Futur complexe sidérurgique de Bellara : "tout vient à point à qui sait attendre"

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

JIJEL- Laissée "en jachère" depuis plusieurs années, la si prometteuse zone de Bellara, au sud de Jijel (359 km à l’est d’Alger), va pouvoir devenir une réalité tangible à la faveur du démarrage des travaux de construction d’un important complexe sidérurgique, en partenariat entre l’Algérie et le Qatar.
 
Les plus sceptiques qui se gaussaient du fait que cette zone ait fait couler plus d’encre et de salive que de béton, se rendent aujourd’hui à l’évidence:
 
Bellara abritera bel et bien un complexe qui en fera l’un des plus importants pôles industriels du pays grâce à la persévérance des hauts responsables des deux pays.
 
Selon des sources dignes de foi, c’est au cours de la première décade du mois de mars prochain que sera donné le coup d’envoi des travaux de réalisation de ce complexe au titre de la coopération entre l’Algérie et le Qatar, deux pays dont les relations sont jugées exemplaires.
 
Le site de Bellara, un immense terrain qui a attendu de nombreuses années pour être "investi", se découvre au détour d’un passage à proximité de la commune d’El Milia, entre Jijel et Constantine. Ce futur pôle industriel où se réalise à l’heure actuelle une méga-centrale électrique de 1.600 mégawatts, porte le nom du Chahid de la Révolution, Mahmoud Bellara dit "l’inspecteur", tombé au
 
champ d’honneur en 1960 sur les hauteurs d’El Milia, dans une zone déclarée interdite durant la guerre de libération nationale, rappelle le wali de Jijel, Ali Bedrici, dans une déclaration à l’APS.
 
Interrogé sur le rôle de ce futur complexe sidérurgique dans le développement local, régional et national, M. Bedrici estimé que, dans les économies modernes, la croissance passe par le secteur productif. L’existence d’une base industrielle dans un pays lui garantit un minimum de croissance malgré les aléas qui peuvent toucher d’autres secteurs (sécheresse durable, inondations exceptionnelles affectant le secteur agricole), soutient le wali qui considère que l’Algérie a intérêt à développer son tissu industriel pour la création de richesses et d’emplois durables.
 
Ce même responsable ajoute que ce futur ensemble industriel qui créera 2.000 postes de travail directs et plusieurs milliers d’emplois indirects, "répondra à la moitié des besoins nationaux en rond à béton dans une première phase et à la totalité dans une seconde étape, soit quatre (4) millions de tonnes, outre d’autres produits sidérurgiques".
 
D’autres retombées non moins importantes seront induites par ce complexe, notamment pour ce qui est des finances locales, le commerce, le tourisme et les services.
 
A cela, il faut ajouter de bonnes perspectives pour la promotion d’unités privées et publiques de sous-traitance en rapport avec le complexe. C’est ce dernier qui va entrainer l’accélération de nouvelles lignes de chemin de fer et la mise en place d’installations supplémentaires dans le port de Djendjen.
 
Au plan de l’impact sur l’environnement, un bureau d’études Espagnol, IDOM, a récemment présenté les résultats d’une étude préliminaires qui a fait ressortir que ce projet stratégique, d’importance et d’intérêt nationaux, utilisera le procédé de réduction directe au gaz naturel, une "alternative économique classique", avait expliqué Lopez Goyannes Angeles, représentante de ce bureau d’études, allant jusqu’à affirmer que le modèle du complexe de Bellara pourrait
 
même être réalisé en Europe où aux Etats-Unis d’Amérique où l’on est "très à cheval" sur les questions environnementales.
 
Le wali, qui a signé un arrêté d’ouverture d’une enquête publique à travers un commissaire enquêteur dans la commune d’El Milia, rappelle que la loi prévoit de consulter les citoyens s’intéressant aux aspects environnementaux de n’importe quel projet.
 
En amont, de nombreux projets doivent être achevés avant la mise en service du complexe sidérurgique de Bellara, en l’occurrence une ligne de chemin de fer reliant la zone au port de Djendjen, sur 51 km, une centrale électrique de 1.600 mégawatt, un poste électrique dans la commune d’Ouled Yahia et une conduite d’amenée de vingt (20) millions de m3 d’eau depuis le barrage de Boussiaba vers le complexe industriel sur une distance de onze (11) kms.
 
Pour cela, une coordination est assurée entre le ministère de l’Industrie et des mines et la wilaya de Jijel pour que la réception de ces grands projets coïncide avec l’entrée en fonction du complexe sidérurgique, vers la fin de l’année 2016, croit-on savoir auprès des autorités de la wilaya.
 
Pour ce qui est de la pénétrante autoroutière Djendjen-El Eulma, dans la wilaya de Sétif, son délai étant de trente-six (36) mois, elle sera livrée après le complexe sidérurgique.
 
Les statuts portant création de la société mixte algéro-qatarie pour le projet sidérurgique de Bellara (Jijel) avaient été signés le 20 janvier 2014 à Jijel. Une signature qui avait marqué la naissance officielle de cette société chargée de gérer le projet sidérurgique à réaliser en partenariat entre le groupe algérien Sider à hauteur de 51 % et son homologue qatari Qatar-Steel (49 %).
 
Si le groupe exploite plusieurs complexes sidérurgiques à travers le monde, il détient deux aciéries dans la zone industrielle de Messaid, à 40 km de Doha, d’une capacité totale de production de 2,3 millions de tonnes d’aciers par an.
 
Le site de Bellara s’étend sur une superficie totale de 523 hectares avec une surface aménageable de 469 hectares. Son emplacement est jugé très favorable par rapport à l'environnement infrastructurel existant: route expresse, voie ferrée, port, aéroport, sources d’énergie et ressources hydrauliques.
 
Par Abdelhamid Zouad
 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 345 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Arrêt sur image de Taher.
    Foughali Foughali 19.02.2019 20:19
    Cette photo me fait penser à un gag, du type caméra cachée !!! J'ai du mal à croire que c'est réel !

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image de Taher.
    jitex jitex 19.02.2019 11:30
    Le code de la route est un langage et moyen de communication qui permet aux autochtones et aux étrangers ...

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image de Taher.
    BenAdem BenAdem 19.02.2019 00:36
    Salam pour tous, signalisation erronée. tout un mélange de panneaux qui faussent la donne. circulation ...

    Lire la suite...

     
  • 18 Février: Journée nationale du chahid
    saladin saladin 18.02.2019 17:08
    A voir où nous en sommes, c’est avec une grande tristesse que nous portons un grand hommage à la ...

    Lire la suite...

     
  • ARRÊT SUR IMAGE INSOLITE
    jitex jitex 18.02.2019 16:49
    Dans ce cas la priorité à droite s'impose si le policier toujours présent ne fait pas son travail au ...

    Lire la suite...

     
  • BELLE PHOTO DU JOUR
    jitex jitex 18.02.2019 13:50
    Merci pour la photo et est il possible d'avoir d'autres photos avec des plans un peu plus large ...

    Lire la suite...

     
  • Arrêt sur image de Taher.
    jitex jitex 18.02.2019 13:44
    L'insolite est pourquoi deux panneaux de sens interdit pour exprimer la même chose et quelque soit ...

    Lire la suite...

     
  • BILLET MATINAL...
    saladin saladin 18.02.2019 09:30
    Merci Mohamed, pour ce billet matinal. J’ai envie de dire que ce qui fait une société, plus ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel: Le mariage: traditions et coutumes...
    christine hamad christine hamad 17.02.2019 07:15
    Bonjour, Bon, Le première foto est traditionnel, j'ai vu la marié au cheval a Telemcen, Le pick-up??

    Lire la suite...

     
  • Généalogie des Beni Foughal selon la tradition orale
    Foughali Foughali 16.02.2019 18:24
    Bonjour Dzira Je pense que plusieurs hypothèses ont été avancées sur les origines de la tribu de béni ...

    Lire la suite...

     
  • Généalogie des Beni Foughal selon la tradition orale
    dzira dzira 16.02.2019 15:51
    Je n y crois pas à cette histoire.faut voir du côté de Biskra, à Foughala ou Doucen, dans la grande tribu ...

    Lire la suite...

     
  • Une nuit sombre à Sidi Abdelaziz.
    christine hamad christine hamad 16.02.2019 07:13
    C'est incroyable !! Pourquoi on fait ca???

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    MedSouilah MedSouilah 14.02.2019 07:45
    Ok Cousin... Bonne journée

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    Foughali Foughali 14.02.2019 01:54
    Salut mohamed Merci pour tes éclairages. Pour le reste, voir ma réponse par mail Bonne soirée

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    MedSouilah MedSouilah 13.02.2019 18:34
    Salut cousin... Chaque rentrée de formation qu'elle soit, celle de février ou octobre, il y a des ...

    Lire la suite...

     
  • CFPA SIDI ABDELAZIZ: Rentrée de la formation professionnelle session FÉVRIER 2019
    CFPA SAA CFPA SAA 13.02.2019 18:24
    بارك الله فيك شيخنا القدير رغم انك في التقاعد إلا أن حنينك للمركز الذي عملت به لسنوات جعلك تسهم و ...

    Lire la suite...

     
  • Pourquoi nos plages disparaissent...?
    Foughali Foughali 13.02.2019 10:58
    Salut Noureddine Content de te lire....tu te fais rare ! Ceci dit, j'ai une proposition pour utiliser ...

    Lire la suite...