FaceBookTwitterGoogle+

Recherche

Portail des kotama

L'information au quotidien en continue, en images et en vidéo. Découvrez chaque jour, la référence de l'actualité jijelienne en temps réel...

Complexe sidérurgique de Bellara : la préparation du site touche à sa fin

La sécurité est un des éléments clés dans le dispositif de réalisation du complexe sidérurgique de Bellara, dans la commune d’El Milia, à une cinquantaine de kilomètres, au sud-est de la wilaya de Jijel.

C’est à ce titre que pas moins de 18 guérites sont prévues pour être réalisées tout autour du site, qui s’étend sur 216 hectares sur les 523 que compte la zone de Bellara, dont 70 sont occupés par la centrale électrique en cours de réalisation sur le même terrain. Lancé au début du mois de juin de l’année en cours, ce projet est attendu pour prendre son rythme de croisière après la fin, d’ici un mois, selon les prévisions d’un responsable du projet, des travaux de préparation du site.
Le terrassement du site, dont les travaux sont en cours, sont l’œuvre d’un groupement d’entreprises libanais, pendant que le groupe italien Danielli, qui a décroché le contrat de réalisation de cette usine, prendra le relais pour le montage de la charpente métallique. Cette opération est tributaire de la réalisation de 1500 pieux d’une profondeur de 30 mètres chacun dans un délai de 6 mois, selon les prévisions annoncées. La réalisation du projet est à la charge de la société mixte algéro-qatarie (AQS) détenue à hauteur de 51% par la partie algérienne (Sider et fond national d’investissement) et 49% pour les qataris. La capacité de production du complexe atteindra quatre millions de tonnes d’acier/ par an à sa dernière phase, en 2019.

Adam S.

Commentaires   

fly1
# fly1 13-09-2015 23:57
Dernière nouvelle : selon le journal annahar , le général Med Mediene (alias Toufik) est mis à la retraite par Bouteflika , il serait remplacé par le général Tertag .
PS : ouahed i'felak oulakhar i'tertag ! , l'algerie en flamme
Signaler un abus
fly1
# fly1 13-09-2015 17:54
ç'est la sixième fois , depuis le mois de mars , qu'on débatte de ce projet , aussi bien sur son historique que sur son actualité.
le plus grand khabit que l'algerie n'ait jamais connu , Boumediene , a été contraint par Messaoud Zeggar à accépter le projet de jijel !!
l'idée de ce projet avait germé dans la tête de Med Sedik Benyahia (allah irrahmo) juste au début des années 70 et avant 1975 , il était alors ministre de l'enseignement supérieur et la recherche scientifique . Lakhdar Bentobal (allah irrahmo) , membre fondateur de la SNS (dont l'ancêtre fut SBS (société française de sédérurgie) , et fut son premier PDG , entouré de polytechniciens ,Liassine ,Chettih ,khoyi hocine Anane ....il était aussi président de l'UAFA (union arabe de fer et acier).Avec le soutien de Bentobal , Benyahia en parla à Boumediene ,qui refusa catégoriquement (il n' aimait ni jijel ni lajoajla , ce despote) .il a fallu utiliser son chouchou , Messaoud Zeggar , pour qu'il se plie.
Malgré tout Boumediene tarda , et les études technico-économiques n'ont été lancés qu'après son dècès , par le ministre de l'industrie lourde , qui n'etait autre que Med Liassine ,qui était avant à la tête de la SNS.
en 1982 , Benyahia disparût , et en 1984 ce fut le ministre et le ministère de l'industrie lourde qui disparurent.quelques annéés plutard . Un" sous groupe" de Oujda ( alors que chadli était dans la "deoujdatisation" et la "deboumedienisation" de l'appareil) , essaya de délocaliser le projet dans la région de mostaganem , parce que disait-on , une ligne ferroviaire existe entre Bechar et Oran pour transporter le minerai , et on a pas besoin de l'importer de Guinéé (tout en ignorant les problème techniques et economique liés à l'expoloitation de ce minerai).
finalement maintenu jijel ,plusieurs investisseur étaient venu taper aux la portes de nos décideurs mais en vain;
je cite :
Danielli
un groupe Egyption
Mitall
Cevital
et enfin constitution du groupe algero-quatari , qui , jusqu,à l'heure , est dans le bricolage absolu.

PS : c'est incroyable qu'ils aient encore certains .... qui croient au mythe Boumediene.
.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 14-09-2015 10:38
Salut Fly
Petite correction ....
L'ancêtre de la SNS ( société nationale de sidérurgie) était la S BS ( société bonoise de sidérurgie)....
Cette société était créée par la France, dans le cadre du plan de Constantine....
Les anciens se souviennent qu'entre 1958 et 1962, la France avait lancé des centaines de projets, aussi bien dans le btp ( logements), infrastructures ( transports, routes...) et industries lourdes....
Malheureusement, ces projets sont arrivés trop tardivement et les carottes étaient déjà trop cuites....
La suite, on la connaît
Bonne journée
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-09-2015 15:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Foughali :
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
ç'est la sixième fois , depuis le mois de mars , qu'on débatte de ce projet , aussi bien sur son historique que sur son actualité.
le plus grand khabit que l'algerie n'ait jamais connu , Boumediene , a été contraint par Messaoud Zeggar à accépter le projet de jijel !!
l'idée de ce projet avait germé dans la tête de Med Sedik Benyahia (allah irrahmo) juste au début des années 70 et avant 1975 , il était alors ministre de l'enseignement supérieur et la recherche scientifique . Lakhdar Bentobal (allah irrahmo) , membre fondateur de la SNS (dont l'ancêtre fut SBS (société française de sédérurgie) , et fut son premier PDG , entouré de polytechniciens ,Liassine ,Chettih ,khoyi hocine Anane ....il était aussi président de l'UAFA (union arabe de fer et acier).Avec le soutien de Bentobal , Benyahia en parla à Boumediene ,qui refusa catégoriquement (il n' aimait ni jijel ni lajoajla , ce despote) .il a fallu utiliser son chouchou , Messaoud Zeggar , pour qu'il se plie.
Malgré tout Boumediene tarda , et les études technico-économiques n'ont été lancés qu'après son dècès , par le ministre de l'industrie lourde , qui n'etait autre que Med Liassine ,qui était avant à la tête de la SNS.
en 1982 , Benyahia disparût , et en 1984 ce fut le ministre et le ministère de l'industrie lourde qui disparurent.quelques annéés plutard . Un" sous groupe" de Oujda ( alors que chadli était dans la "deoujdatisation" et la "deboumedienisation" de l'appareil) , essaya de délocaliser le projet dans la région de mostaganem , parce que disait-on , une ligne ferroviaire existe entre Bechar et Oran pour transporter le minerai , et on a pas besoin de l'importer de Guinéé (tout en ignorant les problème techniques et economique liés à l'expoloitation de ce minerai).
finalement maintenu jijel ,plusieurs investisseur étaient venu taper aux la portes de nos décideurs mais en vain;
je cite :
Danielli
un groupe Egyption
Mitall
Cevital
et enfin constitution du groupe algero-quatari , qui , jusqu,à l'heure , est dans le bricolage absolu.

PS : c'est incroyable qu'ils aient encore certains .... qui croient au mythe Boumediene.
.



Saluuuuuut
A propos de la sidérurgie algérienne
Voici un artichttp://www.humanite.fr/node/222837le qui parle d'el hadjar, 30 ans après la mise à feu du complexe....
La dame qui a refait le voyage et qui raconte l'histoire était directrice du centre de formation des techniciens et ingénieurs de la sns dans les années 60, et que j'ai bien connu....c'était une personne d'exception ...
La suite, c'est ici :http://www.humanite.fr/node/222837

Bonne lecture
Foughali
PS: le drame de l'Algérie......la corruption à tous les étages....

Citation en provenance du commentaire précédent de Foughali :
Salut Fly
Petite correction ....
L'ancêtre de la SNS ( société nationale de sidérurgie) était la S BS ( société bonoise de sidérurgie)....
Cette société était créée par la France, dans le cadre du plan de Constantine....
Les anciens se souviennent qu'entre 1958 et 1962, la France avait lancé des centaines de projets, aussi bien dans le btp ( logements), infrastructures ( transports, routes...) et industries lourdes....
Malheureusement, ces projets sont arrivés trop tardivement et les carottes étaient déjà trop cuites....
La suite, on la connaît
Bonne journée


Tu n'as rien corrigé , et tu n'as connu SBS qu'après avoir lu mon commentaire et jeter un coup d'oeil sur le net.
Et j'ai bien dit SBS , si tu sais lire , et Bône était française.tu nedonc pourquoi tu insistes pour rien sur les futilités
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 15-09-2015 01:09
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
Citation en provenance du commentaire précédent de Foughali :
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
ç'est la sixième fois , depuis le mois de mars , qu'on débatte de ce projet , aussi bien sur son historique que sur son actualité.
le plus grand khabit que l'algerie n'ait jamais connu , Boumediene , a été contraint par Messaoud Zeggar à accépter le projet de jijel !!
l'idée de ce projet avait germé dans la tête de Med Sedik Benyahia (allah irrahmo) juste au début des années 70 et avant 1975 , il était alors ministre de l'enseignement supérieur et la recherche scientifique . Lakhdar Bentobal (allah irrahmo) , membre fondateur de la SNS (dont l'ancêtre fut SBS (société française de sédérurgie) , et fut son premier PDG , entouré de polytechniciens ,Liassine ,Chettih ,khoyi hocine Anane ....il était aussi président de l'UAFA (union arabe de fer et acier).Avec le soutien de Bentobal , Benyahia en parla à Boumediene ,qui refusa catégoriquement (il n' aimait ni jijel ni lajoajla , ce despote) .il a fallu utiliser son chouchouCitation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
Citation en provenance du commentaire précédent de Foughali :
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
ç'est la sixième fois , depuis le mois de mars , qu'on débatte de ce projet , aussi bien sur son historique que sur son actualité.
le plus grand khabit que l'algerie n'ait jamais connu , Boumediene , a été contraint par Messaoud Zeggar à accépter le projet de jijel !!
l'idée de ce projet avait germé dans la tête de Med Sedik Benyahia (allah irrahmo) juste au début des années 70 et avant 1975 , il était alors ministre de l'enseignement supérieur et la recherche scientifique . Lakhdar Bentobal (allah irrahmo) , membre fondateur de la SNS (dont l'ancêtre fut SBS (société française de sédérurgie) , et fut son premier PDG , entouré de polytechniciens ,Liassine ,Chettih ,khoyi hocine Anane ....il était aussi président de l'UAFA (union arabe de fer et acier).Avec le soutien de Bentobal , Benyahia en parla à Boumediene ,qui refusa catégoriquement (il n' aimait ni jijel ni lajoajla , ce despote) .il a fallu utiliser son chouchou , Messaoud Zeggar , pour qu'il se plie.
Malgré tout Boumediene tarda , et les études technico-économiques n'ont été lancés qu'après son dècès , par le ministre de l'industrie lourde , qui n'etait autre que Med Liassine ,qui était avant à la tête de la SNS.
en 1982 , Benyahia disparût , et en 1984 ce fut le ministre et le ministère de l'industrie lourde qui disparurent.quelques annéés plutard . Un" sous groupe" de Oujda ( alors que chadli était dans la "deoujdatisation" et la "deboumedienisation" de l'appareil) , essaya de délocaliser le projet dans la région de mostaganem , parce que disait-on , une ligne ferroviaire existe entre Bechar et Oran pour transporter le minerai , et on a pas besoin de l'importer de Guinéé (tout en ignorant les problème techniques et economique liés à l'expoloitation de ce minerai).
finalement maintenu jijel ,plusieurs investisseur étaient venu taper aux la portes de nos décideurs mais en vain;
je cite :
Danielli
un groupe Egyption
Mitall
Cevital
et enfin constitution du groupe algero-quatari , qui , jusqu,à l'heure , est dans le bricolage absolu.

PS : c'est incroyable qu'ils aient encore certains .... qui croient au mythe Boumediene.
.



Saluuuuuut
A propos de la sidérurgie algérienne
Voici un artichttp://www.humanite.fr/node/222837le qui parle d'el hadjar, 30 ans après la mise à feu du complexe....
La dame qui a refait le voyage et qui raconte l'histoire était directrice du centre de formation des techniciens et ingénieurs de la sns dans les années 60, et que j'ai bien connu....c'était une personne d'exception ...
La suite, c'est ici :http://www.humanite.fr/node/222837

Bonne lecture
Foughali
PS: le drame de l'Algérie......la corruption à tous les étages....

Citation en provenance du commentaire précédent de Foughali :
Salut Fly
Petite correction ....
L'ancêtre de la SNS ( société nationale de sidérurgie) était la S BS ( société bonoise de sidérurgie)....
Cette société était créée par la France, dans le cadre du plan de Constantine....
Les anciens se souviennent qu'entre 1958 et 1962, la France avait lancé des centaines de projets, aussi bien dans le btp ( logements), infrastructures ( transports, routes...) et industries lourdes....
Malheureusement, ces projets sont arrivés trop tardivement et les carottes étaient déjà trop cuites....
La suite, on la connaît
Bonne journée


Tu n'as rien corrigé , et tu n'as connu SBS qu'après avoir lu mon commentaire et jeter un coup d'oeil sur le net.
Et j'ai bien dit SBS , si tu sais lire , et Bône était française.tu nedonc pourquoi tu insistes pour rien sur les futilités

, Messaoud Zeggar , pour qu'il se plie.
Malgré tout Boumediene tarda , et les études technico-économiques n'ont été lancés qu'après son dècès , par le ministre de l'industrie lourde , qui n'etait autre que Med Liassine ,qui était avant à la tête de la SNS.
en 1982 , Benyahia disparût , et en 1984 ce fut le ministre et le ministère de l'industrie lourde qui disparurent.quelques annéés plutard . Un" sous groupe" de Oujda ( alors que chadli était dans la "deoujdatisation" et la "deboumedienisation" de l'appareil) , essaya de délocaliser le projet dans la région de mostaganem , parce que disait-on , une ligne ferroviaire existe entre Bechar et Oran pour transporter le minerai , et on a pas besoin de l'importer de Guinéé (tout en ignorant les problème techniques et economique liés à l'expoloitation de ce minerai).
finalement maintenu jijel ,plusieurs investisseur étaient venu taper aux la portes de nos décideurs mais en vain;
je cite :
Danielli
un groupe Egyption
Mitall
Cevital
et enfin constitution du groupe algero-quatari , qui , jusqu,à l'heure , est dans le bricolage absolu.

PS : c'est incroyable qu'ils aient encore certains .... qui croient au mythe Boumediene.
.



Saluuuuuut
A propos de la sidérurgie algérienne
Voici un artichttp://www.humanite.fr/node/222837le qui parle d'el hadjar, 30 ans après la mise à feu du complexe....
La dame qui a refait le voyage et qui raconte l'histoire était directrice du centre de formation des techniciens et ingénieurs de la sns dans les années 60, et que j'ai bien connu....c'était une personne d'exception ...
La suite, c'est ici :http://www.humanite.fr/node/222837

Bonne lecture
Foughali
PS: le drame de l'Algérie......la corruption à tous les étages....

Citation en provenance du commentaire précédent de Foughali :
Salut Fly
Petite correction ....
L'ancêtre de la SNS ( société nationale de sidérurgie) était la S BS ( société bonoise de sidérurgie)....
Cette société était créée par la France, dans le cadre du plan de Constantine....
Les anciens se souviennent qu'entre 1958 et 1962, la France avait lancé des centaines de projets, aussi bien dans le btp ( logements), infrastructures ( transports, routes...) et industries lourdes....
Malheureusement, ces projets sont arrivés trop tardivement et les carottes étaient déjà trop cuites....
La suite, on la connaît
Bonne journée


Tu n'as rien corrigé , et tu n'as connu SBS qu'après avoir lu mon commentaire et jeter un coup d'oeil sur le net.
Et j'ai bien dit SBS , si tu sais lire , et Bône était française.tu nedonc pourquoi tu insistes pour rien sur les futilités

Salut Fly
Je vais te préciser les choses, car tu crois que je vais à la pêche aux infos sur le net...,
Non, ce que j'écris est toujours de moi...,sinon, je cite mes sources....c'est ce qu'on n'a enseigné!
1 - relis ton post
Tu dis SBS: société française de sidérurgie...,
Alors sue c'est société bonoise de sidérurgie
Bonoise...venant de Bone, nom de Annaba pendant occupation!
Je rappelle que ai eu la chance de faire partie de la première génération formée par la SNS à Annaba, puis en France...,
Le centre de formation s'appelait CITAM
LA DIRECTRICE était Mme Cuenat, dont je viens de poster l'URL pour son article
J'ai bien connu et apprécié cette dame, qui m'avait conseiller de retourner en France pour faire autres études..,et j'ai donc suivi son conseil ...,
Aujourd'hui, je suis content et fier de mon choix et mon parcours ....
J'ai essayé à maintes occasions de proposer mes services aux algériens ..,,sans succès...
La seule opportunité intéressante fut un poste de directeur de filiale d'une boîte française ..,mais, le terrorisme m'a dissuadé ...,c'était pendant la décennie noire!
Voilà mon ami, tu en sais assez pour éviter de penser que je pompe sur le net pour répondre à tes commentaires
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 15-09-2015 01:13
@fly
Le bureau de la SBS/SNS se trouvait à Paris, du côté de avenue de l'opéra dans le 1 er arrondissement, où on allait toucher nos bourses et traiter les problèmes admin...
Si tu connais des anciens, renseignés toi.,,
Bonne nuit...,et pourvu qu'elle te porte conseil
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 15-09-2015 12:37
Petite erreur, ya Foughali: Le bureau de la SBS puis de la SNS se trouvait dans le 9ème arrondissement (et non le premier) exactement au 6 de la rue Halevy, rue qui longe la façade Est de l'opéra Garnier et aboutissant Place de l'Opéra.
Par la suite, c'est EXPANSIAL (gérant les intérêts des Sociétés Nationales sous tutelle du Ministère de l'Industrie) qui s'est installée dans locaux.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 15-09-2015 19:42
Salut JJ
RIGHT!
Oui, c'est bien le 9 eme arrondissement.,,
Petite erreur de ma part
C'est aussi pour situer le coin que j'ai parlé de l'avenue de l'opéra...,où se trouve les bureaux d'air Algerie ....
C'est bien la rue Halevy....
J'ai habité un peu plus haut....rue d'Athènes ...
Je n'ai pas connu expansial...
Merci pour la correction
By the way, serais tu un de mes collègues de l'époque ( 67/68)?

Aurais tu connu le CITAM, Mme Cuenat?
Bonne soirée
Ça ne nous rajeunit pas!
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 15-09-2015 20:31
Bonsoir Foughali,
Non, je n'ai pas travaillé à la SNS.
Hélène Cuenat? Personnellement je ne la connais mais des proches connaissaient cette immense militante de l'Algérie combattante, puis en construction.
Voilà ce que disait H. Cuenat: "Lorsque j'ai appris que l'usine d'El Hadjar avait été vendue à une multinationale dont le siège est à Londres, j'ai pleuré. C'était ça ou la fermeture de l'usine. Résultat de la mondialisation ! Quand je dis qu'il faut se battre pour un autre internationalisme, je sais de quoi je parle."

On y retrouve la même émotion et les larmes que celles d'un ancien cadre de la TAL-SONIPEC après la visite des ateliers (quasiment démantelés) de la Tannerie de Jijel victime de la "restructuration scientifique" des années 80.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 15-09-2015 21:46
Citation en provenance du commentaire précédent de jijel.jijel :
Bonsoir Foughali,
Non, je n'ai pas travaillé à la SNS.
Hélène Cuenat? Personnellement je ne la connais mais des proches connaissaient cette immense militante de l'Algérie combattante, puis en construction.
Voilà ce que disait H. Cuenat: "Lorsque j'ai appris que l'usine d'El Hadjar avait été vendue à une multinationale dont le siège est à Londres, j'ai pleuré. C'était ça ou la fermeture de l'usine. Résultat de la mondialisation ! Quand je dis qu'il faut se battre pour un autre internationalisme, je sais de quoi je parle."

On y retrouve la même émotion et les larmes que celles d'un ancien cadre de la TAL-SONIPEC après la visite des ateliers (quasiment démantelés) de la Tannerie de Jijel victime de la "restructuration scientifique" des années 80.



Salut JJ
Alors, comment savez vous que la SBS avait ses bureaux parisiens à la rue Halevy?
Pour être précis, je n'ai pas travaillé à El hadjar....je suis juste passé en formation ....
Pour madame cuenat, je l'ai eu comme directrice au CITAM
j'ai aussi posté l'URL où elle a écrit l'article sur son voyage à Annaba, 30 ans après....
L'article d'où vous avez publié l'extrait.....
Pour moi, elle devait avoir des liens forts avec le PCF...
Bonne soirée
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 15-09-2015 23:35
Citer :
Alors, comment savez vous que la SBS avait ses bureaux parisiens à la rue Halevy?
Tout simplement, parce que j'y ai accompagné un ami (admis en prépa MathSup) pour déposer un dossier. Cet ami a travaillé par la suite à El Hadjar puis est reparti en Europe vers la fin des années 80.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 16-09-2015 00:52
Okey....
I get you!
Quelle coïncidence, et surtout quelle mémoire....
Bonne nuit
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 14-09-2015 11:30
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
ç'est la sixième fois , depuis le mois de mars , qu'on débatte de ce projet , aussi bien sur son historique que sur son actualité.
le plus grand khabit que l'algerie n'ait jamais connu , Boumediene , a été contraint par Messaoud Zeggar à accépter le projet de jijel !!
l'idée de ce projet avait germé dans la tête de Med Sedik Benyahia (allah irrahmo) juste au début des années 70 et avant 1975 , il était alors ministre de l'enseignement supérieur et la recherche scientifique . Lakhdar Bentobal (allah irrahmo) , membre fondateur de la SNS (dont l'ancêtre fut SBS (société française de sédérurgie) , et fut son premier PDG , entouré de polytechniciens ,Liassine ,Chettih ,khoyi hocine Anane ....il était aussi président de l'UAFA (union arabe de fer et acier).Avec le soutien de Bentobal , Benyahia en parla à Boumediene ,qui refusa catégoriquement (il n' aimait ni jijel ni lajoajla , ce despote) .il a fallu utiliser son chouchou , Messaoud Zeggar , pour qu'il se plie.
Malgré tout Boumediene tarda , et les études technico-économiques n'ont été lancés qu'après son dècès , par le ministre de l'industrie lourde , qui n'etait autre que Med Liassine ,qui était avant à la tête de la SNS.
en 1982 , Benyahia disparût , et en 1984 ce fut le ministre et le ministère de l'industrie lourde qui disparurent.quelques annéés plutard . Un" sous groupe" de Oujda ( alors que chadli était dans la "deoujdatisation" et la "deboumedienisation" de l'appareil) , essaya de délocaliser le projet dans la région de mostaganem , parce que disait-on , une ligne ferroviaire existe entre Bechar et Oran pour transporter le minerai , et on a pas besoin de l'importer de Guinéé (tout en ignorant les problème techniques et economique liés à l'expoloitation de ce minerai).
finalement maintenu jijel ,plusieurs investisseur étaient venu taper aux la portes de nos décideurs mais en vain;
je cite :
Danielli
un groupe Egyption
Mitall
Cevital
et enfin constitution du groupe algero-quatari , qui , jusqu,à l'heure , est dans le bricolage absolu.

PS : c'est incroyable qu'ils aient encore certains .... qui croient au mythe Boumediene.
.



Saluuuuuut
A propos de la sidérurgie algérienne
Voici un artichttp://www.humanite.fr/node/222837le qui parle d'el hadjar, 30 ans après la mise à feu du complexe....
La dame qui a refait le voyage et qui raconte l'histoire était directrice du centre de formation des techniciens et ingénieurs de la sns dans les années 60, et que j'ai bien connu....c'était une personne d'exception ...
La suite, c'est ici :http://www.humanite.fr/node/222837

Bonne lecture
Foughali
PS: le drame de l'Algérie......la corruption à tous les étages....
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-09-2015 17:54
@fly
Il y a des tas d'entreprises et de sous-traitants qui interviennent dans la réalisation de l'usine de ronds à bétons de Bellara.
En ce qui concerne les libanais, il s'agit de BUTEC mais cette entreprise s'est mise en groupement avec une société espagnole ELECNOR. Le groupement appelé ELECNOR-BUTEC BELLARA UTE est enregistré au Registre de Commerce de Madrid en tant que Groupement temporaire. Sa mission à Bellara est de réaliser des terrassements, le drainage et des travaux électiques.

J'avais dit il ya quelques mois que ce projet ne me bottait pas, je le reconfirme maintenant! Il y a à boire et à manger avec moult entreprises, groupements, sous-traitants, sous traitants du sous traitant ...etc...
Signaler un abus
fly1
# fly1 13-09-2015 22:49
Salut JJ !
Je pense que c l'article qui est mal rédigé par son auteur.
Ce groupe espano-libanais est à Bellara pour la réalisation de la centrale et Etterkib (filiale sonelgaz) est son sous-traitant. Les travaux préliminaires (forage , geotechnie, drainage , terrassement ...) sur la partie de terrain usine ont été faits début années 80.
Mais c l'imbroglio !!
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-09-2015 23:56
Salut Fly,
Il est vrai que l'article est mal rédigé et qu'il peut y avoir confusion entre les travaux de la centrale et ceux de l'usine de ronds à béton; mais cette vidéo (télévision algérienne) montre que le Groupement Hispano-libanais Elecnor-Butec travaille bien pour l'usine de rond à béton et non pour la centrale!
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 13-09-2015 14:19
Tiens... Tiens....
Je ne savais pas que Bellara était une lagune , comme Venise, au point de nécessiter des milliers de pieux de 30 mètres de profondeurs...,en béton armé ...,
Ferraille qui reste à produire....à moins que certains ont intérêt à l'importer ??
Bizarre, bizarre....comme c'est bizarre...,
Depuis 40 ans, personne n'avait pensé à sonder le sol et le sous sol, avent de décider d'implanter le complexe sidérurgique ?
A cela s'ajoute .....l'histoire des entreprises libanaises ??
Bonne journée
Rien n'est simple chez nous ..,.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-09-2015 12:13
Citer :
Cette opération est tributaire de la réalisation de 1500 pieux d’une profondeur de 30 mètres chacun
45 Km de pieux! Pour soutenir quelle "mégastructure"?
Signaler un abus
fly1
# fly1 13-09-2015 18:17
c'est fou ! c la hauteur d'un batiment de 10
étages.
Signaler un abus
Mohamed CHOUIEB
# Mohamed CHOUIEB 12-09-2015 22:17
Mais qu'est-ce que c'est que ce délire? Ce site a été aménagé du temps du Grand (je maintiens ce qualificatif malgré l'ire de certains...) Boumediène qui voulait faire avancer l'Algérie vers la fabrication des aciers spéciaux, clef de voûte de toutes les technologies de défense et d'efficacité industrielle. Chadli, ce personnage que rien ne prédestinait à la fonction suprême, a repris le projet tel quel. Seulement, la crise du pétrole (comme aujourd'hui) et du PAP qui a dilapidé le bas-de-laine accumulé par Boumediène, ont mis l'Algérie en position de faiblesse face aux pays occidentaux fournisseurs de technologie et de crédits et dont les exigences outrancières ont fait tout capoter et tout geler. 30 ans après, les cours du pétrole n'ayant jamais été aussi haut et la cagnotte algérienne aussi pleine, face au chômage massif de la région de Jijel et d'El Milia en particulier, El Milia, la zone qui a peut-être payé le plus lourd tribut dans la guerre de libération, le pouvoir décide de relancer la projet initial après avoir exploré sans résultat une série d'autres alternatives, celle d'une zone franche entre autres.Mais c'est un projet "gagne petit", insignifiant et mesquin, à l'image du pouvoir : une usine sidérurgique, filière courte, donc de la fonderie de ferraille, (toutes ces voitures qui arrivent au port de Djendjen et dont il faudra se débarrasser dans quelques années) en association avec le Quatar! Pour faire ça, il faut de l'électricité, beaucoup d'électricité puisque les fours qui font fondre cette ferraille fonctionnent à l'électricité. Donc, construire une méga centrale bouffant du gaz naturel à gogo. Bon! Mais, aujourd'hui, on nous dit que le site n'est pas bon et qu'il faut faire une infinité de travaux dont s'occupent des entreprises ... libanaises! Comme si le Liban s'était lancé et avait excellé dans la construction industrielle avant la SNS, SIDER, SONATRO et autres entreprises nationales. Et on nous évoque la question sécuritare! Mais on se moque de qui, là? Cette histoire a démarré en 1975, on est en 2015, et donc, 40 après, on continue à se moquer de nous et nous, on marche encore dans la combine. Faut vraiment être con pour gober tout ça!
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 16-09-2015 12:32
Salut Mohamed
Je pense que connais ce que je vais dire....
Et que nos dirigeants utilisent à chaque nouvelle arnaque...
- plus c'est gros, plus ça passe...
- médisez, médisez....il en restera toujours quelque chose
- faire du nouveau avec de l'ancien, pour faire croire au progrès ...
A force d'être répété, un gros mensonge finit par devenir la vérité...
Bref, je voudrais juste dire qu'on ne nous prend pour des cons, non, on nous laisse!
Ils jouent sur l'amnésie des citoyens....qui lassés par tous cette danse du ventre....finissent par se désintéresser .....et pour certains, partir ....loin...très loin....
C'est en effet mon cas!
Bonne journée
Le thé est meilleur quand on le fume!
Signaler un abus
fly1
# fly1 12-09-2015 21:11
Citer :
Le terrassement du site, dont les travaux sont en cours, sont l’œuvre d’un groupement d’entreprises libanais, p
Çà c nouveau , on ne savait pas que des libanais sont impliqués dans ce projet , sous traitant Danielli ? A quel titre ? Citer :
Cette opération est tributaire de la réalisation de 1500 pieux d’une profondeur de 30 mètres chacun dans un délai de 6 mois, selon les prévisions annoncées. La réalisation du projet est à la 
Ils sont toujours dans les délais , pour nous parler des délais , et maintenant de "sous-delais".
Ça bricole sérieusement.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 16-09-2015 00:57
Citation en provenance du commentaire précédent de Mohamed CHOUIEB :
Mais qu'est-ce que c'est que ce délire? Ce site a été aménagé du temps du Grand (je maintiens ce qualificatif malgré l'ire de certains...) Boumediène qui voulait faire avancer l'Algérie vers la fabrication des aciers spéciaux, clef de voûte de toutes les technologies de défense et d'efficacité industrielle. Chadli, ce personnage que rien ne prédestinait à la fonction suprême, a repris le projet tel quel. Seulement, la crise du pétrole (comme aujourd'hui) et du PAP qui a dilapidé le bas-de-laine accumulé par Boumediène, ont mis l'Algérie en position de faiblesse face aux pays occidentaux fournisseurs de technologie et de crédits et dont les exigences outrancières ont fait tout capoter et tout geler. 30 ans après, les cours du pétrole n'ayant jamais été aussi haut et la cagnotte algérienne aussi pleine, face au chômage massif de la région de Jijel et d'El Milia en particulier, El Milia, la zone qui a peut-être payé le plus lourd tribut dans la guerre de libération, le pouvoir décide de relancer la projet initial après avoir exploré sans résultat une série d'autres alternatives, celle d'une zone franche entre autres.Mais c'est un projet "gagne petit", insignifiant et mesquin, à l'image du pouvoir : une usine sidérurgique, filière courte, donc de la fonderie de ferraille, (toutes ces voitures qui arrivent au port de Djendjen et dont il faudra se débarrasser dans quelques années) en association avec le Quatar! Pour faire ça, il faut de l'électricité, beaucoup d'électricité puisque les fours qui font fondre cette ferraille fonctionnent à l'électricité. Donc, construire une méga centrale bouffant du gaz naturel à gogo. Bon! Mais, aujourd'hui, on nous dit que le site n'est pas bon et qu'il faut faire une infinité de travaux dont s'occupent des entreprises ... libanaises! Comme si le Liban s'était lancé et avait excellé dans la construction industrielle avant la SNS, SIDER, SONATRO et autres entreprises nationales. Et on nous évoque la question sécuritare! Mais on se moque de qui, là? Cette histoire a démarré en 1975, on est en 2015, et donc, 40 après, on continue à se moquer de nous et nous, on marche encore dans la combine. Faut vraiment être con pour gober tout ça!

Salut
A propos de la crise du pétrole, nous y sommes de nouveau ....
Et le risque de voir un gel des grands projets et investissements ......grossit de jour en jour....
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • JIJEL : LE "CIRQUE" DU CENTRE VILLE.
    fly1 fly1 05.12.2016 19:42
    Et bien avant, c'etait quoi ? Un terrain vague ,qui avait son nom (portait le nom d'une famille de ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 05.12.2016 18:20
    Avis de décès de Monsieur HAMADI Mostfa "Ben DERNALI". jijel.info présente ses sincères condoléances ...

    Lire la suite...

     
  • Ce matin à Jijel: Le poisson toujours inabordable
    ninoumouad ninoumouad 05.12.2016 16:58
    Des étals de misère .

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    Foughali Foughali 05.12.2016 12:06
    Salut Après ton constat : Dis nous ce que tu vas faire pour contribuer au changement ? Sans rancunes

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 05.12.2016 12:04
    Salut .... Pourquoi changes tu de pseudo périodiquement ? Aurais tu des choses à te reprocher ? C'est ...

    Lire la suite...

     
  • Championnat amateur: Résultats et classement de la 11ème journée
    elmej,oun elmej,oun 05.12.2016 07:44
    prochain déplacement de la JSD au cercle militaire ( cirque ) et recevra l'équipe d'el faubourg le ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    elmej,oun elmej,oun 05.12.2016 07:42
    de Djidelli avec ses coopérants de l'époque ses 400 la piscine la ferme Andreux l'île magique de ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 05.12.2016 01:56
    Salut taher Je suis entièrement d'accord pour dire que 50 ans après la fin de la guerre, il faut ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 05.12.2016 01:42
    Salut Mohamed Oui, tu as raison ....nous étions nombreux à subir les bombardements des canons de 105 ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 23:31
    Oui JJ , c tout à fait ça. un lundi peut être un lendi ,et pas l'inverse.

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 18:59
    Ce petit film couleur a été prix par une caméra portative personnelle 8mm (peut-être Kodak) déjà ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 17:19
    Un film de 8 minutes, vue panoramique sur la ville de Jijel entre 1960 et 1962. le Port, la ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    elmej,oun elmej,oun 04.12.2016 17:06
    disons que tout le pays est construit aux règles non conformes honnêtement .

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:41
    Oui fly1, exact! mais on les appelait les "lendits" et non "lundis" parce que "lendit" signifie "jour ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:27
    Ya MSouilah, La photo couleur existait depuis la moitié du 19ème siècle et s'est encore plus développée ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    elmej,oun elmej,oun 04.12.2016 14:37
    donc on va rester à vivre avec le passé en évoquant nos chouhadas tout le temps ? oui je compatit ...

    Lire la suite...

     
  • Projet des transferts des eaux de Jijel et Bejaia vers Sétif: toutes les entraves levées
    elmej,oun elmej,oun 04.12.2016 14:33
    chez nous c'est déshabiller Paul pour habiller Pierre . nous qui sommes privés d'eau H/24 pour une ...

    Lire la suite...