Accord Arabie Saoudite-Russie Faible impact sur les prix

opep 2612408 465x348

Au terme d’une réunion surprise hier à Doha (Qatar), quatre pays pétroliers, en l’occurrence l’Arabie Saoudite, la Russie, le Qatar et le Venezuela, ont convenu de geler leur production à son niveau de janvier. Les marchés ont accueilli avec froideur cette mesure, au moment où tout le monde attendait une réduction pure et simple de la production de l’Opep pour espérer une remontée des prix. Un consensus entre quatre pays pétroliers, dont les deux gros producteurs de brut que sont l’Arabie Saoudite et la Russie, a été engagé hier dans l’espoir d’enrayer la dégringolade des cours du pétrole.

 Au terme d’une réunion surprise, hier à Doha (Qatar), rapporte ainsi l’AFP, quatre pays pétroliers — en l’occurrence l’Arabie Saoudite, la Russie, le Qatar et le Venezuela — ont convenu de geler leur production à son niveau de janvier, dans une tentative de stabiliser un marché, plombé par l’excès de l’offre.

Annoncé par Mohammed Saleh Al Sada, ministre qatari de l’Energie et président en exercice de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), cet accord, qui a quelque peu surpris les marchés, ne prévoit aucune réduction des niveaux de production et reste encore conditionné à une mesure similaire des autres grands producteurs.

Malgré l’effet de surprise, la réaction des marchés a été mitigée, les analystes s’attendant plutôt à une réduction des niveaux de production qu’à une simple décision de gel, d’autant que l’Iran a d’emblée affirmé qu’il ne comptait pas réduire sa production, à la veille d’une autre réunion qui doit regrouper, aujourd’hui à Téhéran, les ministres iranien, irakien et vénézuélien du Pétrole.

Qualifiant d’«appropriée» la mesure de gel prise hier, le ministre saoudien du Pétrole, Ali Al Nouaïmi, dont le pays continue à imposer sa stratégie de défense de parts de marché au sein de l’OPEP, a néanmoins laisser entendre qu’un processus d’évaluation vient d’être amorcer pour «décider si d’autres mesures sont nécessaires pour stabiliser le marché».

«Nous ne voulons pas de variations significatives des prix, nous ne voulons pas réduire l’offre, nous voulons répondre à la demande et stabiliser les prix», a-t-il précisé en ce sens. Quoi qu’il en soit, les marchés ont accueilli avec froideur l’annonce du maintient de la production des quatre pays concernés à son niveau de janvier, au moment où tout le monde attendait une mesure de réduction pure et simple de la production de l’OPEP.

«Il convient de ne pas exagérer l’impact de cette décision. Elle ne concerne pas tous les grands acteurs de l’exploitation pétrolière — les Etats-Unis étant absents — et surtout il ne s’agit que d’un gel de la production et non pas d’une baisse», a commenté en ce sens Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, cité par l’AFP. Et de trancher : «Les prix devraient rester encore très bas à moyen terme.» De son côté, Abishek Deshpande, analyste chez Natixis, a estimé «peu probable que l’Iran et l’Irak acceptent un quelconque gel qui constituerait de fait pour eux une réduction de la production».

Des avis qui convergent en somme pour tempérer l’impact à escompter de la réunion d’hier quant à la situation de l’offre pétrolière et à l’éventualité de voir remonter les prix du brut à court terme. L’annonce d’un simple gel de la production a «déçu le marché car les gens s’attendaient à une réduction de la production», a d’ailleurs jugé Fawad Razqzada, expert à City Index, pour qui les prix pétroliers devraient continuer, à court terme, à être encore fortement sous pression. Un pronostic qui semblait d’ores et déjà se confirmer dans la journée d’hier, où le cours du brent perdait 1,07 dollar pour chuter à 32,32 dollars vers 16h15 GMT, tandis que le prix du WTI, coté à New York, baissait pour sa part de 59 cents pour s’établir à 28,85 dollars le baril.

Akli Rezouali

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    jijel.jijel jijel.jijel 23.01.2017 17:48
    Christine, D'où tenez vous le fait que le 3azl (retrait ou coïtus interruptus) est autorisé par ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    saladin saladin 23.01.2017 17:38
    Salut Foughali, Si la population Algérienne a été multipliée par 3,5 fois en l’espace d’un peu plus d’un ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 17:33
    Oui, c'est arrivé déjà dans beaucoup des pays, tout est automatisé, les robots faisent le plupart du ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 17:16
    Ah oui, by the way, je crois que peut-être cet fameux Clinton foundation est derrière ces soi disant ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 16:49
    C'est un jolie anecdote, j'ai déjà attendue aussi, il va un autre que je va partagé avec vous. En ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    Foughali Foughali 23.01.2017 16:39
    Salut chritine Je vais vous donner un secret.... Dans le futur, il n y aura plus de salariat, ni ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 16:37
    J'ai parlé du contraception traditionnel a cause des gens qui disent que c'est "haram" en islam ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    Foughali Foughali 23.01.2017 14:56
    Salut Christine good point! En effet, il ne fait pas chaud la nuit, c'est pour cela qu'on peut cultiver ...

    Lire la suite...

     
  • MON PARTI... PRIS
    MedSouilah MedSouilah 23.01.2017 13:32
    En effet saladin Moi également, je ressens la même chose...

    Lire la suite...

     
  • MON PARTI... PRIS
    saladin saladin 23.01.2017 13:20
    « Et mon Parti est ouvert à tous ceux dont le cœur d'Algérien est vaste... si vaste qu'il ne peut ...

    Lire la suite...

     
  • HALTE A L’ESCALADE DES PRIX !
    MedSouilah MedSouilah 23.01.2017 13:16
    Yaatik essaha saladin HÉLAS... !

    Lire la suite...

     
  • HALTE A L’ESCALADE DES PRIX !
    saladin saladin 23.01.2017 12:48
    I hear you, Mohamed et Nouredine ! Oui le boycott est une arme redoutable, contre les malhonnêtes où ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    saladin saladin 23.01.2017 12:31
    Salut Christine Hamad, Your answer is quite accurate to a certain case … L’autre jour un ami m’a ...

    Lire la suite...

     
  • MON PARTI... PRIS
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 12:28
    Cet un très jolie essay. Soyez simplement algérien, soyez jalouse de votre pays, de votre indépendance ...

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 12:17
    By the way, le family planning n'est pas interdite dans la législation islamique. On peu pratiquer ...

    Lire la suite...

     
  • La commune de Kaous: Un exemple à suivre...
    MedSouilah MedSouilah 23.01.2017 11:41
    http://nsa38.casimages.com/img/2017/01/23/170123115953640287.png

    Lire la suite...

     
  • Préservation de l'agriculture et de l'environnement
    christine hamad christine hamad 23.01.2017 11:38
    Vous avez tort, il ya pa du désert en israel ou il fait 40degrees la nuit, le désert du negev est ...

    Lire la suite...