Entretien : Ali Bedrici. Wali de Jijel : «Les projets lancés sont maintenus »

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Y aurait-t-il une incidence des mesures d’austérité décidées par le gouvernement sur les grands projets de la wilaya ?

Il faut d’abord définir ce que c’est les grands projets de la wilaya. La pénétrante autoroutière Jijel –El Eulma, la modernisation du port de DjenDjen, la centrale électrique de Bellara, le complexe sidérurgique du même site, la modernisation de la voie ferrée et la création de nouvelles lignes Jijel –Sétif, sont les principaux projets structurants de la wilaya.

Ces projets sont maintenus, certains sont à un stade avancé de réalisation, comme le port de DjenDjen, d’autres ont été lancés récemment et d’autres le seront sous peu comme la voie ferrée DjenDjen – Bellara. Tous les autres projets de la wilaya qui sont lancés sont maintenus. Seules quelques nouvelles opérations sont susceptibles d’être reportées.

Des difficultés sont éprouvées dans le lancement de projets dont on évoque l’imminence de la réalisation mais qui demeurent encore à un stade préliminaire (la pénétrante à l’autoroute est-ouest, les projets d’AEP, ferroviaires et le pole universitaire d’El Aouana, Les principales difficultés sont inhérentes au manque du foncier, à la faiblesse des moyens de réalisation et à la complexité des procédures administratives.

Ce que vous appelez «lenteur» dans la réalisation  des projets peut être imputé à d’autres facteurs comme la nécessité de maturation des ces projets. Ainsi, des projets de l’envergure de la pénétrante autoroutière de 110 km nécessitent des études approfondies et un travail préparatoire ardu avant le lancement des travaux. Il y a un tunnel et un grand nombre de viaducs qui nécessitent des études d’exécution pointues, en plus des indemnisations et des déplacements des réseaux.

C’est une fois que tout cela est réglé que le projet atteindra sa vitesse de croisière. Quant au pole universitaire d’El Aouana, il est en cours de réalisation après la levée de toutes les contraintes foncières et techniques.  Pour les projets d’AEP en aval des barrages, ceux des communes de l’Est (aval Boussiaba) ont été lancés, ceux qui se situent en aval de Taballout sont en étude.   

Vous insistez sur le projet d’un CHU à Jijel, pensez vous que cette idée soit réalisable, d’autant que pour concrétiser ce projet,  il faut qu’il y ait des structures adéquates et une faculté de médecine, or, ce n’est pas encore le cas dans cette wilaya ?

Le CHU sera l’aboutissement d’un travail de longue haleine. Mais comme pour toute entreprise humaine, on n’arrivera nulle part si on ne démarre pas. Nous avons commencé par le commencement en inscrivant le projet de la faculté de médecine, dont la réalisation est prévue au pole d’El Aouana. Cela, c’est pour le définitif, mais on insistant sur le sujet, j’invite tous les acteurs de la santé à  réfléchir dés maintenant à la possibilité de créer une filière de médecine. D’ici que la nouvelle faculté de médecine et l’hôpital de 240 lits soient réalisées, les jonctions nécessaires se feront naturellement. Mais tout cela doit être préparé dès à présent. Oui, je suis convaincu que l’idée sera réalisable un jour.

Gâtée par la nature, Jijel demeure quasiment démunie sur le plan des  infrastructures hôtelières et touristiques, la solution serait-elle dans les zones d’expansion touristique (ZET) ? Nous avons une très belle wilaya où se côtoient la forêt et la mer, les massifs montagneux et les plaines côtières. Plus que tout, la population est accueillante et Jijel tend à devenir la wilaya la plus visitée du pays en été. Pour maintenir cet élan, il est nécessaire de réaliser des infrastructures hôtelières de qualité.

C’est pour cela que nous avons déjà implanté cinq hôtels de deux à quatre étoiles à El Aouana, en attendant d’autres implantation imminentes ou à venir dans la même ZET, ainsi que dans celles de Ras El Afia, de Bordj Blida, de Tassoust et de Beni Belaid.
Le reste des ZET sera concerné au fur et à mesure de la livraison des études de l’agence nationale du développement du tourisme.

Il convient aussi de s’intéresser progressivement au tourisme de montagne en raison des potentialités que recèle la wilaya. 


 

Adam S.
 

Commentaires   

ema.
# ema. 04-05-2015 09:02
la these et l´anti.these du wali de jijel : d´un coté il pose la problematique du manque du foncier dans la wilaya et d´un autre coté il propose des infrastructures hôtelières et touristiques,comme solution pour sois disant desenclaver la wilaya et ceci dans les zones d’expansion touristique (ZET) l´implantation de cette infrastructure expliquent La perte d'espaces cultivés et naturels.je vous pris Mr le wali de revoir le plan touristique de la ville de jijel , de mettre en valeur les sites historiques existants , des quartiers historiques avec l´architecture locale , d´amenager la vielle ville de jijel tout en conservant le cachet original de chaque coins .....Avant de transformer la ville en
un bassin de vie inerte
Signaler à l’administrateur
Jijeliberiki
# Jijeliberiki 17-04-2015 23:14
Doit-on réclamer le respect des délais à tout prix, au détriment d'un travail bien fait ? tout le problème est là.
Mais même si la réponse est Non, je trouve anormal qu'en 20 mois du projet de pénétrante, aucun pont n'ait été lancé et aucun km de voie n'a été livré (toutes les terres ne sont pourtant pas à problèmes et ne nécessitent pas "des études approfondies").
D'un autre côté, parmi les projets non encore lancés on trouve le tramway, et je parie qu'il est parmi ceux qui vérifient cette déclaration : "seules quelques nouvelles opérations sont susceptibles d’être reportées".
Signaler à l’administrateur
jijel.jijel
# jijel.jijel 17-04-2015 01:02
Le wali déclare:
" Les principales difficultés sont inhérentes au manque du foncier, à la faiblesse des moyens de réalisation et à la complexité des procédures administratives.
.......................................................................
C’est une fois que tout cela est réglé que le projet atteindra sa vitesse de croisière. "

Mais c'est complètement fou: Les procédures administratives qu'elles soient compliquées ou non doivent être maîtrisées par les "administrateurs"!
Et même si les procédures administratives seraient compliquées (et là je pense à l'utilité publique et aux expropriations), on ne lance jamais des travaux sur le terrain tant que ces procédures n'ont pas abouti: ce n'est pas moi qui le dit, c'est la loi 91-11 du 27 avril 1991 fixant les règles relatives à l'expropriation pour utilité publique) qui le dit très clairement!

C’est une fois que tout cela est réglé que le projet atteindra sa vitesse de croisière.


Conclusion: on a donc lancé des travaux sans maturation des projets, sans études détaillées mais seulement des études sommaires et sans que tout cela soit réglé!!!

Et quand est ce que cela sera réglé pour enfin entamer sérieusement les travaux et attendre patiemment qu'ils atteignent leur vitesse de croisière?

En tout état de cause, pour le projet de pénétrante autoroutière, la dérive des délais est monumentale et le projet ne sera probablement pas terminé en 2020 alors qu'il devait l'être en septembre 2016!!
Signaler à l’administrateur
fly1
# fly1 16-04-2015 20:39
@ modérateur
je ne vois pas mon méssage édité
Signaler à l’administrateur
NoureddineBousdira
# NoureddineBousdira 16-04-2015 20:23
A titre de malsaine curiosité, on aimerait bien avoir quelques éclaircissements, d'où quelle viennent, concernant cet hôtel qui se construit à Akellal, dont les travaux sont en bon état d'avancement, sur un terrain squatté, sans aucune autorisation de construction et chapeauté par un ou des âb'ôub se situant au-dessus des lois et des personnes, un problème devant lequel même l'autorité administrative communale demeure impuissante.

Idem pour ce chapitau en bâche bleue de cirque, construit autour du kiosque au niveau du "Cercle militaire", populairement appelé lui aussi "Cirque"...

Autant d'énigmes que de mystères...

C'est fort !
Signaler à l’administrateur
NoureddineBousdira
# NoureddineBousdira 16-04-2015 20:16
En tout état de cause et quels que soient les problèmes induits par toutes ces réalisations, certaines en cours, d'autres à peine commencées, quand le reste est encore à l"état théorique, rendez-vous est pris pour 2030, d'içi là je serais mort, donc inutile même d'en parler...
Signaler à l’administrateur
fly1
# fly1 16-04-2015 20:10
Monsieur le Wali ,pouvez-vous nous expliquer, comment vous justifiez ces retards dans la réalisation des projets par des lenteurs administratives, alors que vous êtes vous même ,l'autorité superieure administrative,le sommet de la pyramide ???????
Signaler à l’administrateur
jijel.jijel
# jijel.jijel 16-04-2015 16:34
Le wali déclare:
"Des difficultés sont éprouvées dans le lancement de projets dont on évoque l’imminence de la réalisation mais qui demeurent encore à un stade préliminaire (la pénétrante à l’autoroute est-ouest, les projets d’AEP, ferroviaires et le pole universitaire d’El Aouana, Les principales difficultés sont inhérentes au manque du foncier, à la faiblesse des moyens de réalisation et à la complexité des procédures administratives.

Ce que vous appelez «lenteur» dans la réalisation des projets peut être imputé à d’autres facteurs comme la nécessité de maturation des ces projets. Ainsi, des projets de l’envergure de la pénétrante autoroutière de 110 km nécessitent des études approfondies et un travail préparatoire ardu avant le lancement des travaux. Il y a un tunnel et un grand nombre de viaducs qui nécessitent des études d’exécution pointues, en plus des indemnisations et des déplacements des réseaux."

Il reconnait ainsi que les projets ne sont pas maturés et que les études sont à un stade préliminaire.
Très bien! Alors pourquoi avoir lancé ces projets? A ma connaissance, le wali était présent lorsque les "travaux" de la pénétrante autoroutière ont été lancés.
Aujourd'hui, Monsieur le wali découvre (par les commentaires de Jijel Info) que les projets ne sont pas maturés et que les entreprises ne sont pas suffisamment outillées.

Conclusion de tout ça: Il faut attendre encore longtemps, très longtemps avant que ces projets soient concrétisés.
Les lancement de travaux en grande pompe était-ce dont de la comédie?
Signaler à l’administrateur

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 172 invités et 2 inscrits en ligne

  • fridjali

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • En direct de Taher...
    MedSouilah MedSouilah 14.12.2018 15:52
    Cne: 33 MN DE JEU... MOC 1 CRVMJ 2 Gérer

    Lire la suite...

     
  • En direct de Taher...
    MedSouilah MedSouilah 14.12.2018 15:52
    Autre penalty pour Khroub... "2-1" Fin de la première période.

    Lire la suite...

     
  • En direct de Taher...
    MedSouilah MedSouilah 14.12.2018 15:52
    Toujours l'_arbitrage. Penalty imaginaire pour le Moc 1-1

    Lire la suite...

     
  • En direct de Taher...
    MedSouilah MedSouilah 14.12.2018 15:51
    L'enfant de Boucherka, Boussif marque le 2eme but pour la JSD..... .......15 mn de jeu

    Lire la suite...

     
  • En direct de Taher...
    MedSouilah MedSouilah 14.12.2018 15:51
    À Cne: MOC 0 CRVMJ 1 ,.................7 mn de jeu. Plus de mille supporteurs de village moussa.

    Lire la suite...

     
  • En direct de Taher...
    MedSouilah MedSouilah 14.12.2018 15:51
    7 mn de jeu: JSD 1 ASK 0 But de boussif

    Lire la suite...

     
  • Ouled Askeur entre 1957 et 2018...
    saladin saladin 13.12.2018 14:51
    Les colonels, Hadj Lakhdar chef la wilaya I, Amirouche Aït Hamouda chef de la wilaya III, M’Hamed ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel : Inauguration d’un centre de prise en charge des trisomiques
    MedSouilah MedSouilah 11.12.2018 14:13
    Voilà pour ceux qui veulent aider cette association d’intégration scolaire et professionnelle des ...

    Lire la suite...

     
  • Fable du bénévolat...
    saladin saladin 09.12.2018 11:47
    Les fables sont faites, pour en tirer des leçons, dit-on. La leçon que je tire, de la fable du ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal...
    nostalgie nostalgie 09.12.2018 04:18
    je ne crois pas....Maalah....?

    Lire la suite...

     
  • Culture & Traditions: Le retour aux sources
    Foughali Foughali 08.12.2018 15:49
    Salut saladin Mon post ne s'adressait à personne en particulier... Je voulais juste rappeler des faits ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal...
    Maalah Maalah 08.12.2018 14:40
    Ohlalala , mais il n'y a aucune horreur ne faites pas peur aux gens il faut relativer çà se passe ...

    Lire la suite...

     
  • Culture & Traditions: Le retour aux sources
    saladin saladin 08.12.2018 10:43
    Bonjour Foughali, Ce qui est admirable, chez ces jeunes qui sont revenus, aux moyens ancestrales ...

    Lire la suite...

     
  • Culture & Traditions: Le retour aux sources
    Foughali Foughali 08.12.2018 10:00
    Bonjour S'il est vrai que les jeunes doivent reprendre le chemin du travail pour vivre dignement, in ...

    Lire la suite...

     
  • Culture & Traditions: Le retour aux sources
    saladin saladin 07.12.2018 09:44
    GRAND BRAVO à ces jeunes de nos montagnes qui sont revenus aux chevaux et bœufs, pour labourer leurs ...

    Lire la suite...

     
  • Culture & Traditions: Le retour aux sources
    MedSouilah MedSouilah 06.12.2018 18:17
    Tout à fait... MERCI Fridjali ...

    Lire la suite...

     
  • Culture & Traditions: Le retour aux sources
    fridjali fridjali 06.12.2018 18:14
    bonsoir, je pense que "retour aux sources" conviendrait mieux comme titre A+

    Lire la suite...