Ils ont subi l’hégémonie des droitiers durant des siècles La vie « contrariée » des gauchers

Etre gaucher dans une société conçue par et pour des droitiers n’est pas de tout repos. Entre le poids de la religion et des croyances populaires et culturelles, les gauchers doivent souvent faire preuve de ténacité et de réalisme pour évoluer dans un environnement qui dénie et désavoue leur différence.

Une différence pourtant sans incidence que parents, familles et enseignants tentent de «corriger». En vain. Considérée comme maudite, selon de vieux jugements à la peau dure, la main gauche peine à gagner l’estime des droitiers.

Et comme ils sont numériquement minoritaires, les gauchers, qui constituent 10 à 15% de la population mondiale, sont souvent accablés à tort du statut de «maladroits chroniques» à cause de leur difficulté à accomplir les choses du bon côté, celui de… droite tout bonnement !

Si aujourd’hui les gauchers vivent sereinement leur altérité, qu’ils doivent à la prééminence de l’hémisphère droit du cerveau sur l’hémisphère gauche, cela n’a hélas pas toujours été le cas.

Depuis l’origine de l’humanité, l’hégémonie des droitiers a collé aux gauchers de nombreuses étiquettes peu flatteuses. Etre gaucher était synonyme d’anormalité, de dégénérescence et d’infériorité raciale.

Ce n’est que vers les années 1960, les légendaires sixties qui ont révolutionné le monde dans de multiples domaines, que les gauchers ont enfin commencé à être moins bridés.

Pourtant, aujourd’hui encore dans certains pays d’Afrique et d’Asie essentiellement, comme le Togo, le Pakistan, l’Inde et la Chine, les gauchers sont toujours mal vus et contraints d’user de leur main droite pour accomplir certains gestes du quotidien, comme se nourrir par exemple, et ce, sous l’impulsion de pressions religieuses et culturelles stipulant que la main gauche est impure et que seul Satan mange avec la main gauche.

Un fait établi pour les trois religions monothéistes, à savoir l’islam, le christianisme et le judaïsme pour lesquels le côté gauche représente le mal.

Une main jugée impure

En ce XXIe siècle, si les gauchers ne sont plus aussi mal vus, ils demeurent néanmoins à la merci d’un monde qui ne tient pas toujours compte de leur spécificité, et ce, dès leur plus jeune âge. Née dans une famille très conservatrice, Khadija, 24 ans, a souffert dans son enfance de sa «gaucherie».

Parents, grands-parents et enseignants ne lui ont laissé aucun répit pour la faire renoncer à recourir à sa main gauche pour écrire et manger. Elle était rappelée à l’ordre par son père à chaque fois qu’elle se hasardait à tenir sa cuillère de la main gauche.

De même qu’elle devait réécrire ses leçons de la main droite quand elle était prise en «flagrant délit» d’usage de la main importune. «Mon père est quelqu’un de très pieux.

Il fait tout depuis ma naissance pour que je cesse d’utiliser ma main gauche, parce que selon lui cette main est impure. Il fait référence à chaque occasion au hadith du Prophète, rapporté par Mouslim, dans lequel il est dit qu’il faut boire et manger avec la main droite.

Je suis donc contrainte de manger avec la droite uniquement pour ne pas susciter la colère de mon père. D’ailleurs, même ma mère y croit dur comme fer.

Pour le reste, il est un peu moins regardant, surtout que j’arrive à écrire des deux mains. Avant j’étais tout le temps sur le qui-vive pour ne pas qu’on me prenne en faute, mais aujourd’hui je trouve que c’est aussi un avantage d’être ambidextre».

En fait, Khadija est devenue ce qu’on appelle une gauchère contrariée, autrement dit elle a été contrainte à devenir droitière, ce qui revient à créer, selon les spécialistes, une rivalité entre les deux hémisphères du cerveau.

A ce titre, certaines études ont démontré que cette contrariété du cerveau pouvait notamment entraîner des troubles du comportement, des troubles de l’écriture, un bégaiement ou une dyslexie.

«Ce n’est pas une tare»

Pour les gauchers, les premières embûches commencent très tôt, dès l’apprentissage de l’écriture. Parents et profs se liguent, suivant un consensus involontaire, pour forcer un enfant gaucher à renoncer à sa main préférentielle ! A force d’acharnement, il finira soit par devenir ambidextre - sans pour autant devenir un droitier accompli -, soit il s’entêtera en restant gaucher jusqu’à la moelle. A 39 ans, Yasmina, technicienne dans un laboratoire d’analyses, est gauchère.

Elle se souvient encore des efforts que déployaient ses enseignants pour lui apprendre à écrire avec sa main droite. «Mes parents ne sont pas très instruits. Ma mère est une femme au foyer et mon père maçon. Même s’ils n’ont pas forcément apprécié que je sois la seule gauchère d’une fratrie de 6 enfants, mes parents n’ont jamais vraiment exercé une grande pression sur moi pour que j’apprenne à utiliser ma main droite.

C’est surtout mes enseignants qui m’exhortaient à le faire, parce qu’en écrivant avec la gauche ma main était mal positionnée, selon eux, sur la ligne et donc mon écriture n’était pas aussi belle que celle de mes camarades droitiers.

Malgré mes efforts, j’ai fini par retrouver quelques années plus tard, au lycée, ce que j’appelle ‘‘ma gaucherie’’, parce je suis née avec et ce n’est pas une tare», raconte-t-elle avec une pointe d’humour. Vu les adjectifs peu sympathiques dont sont généralement affublés les gauchers, «avoir de l’humour aide à se prémunir de certaines moqueries», selon elle.


La faute aux dictionnaires

A ce titre, il est vrai que si l’on se réfère au dictionnaire, tous les dérivés du mot gauche ont une définition désespérément négative, que ce soit pour décrire le maintien de quelqu’un, sa façon de s’exprimer ou son attitude.

Pis encore, avant le XVe siècle, on désignait le côté gauche de senestre (du latin sinister et qui veut dire sinistre) par opposition à dextre (droite) et les gauchers étaient également connus en vieux français sous le nom de «senestriers».

C’est donc dans l’ordre des choses pour le commun des mortels droitiers que les gauchers sont présentés comme des personnes «malhabiles et maladroites qui font tout de travers».

Une description peu flatteuse qu’on doit au Grand Robert, alors que pour le dictionnaire Larousse, «ne pas être gaucher, c’est être adroit». Gérant d’un cybercafé depuis 5 ans, Rafik, 31 ans, se moque éperdument d’être gaucher.

Bien au contraire, il l’assume avec fierté et vit très bien cette spécificité, même s’il déplore que le monde a été conçu uniquement pour les droitiers. «Etre gaucher ne m’a pas beaucoup dérangé sur le plan moral ou scolaire.

C’est surtout dans la vie quotidienne que cela peut parfois s’avérer gênant pour écrire par exemple ou bien pour tenir une guitare, se servir de la souris d’un micro-ordinateur ou manier un levier de vitesse.

Pour accomplir certaines tâches simples comme de l’eau de roche pour les droitiers, il fallait que je fasse des efforts d’adaptation pour y parvenir. Mais malgré ces difficultés, je me sens bien dans ma peau de gaucher grâce à mes parents qui n’ont jamais tenté de me contrarier en faisant de moi un ambidextre ou un parfait droitier.

Quand j’étais enfant, ma mère me taquinait en disant : ‘‘Tu as deux mains gauches’ quand je faisais tomber quelque chose. Loin de me faire de la peine, cette expression me faisait beaucoup rire, même aujourd’hui», dit-il avec amusement.

Ainsi, quoi que la société en fasse ou dise, les gauchers le resteront toute leur vie. Ils assument leur distinction et réussissent dans beaucoup de domaines. D’ailleurs, dans le monde, les centres de décision sont aux mains de célèbres gauchers…

Lydia Rahmani

Commentaires   

Daykhabotros
# Daykhabotros 09-12-2015 19:01
Les deux derniers meilleurs joueurs de football de ces dernières années était gaucher à savoir les argentins Maradona et Messi sans oublier le tennisman Espagol Nadal les deux meilleurs président présidents des États Unis de ces dernières années à savoir messieurs Barak Hussein Obama et Bill Jefferson Clinton eux aussi etaient gaucher tous les gauchers et gauchères que ce soit du pied ou de la main ont une force phénoménale
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • «Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves»...
    nostalgie nostalgie 25.05.2017 03:34
    trop tard le mal est fait.... malheur a ceux qui ont detruit l eglise ............... cette place ...

    Lire la suite...

     
  • Ouled Askar: Solidarité citoyenne pour la construction d’une route
    saladin saladin 24.05.2017 18:42
    Ca fait chaud au cœur, de savoir que dans l’Algérie profonde, il y a toujours des gens qui croient à ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel: Les années 80...
    MedSouilah MedSouilah 24.05.2017 16:05
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/05/24/170524052702489513.jpg Une autre photo souvenir... De Djamel ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel: Les années 80...
    christine hamad christine hamad 24.05.2017 11:19
    En 1990 quand je suis entré en Algérie, la viande de vache était entre 80 et 100 dinar, selon le ...

    Lire la suite...

     
  • Attentat à Manchester: 19 morts et 50 blessés après un spectacle d'Ariana Grande
    Foughali Foughali 24.05.2017 00:25
    C'est horrible....on a visé es enfants innocents .... Il n y a pas de mot assez dur pour qualifier ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel: Les années 80...
    MedSouilah MedSouilah 23.05.2017 23:11
    La viande bio du veau qui avait reçu une alimentation saine et variée à 60 DA...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 23.05.2017 23:02
    Avis de décès de Monsieur ZAIMEN Rachid à l'age de 65 ans. Nous présentons nos sincères condoléances ...

    Lire la suite...

     
  • Attentat à Manchester: 19 morts et 50 blessés après un spectacle d'Ariana Grande
    MedSouilah MedSouilah 23.05.2017 20:14
    D'après les médias britanniques, Salman Abedi est un Britannique d'origine libyenne né à Manchester en ...

    Lire la suite...

     
  • Attentat à Manchester: 19 morts et 50 blessés après un spectacle d'Ariana Grande
    MedSouilah MedSouilah 23.05.2017 19:32
    L'auteur de l'attentat identifié. Il s'agit d'un jeune de 22 ans. "Je suis en mesure de confirmer que ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: DU JAMAIS VU A EL-AOUANA...
    MedSouilah MedSouilah 23.05.2017 19:29
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/05/23/170523085141716542.png

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: DU JAMAIS VU A EL-AOUANA...
    MedSouilah MedSouilah 23.05.2017 19:28
    http://nsa38.casimages.com/img/2017/05/23/170523085144434816.png

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: DU JAMAIS VU A EL-AOUANA...
    MedSouilah MedSouilah 23.05.2017 19:28
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/05/23/170523085144272029.png

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: DU JAMAIS VU A EL-AOUANA...
    jitex jitex 23.05.2017 18:30
    JIJEL: DU JAMAIS VU A EL-AOUANA... De mémoire est ce que c'est pas plutôt le contraire !!!!!

    Lire la suite...

     
  • La belle image du jour.
    Foughali Foughali 23.05.2017 00:45
    Salut Christine Le seul taux de change qui est en vigueur au bled, c'est celui de la rue! Anyway, il ...

    Lire la suite...

     
  • L’observation du croissant lunaire, prévue vendredi...
    MedSouilah MedSouilah 22.05.2017 13:44
    Merci Christine.

    Lire la suite...

     
  • L’observation du croissant lunaire, prévue vendredi...
    christine hamad christine hamad 22.05.2017 11:58
    Je souhaite un paisible est pleasant ramadan a tout l'équipe de Jijel info et a tout l'Algérie. Koul ...

    Lire la suite...

     
  • Le temps passe mais les tweets restent, encore et toujours...
    christine hamad christine hamad 22.05.2017 11:55
    Absolument correct, on espère il va pas tue Mélanie, la pauvre, elle a déjà assez a supporté de ...

    Lire la suite...