Hôpital de Jijel: La maternité sans gynécologue

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La maternité de l’Etablissement public hospitalier de Jijel est toujours sans gynécologue, ce qui se traduit par des désagréments pour les parturientes du chef-lieu de wilaya et des communes qui lui sont rattachées (Erraguene, Ziama Mansouriah, El Aouana, Kaous, Texenna, Djimla et Beni Yadjis). Une situation qui pénalise près de la moitié de la population de la wilaya, alors que chez le privé, les gynécologues ne manquent pas. Si pour les cas sans problèmes, les sages-femmes s’acquittent convenablement de leur travail, il reste que dans d’autres cas, la présence d’un spécialiste est nécessaire pour parer à toute éventualité et sauvegarder la vie de la mère et de l’enfant. Le parcours du combattant commence généralement lorsque le médecin traitant préconise une césarienne le jour de l’accouchement. Les nerfs des couples sont mis à rude épreuve. Si pour les plus nantis la direction des cliniques privées est toute indiquée, il n’en est pas de même pour tout le monde.
A l’hôpital de Jijel, bien que certaines césariennes soient pratiquées par des chirurgiens, il n’en demeure pas moins que ces derniers ne peuvent répondre à toutes les sollicitations. Ainsi, les parturientes se voient forcées d’aller voir du côté de l’hôpital de Taher ou même à Constantine pour être prises en charge. Cette situation est anormale pour un hôpital du chef-lieu de wilaya, alors que ceux d’El Milia et Taher disposent de gynécologues. Des citoyens regrettent aussi que les gynécologues privés, qui suivent leurs patientes durant la grossesse, n’aient pas à intervenir au moment le plus crucial pour celles qui présentent des risques. D’aucuns pensent qu’en l’absence de gynécologues à l’hôpital, une solution devrait être trouvée avec les privés. Les responsables de la santé dans la wilaya sont appelés à réagir pour régler ce problème.odejjijel.org
El Watan 02/02/2016 Par Fodil S.

Commentaires   

Omar66 -bouteldj @hotmail. fr
# Omar66 -bouteldj @hotmail. fr 03-02-2016 01:59
Au début les deux gynécologues de taher étaient affectées à jijel et puisqu'elles n'ont pas obtenu de logement ,elles ont opté pour l'hôpital de taher où elles ont bénéficié de logement de fonction et c'est raté pour la ville de jijel oh combien de cadres à perdu et on donne 3ou 4 appartement à des repris de justice à des gens qui ne méritent pas......................................?
Signaler un abus
NoureddineBousdira
# NoureddineBousdira 02-02-2016 19:51
Si les gynécologues pullulent dans les cliniques privées, l'hôpital n'a plus d'autre alternative que d'engager un gynécologue à titre contractuel en lui offrant les mêmes avantages qu'il trouverait dans une clinique.

Le cas contraire, il n'y aura pas de gynécologue à l'hôpital.

Le monde d'aujourd'hui est devenu celui du gain et du matérialisme outrancier. Le serment d'Hippocrate, en l'occurence, ne signifie plus rien. Il ne nourrit plus son homme.
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 228 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Arrêt sur image de Taher.
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:51
    Il n'y a rien d'insolite tout est claire et net il est interdit d'aller tout droit suivre les flèches ...

    Lire la suite...

     
  • Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid
    Maalah Maalah 19.02.2018 13:49
    Monsieur Foughali a raison mille et une fois raison lors de sa visite en Algerie le Président Macron ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 19.02.2018 09:00
    Bonjour Foughali En ce qui me concerne, je vois la civilisation humaine, comme étant un phénomène ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    Foughali Foughali 18.02.2018 18:59
    Bonsoir Je voudrais demander à la nouvelle équipe de ne pas oublier les plages des aftis et de ziama....

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 18.02.2018 07:40
    Courrier des lecteurs: Avis de décès. انتقل إلى رحمة الله السيد شريط يونس73 سنة بمستشفى بارني بالعاصمة ...

    Lire la suite...

     
  • Quelques gestes pour une ville propre
    yasmine yasmine 16.02.2018 19:07
    Bon courage à toute l'équipe des nouveaux élus l'APC qui semblent être déterminés à redorer le blason ...

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:52
    Appelez la ville comme vous voulez.... On sait que chaque civilisation a voulu marquer son passage ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:40
    Concernant les trésors ...,,les ottomans se sont servi bien avant l'arrivée des français ( ils se ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    Foughali Foughali 16.02.2018 15:37
    Salut saladin Oui, je confirme qu'au départ, l'occident était en avance sur le reste du monde... A ...

    Lire la suite...

     
  • Journée du Chahid 18 Février : Ikhwani la tensaw chouhada
    saladin saladin 16.02.2018 12:01
    On ne le dira jamais assez, les martyrs, de la révolution de l’indépendance, font partie d’une ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    saladin saladin 16.02.2018 10:08
    Bonjour El Khettabi Notre amie Nassiba qu’on salue chaleureusement , à l’occasion, avait posté sur ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    saladin saladin 16.02.2018 08:11
    Bonjour Foughali Oh ! Mais on nous a toujours dit que la France était en mission civilisatrice ...

    Lire la suite...

     
  • DE L’HISTOIRE DE JIJEL EN GENERAL ET DU PARLER JIJILIEN EN PARTICULIER.
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:56
    Bonjour saladin Pouvez vous me dire ou se situent les beni khettab ch'raga ? Juste pour ma culture.

    Lire la suite...

     
  • Bonjour de la ville d'Igilgili
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:51
    Les IGILGILOIS et les IGILGILOISES vous saluent bien ...nostagie Que cela soit rappelé dans les livres ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:31
    Je rajouterai , ce n'est pas la repentance qu'il faut réclamer messieurs de l'assemblée , mais bien le ...

    Lire la suite...

     
  • La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 01:16
    Les immenses trésors de la régence d'Alger avaient déjà été volés dès leur arrivée par les français ce ...

    Lire la suite...

     
  • Un avion de combat F16 israélien abattu e en Syrie
    El khettabi El khettabi 16.02.2018 00:57
    Bonjour Mr FOUGHALI Vous admettez que la SYRIE est en droit de défendre son territoire si elle est ...

    Lire la suite...