DROGUE, SEXE ET VIOLENCE "JE SUIS UN PRINCE, JE FAIS CE QUE JE VEUX"

Les détails des poursuites lancées à l’encontre du prince Majed Abdulaziz al-Saoud ont été dévoilés. Entre cocaïne, soirées alcoolisées et orgies, la vie du prince saoudien était bien loin des préceptes religieux que prêche sa famille.

Que se passait-il réellement derrière les murs de la luxueuse résidence de Beverly Glen ? Un mois après l’arrestation du prince Majed Abdulaziz al-Saoud, le «Los Angeles Times» dévoile les détails des poursuites intentées contre le monarque saoudien. Trois anciennes employées l’accusent de les avoir agressées à l’intérieur de sa demeure, qu’elles n’ont pu fuir qu’en escaladant les hauts murs. «Je suis un prince et je fais ce que je veux ! Vous n’êtes personne !», leur aurait-il hurlé.

 

Selon l’avocat des trois femmes, le prince utilisait «l’humiliation, la honte et la peur pour les réduire au silence». Il les aurait harcelées sexuellement et humiliées, notamment lorsqu’il recevait des invités. «Demain, il y aura une fête et tu feras tout ce que je veux ou je te tuerai», aurait-il menacé à l'une des trois victimes, lesquelles n’ont pas été nommées dans la plainte. Toutes ont porté plainte au civil contre le prince saoudien.

 

Une des dernières agressions en date remonte en 22 septembre dernier, lorsqu’il s’en serait pris à une des trois femmes, lui donnant un coup au genou et l’attrapant par le bras. Sa forte consommation d’alcool et de drogue aurait contribué à ce comportement violent.

 

LE PRINCE EST INTROUVABLE

 

Selon le dossier, qui dévoile les détails graveleux de la vie du suspect, le prince aurait été vu en pleine relation sexuelle avec un autre homme –en Arabie Saoudite, il risquerait la peine de mort pour cela. Il aurait même contraint un employé à lui péter au visage, demandant aux trois accusatrices de rester pour regarder cette scène.

 

Le 19 octobre, le prince saoudien était absent au cours d’une audience. Interpellé le 23 septembre, il avait été libéré dès le lendemain après avoir versé une caution de 300.000 dollars. Depuis, on ignore où se trouve ce citoyen saoudien, qui ne disposait pourtant pas de l’immunité diplomatique. S’il est reparti en Arabie saoudite, il pourrait échapper à toute poursuite, puisque le royaume wahhabite ne dispose pas d’accords d’extradition avec les Etats-Unis. 

 

parismatch.com

Les détails des poursuites lancées à l’encontre du prince Majed Abdulaziz al-Saoud ont été dévoilés. Entre cocaïne, soirées alcoolisées et orgies, la vie du prince saoudien était bien loin des préceptes religieux que prêche sa famille.

Regardez le zapping TV des entrepreneurs avec Bpifrance

Que se passait-il réellement derrière les murs de la luxueuse résidence de Beverly Glen ? Un mois après l’arrestation du prince Majed Abdulaziz al-Saoud, le «Los Angeles Times» dévoile les détails des poursuites intentées contre le monarque saoudien. Trois anciennes employées l’accusent de les avoir agressées à l’intérieur de sa demeure, qu’elles n’ont pu fuir qu’en escaladant les hauts murs. «Je suis un prince et je fais ce que je veux ! Vous n’êtes personne !», leur aurait-il hurlé.

Selon l’avocat des trois femmes, le prince utilisait «l’humiliation, la honte et la peur pour les réduire au silence». Il les aurait harcelées sexuellement et humiliées, notamment lorsqu’il recevait des invités. «Demain, il y aura une fête et tu feras tout ce que je veux ou je te tuerai», aurait-il menacé à l'une des trois victimes, lesquelles n’ont pas été nommées dans la plainte. Toutes ont porté plainte au civil contre le prince saoudien.

Une des dernières agressions en date remonte en 22 septembre dernier, lorsqu’il s’en serait pris à une des trois femmes, lui donnant un coup au genou et l’attrapant par le bras. Sa forte consommation d’alcool et de drogue aurait contribué à ce comportement violent.

LE PRINCE EST INTROUVABLE

Selon le dossier, qui dévoile les détails graveleux de la vie du suspect, le prince aurait été vu en pleine relation sexuelle avec un autre homme –en Arabie Saoudite, il risquerait la peine de mort pour cela. Il aurait même contraint un employé à lui péter au visage, demandant aux trois accusatrices de rester pour regarder cette scène.

Le 19 octobre, le prince saoudien était absent au cours d’une audience. Interpellé le 23 septembre, il avait été libéré dès le lendemain après avoir versé une caution de 300.000 dollars. Depuis, on ignore où se trouve ce citoyen saoudien, qui ne disposait pourtant pas de l’immunité diplomatique. S’il est reparti en Arabie saoudite, il pourrait échapper à toute poursuite, puisque le royaume wahhabite ne dispose pas d’accords d’extradition avec les Etats-Unis. 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Le crie de cœur des habitants de la cité Rabta
    MedSouilah MedSouilah 28.06.2017 05:47
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/28/170628071128180638.png

    Lire la suite...

     
  • La photo du jour: Quelle horreur...
    Foughali Foughali 27.06.2017 22:51
    Salut igel Serais tu jaloux ? Tu peux te joindre à nous....tu es le bienvenu ! Je suis à Marseille ...

    Lire la suite...

     
  • MA PREMIÈRE CULTURE DES POMMES DE TERRE AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 19:11
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627083511432380.png

    Lire la suite...

     
  • MA PREMIÈRE CULTURE DES POMMES DE TERRE AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 19:10
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627083511197226.png

    Lire la suite...

     
  • La photo insolite: Les misères et splendeurs de ces véhicules de nos jours...
    Ben Nafa Ben Nafa 27.06.2017 19:07
    Merci Mohamed pour la publication de cet ancien texte qui nous remonte à l'époque du calme et de ...

    Lire la suite...

     
  • La photo insolite: Les misères et splendeurs de ces véhicules de nos jours...
    Ben Nafa Ben Nafa 27.06.2017 19:06
    ls ont fini dans le bois de chauffage des Hammams et les gros tronçons, dans la fabrication des ...

    Lire la suite...

     
  • La photo insolite: Les misères et splendeurs de ces véhicules de nos jours...
    Ben Nafa Ben Nafa 27.06.2017 19:05
    Le chauffeur ne connaissait pas le Levier d'Archimède... C'est pour ça qu'il avait réparti n'importe ...

    Lire la suite...

     
  • MA DEUXIÈME CULTURE DES CONCOMBRES AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 18:38
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627080251617223.png

    Lire la suite...

     
  • MA DEUXIÈME CULTURE DES CONCOMBRES AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 18:38
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627080251261535.png

    Lire la suite...

     
  • LES BEAUX PLATANES DE LA RUE DE VIVONNE...
    Igel Igel 27.06.2017 14:45
    Le bilan est catastrophique. Un docteur à la vue des résultats de l'analyse du malade Jijel ne saurait ...

    Lire la suite...

     
  • Retour au rocher aux moules...
    Igel Igel 27.06.2017 14:15
    Merci pour la photo du sac. Cela prouve bel et bien que le mal est là. Ces moules ne sont même pas ...

    Lire la suite...

     
  • La photo du jour: Quelle horreur...
    Igel Igel 27.06.2017 14:05
    Bravo Foughali et Milano. Un véritable overkill de banalités dans un forum. Il vous arrive pourtant d'etre ...

    Lire la suite...

     
  • CE MATIN A JIJEL. Rush sur les plages.
    Igel Igel 27.06.2017 13:55
    Aller à la mer pour être entouré de voyous? Hier soir, s'était à couteaux tirés à la plage du casino.

    Lire la suite...

     
  • Ce matin à JIJEL: Canicule et taux d'humidité exceptionnels
    Igel Igel 27.06.2017 13:51
    Le commentaire de NB me semble intéressant. Le vent tourbillonnant et la chaleur artificielle sont ...

    Lire la suite...

     
  • MA PREMIÈRE CULTURE DES POMMES DE TERRE AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 13:09
    Bonjour mon cher ami saladin et saha aidek... Vous avez raison, tout est parti, hélas avec nos parents.

    Lire la suite...

     
  • MA PREMIÈRE CULTURE DES POMMES DE TERRE AU POTAGER BIO
    saladin saladin 27.06.2017 09:16
    GRAND BRAVO MOHAMED! Je pense que tes pommes de terre sont magnifiques! Tu me rappelles les belles ...

    Lire la suite...

     
  • CE MATIN A JIJEL. Rush sur les plages.
    NoureddineBousdira NoureddineBousdira 26.06.2017 16:30
    Aller à la mer par une pareille chaleur !!

    Lire la suite...