Iran : la levée des sanctions plombe le pétrole, de nombreux pays touchés

La fin officielle des sanctions occidentales vis-à-vis de Téhéran, qui permettra à l’Iran de recommencer à exporter son or noir vers les Etats-Unis et l’Europe, pèse sur des prix du pétrole déjà très déprimés, divisés par 4 en dix-huit mois. Le cours du baril a inscrit en séance un plus bas de 12 ans, sous 28 dollars.

Le retour officiel du pétrole iranien sur le marché mondial, permis par la levée des sanctions contre Téhéran, plombe un peu plus le prix du baril de Brent, tombé brièvement sous 28 dollars. Les signaux donnant à penser que les sanctions seraient levées plus tôt que prévu avaient déjà contribué au plongeon des cours (-24%) depuis le début de l'année , sa plus forte baisse depuis la crise financière de 2008.


Déjà, en juillet dernier, Francis Perrin, le président de Stratégies et politiques énergétiques, tirait la sonnette d’alarme, en indiquant lors d’un entretien accordé à Capital.fr que la levée des sanctions allait faire fortement chuter les cours, du fait du poids de l’Iran sur le marché pétrolier mondial. "Le pays pointe au deuxième rang mondial, derrière l’Arabie saoudite, pour le pétrole conventionnel, et au quatrième rang, derrière le Venezuela, l’Arabie saoudite et le Canada, si on inclut le brut non conventionnel", rapportait-il.

Les sanctions internationales avaient réduit les exportations iraniennes de brut à un filet d'environ un million de barils par jour (bpj), soit deux millions de moins que leurs pics de 2011, avant la crise nucléaire. L'Iran entend augmenter ses exportations d'environ un million de bpj dans l'année qui vient et la plupart des analystes prévoient une hausse de 200.000 à 500.000 bpj dès les six premiers mois suivant la levée des sanctions. "L'Iran est maintenant libre de vendre autant de pétrole qu'il veut à qui il veut et au prix qu'il pourra obtenir", a souligné Richard Nephew, professeur à l'Université de Columbia et spécialiste des politiques énergétiques mondiales.

Au-delà de l’impact de la levée des sanctions contre l’Iran, "le ralentissement de la croissance mondiale, la résistance de l'industrie américaine du schiste, la surabondance de l'offre mondiale de pétrole (avec un excédent estimé à un million de bpj) et la douceur du climat (qui a limité le recours au chauffage)" continuent d’alimenter la spirale baissière des cours, juge l'économiste spécialiste du pétrole Philip K. Verleger.


L’annonce de la levée des sanctions a fait chuter les Bourses du Moyen-Orient (ouvertes le dimanche), dont les pays sont très dépendants des prix de l’or noir. En particulier, le marché d’actions qatari a plongé de 7%, tandis que les Bourses de Dubai et Riyad ont chuté de 5%.

Il faut dire que l’Arabie saoudite, chef de file de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a bâti sa fortune sur le pétrole. Face à la déprime des cours, le pays se voit contraint de couper dans ses dépenses , de procéder à des réformes structurelles et de lancer des privatisations afin de réduire son déficit budgétaire, qui a atteint 367 milliards de riyals (89 milliards d'euros) en 2015, soit pas moins de 15% de son produit intérieur brut.

La Russie, dont les revenus du pétrole représentent la moitié du budget et 40% des exportations, est aussi très affectée . "La prévision d'un déficit budgétaire de 3% repose sur un baril à 50 dollars, déficit que le gouvernement espérait combler en empruntant et en puisant dans le fonds de réserve national", a souligné Christopher Granville, directeur général du cabinet de conseil en investissements Trusted Sources. "Cependant, un baril à 30 dollars signifierait un déficit de 5%, voire plus. Si cela arrive, Vladimir Poutine pourrait devoir relever les impôts en période électorale et réduire drastiquement les dépenses, ce qui aggraverait la récession", s’alarme-t-il.

Autre région relativement touchée, l’Amérique du Sud, avec des pays fortement exportateurs d’or noir, comme le géant brésilien, et surtout le Venezuela, au bord du défaut de paiement, selon Marie Albert, responsable du risque pays à la Coface (Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur). Pour l’homme malade de l’Amérique latine, "les exportations pétrolières, qui constituent plus de 95% du total des exportations, ont été laminées par l’effondrement des cours de l’or noir depuis l’été 2014". "Le net repli des recettes pétrolières a aussi pesé sur des comptes publics déjà très déficitaires du fait de la politique laxiste du gouvernement", a-t-elle averti à l’occasion d’un entretien avec Capital.fr.

© Capital.fr (avec Reuters)

En savoir plus sur http://www.capital.fr/bourse/actualites/iran-la-levee-des-sanctions-plombe-le-petrole-de-nombreux-pays-touches-1097373#AKmUzulBevUo8UfF.99

Commentaires   

Igel
# Igel 20-01-2016 01:34
Franchement, en quoi ces commentaires concernent Jijel??? Ah, si il y a un Jijel en Iran également!
Signaler un abus
jijel1
# jijel1 19-01-2016 06:50
il faut poser la questions aux organisateurs et organisatrices aussi des mariages à coups de centaines de millions de centimes jetés par la fenêtre (salle de fêtes top gâteaux du traiteur qu'aux amandes svp robes de soirée minimum 6 prix unitaire de quoi payer plusieurs fonctionnaires etc....... :sad:
Signaler un abus
chihab
# chihab 18-01-2016 22:38
L’Iran aussi a le droit légitime de vendre son pétrole comme l’Algérie ,
l’Algérie doit élaborer un plan d'action permettant de trouver des solutions en dehors des hydrocarbures.
Signaler un abus
Merisier
# Merisier 18-01-2016 21:24
D'après Monsieur Attar, expert et ancien PDG de SONATRACH, qui intervenait ce matin sur radio chaîne 3," un baril en dessous de 25 dollars verra la faillite de beaucoup de producteurs en mer du nord, brésil, USA ...etc. D'après lui un nouvel ordre énergétique mondial est entrain de s'installer."

Bref, moi je pense que que tout le monde sera touché puisque les pays exportateurs de pétrole ne pouvant plus importer les produits manufacturés, sinon peu, les entreprises des pays développés seront en difficulté financière, les licenciements suivront, c'est ce qu'on appelle une crise mondiale qui ne profite à personne.
Exemple: quand l'Algérie a décidé, cette année, de réduire de moitié ses importations de véhicules et d'autres pays feront de même, c'est toute l'industrie de l'automobile qui sera au rouge. Idem pour les autres produits de consommation. quand l'Algérie annule des dizaines de projets et d'autres pays feront de même, c'est des centaines de firmes qui seront touchées.
Exemple d'un pays qui nous ressemble: le Venezuela où le président vénézuélien Nicolas Maduro a décrété vendredi matin l’« état d’urgence économique » pour soixante jours.
Signaler un abus
Daykhabotros
# Daykhabotros 18-01-2016 20:31
Un pays qui des soucis à se faire c'est notre chère Algerie certains ont déjà les yeux tournés vers Washington et le FMI après le rire et la joie le temps des larmes et de la maigreur arrivent à grands pas on a dépensé sans compter Allah yahfadde les algeriens
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 18-01-2016 18:45
Cours du baril de pétrole en euro dollar
lundi 18 janvier 2016 18:44
Le Cours du baril de pétrole en dollars: 29.95 $ (-0.44 1.45% )
Le Cours du pétrole Brent en dollars: 28.63 $ (-0.32 1.09% )


IMAGE AGRANDIE...nsa37.casimages.com/img/2016/01/18/160118065529750955.jpg
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    jijel.jijel jijel.jijel 24.01.2017 13:48
    @ Christine C'est quand même bizarre que des imams parlent de 3azl à une fillette de 4 ans!!! A 4 ...

    Lire la suite...

     
  • Sélection algérienne: la FAF officialise le départ du sélectionneur Leekens
    MedSouilah MedSouilah 24.01.2017 13:41
    FRANCEVILLE (Gabon) - L'entraîneur national, Georges Leekens, a justifié mardi sa décision de ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    jijel.jijel jijel.jijel 24.01.2017 13:39
    Christine, 1- je n'ai pas à chercher de verset, car aucun verset coranique ne parle de contraception ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    jijel.jijel jijel.jijel 24.01.2017 11:33
    @foughali, C'st exact. Les progrès de la médecine et les vaccinations ont fait que que les taux de ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 24.01.2017 11:08
    Toutes les imams que j'ai connue de que j'ai eu 4 ans nous ont parlé de l'asl, se retirer avant ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 24.01.2017 11:02
    J'ai lu beaucoup des articles sur lui, il est totalement undiplomatique est unpresidential, mais c'est ...

    Lire la suite...

     
  • CAN 2017: Algérie - Zimbabwe
    TAMANTOUTE TAMANTOUTE 24.01.2017 00:07
    LE COUPABLE EST BELLE BIEN MR Mohamed Raouraoua QUI NE COMPREND PAS QU'IL FAUT LAISSER LA PLACE A ...

    Lire la suite...

     
  • La commune de Kaous: Un exemple à suivre...
    TAMANTOUTE TAMANTOUTE 23.01.2017 23:55
    UN CHARME LIMITE LA COMMUNE DE KAOUS NE SE SITUE PAS A L'ENTREE DE LA VILLE NI DEVANT LA MAIRIE COMME ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    Foughali Foughali 23.01.2017 22:25
    salut christine concernant Trump....Vous êtes mal informée.... il y a des millions de manifestants ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    Foughali Foughali 23.01.2017 22:19
    Salut saladin On n'a jamais vu cela, chez des humains ou des pays de la taille de l'algerie.... Sauf ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    jijel.jijel jijel.jijel 23.01.2017 17:48
    Christine, D'où tenez vous le fait que le 3azl (retrait ou coïtus interruptus) est autorisé par ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    saladin saladin 23.01.2017 17:38
    Salut Foughali, Si la population Algérienne a été multipliée par 3,5 fois en l’espace d’un peu plus d’un ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 17:33
    Oui, c'est arrivé déjà dans beaucoup des pays, tout est automatisé, les robots faisent le plupart du ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 17:16
    Ah oui, by the way, je crois que peut-être cet fameux Clinton foundation est derrière ces soi disant ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 16:49
    C'est un jolie anecdote, j'ai déjà attendue aussi, il va un autre que je va partagé avec vous. En ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    Foughali Foughali 23.01.2017 16:39
    Salut chritine Je vais vous donner un secret.... Dans le futur, il n y aura plus de salariat, ni ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 16:37
    J'ai parlé du contraception traditionnel a cause des gens qui disent que c'est "haram" en islam ...

    Lire la suite...