FaceBookTwitterGoogle+

Recherche

Portail des kotama

L'information au quotidien en continue, en images et en vidéo. Découvrez chaque jour, la référence de l'actualité jijelienne en temps réel...

Protection du port de Boudis à Jijel L’épi ou les géotubes ?

port b

A l’abandon depuis juillet 2013, le projet de réalisation des travaux de protection du port de pêche de Boudis et du rivage est de la commune de Jijel
contre l’ensablement devrait être relancé, en reprenant soit la réalisation du premier épi prévu initialement, ou aller vers l’installation de géo-tubes. Le projet inscrit en 2008 et lancé en mars 2010, pour un budget de 488,50 millions de dinars, a connu, jusqu’à son arrêt en 2013, un taux d’avancement de 35%, alors que le délai d’exécution a expiré en août 2012.


L’entreprise Sotramest, en charge des travaux, a abandonné le chantier, alors que le projet décrié à l’époque à cause de l’épi n°1, qui se trouve au milieu de la plage Kotama, n’a pas été réalisé comme prévu initialement dans le planning des travaux. La décision était venue de l’ex-wali, qui demandait de revoir la conception de cet ouvrage. Sollicité pour une expertise, le Laboratoire des études maritimes (LEM) a conclu qu’on ne peut endiguer l’ensablement sans la réalisation de l’épi n°1. En souffrance, le chantier est abandonné pour des raisons internes et d’autres externes à l’entreprise, qui devait réaliser deux épis et un brise-lame.
Lors de sa visite le 23 février dernier à Jijel, le ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali, avait préconisé d’étudier aussi la possibilité de changer de conception, en installant notamment des géotubes, qui ont l’avantage d’être dans la mer et invisibles. Le ministre disait comprendre les réticences de la population quant à la préservation de la plage.
Sollicité par le ministre, le PDG du LEM, Mohamed Boudouma, affirmera que dans le planning des travaux «on devait commencer par le premier épi pour piéger le sable et soulager le port», alors que sur le terrain «on a débuté avec le deuxième épi», ce qui a provoqué une accélération de l’ensablement.
Il ajoutera que son bureau d’études «a essayé de voir les solutions», avant de conclure qu’il faut «soit réaliser l’épi n°1, ajoutant «qu’on peut déplacer son axe pour préserver une bonne partie de la plage, soit accepter le principe du dragage tous les cinq ans».
Le PDG de l’entreprise portuaire de Djendjen, Abderezak Sellami, a indiqué que l’aménagement d’une esplanade sur l’épi pour servir de promenade avec des commerces pourrait le rendre attractif et affirmer être prêt à financer jusqu’à hauteur de 90 millions de dinars les travaux de dragage d’urgence, pour ne pas avoir les pêcheurs du port sur le dos. Le ministre conclura qu’il faut voir s’il y a lieu de faire l’épi maquillé en promenade ou aller vers les géotubes.odejjijel.org
El Watan 10/03/2016 Par Fodil S.

Commentaires   

ekellal
# ekellal 10-03-2016 17:57
qu'on nous donne l'eau H/24 avec l'arrivée bientôt de l'été , ensuite ces travaux ayants déjà dormis des années peuvent encore dormir .
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2016 15:54
Il faut d'abord situer le problème.
L'ensablement du Port de Boudis vient du fait que la digue Sud-Est de ce port se trouve sur le trajet de la dérive côtière (dirigée Est_Ouest qui charrie le sable et autres sédiments vers cette passe.
Sans les épis, le sable (transporté par la dérive)va s'accumuler (en arc de courbe) sur toute la longueur de cette digue et envahir la passe et la rade.
Les épis ne vont pas bloquer ce transport mais pourraient le ralentir dans une petite proportion, ce qui ne règle pas du tout le problème.
On aura donc à terme cette configuration:


On discutera plus tard des géotubes qui sont de gros boudins de géotextile et de la pertinence ou non de leur utilisation pour pour lutter contre l'ensablement des ports.
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 18:59
    Ce petit film couleur a été prix par une caméra portative personnelle 8mm (peut-être Kodak) déjà ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 17:19
    Un film de 8 minutes, vue panoramique sur la ville de Jijel entre 1960 et 1962. le Port, la ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 17:06
    disons que tout le pays est construit aux règles non conformes honnêtement .

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:41
    Oui fly1, exact! mais on les appelait les "lendits" et non "lundis" parce que "lendit" signifie "jour ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:27
    Ya MSouilah, La photo couleur existait depuis la moitié du 19ème siècle et s'est encore plus développée ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    taher taher 04.12.2016 14:37
    donc on va rester à vivre avec le passé en évoquant nos chouhadas tout le temps ? oui je compatit ...

    Lire la suite...

     
  • Projet des transferts des eaux de Jijel et Bejaia vers Sétif: toutes les entraves levées
    taher taher 04.12.2016 14:33
    chez nous c'est déshabiller Paul pour habiller Pierre . nous qui sommes privés d'eau H/24 pour une ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 14:28
    comment tolérer aux directions administratives implantées sur un terrain agricole au vu et su de tout ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:51
    Il est vrais qu'à cette époque d'autres bambins, vivaient loin de la ville en pleine montagne dans ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:43
    Ce sont des images retouchées y a Christine. Comme celle là: Toujours à: TAHER, maison du Juge en ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    christine hamad christine hamad 04.12.2016 11:32
    Salut, dites moi, on a eu des photos en couleur 1957?? Je me souvient de mes propres photos quand ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:21
    Oui g envi de pleurer , mais nos chouhadas.

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:20
    Les eleves de Jules Ferry , fin des annees 50 , en plein guerre d'Algerie ,ces indigenes forcés à ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 04.12.2016 01:21
    Salut Yasmine Non, il ne faut pas regretter ni pleurer.... En effet, tu as eu beaucoup de chance ...

    Lire la suite...

     
  • VOL D'UNE AUTRE VOITURE A DJEMAA BENI H'BIBI.
    MedSouilah MedSouilah 03.12.2016 20:16
    Selon un rapport de la Gendarmerie nationale, les réseaux de trafic de véhicules recourent à 9 ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    yasmine yasmine 03.12.2016 18:49
    Franchement j'ai envie de pleurer en voyant ces images qui me font penser à mon enfance.Merci monsieur ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    dzira dzira 03.12.2016 15:32
    Les citoyens devraient s'organiser en associations pour faire respecter leurs droits, surtout face à ...

    Lire la suite...