    Donnez moi ses coordonnées, je me ferais un devoir de lui écrire et de lui dire qu'elle a du sang ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo : Les déportés algériens en Nouvelle Calédonie, documentaire d'Al Jazeera.
    Foughali Foughali 26.03.2017 15:58
    Salut saladin Pour revenir aux algériens exilés à Noumea..., Mon fils a eu l'occasion de discuter ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 15:44
    Salut Christine Pour revenir à Marseille ..., Je suis parti loin de Marseille pendant plusieurs ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 15:36
    Salut.... Pour faire court ....on est d'accord sur le fond et les intentions des premiers révolutionnaires ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    saladin saladin 26.03.2017 13:51
    Bonjour Foughali, Non Foughali, si tu relis la proclamation du 1er Novembre 1954 et l’appel au PEUPLE ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 12:06
    Salut saladin Ma réponse est dans mon post à Christine Oui, nos ancêtres avaient raison de lutter ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo. L’Indépendance de l’Algérie/ Un cadeau de De Gaulle à Djamel Abdel Nasser selon l’émir de Sharjah
    Foughali Foughali 26.03.2017 12:02
    Salut Christine Vous n y êtes pas! Je n'ai pas fui ou quitté mon pays, bien au contraire, j'ai commencé ...

    Lire la suite...