FaceBookTwitterGoogle+

Recherche

Portail des kotama

L'information au quotidien en continue, en images et en vidéo. Découvrez chaque jour, la référence de l'actualité jijelienne en temps réel...

Le détail du train de vie fastueux de l’État algérien: Subventions, parc automobil...

Dans un contexte de baisse des recettes budgétaires due à la crise pétrolière, le gouvernement annonçait récemment vouloir « rationnaliser » les dépenses. Mais dans les faits, l’État dépense sans compter. Les décrets présidentiels sur les dotations budgétaires pour le fonctionnement des différents ministères, publiés au dernier Journal officiel (J.O) nous renseignent en partie sur le train de vie de l’État.

Un budget gouvernemental opaque

Le ministère de la Défense (MDN), premier poste budgétaire en Algérie, est tout simplement occulté. Aucun renseignement sur les fonds alloués au MDN ni sur leur destination. Un fait qui accentue l’opacité qui entoure les budgets étatiques.

La présidence de la République bénéficie de 8,39 milliards de dinars pour son fonctionnement, selon les chiffres officiels.

Les seules précisions fournies sont que ce budget est partagé entre quatre entités, à savoir le Secrétariat-général de la Présidence, celui du Gouvernement, le Haut-Commissariat à l’Amazighité et la Garde Républicaine, détaille la même source.

En tête des budgets les plus importants, l’on retrouve, comme chaque année, le ministère de l’Éducation nationale avec 746,6 milliards de dinars, l’Intérieur et les Collectivités locales avec près de 550 milliards de dinars, suivi de la Santé (381 milliards) puis de l’Agriculture (255 milliards) et des Moudjahidines (252 milliards).

 

 

 

Des subventions assumées… partiellement

 

On le sait : l’État algérien subventionne à tour de bras pour maintenir la paix sociale. De l’essence à l’eau, en passant par le blé, jusqu’à l’électricité. Seulement, depuis la fin des années 1990, le soutien des prix n’était plus assumé et les montants consacrés aux différentes subventions sont tenus secrets. Au dernier JO, certaines sont réapparues subtilement dans la rubrique « action économique – encouragements et interventions ».

À titre d’exemple, l’on apprend que le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR) consacre pas moins de 87% de son budget aux subventions du blé et du lait. En effet, l’Office algérien interprofessionnel du blé (OAIC) et celui du lait (ONIL) bénéficient respectivement de 179 milliards et 43,5 milliards de dinars, selon les données du Journal officiel. Ces organismes, censés promouvoir la production nationale dans leurs domaines d’activité, sont parmi les plus gros acteurs sur le marché mondial des importations de blé et de lait.

4 milliards de dinars pour Air Algérie

Air Algérie bénéficie d’une allocation de 4 milliards de dinars « au titre de l’exécution des sujétions de service public » du ministère des Transports. La Société nationale de transport ferroviaire perçoit 5 milliards dans le cadre d’une « convention État-SNTF », toujours de la part du département des Transports.

Du côté du ministère de l’Énergie, près de 85% du budget de fonctionnement, qui s’élève à 44 milliards de dinars, sont consacrés au soutien des prix de l’eau issue des stations de dessalement d’eau de mer (37,5 milliards de dinars) et de l’électricité destinée aux seules wilayas des Hauts-Plateaux (500 millions).Ces chiffres ne prennent pas en compte les subventions indirectes à l’électricité et au gaz, sous forme de soutien financier à la Sonelgaz, qui vend sa production à perte. De la même manière, la subvention du prix de l’essence n’est pas précisée.

De son côté, le ministère de Ressources en eau consacre 4 milliards de dinars au soutien de la société de distribution de l’eau, l’Algérienne des eaux.

Un parc automobile pléthorique

Autre élément troublant, il s’agit des montants consacrés, en 2015, au renouvellement et à l’entretien du parc automobile des administrations centrales et leurs différents « services déconcentrés » : 6,32 milliards de dinars, soit près de 60 millions d’euros. Cela représente de quoi acheter, par exemple, 4 000 voitures neuves à 15 000 euros l’unité.

Le ministère de l’Intérieur, avec la Sûreté nationale (police) et la Protection Civile sous sa tutelle, se taille la part du lion avec près de 5 milliards de dinars consacrés au parc automobile.

À noter que les budgets de la Présidence et ceux du MDN ne sont pas pris en compte, faute de chiffres disponibles.

Des dépenses superflues ?

Par ailleurs, en décortiquant les chiffres publiés, l’on remarque un certain nombre de dépenses, plus ou moins importantes, qui paraissent « superflues ». À titre d’exemple, le ministère du Commerce consacre, en 2015, 10 millions de dinars, soit environ 100 000 euros à « la conception et l’impression de dépliants ». Les exemples de dépenses substantielles et superflues sont légion, dans les différents ministères.

L’État, à travers le premier ministre, estime qu’il est nécessaire de « rationnaliser » les dépenses. Encore faut-il que le gouvernement donne l’exemple et commence par réduire un train de vie qui semble, dans un contexte de crise budgétaire en perspective, largement au-dessus des moyens du contribuable et de la rentre pétrolière.

 

 

TSA

Commentaires   

NoureddineBousdira
# NoureddineBousdira 18-04-2015 16:49
Plus il y a des projets importants, plus les gens s'en mettent dans les poches...à coups de 10% du montant dudit projet pour certains, les autres se contentant d'un moindre pourcentage...

Ou alors, ce sont les dix pour cent qui sont partagés entre larrons, opportunistes, prédateurs, requins, loups affamés, hyènes de tout bord, j'en passe car la liste est longue...
Signaler un abus
NoureddineBousdira
# NoureddineBousdira 18-04-2015 16:40
"PARIS-ALGER - Une histoire passionnelle"

Lien de téléchargement :

http://www.fichier-pdf.fr/2015/04/17/livre-paris-alger-1/

Copiez le lien et collez-le sur votre navigateur.

Une fois la page affichée, allez vers le milieu de cette page, à gauche, et cliquez sur télécharger le pdf...

Bonne lecture
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 18-04-2015 10:20
Citer :
Suivi de la Santé (381 milliards) puis de l’Agriculture (255 milliards) et des Moudjahidines (252 milliards).
Le budget des Moudjahidines : 252 Milliards de dinars, soit le tiers du budget de l’éducation Nationale et presque l’équivalent de celui de la santé..un vrai scandale vu l’état dans laquelle se trouve nos hôpitaux..
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 18:59
    Ce petit film couleur a été prix par une caméra portative personnelle 8mm (peut-être Kodak) déjà ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 17:19
    Un film de 8 minutes, vue panoramique sur la ville de Jijel entre 1960 et 1962. le Port, la ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 17:06
    disons que tout le pays est construit aux règles non conformes honnêtement .

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:41
    Oui fly1, exact! mais on les appelait les "lendits" et non "lundis" parce que "lendit" signifie "jour ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    jijel.jijel jijel.jijel 04.12.2016 15:27
    Ya MSouilah, La photo couleur existait depuis la moitié du 19ème siècle et s'est encore plus développée ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    taher taher 04.12.2016 14:37
    donc on va rester à vivre avec le passé en évoquant nos chouhadas tout le temps ? oui je compatit ...

    Lire la suite...

     
  • Projet des transferts des eaux de Jijel et Bejaia vers Sétif: toutes les entraves levées
    taher taher 04.12.2016 14:33
    chez nous c'est déshabiller Paul pour habiller Pierre . nous qui sommes privés d'eau H/24 pour une ...

    Lire la suite...

     
  • Mise en conformité des constructions illicites à Jijel: Quand le citoyen paie les errements de l’administration
    taher taher 04.12.2016 14:28
    comment tolérer aux directions administratives implantées sur un terrain agricole au vu et su de tout ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:51
    Il est vrais qu'à cette époque d'autres bambins, vivaient loin de la ville en pleine montagne dans ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    MedSouilah MedSouilah 04.12.2016 11:43
    Ce sont des images retouchées y a Christine. Comme celle là: Toujours à: TAHER, maison du Juge en ...

    Lire la suite...

     
  • Photos inédites de Jijel et Taher entre 1957-1958
    christine hamad christine hamad 04.12.2016 11:32
    Salut, dites moi, on a eu des photos en couleur 1957?? Je me souvient de mes propres photos quand ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:21
    Oui g envi de pleurer , mais nos chouhadas.

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    fly1 fly1 04.12.2016 10:20
    Les eleves de Jules Ferry , fin des annees 50 , en plein guerre d'Algerie ,ces indigenes forcés à ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    Foughali Foughali 04.12.2016 01:21
    Salut Yasmine Non, il ne faut pas regretter ni pleurer.... En effet, tu as eu beaucoup de chance ...

    Lire la suite...

     
  • VOL D'UNE AUTRE VOITURE A DJEMAA BENI H'BIBI.
    MedSouilah MedSouilah 03.12.2016 20:16
    Selon un rapport de la Gendarmerie nationale, les réseaux de trafic de véhicules recourent à 9 ...

    Lire la suite...

     
  • Retour aux souvenirs...
    yasmine yasmine 03.12.2016 18:49
    Franchement j'ai envie de pleurer en voyant ces images qui me font penser à mon enfance.Merci monsieur ...

    Lire la suite...

     
  • Monsieur le Maire: et le secrétaire général de la ville de jijel démolissez en finesse.
    dzira dzira 03.12.2016 15:32
    Les citoyens devraient s'organiser en associations pour faire respecter leurs droits, surtout face à ...

    Lire la suite...