FaceBookTwitterGoogle+

Recherche

Portail des kotama

L'information au quotidien en continue, en images et en vidéo. Découvrez chaque jour, la référence de l'actualité jijelienne en temps réel...

Baisse de la production halieutique à Jijel La pollution cause d’importants dégâts

La production halieutique connait depuis l’année 2011 une baisse sensible puisqu’en 2015, avec 4250 tonnes, elle n’a attent que 59% de celle de 2011, qui s’était établie à 7170 t.

Cette situation a généré une hausse des prix et une rareté de certains produits de la pêche. Diverses raisons sont avancées pour expliquer cette tendance. Mohamed Bourouis, cadre à la direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya (DPRH), pointera le doigt vers plusieurs facteurs et citera «les changements climatiques, la pollution, le non-respect des pratiques de pêche à travers la dégradation des habitats (raclage des fonds), la taille marchande des poissons et les filets dérivants».

Il faut dire que la pollution de la mer et du littoral – rien que par les plastiques – a connu ces dernières années une situation catastrophique. Les déchets déposés sur les berges des oueds, comme c’est le cas pour les décharges de Sidi Maârouf, El Ancer et à Sidi Abdelaziz près de l’embouchure de l’oued El Kébir, se retrouvent en mer.

Outre la pollution des oueds, M. Bourouis citera aussi la baisse du débit des ces derniers. La construction de barrages sur les cours d’eau qui approvisionnaient la mer en nutriment a eu ainsi une influence néfaste sur l’écosystème aquatique par le piégeage des sédiments. Outre le grand barrage de Beni Haroun, réalisé sur l’oued El Kébir, on relèvera celui de Boussiaba à El Milia, un affluent de l’oued El Kébir, celui d’El Agrem sur l’oued Mencha, celui de Tabellout sur l’oued Djendjen et enfin celui de Kissir sur l’oued éponyme.

Selon des professionnels du secteur, un des grands maux de la pêche est sans conteste les filets dérivants, qui jalonnent désormais l’ensemble de la côte d’Est en Ouest, sans trouver la moindre résistance.

La situation est telle que certains filets dérivants démarrent – comme c’est le cas sur la plage du 4ème km à l’Est de Jijel – dès le bord de mer. Un véritable massacre que même les pêcheurs à la ligne dénoncent, vu qu’ils «nettoient» l’ensemble de la zone de tout poisson. Une situation qui ne devrait plus durer au moment où l’on pense à établir une aire marine protégée, justement pour permettre la reconstitution de la faune marine. Afin de préserver et valoriser la ressource, on pense à des projets d’implantation de récifs artificiels et de récupération de filets fantômes parallèlement à l’installation d’un réseau de surveillance de phytoplancton, un réseau de suivi d’échouage de cétacés.

Le collectif marin inscrit actuellement au niveau de la wilaya est de 3787 dont 36% seulement, soit 1400 marins, sont embarqués. Une opération de formation est en cours et touche 649 personnes dont 279, essentiellement des marins qualifiés se sont vus délivrer un diplôme, a-t-on appris des services de la DPRH. Le reste concerne 94 capacitaires, 44 patrons côtiers et 78 électro-motoristes.

Fodil S.

Commentaires   

ekellal
# ekellal 23-02-2016 16:20
qui sème le vent récolte la tempête , qui ne souviens pas de l'époque ou certains propriétaire de chalutiers préféraient jeter le surplus de la pêche à l'entrée du port ; pour maintenir le prix élevé . la malédiction maintenant se voit .je n'accuse pas tous les propriétaires de chalutiers par respects .
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Retour aux souvenirs...
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:51
    Il est vrais qu'à cette époque d'autres bambins, vivaient loin de la ville en pleine montagne dans ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:43
    Ce sont des images retouchées y a Christine. Comme celle là: Toujours à: TAHER, maison du Juge en ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    christine hamad christine hamad 04.12.2016 11:32
    Salut, dites moi, on a eu des photos en couleur 1957?? Je me souvient de mes propres photos quand ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:21
    Oui g envi de pleurer , mais nos chouhadas.

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:20
    Les eleves de Jules Ferry , fin des annees 50 , en plein guerre d'Algerie ,ces indigenes forcés à ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 04.12.2016 01:21
    Salut Yasmine Non, il ne faut pas regretter ni pleurer.... En effet, tu as eu beaucoup de chance ...

    Lire la suite...

     
  • VOL D'UNE AUTRE VOITURE A DJEMAA BENI H'BIBI.
    MedSouilah MedSouilah 03.12.2016 20:16
    Selon un rapport de la Gendarmerie nationale, les réseaux de trafic de véhicules recourent à 9 ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    yasmine yasmine 03.12.2016 18:49
    Franchement j'ai envie de pleurer en voyant ces images qui me font penser à mon enfance.Merci monsieur ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    dzira dzira 03.12.2016 15:32
    Les citoyens devraient s'organiser en associations pour faire respecter leurs droits, surtout face à ...

    Lire la suite...

     
  • Mohamed Aggoune, chercheur historien : « Nous devons célébrer la bataille de Jijel de 1664, une grande épopée de notre histoire »
    dzira dzira 03.12.2016 15:24
    Une grande bataille non celebrée parce que nos dirigeants sont des valets de la France.la capitale ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    Foughali Foughali 03.12.2016 11:20
    Ce qui m'intrigue, c'est de lire que le secrétaire général de la mairie est révoqué, alors que tous les ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 03.12.2016 11:11
    Avis de décès de Monsieur Bencharif Noureddine, habitant hai ayouf. L'enterrement du défunt aura lieu ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    Foughali Foughali 03.12.2016 11:05
    Salut dzira Tu as sûrement de bonnes raisons pour te révolter contre les fonctionnaires, mais ce n'est ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    Foughali Foughali 03.12.2016 10:46
    @rima Avant d'insulter les gens, tu devrais te égard et dans un miroir ...et te demander de quel droit ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    dzira dzira 03.12.2016 04:16
    ya foughali ,tu parles comme un saint.viens passer une semaine avec ces pseudos responsables et je ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    taher taher 02.12.2016 22:09
    venez comprendre nos gouvernants , hier interdiction aux notaires d'établir un contrat de location ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    rima rima 02.12.2016 21:28
    meskin le vieux Foughali de 98 ans.

    Lire la suite...