FaceBookTwitterGoogle+

Recherche

Portail des kotama

L'information au quotidien en continue, en images et en vidéo. Découvrez chaque jour, la référence de l'actualité jijelienne en temps réel...

Les usagers dénoncent le diktat des transporteurs publics

En dépit de l’absence d’une application sévère du code de la route dans les agglomérations, le transport de voyageurs est devenu un véritable casse-tête, voire un danger quotidien pour les usagers. En effet, ces derniers ne cessent de se plaindre des conditions dans lesquelles ils se déplacent, et ce, en l’absence des notions de respect des passagers. En effet, des clients que nous avons rencontrés à la gare routière de village Moussa (ex:SNTV) nous ont fait part de leur mécontentement quant au comportement de certains conducteurs et leurs convoyeurs qui les considèrent comme une marchandise à ramasser à n’importe quel endroit juste pour faire le plein et collecter un maximum d’argent, quitte à enfreindre le code de la route sans avoir à se soucier de la sécurité des passagers. 

Selon les usagers, les chauffeurs de bus circulent souvent selon la situation qui leur convient, accélérant et ralentissant selon leur humeur, imposant ainsi aux passagers d’accepter leurs caprices, notamment durant les heures de pointe où les bus sont pleins à craquer. Autant dire que ce qui provoque le plus de désordre après l’incivisme de ces chauffards, est l’arrêt anarchique au moindre signe d’un client, ce qui accentue le malaise des usagers contraints de se bousculer à l’intérieur du bus. Par ailleurs, les usagers de la ligne El Haddada-la Gare routière attendent longtemps pour se rendre à leur destination, aussi longtemps que le conducteur du bus le désire. Cette situation pénalise les citoyens qui, faut-il le souligner, mettent plus de 30 minutes pour se déplacer de la cité des 400-Logements à la gare routière, soit une distance d’environ un kilomètre. Ne pouvant rien faire face à cette situation  qui ne dérange apparemment pas les pouvoirs publics, les usagers du transport urbain n’ont qu’à être patients et continuer leur chemin dans une ambiance rythmée de bousculade et de cohue ! odejjijel.org

Liberté 22/03/2015 Par Mouloud SAOU

 

 

Commentaires   

sam91
# sam91 23-03-2015 17:21
et oui malheureusement le secteur du transport est totalement hors controle des services de l'etat bni aami donnant les autorisations a tout va biensur c'est devenu la cohue et l'anarchie , et si tu oses protester ah la on te sort la fameuse expression chere a ces voyous qui se font passer pour des chauffeur et receveur hacha di ma yasahalch " di ma aajbouch lhal yahkam taxi" , parce que c'est un chauffeur de bus privé il a oublier que c'etait un service public le transport ptit voyous va se faisant passer pour chauffeur, hadi l'anarchie les service de la directions des transport doivent prendre leurs responsablités et reorganiser tout ce secteur qui est devenu lobby qui fait du chantage on brondissant a chaque fois la menace de la greve pour soumetre les services de l'etat, tout cela parce que la direction des transport n'arrive pas a s'imposer faute de contrat avec deux ou trois entreprise qui assurerons le transport dans la willaya de jijel au lieux de laisser n'importe qui devenir transporteur en risquant la vie des usagers et des morts y'en a eu a cause de la course pour gagner le plus d'argent qui s'est engager entre tout ces transporteur voyous.La solution serait que la direction de transport passe un contrat avec deux ou trois entreprise de transport et de se metre d'accord sur les conditions de transport des usagers comme ca y'a pas les bus n'attenderons pas de longue minute dans les arrete de bus en abusant de la patience des gens et il n'y aura plus de concurrence ni de ces rallye en plein centre ville pour une poigné de dinard de plus et le probleme est reglé.
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 18:59
    Ce petit film couleur a été prix par une caméra portative personnelle 8mm (peut-être Kodak) déjà ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 17:19
    Un film de 8 minutes, vue panoramique sur la ville de Jijel entre 1960 et 1962. le Port, la ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 17:06
    disons que tout le pays est construit aux règles non conformes honnêtement .

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:41
    Oui fly1, exact! mais on les appelait les "lendits" et non "lundis" parce que "lendit" signifie "jour ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:27
    Ya MSouilah, La photo couleur existait depuis la moitié du 19ème siècle et s'est encore plus développée ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    taher taher 04.12.2016 14:37
    donc on va rester à vivre avec le passé en évoquant nos chouhadas tout le temps ? oui je compatit ...

    Lire la suite...

     
  • Projet des transferts des eaux de Jijel et Bejaia vers Sétif: toutes les entraves levées
    taher taher 04.12.2016 14:33
    chez nous c'est déshabiller Paul pour habiller Pierre . nous qui sommes privés d'eau H/24 pour une ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 14:28
    comment tolérer aux directions administratives implantées sur un terrain agricole au vu et su de tout ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:51
    Il est vrais qu'à cette époque d'autres bambins, vivaient loin de la ville en pleine montagne dans ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:43
    Ce sont des images retouchées y a Christine. Comme celle là: Toujours à: TAHER, maison du Juge en ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    christine hamad christine hamad 04.12.2016 11:32
    Salut, dites moi, on a eu des photos en couleur 1957?? Je me souvient de mes propres photos quand ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:21
    Oui g envi de pleurer , mais nos chouhadas.

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:20
    Les eleves de Jules Ferry , fin des annees 50 , en plein guerre d'Algerie ,ces indigenes forcés à ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 04.12.2016 01:21
    Salut Yasmine Non, il ne faut pas regretter ni pleurer.... En effet, tu as eu beaucoup de chance ...

    Lire la suite...

     
  • VOL D'UNE AUTRE VOITURE A DJEMAA BENI H'BIBI.
    MedSouilah MedSouilah 03.12.2016 20:16
    Selon un rapport de la Gendarmerie nationale, les réseaux de trafic de véhicules recourent à 9 ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    yasmine yasmine 03.12.2016 18:49
    Franchement j'ai envie de pleurer en voyant ces images qui me font penser à mon enfance.Merci monsieur ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    dzira dzira 03.12.2016 15:32
    Les citoyens devraient s'organiser en associations pour faire respecter leurs droits, surtout face à ...

    Lire la suite...