Le premier Ministre Abdelmalek Sellal est arrivé à Jijel : Des horizons prometteurs pour le développement économique

Résultat de recherche d'images pour "projet de bellara"

Ouuuf c'est parti, projeté depuis 1974, Après presque quarante ans de "flou" et de tergiversations, le complexe sidérurgique de Bellara, avec les infrastructures qui l'accompagnent, port sidérurgique, voie ferrée, aéroport et autoroute, centrale électrique et arrivée d'eau, est au cœur d'une nouvelle dynamique dont les effets devraient sortir à moyen terme cette région montagneuse de son légendaire enclavement et bouleverser positivement l'équation chômage-emploi.

Les deux premiers ministres Algérien et Qatari, ont procédé ce matin à la pose de la 1ère pierre de cette usine tant attendue par tous les Algériens...

Nous  y reviendrons cet après midi avec plus de détails sur la visite du premier ministre aujourd'hui à Jijel, en compagnie du premier ministre de l'Etat du Qatar, ayant pour objectif, le lancement du projet de réalisation du complexe sidérurgique de Bellara dans le cadre d'un partenariat industriel entre l'entreprise Sider et Qatar Steel". A tout à l'heure...
 
JIJEL: INAUGURATION PAR SELLAL ET SON HOMOLOGUE QATARI DU COMPLEXE SIDÉRURGIQUE DE BELLARA
 
 
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé, lundi à Jijel, en compagnie du président du Conseil des ministres et ministre de l'Intérieur de l'Etat du Qatar, Abdellah Ben Nacer Ben Khalifa Al-Thani, à la pose de la première pierre du projet de réalisation du complexe sidérurgique de Bellara qui s'inscrit dans le cadre du partenariat industriel entre l'Algérie et le Qatar.
    Sur place, les deux responsables ont reçu des explications sur les différentes étapes de réalisation de ce projet et ont visité le site où sera érigé le complexe.
 
D’un coût de 170 milliards de dinars, ce projet dont le délai de réalisation est de 20 mois, devrait accroître l’activité portuaire et générer des emplois, soit 3000, durant la phase de réalisation, 1500 emplois directs et 10000 indirects durant la phase d’exploitation.
 
    Dans une première étape, le complexe produira deux (02) millions de tonnes d'acier par an à partir de l'année 2017. La production devrait augmenter progressivement pour atteindre cinq (05) millions de tonnes à l'horizon 2019.
 
     Le capital du complexe sera détenu à 51% par l’entreprise Sider et le Fonds national d'investissement et à 49% par Qatar international, une joint-venture entre Qatar Steel et Qatar mining.
 
     Le complexe sidérurgique de Bellara, qui sera doté de deux (02) aciéries et de trois (03) laminoirs, est le plus important projet d'investissement entre l'Algérie et le Qatar. Il est implanté dans la commune d'El Milia et s'étale sur une superficie de 216 hectares.
 
Le complexe est situé à une cinquantaine de km du chef-lieu de la wilaya de Jijel, à 40 km du port de Djen Djen et à 45 km de l'aéroport Ferhat-Abbes.(APS)
 

jijel info avec aps

 

 

 

 

============

 

Cérémonie de signature du contrat pour la réalisation du complexe sidérurgique de Bellara (Jijel)

avec le groupe italien Danieli

 

 

Le futur complexe sidérurgique de Bellara (Jijel)

 

 

 

Commentaires   

Foughali
# Foughali 18-11-2015 11:23
Alors....c'est pour quand la sortie du premier bout de rond à béton ???
Il n y a même pas de "friture sur la ligne"....ce silence radio total n'est pas bon signe?
Connaissant les algériens, s'il y avait de bonnes nouvelles, elles seraient diffusées, amplifiées et même déformées!!!

Foughali....un peu pessimiste sur les bords.... :P
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 23-03-2015 09:52
Salut
En regardant les photos publiées sur ce projet, je constate, à mon grand regret qu'il n'y a aucun visage féminin ....
Est ce que nos femmes refusent de participer aux projets industriels?
Seraient elles moins compétentes que les russes, les américaines ou les européennes ?
Quelqu'un pourrait m'aider à comprendre cette situation insolite ?
Pourtant, je souviens des femmes dirigeantes que je rencontraient pendant la décennie noire.....je venais souvent à Alger pour des projets d'informatisation des institutions, des banques.....Et très souvent, on négociait avec des dames qui étaient compétentes et très pro!
A moins qu'à cette époque, les hommes avaient désertée pays....de peur de se faire tuer par les terros, dont les femmes n'avaient pas peur....
Alors, merci pour votre aide!
Foughali, facts and figures
Signaler un abus
AQS
# AQS 16-03-2015 12:16
Le Slurry (pipe line ou mineroduc) se presente est un moyen de transport par canalisation et par voie humide( boues) ,il est economique et ecologique.
Le Maroc a realise un pipe de 235 km pour le transport du phosphate de la mine vers le port de Jorf.
Pour GD,cette option est aussi a l'etude et personnellement , je ne crois pas qu'il soit realisable a cause du relief entre Tindouf et Bechar
(denivelle de 2400 m d'altitude).
Nous sommes sur le point de lancer un ITB (appel d'offre) pour le choix d'un cabinet consultant specialise PMC qui nous accompagnera durant tout le projet
Pour ce qui est des delais, il faut realiser en priorite la voie GD-Tindouf-Bechar et utiliser dans un premier temps la ligne de voie ferree qui arrive jusqu'a Bechar en attendant la realisation d'une voie miniere lourde;l l'horizon 2020 n'est pas une vue de l'esprit car l'exploitation de la mine peut se faire progressivement

HASNAOUI Chiboub
Signaler un abus
fly1
# fly1 16-03-2015 18:56
@AQS
Bonsoir Chairman Hasnaoui.
Merci pour la confimation sur la méthode de transport par pompage , j'ai eu des échos auparavant et j'ai pas cru , pour la même raison que vous aviez évoquées , et en plus de la densité de la magnetite.

Et donc , la production de l'électricité par photovoltaique n'est pas dans vos programmes ?


Vous dites "" l'horizon 2020 n'est pas une vue d'esprit , car
l'exploitation de la mine peut se faire progressivement""
Est ce que vous pouviez développer ?

Cordialement.
Signaler un abus
AQS
# AQS 16-03-2015 06:30
Bonsoir,

Je vous prie de trouver une illustration( 2 graphes) qui démontrent que le prix du minerai de fer actuel et futur justifie l'exploitation du gisement de Gara Djebilet

Bonne soirée

HASNAOUI Chiboub
Chairman
ALGERIAN QATARI STEEL Company
img11.hostingpics.net/pics/555469prixdumineraideferactuel.jpg
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 16-03-2015 09:22
Bonjour Monsieur Hasnaoui,
1/ Nous savons bien évidemment que la mise en exploitation est justifiée par le dépassement même marginal d'un seuil de rentabilité.
2/ Les algériens de Jijel et d'ailleurs seraient heureux que les minerai de GD soit exploité dans les meilleures conditions de rentabilité financière, économique et sociale et au mieux des intérêts politiques et stratégiques de l'Algérie.
Il n' y a aucun doute là dessus!

Dans le débat actuel (sur Jijel Info) auquel vous avez bien voulu participer volontairement, la problématique porte sur le complexe de production de RàB et FM et nos interventions doutaient fortement sur le fait que les pellets GD puissent alimenter l'aciérie Bellara à l'horizon 2020; je suppose même (mais je me trompe peut-être) que vous même n'êtes pas convaincu de la pertinence "technique" de cet horizon.
Au delà de ce qui précède et du "bon" coût d'exploitation de GD, n'oublions pas également qu'il faut également y ajouter les côuts de déphosphorisation et les coûts de pelletisation à même de rendre les boulettes GD compétitives par rapports aux boulettes importées.
C'est pour cela que je considère que le débat sur la valorisation de GD ne peut être lié (à court terme) au débat immédiat sur Bellara; ce ne veut pas dire que ce débat doit être occulté.
En tout état de cause, les internautes ont apprécié que vous ayez pris la parole sur Jijel Info pas pour le plaisir de "commenter" ou de "bavarder" mais du fait de la pertinence des questionnements.
De par votre position et de l'obligation de réserve qui en découle, nous comprenons certaines de vos postures et votre souci d'éviter de répondre à d'autres questionnements.
Signaler un abus
fly1
# fly1 16-03-2015 09:24
@ AQS
Oui, théoriquement vrai pour les 12 ans (2018-2030).
Mais , a-t-on tenu compte du délais de réalisation du rail, et autres infrastructurs ? (Quant on sait que la réalisation de Jijel-ramdane djamel a duré plus d'un an pour une centaine de Km .combien de temps mettra-t-on les 2200 KM (GD-saida-jijel) que vous avez annoncés ,? logiquement une vingtaine d'ans ) , qui dépassent l'horizon 2030.

Questions (Relative au transport qui reste le plus grand problème pour alimenter Bellara)°

1- FERAAL (dont vous détenez 20%) a-t- elle soumis à un bureau d'étude étranger ,une éventuelle étude du dossier transport parle mode POMPAGE,comme on le fait en Amérique du sud , et le Maroc (sur 600Km) pour le phosphate (bien qu'il soit beaucoup moins dense que la magnétite de Gara Djebilet.

2- puisque nous somme en plein sud trés bien ensoleillé,
n'a-t-on pas penser (et pour des raisons de réduction des coûts d'exploitation et de production) a substituer l'énergie électrique classique ,à l'énergie solaire en utilisant des panneaux photovoltaiques (valable aussi pour bellara pour faire taire les pseudo-ecolo) .Tout en installant ,bien entendu ,les usine de traitement et dephosphorisation et fabrication de pellets sur place.puis faire le pompage aux usine du nord.

3-D'autant plus et selon la presse portugaise Sellal voulait redynamiser le dossier DESERTEC , parceque le maroc et l'Egypte se mêlent énergiquement,et négocient sérieusement avec l'europe.et que les médias algeriens ne disent rien sur sur dossier qui est l'avenir de l'algerie;

Cordialement
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 18-08-2015 23:54
Citation en provenance du commentaire précédent de AQS :
Bonsoir,

Je vous prie de trouver une illustration( 2 graphes) qui démontrent que le prix du minerai de fer actuel et futur justifie l'exploitation du gisement de Gara Djebilet

Bonne soirée

HASNAOUI Chiboub
Chairman
ALGERIAN QATARI STEEL Company
img11.hostingpics.net/pics/555469prixdumineraideferactuel.jpg

Bonsoir monsieur Hasnaoui
Sachant ce qui se passe dans l'économie chinoise, croyez vous vraiment que le prix du minerai de fet et de toutes les autres matières premières vont augmenter comme vous le dites?
Sincèrement, j'aurais du mal à croire que vous ne soyez pas au courant de la crise qui se prépare pour l'économie chinoise?
Ne me dites pas que vous n'êtes pas au courant des problèmes financiers et économiques qui foutent la pagaille dans le monde?
D'évaluations surprises, chute de la croissance du PIB, chutes des demandes à tous les niveaux, au point où l'industrie automobile se pose des questions sur la baisse de la demande.....regardez les chutes des cours de Peugeot, Renault, valeo....mais aussi des produits de luxe, comme HERMÈS, LVMH, ....sans parler des pétrolières et para pétrolières ( total, cgg, ...)
Certains experts parlent d'une crise mondiale provoquée par la Chine ( dixit un certain ATTALI), c'est dans la presse...
Rassurez nous monsieur....

Foughali, boursicoteur de longue date....
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 15-03-2015 00:50
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
@ AQS
OK ! d'accord merci ,tout ça , et persoone ne sait rien ,finalement les projets de JIJEL : soit ils tardent à venir soit ils avortent ( mauvaise oeil comme il l'a dit Zineddine SEKFALI ).

Donc pour Bellara , on a décidé qu'il serait alimenté par GD ,via SAIDA pour son traitement .

Pour el hadjar ,il faut detruire les hauts fournaux ,puisque on passera au pellets . N'a -t-on pas pensé à l'épuisement de la mine de Ouenza (Au maximum 15 ANS) et que la DRD (direction de recherche et develloppement de Pherphos) ne s'interesse plus à ce site (plus rien à gratter) . vous me direz la solution c aussi GD ,mais pour des raisons que j'ai déjà évoquées,
je reste pessimiste , mais le miracle peut arriver , en comptant sur une tres bonne hausse du prix de fer sur le marché mondiale, comme vous l'aviez signalé , mais comme je l'ai dit aussi ce ne sera qu'un coup de dé.

PS: Merci pour avoir répondu positivement à l'invitation.
Cependant je n'ai pas reçu de reponse ,en ce qui concerne la deuxième question, à savoir , la collaboration avec le CDSB (collectif de défense et suivi de Bellara )

cordialement;

Salut fly
Je pense que tout le monde sait que les prix des matières premières sont en baisse depuis plusieurs années ... Et les experts disent que cela va durer.....
Parmi les industries touchées , il y a le fer et le. Minerai de fer.....Même la. Chine est touchée ....
Un conseil : il faut éviter d'investir sur les matières premières conventionnelles et fuir les boîtes comme arcelor mittal....
Un ami. trader de matières premières ne vit pas aussi bien que ses collègues qui s'occupent des monnaies ou de la finance ......
Bonne soirée
Signaler un abus
AQS
# AQS 15-03-2015 20:58
Le prix du minerai de fer est resté longtemps figé autour de 20 Dollars la tonne et l’émergence de la Chine a eu sur le marché mondial des métaux un effet plus spectaculaire encore que sur celui du pétrole. Entre 2001 et 2006, les prix des métaux ont presque triplé, la Chine comptant pour plus de la moitié du gonflement de la demande internationale des métaux clés, comme l’aluminium, le cuivre, le nickel et le minerai de fer :

Pour ce qui est du minerai de fer, les importations chinoises qui représenté 25% du marché en 2002 avec 250 Mt sont passées en 2014 à 932 Mt représentant 75% du marché mondial du minerai de fer.
D’après World Steel, la production mondiale d’acier a augmenté de 1,2 % en 2014 à 1,66 milliard de tonnes. La Chine en réalise 49,5 %.
D’après des sources officielles chinoises, les importations chinoises de minerai de fer pourraient atteindre le milliard de tonnes en 2015 (+7 %) avec la baisse de la production chinoise de moins en moins compétitive

La hausse de la demande mondiale et la hausse des prix du minerai de fer dont la tonne a atteint les 150 $, a poussé beaucoup de pays en Afrique et en Asie (Inde, Chine,..) à mener des projets de développement de leurs ressources naturelles dont l’exploitation devient rentable. Devant cette évolution, une guerre est déclarée par les trois producteurs leaders du marché mondial, BHP, Vale et Rio Tinto, aux milliers d'autres micro-acteurs dans la production du minerai de fer, notamment en Chine et en Afrique.
«La crise est de fait voulue par les principaux producteurs de fer, qui veulent instaurer un véritable oligopole sur ce marché, et tuer les projets de développement de ces milliers de mines dans le monde, particulièrement en Chine et en Afrique »
Il ne s'agit nullement donc d'une crise de la demande, d'autant que la demande chinoise a cru de 14% en 2014, et de 8% l'année précédente.
Cette situation est comparable à la Guerre déclarée récemment par les gros pays producteurs de pétrole ayant de bas coûts de revient aux pays producteurs de pétrole issu de sables bitumeux.
Signaler un abus
fly1
# fly1 15-03-2015 22:47
@AQS
Bonsoir

Exactement , c ce que j'expliquait dans un précédent com en parlant des 3 geants compagny (les 2 australiennes et la brésilienne, que vous vous nomez) qui constituent un triopol..et c aussi vrai dans le petrolier avec l'arabie saoudite et autres , ayant atteint serieusement l'algerie.
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 22:24
Slt JJ
par Agadir parceque le maroc était sous protectorat français, sinon ce n'est pas le port (agadir) le plus proche.
le mieux c un port du sahara occidentale , sauf qu'il était occupé par l' Espage.

Comme je l'ai dit dans un com , si l'Algerie se bat pour le Sahara occidentale , ce n'est pas pour compatir au peuple sahraoui , ce n'est que de " la politique interêt", c
juste pour avoir un port pour exporter ce minerai dans son état brut, et pas plus.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 14-03-2015 21:02
Pour avoir une idée de ce que sont les gisements de GD et leur minerai, voici pour ceux que cela intéresse un document datant de 1955.
Pour mémoire, ces gisements ont été découverts en 1952 et on avait émis à l'époque une évacuation de ce minerai par le port marocain d'Agadir. Les ingénieurs en ce temps là avaient aussi conscience de la qualité passable de ce minerai, des problèmes d'eau nécessaire à son exploitation et des problèmes logistiques et de transports.

cg.ensmp.fr/bibliotheque/public/MATHERON_Publication_00015.pdf
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 14-03-2015 21:14
Merci J.J
Et, c'est le géologue P. Gevin, qui l'a découvert.
Il s'agit d'un minerais semi phosphoreux:
img11.hostingpics.net/pics/335792Sanstitre.jpg
Signaler un abus
AQS
# AQS 14-03-2015 13:41
Cher Fly, je vous prie de croire que la plupart des pays importent le minerai de fer de lointaines contrées plus éloignées que GD de Jijel et que le co^t de transport représente moins de 10% du prix d'achat, la chine qui produit la moitié de la production mondiale (1,6 Milliards de tonnes) importe la moitié de son minerai de fer du Brésil et de l'Australie

HASNAOUI Chiboub
Chairman
ALGERIAN QATARI STEEL Company
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 20:29
je vous ai dit déjà que vous parle des pays ,qui ont ,à la fois le gisement et l'instalation du site sédirurgique sur place. vous ne trouverez jamais dans le monde un pays oû le gisement est distant de plus de 2000 KM du site .sedirurgique . ET JIJEL est à plus de 2000 Km de GD (avec un minerai à enrichir et à dephosphoriser )
Cordialement.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 14-03-2015 20:52
Et ce qui m'a déboussolé le plus c'est que tout l'investissement pour exploiter, déphosphoriser, pelletiser, réaliser un chemin de fer sur plus de 2000 Km sera intégralement concrétisé dans 3 ans au plus tôt et 5 ans au plus tard!!!!!! Personnellement, je trouve cet horizon 2018/2020 aberrant lorsqu'on sait qu'un théâtre de verdure de quelques centaines de places est en souffrance plus de 7 ans après le lancement de ses travaux.
Signaler un abus
AQS
# AQS 14-03-2015 13:39
Vous me confirmez que vous n'avez pas lu toutes mes réponses, en effet je vous prie de relire mon message du 9 mars, repris ci-aprés :
" AQS 09-03-2015 18:47 En 2014, l'Algérie a importé 6 580 664 tonnes de produits sidérurgiques pour une valeur de 6 Milliards de dollars , les produits longs représentent 66% en tonnage et 45% en valeur avec 4 328 112 tonnes de produits longs dont 2 902 809 Tonnes de rond à béton et 774 839 tonnes de fil machine. Ceci a justifié l'investissement initial dans la production de 2 000 000 de tonnes des produits longs et pour la première phase du projet."

Donc, l'Algérie importe 66% de produits sidérurgiques en produits longs (Rond à Béton et Fil Machine) et qui représentent 45% en valeur totale des importations qui totalisent 6 Milliards de Dollards et non de 10 Milliards comme vous l'avancez.


HASNAOUI Chiboub
Chairman
ALGERIAN QATARI STEEL Company
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 14-03-2015 14:10
Je regrette monsieur Chihoub, j'ai bien lu vos commentaires, mais j'ai également bien écouté de multiples déclarations de ministre qui affirment dans les journaux, à la radio et à la télévision que l'Algérie importe pour 10 millions de US$ de produits sidérurgiques.
Il vous suffit de googler "l'Algérie importe 10 millions dollars produits sidérurgiques" et vous aurez toutes ces déclarations et les ministres qui les ont prononcées.
Exemple:
Algérie – le pays importe 8 millions de tonnes de produits sidérurgiques/an (ministre)
Maghreb EmergentPublié dans Maghreb Emergent le 17 - 01 - 2012

Le ministre de l'Industrie, de la PME et de la Promotion des investissements, Mohamed Benmeradi, a déclaré que l'Algérie importe annuellement 8 millions de tonnes de produits sidérurgiques pour 10 milliards de dollars, représentant 22% de la facture des importations.
Ces importations pourraient être considérablement réduites à la faveur de la mise en marche prévue en 2015 d'une usine de sidérurgie à Bellara (Jijel) d'une capacité initiale de 2,5 millions de tonnes par an, a-t-il ajouté.
Cette usine, qui sera réalisée dans le cadre d'un partenariat avec des investisseurs qataris atteindra, sur le moyen terme, une capacité de 5 millions de tonnes par an. (APS)

Il y a d'autres exemples avec d'autres ministres et avec les mêmes déclarations!!

A moins que ces ministres racontent n'importe quoi juste pour fanfaronner, et vous feriez oeuvre utile en affirmant que ces ministres n'ont cessé de se tromper et ne savent pas de quoi ils parlent!!
Pour ce qui est de l'importations des ronds à bétons (je n'utilise pas le terme produits longs car il inclut aussi des profilés divers) les statistiques du CNIS (douanes).donnent bon an, mal an une valeur qui tourne autour de 2 milliards de US$. La vérification est aisée la aussi!
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 14-03-2015 14:14
Je n'avance rien du tout, ce sont des ministres de la république, tutelle du secteur industriel, qui avancent ce montant de 10 milliards US$.
Et vous feriez bien de dire à ces ministres qu'ils avancent des bêtises et ne savent pas de quoi ils parlent.
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 09:39
Citer :
Citer :
Bonsoir Igilgili.
oui je veux dire poster , ça devient compliquer , je passe du temps à remplir les champs , mais quand j'envoie ça ne passe pas. Dans l'ancien site c'etait simple.
bonne nuit.
# igilgilli 13-03-2015 23:45
Bonsoir Fly,
Tes commentaires passent, lorsque tu les envoies ils se mettent tout simplement en file d’attente de modération, aussi, si tu réédites un de tes coms, il se met à nouveau en attente de validation.
Afin d’éviter tout désagrément, garde une copie de tes coms en format Word sur ton PC.
Bonne nuit.
Bonjour igilgili
Non je ne parle pas des com là dessus il n y a aucun problème , mais plutôt des articles à poster sur le portail , sauf si c reservé seulement à jijelinfo , et c nouveau alors.
bonne journée.
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 14-03-2015 11:23
Bonjour Fly,
Seuls les 3 champs en (*) sont obligatoires,
-Titre *
-Le corps d'article
- Catégorie *


http://www.jijel.info/proposer-un-article

Évidement, les articles sont soumis à l’administration du site.
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 13:24
ok ! merci Igilgili
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 14-03-2015 11:28
Bonjour Fly !
Vous pouvez poster des articles, ici: http://www.jijel.info/proposer-un-article

Le journal, nous appartient tous et nous devons veiller tous pour sa survie !
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 13:23
OK ! Merci Mohamed
Signaler un abus
saladin
# saladin 14-03-2015 08:23
Citation en provenance du commentaire précédent de MedSouilah :
Je continue Monsieur Hasnaoui. Durant les débuts des années 70, les meilleurs élèves des collèges, rejoignent les lycées techniques et les quelques technicums à travers l'Algérie: A L'EST, nous avions celui de Khaznadar à Cne et le technicum garçons de Skikda.
A Alger, nous avions les deux grands: De Rouisseau et celui de la Farge à Hussein dey, dont je faisait parti !
Allons y voir aujourd'hui ce qu'est devenue l'éducation dans le pays ! !
Une question pour laquelle je n'arrive pas à trouver de solutions !
Pourquoi a t-on abandonné ce secteur et fermer ces lycées, en parallèle avec les usines ?


Salam Mohamed,
Je confirme ce que tu dis , cher frère, les meilleurs élèves du moyens étaient sollicités à rejoindre les lycées techniques , comme les a mentionnés.
Il y avait aussi le célèbre lycée technique de Dellys.
J’ai eu l’occasion, de faire mes études supérieures ( undergraduate), aux USA, avec un groupe de jeunes bacheliers du lycée de Dellys . Ils étaient tous excellents…

Pourquoi n’attend pas conserver la même « politique » ?

C’est la raison pour laquelle je dis et je répète, que l’école algérienne à été sabotée…

Par qui ?

That is the question …
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 14-03-2015 08:56
Bonjour saladin
Est ce que vous savez qu'avant le fermeture des technicums et les lycées technique, les mauvais élèves rachetés leur ont été orientés ! ! Le contraire des années 70 ! :eek:
Ils ont renversé la formule, et, le résultat, nous l'avons devant nos yeux !
Je me souviens débuts des années 70, les cinq ou six premier sortis du CNET de Jijel, dans la spécialité Electro Mécanique, et, qui ont réussi à décrocher le BEG technique, ont été orientés vers les lycées technique !
Les autres admis en première année secondaire à El Kendy ! Mes amis anciens du groupe se souviennent, que je salue ici au journal, et qui sont devenus des cadres, et de haut responsables !
Signaler un abus
AQS
# AQS 14-03-2015 09:20
la clef de la réussité est la formaton de qualité et non de quantité; l'Algérie a mené cette politique aprés l'indépendance jusqu'à la fin des années 70;
Les pays qui réussissent aujourd'hui (Chine, Inde, Brésil,Indonésie....) sont ceux qui ont investi dans l'éducation (formation de qualité) et c'est la raison pour laquelle, je pense que sans personnel hautement qualifié
nous risquons de ne pas être performants
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 14-03-2015 18:15
Citation en provenance du commentaire précédent de saladin :
Citation en provenance du commentaire précédent de MedSouilah :
Je continue Monsieur Hasnaoui. Durant les débuts des années 70, les meilleurs élèves des collèges, rejoignent les lycées techniques et les quelques technicums à travers l'Algérie: A L'EST, nous avions celui de Khaznadar à Cne et le technicum garçons de Skikda.
A Alger, nous avions les deux grands: De Rouisseau et celui de la Farge à Hussein dey, dont je faisait parti !
Allons y voir aujourd'hui ce qu'est devenue l'éducation dans le pays ! !
Une question pour laquelle je n'arrive pas à trouver de solutions !
Pourquoi a t-on abandonné ce secteur et fermer ces lycées, en parallèle avec les usines ?


Salam Mohamed,
Je confirme ce que tu dis , cher frère, les meilleurs élèves du moyens étaient sollicités à rejoindre les lycées techniques , comme les a mentionnés.
Il y avait aussi le célèbre lycée technique de Dellys.
J’ai eu l’occasion, de faire mes études supérieures ( undergraduate), aux USA, avec un groupe de jeunes bacheliers du lycée de Dellys . Ils étaient tous excellents…

Pourquoi n’attend pas conserver la même « politique » ?

C’est la raison pour laquelle je dis et je répète, que l’école algérienne à été sabotée…

Par qui ?

That is the question …

Salut Saladin
Le seul saboteur que je vois, s'appelle arabisation à outrance!
Comme je l'ai déjà mentionné, j'ai fais partie des premiers jeunes qui ont été déçus par le système et partis tenter leur chance en occident.....
J'ai suivi de loin le grand massacre de l'école algérienne ....
Quand on voit le niveau des ingénieurs.....on a honte pour eux!!!!
Mais, cela n'est un secret pour personne......
Je pense qu'il ne faut pas utiliser l'éternelle théorie du complot......Elle ne marche plus!
Foughali.....facts & figures
:lol:
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 08:13
@AQS

Bonjour

Inchallah , espérons le , c tout mon souhait mais ça va être un coup de dé.

ps : les site dd gaz de schiste (aux USA)sont en trai de fermer l'un après l'autre (suite au probleme du coup d'exploitagion et laconcurence du conventionel dont ne prix ne cesse de baisser , et c simailaire dans k 'avenir pour ne mknerai.

C vrai et vous l'avez bien constater, je sjis quelque pdu pessimiste eg jd ne suis pas le seul.
Signaler un abus
fly1
# fly1 13-03-2015 22:23
@ AQS
Bonsoir Chairman Hasnaoui
FERAAL exploitera GD , pour JIJEL.
quel est le seuil de rentabilité actuel?
y aurait-il de l'exportation ? Si oui, et j'anticipe
Sachez que les geants (les 2 compagnies australiennes, et une bresilienne) du minerai de fer ont innondé le marché , pour faire passer en deux ans le prix de la tonne de 120 dollars à 50 dollars , et plusieurs petites et moyennes compagnie ont arrêter l'exploitation ,parceque à ce prix elles travaillent à perte ( et c'est le but des geants pour prendre le monopole );

Feraal n'est-elle pas dans ce risque ?
ps :question de notre ami Tahar (de Jijel) , travaillant dans un labo de traitement de minerai au Quebec ,et a l'habitude de recevoir des missionnaires algeriens.
Signaler un abus
AQS
# AQS 14-03-2015 07:15
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
@ AQS
Bonsoir Chairman Hasnaoui
FERAAL exploitera GD , pour JIJEL.
quel est le seuil de rentabilité actuel?
y aurait-il de l'exportation ? Si oui, et j'anticipe
Sachez que les geants (les 2 compagnies australiennes, et une bresilienne) du minerai de fer ont innondé le marché , pour faire passer en deux ans le prix de la tonne de 120 dollars à 50 dollars , et plusieurs petites et moyennes compagnie ont arrêter l'exploitation ,parceque à ce prix elles travaillent à perte ( et c'est le but des geants pour prendre le monopole );

Feraal n'est-elle pas dans ce risque ?
ps :question de notre ami Tahar (de Jijel) , travaillant dans un labo de traitement de minerai au Quebec ,et a l'habitude de recevoir des missionnaires algeriens.

je vous recommande de lire l'analyse faite par WOOD MACKENZIE:
"www.abmbrasil.com.br/cim/download/Matthew%20Warder.pdf"
vous allez compprendre que certes certaines mines (comme au Brésil et en Australie) ont des coûts d'extraction du minerai de fer inférieur à 50$ la tonne, mais la plus grande partie des gisemets dans le monde et particulièrement en Chine ont descôuts d'extraction élévés et toutes les études prospéctives donnent supérieur à 100$ la tonne ; ce qui nous a poussé à décider de la future 'exploitation du gisement de GD.
Nous devons croire en no capacités et arrêter d'être pessimistes; je croiis personnellement, et j'agisdans ce sens, que l'Algérie sera un grand pôle de la sidérurgie dans le monde et cela tel que les cadres de la SNS l'avaient envisageaient durant les années 70 , avec les projets de BELLARA et ses laminoirs répartis, la MACTA à l'ouest avec une capacité de 10 Millions de tonnes....
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 14-03-2015 07:40
Citer :
l'Algérie sera un grand pôle de la sidérurgie dans le monde
Faire de l'Algérie un grand pôle dans l'industrie lourde, c'était notre rêve de jeunesse Monsieur Hasnaoui...
Il fallait connaitre Rouiba, ou encore El Hadjar ou PMO au Khroub, mais aussi Guelma...
Ce sera le "retour au bercail" des années 70...Quelle merveille !
l'Algérie entrée à cette époque dans une phase d'industrialisation de son économie, hélas, elle avait eu un recul qui nous a bouleversé !
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 14-03-2015 08:04
Je continue Monsieur Hasnaoui. Durant les débuts des années 70, les meilleurs élèves des collèges, rejoignent les lycées techniques et les quelques technicums à travers l'Algérie: A L'EST, nous avions celui de Khaznadar à Cne et le technicum garçons de Skikda.
A Alger, nous avions les deux grands: De Rouisseau et celui de la Farge à Hussein dey, dont je faisais parti !
Allons y voir aujourd'hui ce qu'est devenue l'éducation dans le pays ! !
Une question pour laquelle je n'arrive pas à trouver de solutions !
Pourquoi a t-on abandonné ce secteur et fermer ces lycées, en parallèle avec les usines ?
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 14-03-2015 17:41
Citation en provenance du commentaire précédent de MedSouilah :
Je continue Monsieur Hasnaoui. Durant les débuts des années 70, les meilleurs élèves des collèges, rejoignent les lycées techniques et les quelques technicums à travers l'Algérie: A L'EST, nous avions celui de Khaznadar à Cne et le technicum garçons de Skikda.
A Alger, nous avions les deux grands: De Rouisseau et celui de la Farge à Hussein dey, dont je faisait parti !
Allons y voir aujourd'hui ce qu'est devenue l'éducation dans le pays ! !
Une question pour laquelle je n'arrive pas à trouver de solutions !
Pourquoi a t-on abandonné ce secteur et fermer ces lycées, en parallèle avec les usines ?

Salut cousin
Je voudrais ajouter que je suis aussi passé par le même cursus.....je suis aussi passé par le technicum d'Hussein Dey(Lafarge).....on aurait pu se croiser....mais, je pense que tu étais encore dans le primaire dans les années 60 :-)

Parmi les autres écoles techniques très bien cotées , il faut ajouter le cnet du champs de manoeuvre.....
AHHHHH...nostalgie, quand tu nous rattrapes.....
Bon week end

Foughali

:lol:
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 14-03-2015 18:06
Citer :
Salut cousin
Je voudrais ajouter que je suis aussi passé par le même cursus.....je suis aussi passé par le technicum d'Hussein Dey(Lafarge).....on aurait pu se croiser....mais, je pense que tu étais encore dans le primaire dans les années 60 :-)

Parmi les autres écoles techniques très bien cotées , il faut ajouter le cnet du champs de manoeuvre.....
AHHHHH...nostalgie, quand tu nous rattrapes.....
Bon week end

Foughali
Bonsoir cousin
Le Technicum Alger sud de Hussei dey, la Farge ou encore Messlem Mehieddine, était mes meilleurs souvenirs de jeunesse ! C'était durant la fin des années 70...Moi, j'avais opté pour l’électrotechnique à cette époque, pour ensuite aller faire de la maintenance industrielle et la fabrication mécanique, et toi cousin ? :lol:
J'ai connu ta famille qui sont nombreux dans cette localité Algéroise de la Farge à Brossette...C'était mon passage pour rejoindre quartier Vidal à la 3ème rue à Maison carrée.
AHHHHH...nostalgie, quand tu nous rattrapes..... :lol:
Ah ya les "vieux" de l'ancienne école, comme toi, jijelijijel, fly...L'Algérie a besoin de vous...
Bonne fin de soirée
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 19-08-2015 00:09
SalutCitation en provenance du commentaire précédent de MedSouilah :
Citer :
l'Algérie sera un grand pôle de la sidérurgie dans le monde


Faire de l'Algérie un grand pôle dans l'industrie lourde, c'était notre rêve de jeunesse Monsieur Hasnaoui...
Il fallait connaitre Rouiba, ou encore El Hadjar ou PMO au Khroub, mais aussi Guelma...
Ce sera le "retour au bercail" des années 70...Quelle merveille !
l'Algérie entrée à cette époque dans une phase d'industrialisation de son économie, hélas, elle avait eu un recul qui nous a bouleversé !
cousin
Tu sais comme moi, que 50 ans sont passés depuis notre jeunesse...
In other words, the game is over!
Le retard accumulé est énorme ....il faudra des siècles et des centaines de milliards de dollars pour rattraper l'Occident !
L'Amérique a réussi son pari....l'autonomie énergétique grâce au gaz de schistes!
La Chine va rentrer dans une zone de turbulence
L'Europe va continuer à dominer les pays sous influence( satellites)....grâce à sa politique ....
Bonne soirée
Dada foughali....de passage...
Signaler un abus
AQS
# AQS 14-03-2015 13:29
La production mondiale du minerai de fer est d'environ deux milliards de tonnes métriques. L’Australie et le Brésil dominent le marché international transatlantique avec une part de marché de 72%.
Bien que la Chine est le plus grand pays producteur de minerai de fer, c’est également le principal importateur, suivie par le Japon et l'Europe.
Environ 80% des mines de la Chine ont des coûts d'extraction d'environ $ 80 à $ 90 la tonne, selon Mysteel.com. Cela comparé aux 48 $ pour Rio, 51 $ pour BHP, et de 65 $ pour Vale. La teneur en fer des mines chinoises est aussi généralement inférieure de plus de la moitié que dans le minerai de l'Australie et du Brésil. Sur les 350 millions de tonnes de minerai de fer que la Chine produit chaque année, 100 à 150.000.000 tonnes sont extraites à des coûts très élevés.
Moins de 500 000 Millions de tonnes sont extraites annuellement à un coût inférieur à 60 $ la tonne.
C'est ce qui amène tous les analystes à prévoir un prix prévisionnel supérieur à 90$ la tonne. Et c'est à partir de ces analyses que nous avons jugé utile de considérer la rentabilité de l'exploitation du gisement de Gara Djebilet.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-03-2015 16:39
Que ce soit à Bellara ou ailleurs en Algérie, l'algérien ne peut qu'être fier des avancées que ferait le pays dans tous les domaines.
L'objectif des années 70 était à la mesure de la grandeur du pays et des rêves de ses habitants.

En 2015 et "Ki 3wadjet", on se trémousse devant la perspective d'une unité de production de ronds à béton dans la superbe vallée de l'Oued EL Kebir et on présente cette réalisation future comme la panacée.

L'Algérie est beaucoup plus grande historiquement, culturellement que l'émirat qui n'existait pas à l'époque de Liassine et des cadres de SNS et SONAREM pour se féliciter d'une toute petite mise (411 millions US$ selon les infos disponibles) dans l'investissement et d'une quasi parité (51/49) dans le capital.

La région a bénéficié depuis 1980 à ce jour de dizaines de milliards de $ en investissements d'infrastructures (Voie express, Chemin de fer, ports, barrages, centrales électriques, gazoduc) financés par l'argent du peuple.
Les 411 millions US$ qatari ne sont donc qu'une goutte d'eau dans l'océan des investissements passés, présents et à venir, petite goutte que les ressources propres algériennes étaient capables de verser.
Personnellement et quelle que soit la rentabilité sociale de cette unité de ronds à béton, le rêve (c'est aussi le mot du chef de gouvernement qatari) me semble flouté lorsque je me rappelle des attaques du bras médiatique qatari contre l'Algérie, flouté aussi lorsqu'on entend le chantage à peine voilé de Joseph Ged (DG libanais de Ooreedoo qatari) contre les organes de presse algériens qui oserait émettre des critiques contre l'émirat-confetti, flouté aussi lorsqu'on compare ces 411 millions US$ aux "efforts" financiers et propagandistes mis en oeuvre pour détruire la voisine et maghrébine Lybie, et s'acharner contre la Syrie dont les relations avec l'Algérie sont autrement plus anciens et plus denses.
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 14-03-2015 00:30
Citer :
L'Algérie est beaucoup plus grande historiquement, culturellement que l'émirat qui n'existait pas à l'époque de Liassine et des cadres de SNS et SONAREM pour se féliciter d'une toute petite mise (411 millions US$ selon les infos disponibles) dans l'investissement et d'une quasi parité (51/49) dans le capital.
La grande zone d’ombre de ce projet reste à mon avis les 49 % des parts du Qatar.
Qui empêcherait demain ces Qataris de revendre leurs parts à un concurrent comme ArcelorMittal ou au plus offrant et faire rentrer le loup dans bergerie?

Qui ne se souvient du Bradage d’El Hadjar à ArcelorMittal pour une somme dérisoire avec cession de 7O % du capital, l’Etat algérien a dû reprendre la main pour racheter les 51% des parts pour sauver le complexe d’un réel démantèlement…et à quel prix !
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 00:49
Jamais arcelormittal , puisque il etait en difficulté à annaba et a vendu ses parts (partiellement ). Voir reunion de negociation au ministere en presence du PDG Mr Hasnaoui
il me semble en fevrier 2013 , il faut que je retrouve le document.
Signaler un abus
fly1
# fly1 13-03-2015 14:23
@ AQS
Merci encore un fois Chairman Chehboub ; mais si j'interviens ce n'est pas pour faire plaisir à qui que ce soit , le but c4est de defendre ce projet et connaitre la vérité , tanspercer l'opacité , et les connivences avec les qataris.

Quand on nous ramene le chiffrage d'un projet (trouvé dans les archives) GD-Mostaganeme , et on vous dit , voilà le projet GD-Jijel ,il Y a de quoi s'inqueiter ,douter et s'interroger, et même decridibiliser l'auteur.

si pour cela que je lance un appel à tout jijli à jijel ou à chaque coin du monde, soucieux de la perenite et la rentabilite de bellara de s'adherer à un collectif que j'appellerai Collectif pou la Défense et le Suivi de Bellara (CDSB) ,dont le but et d'oeuvrer , pour éviter sa délocalisation (dans l'oranais) , sa faillite etc......

L4activité du CDSB serait indépendante du syndicat ( Dont les membres ne cherchent que leurs intêrets et sont facilement corruptibles par les responsables).

Dans un premiers temps et dès l'ouverture , le collectif doit surveiller le recrutement et enquêter sur l'origine de provenance du recruté et surtout pour les cadres, ainsi l'université de jijel ne formera pas des chômeurs (ce n'est ni du régionalisme , ni du sectarisme ni même de l'egoisme ( nos voisin Bougiotes et Setifiens sont sortis du sous developpement en appliquant cette politique de préférence locale ) , avant on disait "JIJEL oua BEJAIA ma3 lihoum ahkaya " parceque nous étions au même stade de sous dévelloppement , et maintenant Bougie et Setif sont les plaques tournantes de l'économie algerienne.

Saviez vous que les setifiens n'ont pas attendu l'état pour leur construire l'aeroport international ? Ce sont des entrepreneurs setifiens reûnis qui l'ont financer et construit;l'aide de l'état n' etant que tres minime ,( sinon il aurait été un autre projet Bellara;)

2- Veuiller sur la production avec une visite mensuelle à la direction de production ,pour voir la quantité de production projetéé et celle realiséé et suivre l'évolution avec des graphiques mensuel et annuel;

et beaucoup d'autres taches à définir par le collectif selon les situations et la conjoncture

un budjet de fonctionnement et necessaire pour le collectif, une contribution de 20 euros(soit 2000 da) par année, pour chaque membre , et un petit apport de la wilaya suffirait

Election d'un président ,Jijel.Jijel par son experience ,ses connaissances des rouages administratifs ,lois , gestion et droit , en plus de ses compétences technique et commerciales en fera un bon président ( s'il accepte de le faire ) .

cordialement
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 13-03-2015 16:53
Citer :
Election d'un président ,Jijel.Jijel par son experience ,ses connaissances des rouages administratifs ,lois , gestion et droit , en plus de ses compétences technique et commerciales en fera un bon président ( s'il accepte de le faire ) .
Quelle idée géniale Fly !
Mon ami JJ président ? Je serais ravi, car, je suis peut être le seul, ici au portail, qui connait ses compétences ! :-)
J'ai eu l'honneur et le plaisir de le rencontrer plusieurs fois, mais celle que je n’oublierais pas, c'est le dossier que nous avons préparé ensemble concernant les épis au niveau de la plage Casino ! :eek:
Nous avons réussi, grâce à jijel info et grâce à JJ à convaincre Monsieur le wali, et les hauts responsables, que cette ancienne méthode lourde, est une catastrophe pour toute la plage qui disparaîtra dans l'avenir, à cause de l'érosion, si ma pauvre mémoire est encore bonne !
Grand bravo à vous tous ! Vous avez tous démontré que le lecteur jijel.info, peut élever le niveau, quand il veut !
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-03-2015 17:16
Vraiment impossible de "bosser" sur un projet qui ne me botte pas outre mesure. cependant, je reste disponible pour apporter, à travers des commentaires, ce qui me semblerait cohérent et utile pour le développement économique et social de notre région.
Pour revenir aux fameux épis, ma contribution et celle d'un autre jijeli (dont je ne me souviens pas du nom) provient des expériences passées dans le monde, où cette technique de protection contre l'ensablement a eu des effets inattendus et plutôt contraires aux effets escomptés: succession alternée de zones érodées et de zones ensablées.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 13-03-2015 17:55
Citer :
ma contribution et celle d'un autre jijeli (dont je ne me souviens pas du nom)
Oui J.J. La deuxième personne Jijellienne, dont vous avez oublié, intervenait à une ancienne époque dans ce portail !
Il s'agit de Mounir Gigelli, que nous saluons très chaleureusement, un architecte-paysager et urbaniste algérien établi aux Pays-Bas, qui avait, faut-il le rappeler, transmis au ministère des Travaux Publics et à la direction de la wilaya de Jijel des propositions et une solution détaillée... Comme celle que nous avons transmis à Monsieur le wali !
Souvenez vous de notre déplacement la nuit, juste pour voir le maire de la ville de cette époque, juste pour crier ci-haut que cette solution est une catastrophe pour la plage du Casino, complètement défigurée !

Voilà l'avis de Monsieur le wali Ali Bedrici, qui était convaincu et contre les épis en cours de réalisation à l’est de l’embouchure de oued El Kantara.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 13-03-2015 23:50
Citation en provenance du commentaire précédent de jijel.jijel :
Vraiment impossible de "bosser" sur un projet qui ne me botte pas outre mesure. cependant, je reste disponible pour apporter, à travers des commentaires, ce qui me semblerait cohérent et utile pour le développement économique et social de notre région.
Pour revenir aux fameux épis, ma contribution et celle d'un autre jijeli (dont je ne me souviens pas du nom) provient des expériences passées dans le monde, où cette technique de protection contre l'ensablement a eu des effets inattendus et plutôt contraires aux effets escomptés: succession alternée de zones érodées et de zones ensablées.

Salut JJ
Dans ce projet. Il n'est pas question d'un choix personnel....Non mon cher compatriote....on te demande de mettre tes connaissances et un peu de ton temps pour une noble cause.....tu feras un travail de bénévolat pour le bien commun.....
Tu sais comme moi, que dans ces situations, il n'est pas question d'aimer un projet pour s'en occuper.
Je suis sûr que tu as déjà eu des situations où le job n'était pas attractif, voire sans intérêt, pourtant il fallait le faire....
C'est en effet ce qu'on te demande aujourd'hui
Je serais des vôtres pour cotiser au fonds de roulement de l'association
J'espère que cette demande trouvera un écho favorable.
Au plaisir de te lire
Foughali
Signaler un abus
Daykhabotros
# Daykhabotros 13-03-2015 14:13
Un débat interessant constructif je salue la connaissance des hommes et des femmes dans ce domaine et ce sujet qui débattent avec ce monsieur qui a mon avis regrettera d'avoir accepter de répondre aux internautes de jijel- info franchement il est tombé sur des gens qui maîtrisent parfaitement les connaissances de la sidérurgie j'espère que ce débat ne sera pas interrompu par ?ah si tout les responsables acceptaient de répondre ou de débattre avec nos femmes et nos hommes compétents ah si on avait pas fait fuire délibérément nos ingénieurs nos medecins nos chercheurs toutes nos compétences on N'en serait pas là et surtout à s'associer avec un micro pays merci à jijel info de nous trouver des responsables prêts a débattre sur les sujets qui concernent les sujets et les problemes De notre wilaya
Signaler un abus
AQS
# AQS 13-03-2015 20:21
Je ne vois pas pourquoi je regretterai d'avoir accepter d'échanger avec des citoyens qui maîtrisent le sujet ;
les échanges ont été utiles pour les deux parties et je m'en félicite. Je confirme aussi ma disponibilité à rencontrer à Bellara (siège de la Société), les personnes qui souhaitent obtenir des informations complémentaires.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 13-03-2015 20:33
Citer :
Je confirme aussi ma disponibilité à rencontrer à Bellara (siège de la Société), les personnes qui souhaitent obtenir des informations complémentaires.
Tout le plaisir est pour nous Monsieur Chehboub.
C'est à nous de vous remercier, en vous souhaitant une bonne réussite dans ce projet.
En tant qu'administrateur de ce journal, je vous pris de nous donner de temps à autre, un petit moment de votre temps libre.
Comme vous l'avez si bien remarqué, nous avons décidé de laisser ce débat ouvert...
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 00:35
RDV debut mai Chairman Hasnaoui , si le temps vous le permet, bien entendu.
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 13-03-2015 20:30
Bonsoir Daykhabotros,
La discussion est à la hauteur de l’enjeu et Mr Hasnaoui n’aura rien à regretter en participant à ce débat, au contraire, je trouve sa démarche très courageuse puisqu’il intervient à découvert et au nom de l’entreprise qu’il représente, sa contribution l’honore d’autant qu’il est venu spontanément sur notre site alors que rien ne l’y oblige…ce n’est pas le cas des élus de la wilaya (maires, députés.) qui brillent comme d’habitude par leur mutisme.
Souhaitons donc que ce débat continue dans sérénité et que nos élus sortent enfin de leur longue hibernation.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 13-03-2015 20:46
Citer :
La discussion est à la hauteur de l’enjeu et Mr Hasnaoui n’aura rien à regretter en participant à ce débat, au contraire, je trouve sa démarche très courageuse puisqu’il intervient à découvert et au nom de l’entreprise qu’il représente, sa contribution l’honore d’autant qu’il est venu spontanément sur notre site alors que rien ne l’y oblige…ce n’est pas le cas des élus de la wilaya (maires, députés.) qui brillent comme d’habitude par leur mutisme.
Souhaitons donc que ce débat continue dans sérénité et que nos élus sortent enfin de leur longue hibernation.
Voilà qui est bien dit Igilgili !
Merci, et, que ce débat continue dans la transparence, pour le bien de nous tous et de nos enfants !
Nous espérons une croissance économique notable dans notre pays !
Signaler un abus
fly1
# fly1 13-03-2015 21:44
Sl igilgili
tu as déclenché le débat , et hooop ,tu es disparu.
ouèche tu étais à Chelsea pour le match !

notre université , elle invite Chemsseddine l'imam de Belcourt , pour amuser la galerie avec ses sotisses, et n' inviter pas Mr Hasnaoui pour une conférence , puisque il crie haut et fort pour rencontrer les citoyens.ce n'est pas normal !

,je ne suis pas tellement d'accord avec toi, ce qu'à fait Mr Hasnaoui est unique et nouveau en Algerie,c'est une trés bonne chose , mais , je ne pense pas qu'il l'ait fait de son propre chef ( ce n'est pas du spontané à mon avis , mais si c le cas , chapeau bas ! ) , je pense qu'il y ait l'aval de son chef , le ministre lui même , il y a la crainte du" syndrome" In salah (qui n'existe que dans leur imagination) qui les hante , et le but c'est de tester, "sonder" aussi la population pour voir sa réaction vis à vis de ce problème d'eco-environement qui n'existe lui aussi même pas.
Bonne soirée ;

NB ; En fait tu m'as toujours pas dit comment poster un article , avant c'etait facile , et maintenant je n'arrive jamais.
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 13-03-2015 23:44
Salut Fly,
J’étais au Parc la semaine dernière…il m’arrive souvent d’avoir des places gratis.mais de là à traverser la manche pour voir Ibra, jamais ! :lol:

Je lisais avec grand intérêt vos interventions, c’était très instructif, surtout cette histoire de teneur en phosphore du minerai de Ghar Djbillet au point de le rendre inexploitable, je croyais que ce gisement était une réserve stratégique…pour les générations futures !!

Fly, je n’irai pas jusqu’à mettre en doute la bonne foi et le volontarisme de Mr Hasnaoui, on peut ne pas être d’accord avec lui sur certains aspects techniques du projet, mais son discours reste cartésien et le pouvoir en place n’envoie jamais ses meilleurs éléments pour défendre une cause…d’habitude il (le pouvoir) confie ses missions à la clique à Ammar Saidani et aux organisations satellites du FLN pour débiter leurs discours nationaliste à deux sous, après tout l’environnement n’a jamais été la préoccupation majeure de l’état algérien.

Le mouvement de Ain Salah est entretenu par des forces obscures qui n’ont rien à voir avec les revendications affichées..
Citer :
NB ; En fait tu m'as toujours pas dit comment poster un article , avant c'etait facile , et maintenant je n'arrive jamais.
Que veux-tu dire par « poster un article » ? est-ce proposer un article ?

http://www.jijel.info/proposer-un-article

.
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 00:22
Bonsoir Igilgili.
Pour ain salah c ceque je pense aussi.

oui je veux dire poster , ça devient compliquer , je passe du temps à remplir les champs , mais quand j'envoie ça ne passe pas. Dans l'ancien site c'etait simple.
bonne nuit.
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 14-03-2015 00:45
Bonsoir Fly,
Tes commentaires passent, lorsque tu les envoies ils se mettent tout simplement en file d’attente de modération, aussi, si tu réédites un de tes coms, il se met à nouveau en attente de validation.
Afin d’éviter tout désagrément, garde une copie de tes coms en format Word sur ton PC.
Bonne nuit.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 14-03-2015 17:52
Citation en provenance du commentaire précédent de igilgilli :
Bonsoir Fly,
Tes commentaires passent, lorsque tu les envoies ils se mettent tout simplement en file d’attente de modération, aussi, si tu réédites un de tes coms, il se met à nouveau en attente de validation.
Afin d’éviter tout désagrément, garde une copie de tes coms en format Word sur ton PC.
Bonne nuit.

Saluuuuut
Je ne voudrais pas ajouter de l'huile sur le feu......Mais, je. E peux pas garder une copie de mes coms car je bouge beaucoup et je n'utilise que mon iPhone ou iPad.....
Ainsi, on est obligé d'attendre le visa de l'admin pour constater qu'il y a des erreurs à corriger....et on repart pour un tour!
En effet, les outils de mobilité (smart phone et tablette ) n'offrent pas de moyens de correction et de stockage....
D'où ma demande pour plus de souplesse.....chacun doit être le seul responsable de ses écrits......et si besoin pénalisé !
Désolé de polluer le topic...
Foughali :P
Signaler un abus
AQS
# AQS 14-03-2015 09:12
Je ne chercherai pas à vous convaincre sur la spontanéité de ma participation dans le forum.
Je suis un enfant de la valeureuse SNS (1978) et j'ai passé une grande partie de ma carrière professionnelle dans le complexe d'El Hadjar (1999), de 2000 à 2001 au siège du Groupe Sider et de 2002 à 2005 j'ai effectué un passage dans ASMIDAL; Parti en retraite en Aout 2005,j'ai créé une société de conseil et en 2012 j'ai été sollicité pour participer au développement de la Sidérurgie algérienne.
Donc ma démarche est plus militante que professionnelle et mon action est guidée par le seul intérêt supérieur de mon pays.
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 14:50
@ AQS
un bon parcours ,et des mots qui touchent;(on a pas remis en cause vos conpétences et votre savoir faire de toute façon).
Et si on a fait appel à vous (sauveur) ( une deuxieme fois ( comme vous le dites) ,et en 2012 période de crise d'Elhadjar , c que vous avez fait une bonne gestion auparavant et prouvé votre savoir faire..

Mais un peu plus d'une année apres votre reinstallation au commande , vous rachetez les parts arcelormittal , en grande difficulté financière ( et recuperation de ouenza et boukhadra par Ferphos (Il me semble que A.benslimane etait decedé à cette époque ) ;

Alors que dans la meme année de cession des parts par arcelomittal , une decision a été prise ,lors d'une reunion ministerielle et oû vous etiez present pour construire une usine pour fabrication de pellets à JIJEL qui alimenterait ET JIJEL ET EL HADJAR ( supposition de Jijel.Jijej sans qu'il le sache ,dans un message qu'il vous adressé ). Alors qu'il a 2 jours ,vous lui répondiez pour lui dire " l'usine à fabrication de pellets serait installé à SAIDA "

peut-on avoir Chairman , un peu plus d'explication sur ce point ,?

Vous nous rassurez , en evoquant ce projet de la Macta
(Donc Jijel.Jijel ne s'est pas trompé) , ça permet de preserver le notre.


EXTRAIT DE PRESSE : fevrier 2013

pour sauver le complexe : l'etat prend le controle d'Arcelormittal

Le groupe SIDER deviendra bientot l'actionnaire majoritaire du complexe d'Elhadjar;

la situation financiere difficile à laquelle fait face le geant mondial l'aurait poussé à ceder sur proposition une parti de son capital qui est de 70% à son partenaire minoritaire SIDER qui est de 30%;
........etaient present à la reunion le ministre Cherif Rahmani les representants arcelormittal ainsi que le PDG du groupe SIDER Chiboub Hasnaoui........

......en parrallellle une usine de pellets (matiere premiere enrichi en acier) qui alimentera les deux usine de JIJEL ET EL HADJAR; Elle sera inplantée dans la wilaya de JIJEL et sera à capital publique.Cette premiere expertise a été exposé au ministre de l'Industrie mercredi passé.

ce sont des extraits de presse.

Est ce que c toujours d' actualité , cette affaire ?


Enfin 2 questions :

-accepteriez-vous de collaborer avec le collectif ( CDSB) (S'il naîtra un jour); ?

-Accepteriez-vous une invitation pour donner une conférence sur l'impact positf economico-environemental dans la région que peut engendrer le complexe , à l'université devant des enseignats et des etudiants (qui se soucient de leur avenir).

cordialement.
Signaler un abus
AQS
# AQS 14-03-2015 16:02
Vous devez savoir que nous continuons à demander conseil et obtenir l'avis des anciens responsables de la SNS (MM Mohamed Liassine, Messaoud Chettih...;) sur divers questions liées à l'avenir de la sidérurgie algérienne; et en 2013, il a été débattu l'dée de construire une centrale de production de DRI ,à capital 100% public, à BELLARA pour alimenter toute la sidérurgie algérienne.
le tirant d'eau du port de djendjen permet de décharger d'une navires de 150 000 T de pellets et le dédoublement de la voie ferrée Port-Bellara permettrait de manipuler jusqu'à 10 Millions de tonnes de pellets et d'évacuer le produit semi fini qui est l'éponge de fer (le DRI ).
Mais cette idée n'a pas fait long feu, chaque sidérurgiste va construire son module de DRI sur le site de l'usine pour permettre un enfournement du DRI à chaud dans le four électrique , ce qui permettrait de'augmenter la productivité et e réduire les consommations (électricité, électrodes, réfractaires..) à :
-Toysali ,à Béthioua, va construire un module de de 2,5MT/an identique à celui d'AQS
et
-ArcelorMittal Algérie construira un module de 1,2 MT/an à El Hadjar.

J'accepterai volontiers l'invitation de l'université de Jijel
de donner une conférence sur l'impact économique et environnemental du projet sur la région.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 14-03-2015 16:15
Citer :
J'accepterai volontiers l'invitation de l'université de Jijel
de donner une conférence sur l'impact économique et environnemental du projet sur la région.
Voilà une très bonne idée Monsieur Chihoub !
Comme vous l'avez déjà dit dans vos précédents commentaires, qu’il n’y aura pas un grand risque de pollution, grâce à la technologie avancée qui sera utilisée, Donc il est très important de lancer, comme je l’ai proposé, une campagne d’explication pour les habitants de la ville et alentours, pour dissiper leurs craintes...
Je vais préparer un sujet dans ce sens, qui sera transmis aux autorités de la wilaya...
Signaler un abus
fly1
# fly1 14-03-2015 21:11
@ AQS
OK ! d'accord merci ,tout ça , et persoone ne sait rien ,finalement les projets de JIJEL : soit ils tardent à venir soit ils avortent ( mauvaise oeil comme il l'a dit Zineddine SEKFALI ).

Donc pour Bellara , on a décidé qu'il serait alimenté par GD ,via SAIDA pour son traitement .

Pour el hadjar ,il faut detruire les hauts fournaux ,puisque on passera au pellets . N'a -t-on pas pensé à l'épuisement de la mine de Ouenza (Au maximum 15 ANS) et que la DRD (direction de recherche et develloppement de Pherphos) ne s'interesse plus à ce site (plus rien à gratter) . vous me direz la solution c aussi GD ,mais pour des raisons que j'ai déjà évoquées,
je reste pessimiste , mais le miracle peut arriver , en comptant sur une tres bonne hausse du prix de fer sur le marché mondiale, comme vous l'aviez signalé , mais comme je l'ai dit aussi ce ne sera qu'un coup de dé.

PS: Merci pour avoir répondu positivement à l'invitation.
Cependant je n'ai pas reçu de reponse ,en ce qui concerne la deuxième question, à savoir , la collaboration avec le CDSB (collectif de défense et suivi de Bellara )

cordialement;
Signaler un abus
ema.
# ema. 13-03-2015 12:30
Mr chihoub , l´importateur algerien evite toujour le rond á beton d´origine d´Ukraine et la chine et méme la turquie pour duex raisons :
- la mauvaise qualité du produit fabriqué dans les pays cités
- pour eviter les charges suplementaires par ce que comme vous le savez : Ukraine , la chine la turquie ne Font pas partis des pays de UE .
contrairement au rond á beton d´origine itali et espagne est de bonne qualité et le plus demandé et en plus de ça certains charges douanieres sont excluses quand le produit est importé d´un pays de l´UE .a moins si nos importateurs font recours á d´autres moyens sordides : c´est á dire acheter le rond á beton de l´ukraine á un prix trop bas et faire le packing dans une fonderie italienne ou espagnole .
pour ce qui est de la qualité il suffit de voir : TEST CERTIFICATE MECHANICAL PROPERTÍES CHEMICAL ANALYSIS du produit italien et ukranien , et la difference est claire comme l´eau de roche
vous dites les chiffres avancé de 602 $ la tonne pour l'année 2014 se rapproche de la réalité du prix du marché international!!!! La je vous defie Mr Chihoub et je vous dis bien que c´est PRATIQUEMENT IMPOSSIBLE que le prix du rond á beton d´origine Ukraine, Turquie ,Chine est arrivé á 602 $TMT en 2014 , il est beaucoup moins cher par ce qu´il est de qualité secondaire . je l´ ai bien mentionné dans les commentaires precedents que 3 mois avant le prix CFR du rond á beton etait á 410 $/TM (la source d´information : fonderis italienne et espagnoles).actuellement le prix oscille entre 590 $ et 620 $ /MT ( actuellement c´est á dire ces jours ci ).et je sais ce que je dis Mr chihoub
J´ai remarqué que quand vous parlez des prix , vous ne donnez aucune precisión sur l´incontherme : the shpping terms : le prix est en EXW , FOB ou CFR le prix change avec le type d´incotherme utilisé (par exempel en algerie on utilise CFR au lieu de CIF utilisé dans d´autres pays)
Signaler un abus
AQS
# AQS 13-03-2015 21:09
le prix moyen annuel 2014 d'acquisition des produits longs (RAB et FM) en CFR(coût et frêt) de 602 $ a été calculé sur la base des déclarations Douanières Algériennes.
Pour les prix d'importations en CFR des produits longs en Algérie comparativement au prix de vente sortie usine en Europe pour les années 2013 et 2014 ,
2013 2014
Rond à Béton (en $/T) 640/ 690 605/635
Fil Machine (en $/t) 660/695 630/665

Ces derniers chiffres issus d'un observatoire en Europe se rapprochent des chiffres issus des douanes algériennes
Signaler un abus
ema.
# ema. 13-03-2015 22:02
les prix que j´ai avancé sont les prix des fonderis, des usines directes ............... donc l´information est plus fiables que les declarations douanieres . d´ailleur on ne peut pas compter sur les statistiques en algerie .
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-03-2015 09:20
""AQS 12-03-2015 21:16
la pelletisation du minerai de fer devrait se faire soit au niveau de la mine ou dans une région proche (Saida ou Bechar), l'horizon affiché est autour de 2018- 2020 et c'est rien pour la vie d'un pays."""

Donc dans 3 ans au plus tôt et 5 ans au plus tard:
- le gisement de Gara Djebilet sera mis en exploitation,
- le minerai sera traité et déphosphorisé
- une usine de pelletisation sera installé à Béchar et Saïda
- une ligne de chemin de fer de 2500 km entre Gara Djebilet sera réalisée entre GD et Bellara.

Tout cela entre 3 et 5 ans, est ce crédible et réaliste?
Signaler un abus
ema.
# ema. 13-03-2015 12:47
oui c´est ça le camble et tu l´a bien situé ..un autre point noir du projet . il fallait opter pour une approche integrale dans la mise en marche du complexe siderurgique de bellara . d´un coté on parle du projet de bellara comme un projet unique :investissement, la production... et d´un autre coté on essaye de le relier avec d´autre projets en parallele :le gisement de Gara Djebilet, usine de pelletisation à Béchar et Saïda, ligne de chemin de fer ........or il fallait traiter tous ces projets la comme un projet unique et integral : il fallait prevoir un processus de production unique et dans un seul sens : c´est á dire une production en chaine et continue dans l´espace et dans le temps . ce déphasage impose un autre investissement et des pertes colosales qui vont dépasser le taux de rentabilité prevu au départ . Mr chihoube on ne peut pas se baser sur une seule hypothese optmiste pour mettre en place des projets pareils : d´ailleur il ne s´agit plus d´un PROJET mais D´UN PROGRAMME !!!PAR CE QU´ON EST DEVANT UNE SERIE PROJETS.
Signaler un abus
ema.
# ema. 13-03-2015 13:01
la vous vous trompez Mr chihoub qund vous dites la problematique de la rentabilité concerne les actinaires .
Signaler un abus
ema.
# ema. 13-03-2015 13:48
le citoyen tout comme les accionnaires est interessé par la rentabilité economique et fiannciere si non ça ne sert á rien tout ce débat si on ne va rien recolter . le citoyen doit étre pris dans ce projet comme un element social et aussi capitaliste .on pense dans le social certes mais aussi le gain genéré .
Signaler un abus
Chevalier
# Chevalier 13-03-2015 08:38
Film réalisé pour un projet d' exposition internationale sur l'acier et la sidérurgie.
Un hommage et un témoignage en images sur le difficile travail de ces hommes qui oeuvrent pour une industrie en voie de disparition.

Movie realized for a project of international exhibition on the steel and the steel industry.
A tribute and a testimony in images on the difficult work of these men who work at an endangered industry.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 13-03-2015 08:53
Pour nous métallurgistes, y a aucun problème, n'est ce pas Foughali ! :lol:
Mais pour nos chers citoyens, allons y voir cette vidéo: c'est pas sorcier : l'acier...Ce magazine de vulgarisation scientifique que j'aime bien, où l'important est d'apprendre en s'amusant.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 13-03-2015 23:59
Salut cousin
Tu sais bien que mon expérience dans la sidérurgie est un petit accident de parcours ( de jeunesse!).
En effet, j'ai très vite compris que mon avenir ne pouvait être dans ce secteur.......et très vite, j'ai repris le chemin de l'école pour faire de l'électronique puis de l'informatique.....
Secteurs très porteurs pendant les 3 décennies ( 70 à 2000)....
Que veux tu.....j'ai toujours surfé sur les nouveautés... Car j'ai très vite compris que seul le changement est permanent .
:lol:
Un prof m'avait dit ...." You know that old ideas do not pay..."


Foughali....
Signaler un abus
AQS
# AQS 13-03-2015 08:25
les chiffres (volumes et valeurs) que j'ai avancés sont ceux tirés des statistiques douanières algériennes et elles ont été recoupées, en partie, avec les statistiques européennes (l'Algérie importe aussi d'autres pays (Ukraine, Turquie ,Chine...);
le chiffre avancé de 602 $ la tonne pour l'année 2014 se rapproche de la réalité du prix du marché international et du coût du fret par contre les 400 $ la tonne en sont très éloignés.

http://www.eurofer.org/Facts%26Figures/Exports/Rebars.rpg

Pour 2014: 3 864 000 tonnes de produits longs (RAB et FM)ont été importées seulement de l'Union Européenne:

-moyenne mensuelle de 251 000 Tonnes d'exportation de Rond à Béton (Rebar) vers l'Algérie soit une quantité annuelle de 3 096 000 Tonnes

-moyenne mensuelle de 64 000 Tonnes d'exportation de Fil Machine (Wide Rod) vers l'Algérie soit une quantité annuelle de 768 000 Tonnes
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-03-2015 09:11
voila les statistiques du CNIS


Ainsi bon an, mal an l'Algérie importe environ 2 milliards de dollars de ronds à béton
Signaler un abus
dzira
# dzira 13-03-2015 00:41
on oublis ou on ne sait pas que le nom du site porte le nom du chahid Bellara.
Signaler un abus
Daykhabotros
# Daykhabotros 13-03-2015 08:44
Ils sont trois chahides les Bellara deux freres et leur pére le plus célèbre des trois est celui que les el- miliens appellent L'Inspecteur tuer lors d'un combat Héroïque a ouled -Amiour son corps a été exposer par les militaires quand un officier de gendarmerie s'est approché et reconnu son corps il a déclaré ah c'est l'inspecteur dans quelques mois c'est la fin de la guerre d'Algérie 4 mois apres les accords d'evian etait signer (selon les récits des gens d'el-milia )
Signaler un abus
BenAdem
# BenAdem 13-03-2015 00:02
That 's the question !!!
les investisseurs étrangers que l'Algerie aide pour tirer profit de la manne pétrolière comme l'avait fait si mittal à El Hejjar.

c'est malheureux que l'Etat Algérien n'aide pas des jeunes investisseurs locaux a se constituer en coopératives ou en GIE, tout en gardant la majorité dans le capital pour l'Etat.
et pourtant il y a eu des révélations sur des sociétés offshore qui se sont avérées des sociétés écrans pour détourner les sous du trésor Algérien.
Signaler un abus
fly1
# fly1 12-03-2015 23:58
lisez l'historique de Bellara, prévu à l'époque Boumediene à Settara.Un projet qui est resté 40 ans à son état de projet.unique au monde !

Une contribution de Zineddine SEKFALI ,originnaire de JIjel et ancien ministre du tourisme ;

Il y a un peu plus de trente ans, plusieurs membres du gouvernement, accompagnés de quelques hauts fonctionnaires, effectuaient une visite de travail dans la wilaya de Jijel pour s’enquérir sur place de l’état d’avancement d’un certain nombre de projets économiques et sociaux.
Parmi ces projets qui étaient tous importants, il y avait celui que l’on appelle depuis lors le complexe sidérurgique de Bellara, du nom du site qui fut choisi de préférence à celui de Settara (ex-Catinat). Les deux endroits sont proches de la ville d’El-Milia avec cette différence que celui de Settara se trouve sur la route de Collo-Skikda, dans une zone montagneuse et accidentée (pour l’histoire : le nom de Settara fut donné à la localité en question en souvenir de la sanglante bataille, qui y eut lieu en avril 1958), tandis que celui de Bellara se trouve dans la plaine de l’oued El- Kebir qui prolonge l’oued Rhumel, et commande le passage entre Constantine et Jijel, via les gorges d’El- Hammam. (Pour l’histoire, c’est dans cette région que les insurgés conduits par un religieux illuminé nommé Belharch et d’autres marabouts prédicateurs ont tué, en août 1804, le bey Osman qui les pourchassait pour avoir attaqué Constantine). Chacun de ces deux sites avait ses avantages et ses inconvénients. Le facteur relief a été très certainement déterminant dans le choix du terrain de Bellara. Celui-ci est en effet plat, quasiment rectangulaire, formé d’un seul tenant, et couvre une superficie d’environ 5 kilomètres carrés. Il est intéressant de rappeler à ce propos que le dossier du complexe sidérurgique — études de faisabilité, études économiques, études techniques… — avait été lancé à la fin des années 1970 par l’ex-ministère de l’Industrie (MIE), puis pris en charge et piloté par le ministère de l’Industrie lourde dont le titulaire fut, jusqu’à la fin de l’année 1981, M...Mohamed Liassine, polytechnicien, ancien membre du staff de la Société nationale de sidérurgie (SNS) et ancien cadre supérieur du ministère de l’Industrie et de l’Energie. Le ministère de l’Industrie lourde a disparu lors du remaniement gouvernemental de 1984. Un autre élément avait été également pris en considération dans le choix du site de Bellara. Le complexe sidérurgique envisagé avait en effet besoin d’un port pour le transport, tant à l’importation qu’à l’exportation, d’importantes quantités de minerai de fer, et de produits sidérurgiques pondéreux, finis ou semi-finis. Rappelons qu’à cette époque, on disait que ce complexe allait fabriquer, en plus du fer à béton et autres pièces en fer et en acier, des plaques et des tôles destinées notamment à la fameuse usine automobile Fatia qu’on avait envisagé de construire près de Tiaret. Tout le monde sait que ce projet a malheureusement été abandonné en 2007 : pendant des années, Fatia, que les habitants de Tiaret attendaient avec beaucoup d’impatience, avait joué au «serpent de mer», avant de disparaître totalement ! Mais s’agissant du port réservé au complexe sidérurgique, il devait être très proche dudit complexe, spécialement équipé, et assez étendu, pour des raisons de rentabilité économique évidentes. Or, le port de Jijel ne pouvait convenir, parce qu’il est petit, a un faible tirant d’eau, est périodiquement menacé d’ensablement, et n’est susceptible, croit-on savoir, d’aucune extension significative. C’est pour toutes ces raisons qu’on a donc décidé de construire à Djendjen la nouvelle et imposante infrastructure portuaire qui porte le même nom. Ce grand port est aujourd’hui géré par une entreprise émiratie spécialisée dans la direction et l’administration des grands ports. Il convient par ailleurs d’indiquer que le port de Djendjen n’est pas la seule infrastructure d’accompagnement induite par la construction du complexe de Bellara.. Comme n’importe quel autre investissement structurant, ce complexe est en effet au centre d’un ensemble intégré de projets, différents par leur objet et leur utilisation, mais qui se combinent les uns aux autres au profit de l’investissement central, en l’occurrence le complexe lui-même. Tous ces projets, étaient appelés à transformer radicalement les données économiques, sociales et démographiques de la wilaya de Jijel et de ses environs, grâce aux effets en chaîne qu’ils devaient déclencher au niveau des activités de sous-traitance, des services, et des emplois directs et indirects… D’où l’intérêt avec lequel la population de Jijel suivait l’évolution de ce projet industriel, qui visait à mettre fin à son isolement et à son sous-développement. L’activité économique de wilaya de Jijel est en effet presque exclusivement dédiée à l’agriculture, une agriculture vivrière pratiquée dans de rares et étroites plaines, et dans une bien moindre mesure, dans les montagnes qui occupent la plus grande partie de son territoire. On pratique aussi depuis des lustres à Jijel et depuis peu à Ziama Mansouriah la pêche côtière ; mais il faut bien admettre que ce n’est là qu’une activité faible et peu rentable : on ne connaît pas dans cette wilaya de patrons pêcheurs ou de pêcheurs millionnaires ! Le littoral de la wilaya dispose, certes, d’intéressantes potentialités touristiques et connaît durant la période estivale une assez forte activité touristique, mais il ne s’agit là que d’un tourisme local, limité dans le temps, et qui, en définitive, est sans grand apport pour l’économie et le commerce de la wilaya. Comme c’est le cas partout ailleurs en Algérie, il reste beaucoup à faire pour que se développe dans cette wilaya une industrie touristique digne de ce nom. Or, le complexe sidérurgique tarde à voir le jour, car il faut se rendre à l’évidence : les projets et structures d’accompagnement du complexe ont pratiquement tous été achevés, mais l’usine de sidérurgie n’est malheureusement pas encore sortie de terre ! Pire que cela : son terrain d’implantation est prêt à l’accueillir et l’attend depuis déjà plusieurs années. On y a en effet procédé à de coûteux terrassements et construit des digues protectrices contre les inondations ; on y a effectué des travaux pour le drainage des eaux pluviales ; on y a creusé des forages ; on a procédé aux raccordements aux réseaux d’assainissement et d’eau potable, ainsi qu’aux réseaux d’électricité et de gaz ; on a relié le site au réseau routier et à la voie ferrée ; une clôture d’environ 14 km et des locaux à usage administratif et d’habitation, ont été construits… De grandes infrastructures ont été réalisées et sont entrées en activité, comme la ligne de chemin de fer Jijel-Djamal-Ramdane, grâce à laquelle la ville et la wilaya de Jijel sont désormais reliées au réseau ferroviaire national, la gare de triage de forte capacité à Bazoul (entre Jijel et Taher), et plusieurs petites gares ferroviaires dans les localités traversées. Une puissante centrale thermoélectrique a été construite et prise en charge par Sonelgaz. L’aéroport Ferhat-Abbas, situé au lieu-dit El Achouat, près de Taher, a été réaménagé et équipé. Une route à grande vitesse relie désormais Jijel à Constantine. Enfin, en relation avec ce complexe qui est fortement consommateur d’eau, on a construit l’imposant barrage de Béni Haroun (wilaya de Mila), qui subvient en outre aux besoins en eau potable de Constantine et d’autres localités de la région. Cependant, le complexe sidérurgique de Bellara n’a pas cessé ces dernières vingt années de faire l’objet d’une étrange et regrettable valse- hésitation. A plusieurs reprises, il a failli changer de destination. Il a vu défiler une bonne dizaine de délégations étrangères qui paraissaient pour la plupart d’entre elles s’y intéresser sérieusement et une bonne demi-douzaine de repreneurs ou investisseurs potentiels. Sans entrer dans les détails de ces nombreux va-et-vient et des tractations qui ont eu lieu, sur lesquelles du reste je ne dispose pas d’informations précises, je rappellerai que le site a failli se transformer en «zone franche» en vertu d’un décret du 05/04/1997, abrogé dix ans plus tard par un autre décret, au motif, disait-on, que l’Algérie allait adhérer à l’OMC (ce qui, soit dit en passant, n’a pas encore été fait !). Du côté des investisseurs, on sait que le site a intéressé la firme italienne Danieli qui, après de longues tractations relatives à une remise ou une réduction sur le prix du gaz qu’elle réclamait, a renoncé au projet. Arcelor- Mittal, alors au firmament de sa splendeur, a lui aussi voulu s’y implanter mais n’a pas réussi, vu probablement ses déboires au complexe d’El Hadjar. Un groupe égyptien qui voulait construire une aciérie et un laminoir a paru très intéressé par le site, mais suite, semble-t-il, aux incidents survenus lors des déplacements de notre équipe nationale de football au Caire puis à Omdurman, ce projet égyptien est tombé à l’eau. On sait que le groupe algérien Cevital s’y est lui aussi intéressé, puis y a renoncé, sans que l’on sache pourquoi. De son côté, la firme française Renault, à qui on aurait proposé d’y construire une usine d’automobiles, s’est montrée très réservée et préférerait, laisse-t-on entendre, installer son usine à Rouiba selon les uns, à Mostaganem, selon d’autres. Enfin, on a récemment appris non sans plaisir que le complexe sidérurgique sera en définitive réalisé par un groupement mixte algéro-arabe, comprenant du côté algérien Sider et le Fonds national d’investissement avec 51% des actions, et du côté arabe deux firmes qataries, avec 49% des actions. L’accord aurait été signé par les partenaires à la fin de l’année dernière, selon la presse. Espérons que les procédures administratives vont être accélérées, que les capitaux seront vite mobilisés et mis sans délai à disposition des opérateurs, que les travaux seront rapidement lancés, conduits et suivis avec professionnalisme et rigueur. Prions tous pour que la «chkoumoune » et le «mauvais œil» qui ont sévi contre ce projet industriel d’envergure durant tant d’années disparaissent à tout jamais. Plus sérieusement : faisons tous en sorte que le complexe sidérurgique de Bellara ne subisse pas le même sort que celui qu’a connu le projet Fatia de Tiaret. «Un serpent de mer» ça va encore, mais deux «serpents de mer» dans le seul secteur industriel, c’est trop !
Z. S.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 12-03-2015 21:39
La problématique n'est pas d'importer ou non! Et lorsqu'on est contraint d'importer une certaine quantité (Chine par exemple) on le fait sans état d'âme.
Le problème qu'on a soulevé ici est les suivant:
Une société algéro qatari est crée pour produire du rond à béton à partir de pellets importées et c'est bien ça qui va être réalisée à Bellara, alors qu'on n'essaye pas de noyer le poisson dans l'eau en évoquant Gara Djebilet et fabrication de rail.
Gara djebilet ce ni pour demain ni pour après demain; pour le rail c'est d'autres installations autrement plus élaborées qu'une unité de production de ronds à béton.
Signaler un abus
AQS
# AQS 12-03-2015 22:00
les produits longs (Rond à béton et Fil machine) représentent plus de 66% du volume total des importations de produits sidérurgiques et je ne vois pas comment on ne doit pas commencer par produire ces produits en premier lieu.
Il n'y a que les tubes sans soudure ( > 250 000 Tonnes /an) qui justifient un investissement.
El Hadjar dispose d'un laminoir à chaud de 1 200 000 T/an pour produire des produits plats ( y compris des aciers spéciaux); j'ai eu à produire durant le début des années 90 des tôles de blindage qui ont équipées beaucoup d'engins en Algérie.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 12-03-2015 22:12
66% du volume peut être mais juste un peu plus de 10 % des (en dollars) des importations de produits sidérurgiques.
En 2014, la facture d'importation des ronds à béton s'est élevée à 1,29 milliards de dollars sur un total 10 milliards (tous produits sidérurgiques confondus).
Bien sur qu'il faut commencer par produire ces produits (ronds à béton), personne ne le nie mais avait on réellement besoin en partie de fonds qataris pour réaliser un tel investissement à la portée des algériens seuls.
Signaler un abus
AQS
# AQS 13-03-2015 07:27
Vous me confirmez que vous n'avez pas lu toutes mes réponses, en effet je vous prie de relire mon message du 9 mars, repris ci-aprés :
" AQS 09-03-2015 18:47 En 2014, l'Algérie a importé 6 580 664 tonnes de produits sidérurgiques pour une valeur de 6 Milliards de dollars , les produits longs représentent 66% en tonnage et 45% en valeur avec 4 328 112 tonnes de produits longs dont 2 902 809 Tonnes de rond à béton et 774 839 tonnes de fil machine. Ceci a justifié l'investissement initial dans la production de 2 000 000 de tonnes des produits longs et pour la première phase du projet."

Donc, l'Algérie importe 66% de produits sidérurgiques en produits longs (Rond à Béton et Fil Machine) et qui représentent 45% en valeur totale des importations qui totalisent 6 Milliards de Dollards et non de 10 Milliards comme vous l'avancez.


HASNAOUI Chiboub

Chairman

ALGERIAN QATARI STEEL Company
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-03-2015 07:29
Soyez assuré que je lis attentivement toutes les interventions, mais j'ai cette fâcheuse habitude de ne pas avaler pour argent comptant les chiffres et les déclarations des uns et des autres.
Aussi j'ai vérifié auprès du CNIS (Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes) et la douane donne 1,29 milliards de dollars pour les ronds à béton.
Pour ce qui est des 10 milliards de dollars pour l'ensemble des produits sidérurgiques, il n'y a qu'à se réferer aux déclarations des ministres concernés (à la radio et dans les journaux)
A moins qu'on ne balance des chiffres au petit bonheur la chance.
Par ailleurs la dénomination "produits longs" ne concerne pas uniquement les ronds à béton mais inclus également toute sorte de profilés. Ainsi les ronds à béton sont un sous ensemble des produits longs et faire passer les produits pour des ronds à béton est incorrecte.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 12-03-2015 21:27
Bien sur que pour les qataris, l'essentiel est d'amasser le plus de bénéfices dans les délais les plus courts possibles.
Mais par rapport aux lourds investissements consentis par les algériens, la mise de fonds qatari semble faible.
En effet, l'Algérie avait déjà procédé à des investissements couteux en matière d'infrastructures et s'apprete à faire d'autre investissements.
Ainsi,l'Algérie aurait pus se passer des 411 millions de US$ (à peine 40 km du coût de "l'autoroute" est-ouest) et réaliser le même projet avec ses propres ressources.
Signaler un abus
fly1
# fly1 12-03-2015 19:34
Slt JJ
Donc c bien ça , à 20 Km près , il a arrondie à 1600 Km.
et Chairman Chehboub doit être dans la confusion.
Signaler un abus
AQS
# AQS 12-03-2015 20:49
les 1500 km (ou 1600 km , cela n'a pas d'importance à 5% prés ) représentent la distance entre GD et un port à l'ouest de l' Algérie; pour GD-Jijel, (qui est à l'étude) il y a lieu de rajouter moins de 700 Km en passant par Saida.
Je vous informe, que l'étude de faisabilité a démonté que le projet est rentable avec de la pellet importée (soit du Brésil ou Australie ou Canada ou Suéde ou autre) à des milliers de km de distance et comment vous doutez que pour 2500 km, que le projet n'est pas rentable?

HASNAOUI Chiboub
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 12-03-2015 21:59
Monsieur Chihoub,
Si j'ai bien compris votre commentaire, une ligne ferroviaire Gara Djebilet- Jijel via Saîda est en cours d'étude.
Cette ligne servirait donc à alimenter Bellara! mais à Bellara la matière première ne peut être que des pellets.
Ainsi, il faudrait donc réaliser dans la région de Jijel un autre complexe qui transformerait le minerai brut de GD en pellets utilisables dans l'usine de rond à béton après déphosphorisation.

OK, tout cela est magnifique, mais à quel horizon aurons nous cela : dans 10 ans, vingt ans ou cinquante ans?
En tout cas ce n'est ni à court terme ni à moyen terme.

Je sais que vous ne répondrez pas à cette question mais je la pose quand même: a t'on vraiment besoin de fonds qataris pour réaliser un complexe de production de ronds à béton?
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 12-03-2015 22:13
Citer :
Ainsi, il faudrait donc réaliser dans la région de Jijel un autre complexe qui transformerait le minerai brut de GD en pellets utilisables dans l'usine de rond à béton après déphosphorisation.
Bonsoir Jijelijijel, bonsoir Monsieur Chihoub
Alors là, si cette réalisation de nouveau complexe de la pelletisation du minerai de fer, se concrétisera, je reviens encore sur le volet environnemental, et je crains encore le renforcement abusif des industries de base, le danger de voir s'étendre cette industrie, et créer une ville d'acier.
Et, là, nous allons rencontrer les risques de développement de la pollution, qui est déjà alarmante dans la wilaya...
Signaler un abus
AQS
# AQS 12-03-2015 22:16
la pelletisation du minerai de fer devrait se faire soit au niveau de la mine ou dans une région proche (Saida ou Bechar), l'horizon affiché est autour de 2018- 2020 et c'est rien pour la vie d'un pays.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 12-03-2015 22:26
Merci Monsieur Chihoub
Donc la transformation des minerais de fer, se fera loin de Jijel, dans 4 ou 5 années !
Signaler un abus
fly1
# fly1 12-03-2015 22:22
comment je doute ? dites-vous
pour GD , il faut ajouter le coût de la pellitisation du traitement , le probleme de déphosphorisation , le coût grandiose de la realisation du chemin de fer....

Dans ce cas puisque vous parlez de Saida , pourquoi ne pas installer le site siderurgique à saida ( ce n'est pas loin du port d'oran) , puisque les plus grande difficultés de la realisation de ce chemin de fer va etre entre Saida-Jijel vu de la geomorphologie du terrain.

je vous signale qu'il n y a que 13% d'intervenants sur l''écologie environement , et ne craignez pas pas de mouvements sociaux liés à ce facteur , ce n'est pas un gisement de gaz de schiste ,.
quand l'usine demmarera, et on commencera à licencier par manque de rentabilité et difficulté de production , et bien là ,vous ne retrouverez pas le someil Chairman .ET JE NE LE SOUHAITE PAS;

cordialement; en esperant vous lire;
Signaler un abus
AQS
# AQS 12-03-2015 21:26
مركب الحديد والصلب بجيجل... حلم قديم يتحقق
جيجل (وأج)- يعد مركب بلارة بجيجل الذي وضع حجره الأساس الوزير الأول عبد المالك سلال بمثابة "حلم قديم" يتحقق. فبعد ما يقارب أربعين عاما من الانتظار بشأن جعل الموقع منطقة للتبادل الحر أو لشيء آخر تقرر في الأخير أن يحتضن موقع بلارة بالقرب من مدينة الميلية (50 كلم جنوب شرق جيجل) مركبا صناعيا ضخما للحديد و الصلب موجه لإنتاج حديد البناء.



APS
Signaler un abus
AQS
# AQS 12-03-2015 18:59
Effets du Projet AQS sur l´environnement, mesures d´atténuation et suivi Qualité de l´air


Méthodologie.
L'étude de l´impact sur la qualité de l´air a été réalisée quantitativement grâce à une modélisation météorologique, la caractérisation des émissions et la modélisation de la dispersion. Le modèle de dispersion utilisé pour le calcul des niveaux d' émission a été le Modèle Régulatoire AMS/EPA (AERMOD), développé par la Société Météorologique et l'Agence Environnementale Nord-américaines, l’American Meteorological Society (AMS) et l’Agence Nord-américaine de Protection de l'Environnement (EPA). Les polluants atmosphériques étudiés ont été les prioritaires pour le secteur de la sidérurgie intégrale, c'est-à-dire ceux produits à partir des transformations chimiques et physiques propres au processus de sidérurgie et notamment, les Particules Fines en Suspension (PM10), les oxydes d'azote (NOx) et soufre (SO2) ainsi que monoxyde de carbone (CO).

Émissions atmosphériques. Elles ont été estimées pour le projet en fonction des informations fournies par les fournisseurs potentiels des différentes technologies, intéressés à participer dans le marché pour la construction du Projet.

Valeurs d´émission
. Elles ont été estimées pour toute la zone de 20x20 km autour de Bellara et du Port. Les résultats ont montré qu´aucune valeur d´émission de qualité de la zone établie par la normative algérienne et européenne n´a pas été dépassé dans la zone étudiée comme conséquence de l´opération du Complexe, à condition que les mesures indiqués ci-dessous soient implantés.

Mesures d´atténuation. L´étude a conclu que pour s’assurer que les valeurs limites d´émission établies par la législation algérienne et européenne ne soient pas dépassées comme conséquence de l´opération du Complexe, il fallait implémenter les suivantes mesures d´atténuation clé, notamment pour contrôler les émissions des oxydes d´azote (NOx) des sources canalisées, qui se sont révélés comme les polluants prioritaires à contrôler à Bellara, en outre des Particules Fines en suspension (PM10) :

- À Bellara, pour l'unité de reformage, des brûleurs bas-NOX en assurant une combustion à bas excédent d'air; au four shaft, des dépoussiéreurs par voie humide ; à l´aciérie électrique, un système de dépoussiérage du four à arc électrique consistant en une extraction efficace au niveau de toutes les sources d'émission par association d'une extraction directe des effluents gazeux et des systèmes de hottes suivi d'un dépoussiérage au moyen de filtres à manches; aux fours de réchauffage du laminoir, des brûleurs à bas NOx sans préchauffage de l’air, et limitation de la température de préchauffage de l’air pour contrôler les émissions de NOx ; pour toutes les sources canalisées (acheminées), une hauteur suffisante des cheminées.
- Au Port, pour contrôler les Particules Fines en suspension des opérations de manutention( handling), il faut implanter les mesures classiques qui assurent une manipulation contrôlée des pellets de minerai lors de la décharge, transit, stockage et charge, comme le carénage des trémies, l´utilisation de bandes transporteuses couvertes, l'aspersion contrôlée d’eau et/ou des capteurs à vide et filtres à manches sur les points de transfert de matériaux et en général sur les zones d´activités générant de la poussière, et implémenter aussi le nettoyage mécanique du sol du quai à la fin de chaque opération. À Bellara, ces mesures sont aussi appliquées dans les zones où sont manipulés les pellets et matériaux non métallisés. La manipulation des matériaux métallisés (DRI et fines métallisés) doit être réalisée strictement par voie sèche (sans l´utilisation de l´eau) par motifs de sécurité, en raison de son caractère pyrophorique.
- Aux mesures mentionnées pour le Port, il faut ajouter l´installation d´un écran métallique anti-poussière avec filet textile poreux tissé, sur le côté Est et Sud du parc de stockage de minerai, avec une hauteur équivalente à celle des piles de pellets et une porosité autour du 50%, avec lequel il est possible d'atteindre des réductions d'émissions de plus de 75%.


Suivi (mesures clés). En ce qui concerne l´activité de suivi environnementale, un système de mesure en continu sera mis en place au moins pour les émissions de PM10, oxydes d'azote (NOx) et CO pour l´unité de Réduction Directe et pour l´aciérie électrique. En outre, le suivi assurera les mesures discontinues des autres paramètres et des autres sources canalisées (tous les semestres); mesures d´émissions diffuses (annuellement); mesures de la qualité de l’air (PM10, NOx, SO2 et CO) dans le voisinage (tous les semestres); et l´élaboration d´un bilan complet des émissions (annuellement).



HASNAOUI Chiboub


--
Mesures d´accompagnement du Projet




Cliquez pour agrandir

http://www.jijel.info/images/Djendjen--1.png


ALGERIAN QATARI STEEL Company

Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 12-03-2015 19:24
Bonsoir M. Chihoub,
On voit le style et la terminologie usités par les bureaux espagnoles.
Ceci étant dit: toutes les installations portuaires de reception et de traitement des pellets doivent être terminées avant la première fournée de pellets dans le four de Bellara.
Qui va être responsable de ces travaux au niveau du port, qui les financera? Les études techniques de ces installations portuaires ont elle été faites? les appels d'offres ont ils été lancés?
Comment se fera le transport des pellet entre le port DjenDjen et Bellara? Camions et:ou wagon étanches à l'humidité pour éviter les risques d'auto inflammation durant le transport.
La quantité de pellets à transporter est de l'ordre de dix mille (10 000) tonnes par jour (340 camions ou 20 trains)
Signaler un abus
fly1
# fly1 12-03-2015 17:05
@ AQS

Non ce n'est pas sans fondement .

je vous ai dit dans un précédent com , que ne sont que des essais , des travaux de labo , qui démontrent SCIENTIFIQUEMENT que ce minerai est pellitisable et enrichissable (sans atteindre la teneur normative du P).Mais à l'echelle industrielle et vu la complexité de ce minerai , l'opération serait tres coûteuse et donc pas du tout rentable . En plus de ça , le problème du TRANSPORT; je vous ai posé 2 fois la question qui demeure sans reponse.

voudrez -vous Chairman avoir la gentillesse l'amabilité et le courage de me répondre. Je la repose et autrement:

Le tableau du projet GD chiffré que vous avez présenté , me semble venir des archives.en effet vous ddites réalisation de 1600 Km de chemin de fer sans indiquer la distination (alors que Jijel est à presque
3000Km).les 1600 Km pourrait en effet correspondre à un port dans l'Oranais (Jijel.Jijel signalait un projet dans cette région).

Si l'on reste sur vos chiffres , Soit que le minerai va être acheminé dans l'oranais pour être transporté à Jijel après , ce qui est abberant et ne répond à aucune logique de gestion.Soit delocaliser L'usine Bellara dans l'Oranais , ce qui serait plus abberant encore.

Et si c pour realiser la ligne GD-jijel , ça couterait aussi cher que de construire un pont directe Bejaia-Jijel .

Et puis citez-moi au moins un pays au monde où le site minier est à plus de 2000Km du site sidérurgique !!!!!!!! ( JIJEL EST A PRESQUE 3000 km).

Chairman Chehboub , vous étiez d'accord avec moi dès le debut quand j'ai dit que cette affaire GD , n'est qu'une decision politique pour piquer une colère au maroc et lui dire nous sommes là , sur nos terres et nos richesses (fer et phosphate). Donc ce minerai ne serait jamais à Bellara , ou peut être dans un avenir lointain.

Quant à l'écologie et environnement , personnellement je suis optimiste , nous sommes au 21 century et je ne pense pas qu 'on construise une usine de cette ampleur sans tenir
compte de ces facteurs.

Par contre le problème de l'auto-inflammation soulevé par notre ami Jijel.Jijel semble être serieux, dans une région aussi humide que Milia

CORDIALEMENT.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 12-03-2015 19:06
Salut Fly,

Je confirme! La ligne de chemin de fer projetée devait relier Gara Djebilet à La Macta (embouchure de l'Oued du même nom) pas très loin de Mostaganem (40 km).

Je confirme parce que j'ai eu à travailler sur l'étude topographique et photogrammétrique du couloir ferroviaire GD-La Macta.
Cette étude a été faite par l'INC (Institut National de Cartographie) pour la partie "photos aériennes" et le bureau américain Ford Bacon & Davis pour le report sur plan du couloir. Le financement a été assuré directement par SONATRACH.
Si ma mémoire est bonne, le tracé retenu avait une longueur de 1580 km.
Signaler un abus
saladin
# saladin 12-03-2015 20:37
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :

Quant à l'écologie et environnement , personnellement je suis optimiste , nous sommes au 21 century et je ne pense pas qu 'on construise une usine de cette ampleur sans tenir compte de ces facteurs.


Salut Fly,

Moi idem, je suis optimiste quand au problème environnemental que peut poser le futur complexe de Bellara.

Nous sommes au 21st century et merci à la technologie qui ne cesse d’évoluer .

J’ai eu l’occasion de vivre pour quelques années, in the 70’s, dans la ville , de Pittsburgh , Pa. USA , qui était très célèbre par son industrie d'acier . D’ailleurs son équipe de football est nommée Steelers .

Il est vrai que son air n’était pas très pur , mais thanks God , I am still alive .

That was in 20th century …
Signaler un abus
AQS
# AQS 12-03-2015 20:51
Cher Fly, je vous prie de croire que la plupart des pays importent le minerai de fer de lointaines contrées plus éloignées que GD de Jijel et que le co^t de transport représente moins de 10% du prix d'achat, la chine qui produit la moitié de la production mondiale (1,6 Milliards de tonnes) importe la moitié de son minerai de fer du Brésil et de l'Australie

HASNAOUI Chiboub

Signaler un abus
fly1
# fly1 12-03-2015 21:17
@ AQS
Chairman Chehboube je ne vous parle pas des pays qui importent , ça c autre chose;
lisez bien , je parle des pays qui ont , et le site minier ,et le site siderurgique .
Quant au qatari , on sait bien qu'ils ont la rente , mais pas l'intelligence.
Signaler un abus
AQS
# AQS 12-03-2015 20:55
cher Fly1, le plus important pour moi est la deuxième partie de votre message qui est réconfortant à savoir (Quant à l'écologie et environnement , personnellement je suis optimiste , nous sommes au 21 century et je ne pense pas qu 'on construise une usine de cette ampleur sans tenircompte de ces facteurs) car l'aspect impact environnemental semble inquiéter la plus grande partie des intervenants.
Pour ce qui est de la rentabilité du projet, je suis disposé à vous rencontrer et à vous fournir tous les élèments y afférents et sachez que nos partenaires qataris (qui sont d'excellents hommes d'affaires) ne se seraient jamais lancés dans cette aventure s'il y avait le moindre doute sur la rentabilité du projet.

HASNAOUI Chiboub

Signaler un abus
fly1
# fly1 12-03-2015 21:33
@ AQS
Merci pour la proposition , je vis loin de Jijel , et puis je parle au non de toute la wilaya,si vous avez des documents à nous montrer et relatifs à la rentabilité ,vous n'avez qu'à les exposer sur le portail de jijelinfo , et je verrai comme tout citoyen jijeli ces documenst. et si ça releve du confidentiel,il y a Jijel.Jijel (qui a plus d'experience) et qui est sur place , à Alger il me semble.

Cordialement
Signaler un abus
AQS
# AQS 12-03-2015 23:09
J'étais prêt à vous montrer les chiffres à titre privé, mais vous ne devez pas ignorer que la problèmatique de la rentabilité concerne en premier lieu les actionnaires qui sont les seuls à avoir pris des risques financiers et ne concernent pas les citoyens . Le citoyen est plutôt concerné par l'aspect impact sur l'environnement et par l'impact social du projet.

HASNAOUI Chiboub
Signaler un abus
fly1
# fly1 12-03-2015 23:39
je parle de l''employé de AQS , et non pas d'un citoyen quelconque. s'il n ya pas de rentabilité il perd son beefteak !
et il s'en fout de l'eco-environement , il veut nourir ses enfants^.
quand à ce mouvement soit-disons vert , c de l'hypocrisie ,et ce n'est qu une guerre de personnes ; c'est un noyau dur à l'institut de mettalurgie de l'UNiversité qui a propagé cela , juste pour contredire l'ancien recteur qui defendait le projet et avec qui ils était en conflit un certain temps.
l'inquiEtude du citoyen reste liée à la rentabilité et à la durée de vie de cette usine;



c
Signaler un abus
AQS
# AQS 13-03-2015 08:20
Je me réjouis ton honnêteté intellectuelle et cela a été pour moi de vrais moments de plaisir d'avoir échangé avec vous; pour ce qui est des inquiétudes sur la pérennité du projet, je vous prie de noter que le TRI (Taux de Rentabilité Interne) est de 16% avec des hypothèses conservatrices.
Nous avons choisi la technologie , la plus Up to Date et nous devons réussir sur le volet ressources humaines à sélectionner et à bien former le personnel.
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 12-03-2015 23:40
Citation en provenance du commentaire précédent de AQS :
J'étais prêt à vous montrer les chiffres à titre privé, mais vous ne devez pas ignorer que la problèmatique de la rentabilité concerne en premier lieu les actionnaires qui sont les seuls à avoir pris des risques financiers et ne concernent pas les citoyens . Le citoyen est plutôt concerné par l'aspect impact sur l'environnement et par l'impact social du projet.

HASNAOUI Chiboub

Bonsoir monsieur Hasnaoui
Vous devez être transparent envers toute la communauté jijelienne....
Et la réponse de Fly est la plus appropriée . Nous sommes tous solidaires et tous aussi concernés, que l'on soit à Jijel, Alger, Paris ou Montréal.....
Ce que je constate en vous lisant :
Il y a encore beaucoup de zones d'ombre et d'incertitudes dans votre projet. En effet, je ne vois toujours pas les raisons/justifications de ce complexe à Jijel......que rien ne justifie .....pas de savoir-faire local ou spécifique à la wilaya
Nous sommes très loin du lieu d'extraction du minerai et des mines
Nous savons que le besoin en fer à béton se situe au niveau des grandes agglomérations (Alger, oran, Constantine, et le sud).... Je ne pense pas que la wilaya de Jijel soit la plus consommatrice de ce produit!
Alors, s'il vous plait, donnez nous les véritables raisons de ce choix?
Foughali, facts and figures
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 12-03-2015 14:39
Monsieur Adam S. semble être à côté de la plaque et adopte un ton paternaliste et condescendant.
Bien sur, les jijelinautes sont conscients des problèmes environnementaux, mais 95% des commentaires ont soulevés d'autres questionnements, à savoir:
- les fours et laminoirs de Bellara ont été conçus pour produire des ronds à bétons et du fil machine. Parler des rails, de tubes sans soudures et autre produits sidérurgiques c'est prendre les internautes pour des demeurés
- la matière première servant à produire l'acier consiste en pellets de fer réduit (minerai de fer préalablement traité dans dans des installations ad hoc), cette matière sera importée en grande quantité. Un problème dans l'approvisionnement de cette matière et le complexe s'arrêtera.
-On évoque aussi Gara Djebilet sans en donner l'horizon temporel. Et ce n'est pas demain ou après demains que le minerai de fer de GD sera pelletisé et alimentera le site de Bellara.
-les qatari n'ont pas de compétences techniques dans la sidérurgie, ils possèdent certes des installations (comparable à celles de Bellara) mais ces installations ne fonctionnent que grace à un encadrement étranger et des milliers de travailleurs du sous continent indien traités tels des esclaves.
-Le seul apport des qatari est l'investissement financier (on parle de 411 millions de dollars), l'Algérie était capable de financer intégralement ce complexe et se passer de la présence des qatari dans le capital d'une société de droit algérien.

C'était la le gros des interventions des jijelinautes qui ont soulevés des interrogations autrement plus pertinentes que les frou-frous démagogiques et triomphalistes. Les journalistes auraient du s'en inspirer pour produire un papier de qualité et poser d'autres problématiques: quel est le contenu du pacte d'associés algéro-qatari, comment vont se prendre les décisions opérationnelles et stratégiques au sein de la société AQS, etc....

De toute façon le complexe de Bellara tel que conçu aujourd'hui à savoir une unité de production de ronds à béton, n'a rien à voir avec le complexe imaginée au milieu des années 7O: le projet consistait en la fabrication d'aciers fins et spéciaux (AFS).
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 12-03-2015 15:32
Je ne vous cache pas, moi personnellement, j'étais plus inquiet sur le problème environnemental, quand on sait, comme l'avais mentionné déjà notre ami, cette région, est la plus humide dans l'EST Algérien...Allez y voir la météo d'aujourd'hui par exemple: Humidité à El Milia: 58% le jour et 87% la nuit ...A texenna, Jijel, El Aouana et Ziama, nous n'avons que 47%.

Comme je l'avais déjà dit, les citoyens doivent être bien informés sur ce volet, d'ailleurs, le plus important, notamment les incidences prévisibles sur l'environnement, mais aussi sur la santé et le bien être des habitants. Moi, je suis près de Bellara, et je sais que les habitants sont inquiets uniquement sur ce volet !
.............................................................................
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 12-03-2015 13:49
Message to Adam.S
Mon cher journaliste....
Mes vessies ne seront jamais des lanternes....Et ceci tant que je serais vivant!
Pour être crédible, l'étude d'impact doit être réalisée par un cabinet neutre, pas mandaté par les parties prenantes....
Pour une travail de qualité, il faut faire appel à des gens sérieux.....
Depuis quand les espagnols sont ils de vendus des défenseurs de la nature.....eux qui ont détruit leur pays et son littoral???
Allez voir sur place, comme moi!
Comment osez vous nous dire qu'il faut faire confiance aux opérateurs ?
Avez vous travaillé dans un complexe sidérurgique ....non..,,?...moi, oui.....!!!!
Et je fus l'un des premiers jeunes algériens formés par la France pour bosser à El hadjar!!!
Je l'ai déjà écru sur ce site, sur ce sujet!
Comme cela, vous continuez à nous prendre pour des kerrouch!!!
Mon cher journal eux, sachez que même loin du bled, nous restons vigilants et motivés!
Notre région à naturellement une double vocation....l'agriculture et le tourisme.....
Je ne vais pas vous rappeler que Jijel est loin des sites d'extraction du minerai de fer ....
Je finirai par croire que les dirigeants algériens sont des incompétents, des inconscients ...ou pire...les 2 à la fois....
Quant à vous, je ne vous dis à qui vous me faites penser....
Fakou!!!!
Bonne journée et sans rancunes...
Foughali, facts and figures....
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 12-03-2015 12:36
«Selon l’exposé qui a été fait, ces conclusions son convaincantes, je pense qu’il n’y aura pas un grand risque de pollution, mais il reste à lancer, comme je l’ai proposé, une campagne d’explication pour les habitants de la ville pour dissiper leurs craintes», indique le P/APC.
www.elwatan.com/regions/est/jijel/complexe-siderurgique-de-bellara-a-el-milia-jijel-polemique-sur-les-effets-polluants-du-projet-25-02-2015-288345_130.php
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 12-03-2015 12:31
Un message de notre confrère Adam S. du journal el watan à jijel.info
C'est bien de soulever un tel débat et c'est encore mieux de le faire véhiculer au sein d'une opinion publique locale sensible aux oui-dires et aux rumeurs de la vox-populi. Le débat soulevé dans la ville d'El Milia et même à Jijel et dans d'autres localités de la wilaya est alimenté par ces histoires qui n'ont aucune base scientifiques. La pollution à El Milia ? La ville est suffisamment pollué, personne n'en parle, la nature, les Oueds ont subi les effets pervers de cette empoisonnement direct ou indirect. Le complexe de Bellara est un atout économique pour la région. Personnellement, j'ai confiance aux études réalisées et à la technologie utilisée dans sa conception......
.......................................................................
Si l’on évoque avec insistance de sérieuses craintes sur l’impact écologique du complexe sidérurgique de Bellara, qui sera implanté sur un site éponyme dans la commune d’El Milia, l’étude de danger et d’impact sur l’environnement, réalisée par un bureau d’études algéro-espagnol, se montre, plutôt, rassurante.
www.elwatan.com/regions/est/jijel/complexe-siderurgique-de-bellara-a-el-milia-jijel-polemique-sur-les-effets-polluants-du-projet-25-02-2015-288345_130.php
Signaler un abus
dzira
# dzira 12-03-2015 13:28
ya Mohamed,dis lui plutot de voir pourquoi ses articles sur Jijel manquent de commentaires.je pense qu el watan est devenu la risée du monde en matiere de censure.
Signaler un abus
fly1
# fly1 11-03-2015 21:38
bonsoir AQS
De l'effet d'annonce minerai Gara Djebilet ,on passe maintenant à la "reduction directe ", procedé completement incompatible à ce typpe de minerai , pour la simple raison qu'il exige soit des pellets soit un minerai de tres bonne qualité (type bresilien ou australien et meme suedois ) , avec une grande concentration en Fe , et tres faible teneur en impureté ( phosphore , SiO2 et sulfure) ,

Donc soit AQS est condamné à importé des pellets pour toute la durée de vie de l'usine ( qui dependra du prix de cette matiere qui va flotter dans le temps ) .
Soit AQS va importer du minerai bresilien de bonne qualité , est donc tres chere . ce qui augmenterait les coûts de production,et tres peu de rentabilité par consequent;

-donc soit des haut fournaux (et les consequences ecologiques) et le minerai de gara djebilet ( au traitement coûeux)

-Soit la reduction directe , et ce sont les pellets pour toute la vie;

donc Mr le ministre ne vient pas nous dire q'on commencera par les pellets , puis on attaquera avec le minerai de gara djebilet ( à moins qu'il construise une autre usine à haut fourneaux)*

j'espère une explication .

cordialement;
Signaler un abus
AQS
# AQS 11-03-2015 23:54
Fly, vous avencez des affirmations sans aucun fondement :
Le minerai de Gara Djebilet est parfaitement pellitisable et les essais de pellitisation ont été réalisés par SIDER durant les années 80 chez HYL;
J'ai déclaré auparavant, qu'il est enrichi en passant de 58% Fe à >63% et le seul problème restant est la teneur en P qui demeure >0,4% et des solutions techniques nouvelles ont été développées pour l'éliminer par Pyrométallurgie.
Je vous recommande de lire un message antérieur sur le gisement de GD.
Signaler un abus
AQS
# AQS 12-03-2015 00:11
Enrichissement du minerai de Gara Djebil:

Divers schémas de traitement ont été étudiés et testés en laboratoire passant par des étapes multiples de broyage, séparation magnétique et flottation à différents niveaux jusqu’au grillage magnétisant et à la lixiviation.

Les essais de calcination à 1000°C du minerai de fer dans un four rotatif ont donné de bons résultats. Combiné aux procédés classiques, il est possible d’obtenir un concentré

─ Enrichi à 63% de Fe, avec un taux de récupération du fer de plus de 85% ;
─ De teneur en éléments indésirables divisée par 2, mais le taux de Phosphore demeure 4 fois supérieur au niveau admissible : passage de 0,8% à 0,4% P.

Les meilleurs résultats obtenus (0,15 - 0,18% P) ont été réalisés via une lixiviation sur un concentré de départ d’une teneur de 0,5 % P, et uniquement en laboratoire, il convient de le signaler.

Ainsi, les tests récents et anciens convergent vers les conclusions suivantes :

─ pour une bonne libération de ses constituants, un broyage ultra fin du minerai (50 µm étant la limite économique) est impératif ;

─ une partie, seulement, du phosphore présent dans le minerai de Gara Djebilet peut être éliminée par des combinaisons des techniques standard d’enrichissement.

A ce stade, deux options peuvent être envisagées pour achever la déphosphoration :
─ la lixiviation à l’acide (hydrométallurgie) : phase enrichissement du minerai ;
─ la fusion du minerai (pyrométallurgie) : phase de production de l’acier.

Agglomération et Pelletisation du minerai de GD:

Des essais d’agglomération et de bouletages (pelletisation) de minerai enrichi et non enrichi pour la production d’acier via la filière haut fourneau, convertisseur et via la filière four électrique ont été menés.

Différents essais métallurgiques ont été réalisés par MRCC pour le compte de GE-Tempo en 1973, l’IRSID en 1976, MRCC en 1977 et Krupp en 1987.

Les études et essais ont montré qu’il est possible de produire :
- des agglomérés basiques auto-fondants mais la productivité n’est pas élevée,
- des boulettes crues et cuites en utilisant un liant, la bentonite ou la chaux métallurgique hydratée.

Elaboration de l’acier
:

Des études ont été menées pour évaluer la possibilité de produire de l’acier à partir du minerai de fer de Gara Djebilet par
- la filière métallurgique classique : Haut Fourneau, Convertisseur à Oxygène ;
- la Réduction directe et le Four à Arc Electrique.


Filière réduction directe et four à arc électrique

SIDER a réalisé des tests de réduction directe au gaz naturel qui ont démontré la bonne réductibilité du minerai de fer de Gara Djebilet.

Des essais en pilote semi-industriels (400 tonnes) de réduction directe et de fusion ont été réalisés par la société HYLSA (aujourd’hui TENOVA), sur la base du procédé HYL. Ces essais ont permis d’obtenir une éponge de fer (DRI) acceptable et de produire de l’acier à faible teneur de phosphore (P) à partir de cette éponge de fer, moyennant une opération de déphosphoration (insufflation de chaux, oxyde de fer, injection d’oxygène) avec décrassage intermédiaire.

A partir du minerai réduit de Gara Djebilet, la société Hylsa a pu produire de l’acier à teneur minime de P (0,02 %). En conclusion de ces essais, le minerai de Gara Djebilet peut être utilisé pour la production d’acier par réduction directe de pellets et fusion de l’éponge de fer au four à arc électrique moyennant un surcoût engendré par l’opération de déphosphoration.

Signaler un abus
fly1
# fly1 11-03-2015 19:24
SltJJ
Je me permet de vous répondre à la place de AQS (pas pour le défendre , puisque il n'a pas trouvé de réponse à un certain nombre de mes questions ).

Il ne peut pas y avoir auto -inflammation . Pourquoi ?
Tout simplement parce que la matière importé e ne contient pas de phosphore blanc ( qui est un allotrope du phosphore), et dont le point d'auto - inflammation et des plus bas. même le phosphore lui même est en quantité infitesimale dans cette matière importée .Donc aucun risque là dessus.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 11-03-2015 20:02
Bonsoir Fly,

Même s'il n' y a pas de phosphore, le risque d'auto inflammation existe car en présence d'humidité les pellets s'oxydent en dégageant de l'hydrogène qui peut s'auto-enflammer en cas de'absence ou de mauvaise ventilation. Cela est déjà arrivé.
Bien sur avec le phosphore blanc le risque est beaucoup plus grand.
Signaler un abus
fly1
# fly1 11-03-2015 21:49
SLT jj
L'oxydation serait plus accentuée à bellara q'au port de jijel , si c l'humidité qui serait generatrice de l'auto-inflamation , en effet,il faut savoir que la construction du barrage de Benharoune( qui est à proximité du site) , a creé un micro-climat dans la région et cecoin est devenu le point le plus humide de l'afrique du nord jusqu'à 90 % .
JE PENSE QU'IL AURAIT DU BOULOT A FAIRE.
RABBI YESTAR ! ça craint .
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 11-03-2015 16:19
Une bonne nouvelle, c'est déjà parti !
Dans le cadre de la formation insertion, 30 jeunes diplômés dans les spécialités: Maçonnerie, coffreur ferrailleur, ont été pris en charge ce jour, au CFPA El Milia, en collaboration avec l'entreprise nationale de réalisation des infrastructures énergétiques "ENERGA". Ces jeunes seront appelés pour une formation de recyclage au niveau de l'établissement de formation de Tanefdour, pour le projet de Bellara...
Je viens de rencontrer les deux sous directeurs de la wilaya de Jijel, de la formation et de l'enseignement professionnels, à leur retour d'El Milia. Cette société est spécialisée dans la réalisation d'infrastructures d'ouvrages, travaux de génie civil industriel, voiries et réseaux divers.
Signaler un abus
ema.
# ema. 11-03-2015 20:43
Oui mohamed ça commence á bouger , et nos remarques sont bien prises en consideration ...bravo
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 11-03-2015 21:10
Bonsoir Ema. Merci
Bien sur que nos remarques seront prises en considération !
Je suis très content pour cette jeunesse, mais aussi ravi pour les interventions de nos chers lecteurs dans ce journal, et la participation de notre invité Monsieur Chihoub. Le niveau de discussion a été élevé, et, c'était notre objectif dans l'administration de ce journal !
Ce débat restera ouvert jusqu'à la réalisation de ce projet !
Les médias, radio local, journaux...doivent informer les citoyens que la technologie qui sera utilisée dans cette usine, sera la plus propre et la plus compacte du marché pour la production d'acier dans le monde entier, comme l'a si bien confirmé Monsieur Chihoub !
Signaler un abus
ema.
# ema. 11-03-2015 21:50
bonsoir mohamed , Effectivement , le niveau de discussion est bien elevé mais aussi et surtout on a débattu le projet en question dans le calme le plus absolu , il n´ya pas eu des attaques ni des provocations chacun a défondu son point de vue sans soucier des commentaires de l´autre . sincerement , au debut j´ai hésité d´intervenir , j´avais peur si je reçoi une giffle quelques part .
Bonne continuation á nous tous
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 11-03-2015 22:00
Bonne continuation Ema !
Vos interventions et celles de tous les intellectuels dans ce journal, sont suivies largement ici dans la wilaya et à haut niveau. Je vous remercie tous pour votre fidélité.
J'ai invité aussi à la discussion nos amis journalistes, de liberté M Saou, Adams d'el watan, et Mohamed B du journal arabophone....Je dois téléphoner aussi demain à mon ami Hamid de l'aps, mais aussi yacine d'elfadjr, fodil d'el watan...
Signaler un abus
fly1
# fly1 11-03-2015 22:14
ohhhh ya mohamed !
Déjà les maçons manquent pour le citoyen qui veut construire sa maison , il faut vraiment chercher pour en trouver un , au prix du pharmacien . et le peu qui reste tu veux l' envoyer à bellara .
tu connais un maçon en chomage à jijel ?
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 11-03-2015 22:20
Salut Fly
Dans tous les établissements de formation de la wilaya de Jijel, nous avons des sections dans la branche BTP: Avec beaucoup de spécialités, comme la maçonnerie, les coffreurs ferrailleurs, les peintres, d'ouvrier qualifiés,...Une année de formation théorique et pratique avec un stage dans le milieu professionnel. Sans compter les dizaines de sections qualifiantes de trois mois de formation.
Dans chaque établissement, nous avons deux à quatre spécialités, dans le mode résidentiel ! Faites le compte fly, si vous avez 18 établissements !
En plus des formations dans le BTP à l'institut, mais aussi dans le mode apprentissage !
Sachez que je suis très près de cette jeunesse, depuis environs 36 années, et, la majorité sont dans le chômage !
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 11-03-2015 12:24
Salut à tous.....
Ceci est le 89 eme commentaire sur le projet de Bellara....
Et de courchevel 1850, où je me trouve aujourd'hui, je pense que vous avez tout évoqué .....sauf le plus important pour moi, futur retraité au bled....
Oui, j'attendais qu'on me parle de l'impact sur l'environnement, la qualité de l'air que je vais respirer, la vue d'un complexe sidérurgique monstrueux...
Oui, j'en parle en connaissance de cause.....je suis l'un des jeunes algériens envoyés en formation en Europe en 1967/68, en vue du démarrage d'el hadjar......
J'ai pu constaté les dégâts en travaillant dans les complexes sidérurgiques français....
Alors, ma question est simple.....
Que prévoient les différents opérateurs pour limiter et minimiser l'impact sur ma vie de retraité, sur la vie des bébés, des enfants et des jijeliens en général?
Bonne journée

Foughali....facts and figures
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 11-03-2015 12:56
Citer :
j'attendais qu'on me parle de l'impact sur l'environnement
Bonsoir cousin;
J'avais déjà parlé de ce problème environnemental dans mon commentaire ci-dessous :
Voici une partie de mon commentaire adressée à notre invité, Monsieur CHIHOUB/
"... Concernant les discussions dans toute la wilaya, au sujet de l’impact sur l’environnement, je me souviens, il y a environs deux années, au siège de la wilaya, j'étais présent avec les journalistes, lors de la création de l'ALGERIAN QATARI STEEL Company, en réponse à notre question, vous avez promis, ainsi que le responsable Qatari, que vous allez opté pour une technologie moderne prenant sérieusement en considération ce volet ! Pourriez vous S.V.P, nous donner encore plus de précisions, en réponse à nos chers lecteurs..."
Bien cordialement
Signaler un abus
AQS
# AQS 11-03-2015 17:31
Le complexe sidérurgique de Bellara est conçu sur la base de la technologie de Réduction Directe, la plus propre et la plus compacte du marché pour la production d'acier dans le monde entier. Le mode de la Réduction Directe, et selon témoignage des autorités publiques environnementales de l´Union Européenne, est reconnu internationalement comme ayant un impact environnemental bien inférieur à celui des Hauts-Fourneaux (la voie classique et alternative principale considérée pour la production de l´acier).

Tous les choix technologiques effectués pour le projet vont dans le même sens : configurer un complexe sidérurgique avec un taux d'émission de poussières et de polluants le plus faible possible, et réduire l'impact environnemental par rapport aux niveaux qui caractérisent ce type d'usines dans le monde entier. Voici quelques exemples de choix technologiques avec un impact positif sur l´environnement :
• Le minerai sera utilisé, tout au long du processus de manutention (déchargement, stockage en piles, transfert, chargement et transport), sous forme de boulettes, dont les émissions diffuses sont nettement inférieures à celles de la poudre minérale. En outre, étant donné qu'aucun changement d'état physique n'a lieu dans le processus, des pellets de haute qualité sont nécessaires. Cela se traduit également par une diminution de la quantité et de la dangerosité des émissions atmosphériques et de la poussière soulevée par les systèmes d'épuration.
• L'utilisation de ferraille d'apport externe comme matière première pour le procédé est limitée à des pourcentages très faibles, de préférence en n’utilisant que de la ferraille propre provenant de rebuts de production. Cela se traduit également par une diminution de la quantité et de la dangerosité des émissions atmosphériques et de la poussière soulevée par l'installation de systèmes de captation et d'épuration puisqu'une grande partie des impuretés présentes dans les déchets sont éliminées par cette voie.



Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 11-03-2015 18:22
Merci bien pour ces précisions Monsieur Chihoub.
Les citoyens doivent être bien informés sur ce volet, d'ailleurs, le plus important, notamment les incidences prévisibles sur l'environnement, mais aussi sur la santé et le bien être des habitants.
Nous sommes contents d'apprendre que la technologie qui sera utilisée, sera la plus propre et la plus compacte du marché pour la production d'acier dans le monde entier.
NB/ Pour nos chers lecteurs:
La réduction directe est, en sidérurgie, un ensemble de procédés d'obtention de fer à partir de minerai de fer, par réduction des oxydes de fer sans fusion du métal.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 11-03-2015 18:23
Mais qu'en est-il des risques d'auto-inflammation aussi bien sur les quais du port que sur les aires de stockage sur site surtout en milieu marin et humide?
Signaler un abus
AQS
# AQS 11-03-2015 20:36
Pas de problème d'auto inflammation pour les pellets;
pour le DRI des précautions d'usage doivent être prises pour son stockage (inertage)
Signaler un abus
Daykhabotros
# Daykhabotros 11-03-2015 15:31
Bonjour monsieur foughali vous avez bien fait d'évoquer l'impact environnemental sur notre wilaya et les conséquences que subiras l'être humain il ne faut pas oublier la faune et la flore juste à côté de bellara sè trouve l'oued el-kebir a quelques centaines de mètres de celui çi sè trouve une tannerie qui utilise beaucoup de détergent et de produits chimiques d'après les gens d'el-milia que je côtoie tout est verser et jeter dans l'oued ? Quand à votre future vie de retraité (b'sahtak et longue vie et beaucoup de santé ) cour cheval est une station réputée pour ses pistes de skis et de son air frais sincèrement a vous ça ne posera aucun impact sur votre vie la pollution que vous respireriez a jijel vous l'évacuerer a cour chèches ou ailleurs en Provence N'dba c'est pour les gens qui vivent à El- Milia et ses environs d'autant plus que cette ville est une cuvette avec un taux d'humidité qui parfois avoisine les 90 degrés mon souhait est que les qataris exigeront des autorités algerienne un hôpital digne de ce nom ainsi que d'autres commodités vous aurez bien compris monsieur foughali que mon commentaire est le 90eme
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 11-03-2015 16:14
Bonjour Daykhaboutros,
Il n'y aura pas de qatari ni à Jijel, ni à El Milia.
Et même à Bellara sur le site du complexe, il n'y aura ni staff, ni personnel qatari car il n'ont aucun savoir faire technique; ce ne sont que des investisseurs qui attendent d'éventuelles retombées sonnantes et trébuchantes et qui n'hésiteront pas à revendre leurs parts à tout moment.
Les quelques qatari seront les membres du Conseil d'Administration qu'on verra lors des réunions du Conseil et de l'AGO;
Même à Messaid au Qatar (usine de Qatar Steel), on voit très peu de Qatari: l'encadrement est composé d'anglais, de libanais tandis que la main d'oeuvre (très mal payé et exploitée) vient du sous-continent indien et des Philippines.

Les qataris n'exigeront donc rien, le bien être social de leurs employés et des habitants où sont installées les usines, est le dernier de leurs soucis.
Signaler un abus
Daykhabotros
# Daykhabotros 11-03-2015 18:59
Bonsoir jijel jijel merci pour ces précisions en aucun cas je ne voudrais offenser qui que ce soit d'avance mes respects aux cadres algeriens compétents et dévouer si les qataris recrutent des managers etrangers recruter c'est sur des bases de compétance et d'intégriter si ma mémoire ne me fait pas défaut le conseil d'administration et d'encadrement de monsieur Rebrab (cevital)est composer de canadiens de francais ect ect la devise des Qataris est la méme que les américains pas d'amis que les intérêts et surtout ils aiment exploiter les êtres humains le social c'est comme tout les pays du tiers monde ils s'en foutent royalement
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 11-03-2015 19:34
Attention à ne pas confondre Conseil d'Administration dont les membres représentent les actionnaires au prorata des actions détenues et la Direction Générale qui est l'organe exécutif chargée par les actionnaires de gérer l'entreprise au mieux des intérêts des actionnaires.
Je ne crois pas que chez CEVITAL, il y ai des membres du conseil d'administration extérieurs à CEVITAL sauf si des actionnaires étrangers participent au capital de ce groupe, ce qui n'est pas le cas à ma connaissance.
En revanche, il y a certainement des cadres gestionnaires étrangers au sein de Cevital, ils sont des salariés de Cevital.
Signaler un abus
AQS
# AQS 11-03-2015 20:33
Le Conseil d'Administration d'AQS est composé de neuf membres: 5 algériens et 4 qataris.
Les membres du Conseil d'Administration (CA) sont désignés par l'Assemblée Générale et conformément au Pacte des Actionnaires et des statuts de la Société;
Selon le code de commerce, les membres du CA doivent détenir au moins 20% des actions;
les administrateurs peuvent être des indépendants, désignés pour leur expertise, comme c'est le cas pour CEVITAL

Signaler un abus
Foughali
# Foughali 11-03-2015 23:56
Citation en provenance du commentaire précédent de jijel.jijel :
Bonjour Daykhaboutros,
Il n'y aura pas de qatari ni à Jijel, ni à El Milia.
Et même à Bellara sur le site du complexe, il n'y aura ni staff, ni personnel qatari car il n'ont aucun savoir faire technique; ce ne sont que des investisseurs qui attendent d'éventuelles retombées sonnantes et trébuchantes et qui n'hésiteront pas à revendre leurs parts à tout moment.
Les quelques qatari seront les membres du Conseil d'Administration qu'on verra lors des réunions du Conseil et de l'AGO;
Même à Messaid au Qatar (usine de Qatar Steel), on voit très peu de Qatari: l'encadrement est composé d'anglais, de libanais tandis que la main d'oeuvre (très mal payé et exploitée) vient du sous-continent indien et des Philippines.

Les qataris n'exigeront donc rien, le bien être social de leurs employés et des habitants où sont installées les usines, est le dernier de leurs soucis.

Salut JJ !
100 % d'accord avec vos affirmations...Par contre, les qatari ne sont pas les seuls à agir de la sorte.....C'est en effet, des financiers qui ne visent que la rentabilité à court terme.
Notre ami boutros Daykha croit encore au père Noël, à moins qu'elle ne pense que les musulmans pratiquent un business plus équitable ?
Malheureusement, comme vous le dites, c'est plus des esclavagistes que des petits saints!
C'est aux gens du bled de se battre avec leurs représentants ( députés, maires, syndicats...) pour imposer le financement des infrastructures rendues nécessaires par l'arrivée de cette industrie.
Ce qui est choquant c'est l'implantation d'une telle industrie dans une wilaya ayant une vocation plus agricole et touristique?
En effet, en Europe, aucun pays ne procédé de la sorte....
De nos jours, le tourisme, appelé aussi "usine verte ou usine sans cheminée " rapporte plus de revenus et fait partie des priorités nationales.....
Quand on sait que Jijel pourrait jouer un rôle majeur dans la montée en puissance du tourisme en Algérie, alors, on est en droit de se poser la question du choix de la ville pour implanter une industrie aussi sale et aussi polluante?
On est tous conscients du besoin algérien, mais pourquoi ne pas implanter ce complexe dans une ville de l'intérieur ou plus près de la zone d'extraction du minerai de fer ???

A moins qu'on ne nous dise pas toute la vérité ?
Anyway, on voit bien que ce projet ne laisse pas indifférent, surtout quand on voit le nombre de commentaires et d'intervenants .....
Je suis très content de constater qu'il y a encore des gens qui se soucient de notre wilaya.....
Bonne nuit
Signaler un abus
Foughali
# Foughali 12-03-2015 00:14
SalCitation en provenance du commentaire précédent de Daykhabotros :
Bonjour monsieur foughali vous avez bien fait d'évoquer l'impact environnemental sur notre wilaya et les conséquences que subiras l'être humain il ne faut pas oublier la faune et la flore juste à côté de bellara sè trouve l'oued el-kebir a quelques centaines de mètres de celui çi sè trouve une tannerie qui utilise beaucoup de détergent et de produits chimiques d'après les gens d'el-milia que je côtoie tout est verser et jeter dans l'oued ? Quand à votre future vie de retraité (b'sahtak et longue vie et beaucoup de santé ) cour cheval est une station réputée pour ses pistes de skis et de son air frais sincèrement a vous ça ne posera aucun impact sur votre vie la pollution que vous respireriez a jijel vous l'évacuerer a cour chèches ou ailleurs en Provence N'dba c'est pour les gens qui vivent à El- Milia et ses environs d'autant plus que cette ville est une cuvette avec un taux d'humidité qui parfois avoisine les 90 degrés mon souhait est que les qataris exigeront des autorités algerienne un hôpital digne de ce nom ainsi que d'autres commodités vous aurez bien compris monsieur foughali que mon commentaire est le 90eme


Salut boutres Daykha
Certes, je suis un privilégié, je peux aller me ressourcer ailleurs qu'au bled.... Mais, comme je l'ai bien précisé, je ne pense pas qu'à ma petite personne... Je me soucie aussi du bien être de mes neveux et nièces qui vivent au bled, ou qui viennent passer quelques jours de vacances chaque année . En effet, plusieurs ont investi dans un logement dans la wilaya de leurs ancêtres.
Je voudrais ne pas regretter de rendre visite aux membres de ma famille, à cause de la présence de ce complexe industriel.
Pour l'instant les réponses du représentant du consortium sont très rassurantes, il nous suffit de demander un suivi et un point périodique.....
Bonne soirée....et au plaisir de vous lire
Signaler un abus
ema.
# ema. 11-03-2015 11:20
On ne fait que répéter les mêmes remarques et les mêmes réponses , des questions pertinentes ont été posée à travers ce débat mais jusqu’à´a présent il n y a pas eu des réponses exactes ou pratiques
A travers le débat , on remarque que le projet a pris un aspect plus politique que technique ,facilement on peut détecter des carences flagrantes dans l´étude de projet . en amont du projet les organismes responsables ont opté pour une étude classique et trop schématique .Mr Chihoub parle des fournisseurs et des investisseurs , du montant de l´investissement , de sa certitude de la rentabilité de l´usine …etc malgré quelques chiffres avancé , les déclarations verbales dominent le débat plus que le calcule mathématique ou la certitude que le projet demeure viable
Suivant ses déclarations : Les pellets seront importée à raison de 3 M de tonnes en première lieu et 7 millions de tonnes aprés …ET Le projet sidérurgique permet d'économiser 75% des sorties en devises (importations du Rond à béton et fil machine) est plus que positif, ça va créer de la valeur ajoutée…….
Vos déclarations sont APPROUVÉES si l´usine puisse fonctionner bien dans une situation de stabilité . A ce niveau là il fallait prévoir deux hypothèses pour être si sure :Hypothèse optimiste et autre pessimiste
Dans le calcul de la rentabilité de l´usine : on doit savoir la quantité minimale à produire pour que l´usine puisse fonctionner bien dans une situation de stabilité , on tient en considération les coûts fixes, les coûts variables unitaires en fonction de la production et le prix de vente que vous avez estimé
C´est bien ça le point noir du projet !!!!!. Il faut refaire le plan économique et financier avec d´autres indicateurs (simples et composés) directement vérifiables.
Moi en tan que citoyenne ce qui m´intéresse c´est de savoir beaucoup plus sur le plan marketing , particulièrement les aspects en relation directe avec la distribution : qui sont les futures clients ?est ce que l´usine sera considéré directement comme importateur /distributeur aux niveaux des entrepôts des pays récepteurs et de par la livraison au client final ou les deux á la fois ?A qui nous pouvons vendre ??? en EXW , CIF OU CFR ? en DA ou $ ?
Le produit : l´ usine va produire le Rond à béton et fil machine: á mon avis le rond á beton ce sont des categoris suivant la contenance en fer : diamètre 6, D8,D12,D14,….
LE PRIX :c´est quoi le prix de concurrence , notre prix ??
SUR QUEL BASE VOUS AVEZ RÉALISÉ LES PRIX DE COÛT DE CHAQUE PRODUIT , le coût de la main d´œuvre et les accessoires possibles que l´ usine nécessitera ?
La force de vente: est ce que vous avez inclus dans le plan marketing du projet Un Chef de Projet International pour proposer un design (conception) efficace et une large connaissance des fonderies …le Profil professionnel doit être très concret ?
Tous les commentaires des intervenants tournent sur ces points stratégiques : plan économique et financier…………….c´est à refaire …même les chiffres avancés sont calculés sur la base des indicateurs non vérifiables ..
Signaler un abus
saladin
# saladin 11-03-2015 07:38
Merci à tous, pour ces éclaircissements, à propos du projet sidérurgique de Bellara qu’on attendait depuis très longtemps...
Comme Jijeliberiki je pense que c’est un projet qui aura un impact économique positif, aussi bien sur la région que pour tout le pays.
Cependant j’ai une question à poser au chairman de l’AQS, Mr. Hasnaoui Chihoub.

Pourquoi l’Algérie a opté pour le partenariat avec le Qatar, pour un projet de 2 G$, alors que rien qu’en 2014, elle a importé pour 6 G$ de produits sidérurgiques ?

Merci
Signaler un abus
Jijeliberiki
# Jijeliberiki 10-03-2015 22:21
Merci à tous pour les intéressantes informations données (je pense en particulier à Mrs AQS, Fly1, igilgilli, Jijel.Jijel et Souilah).
Pour ma part, je n'ai décidé d'aborder le sujet que lorsque la première pierre du projet a été posée. Ce n'est pas par superstition, mais simplement à cause des nombreux échecs qu'a connus le site de Bellara (le jeune de 20 ans qui a espéré y travailler au début, est partie en retraite).
Ce que je pense c'est ceci: je demande aux investisseurs de remplir la wilaya de complexes et d'usines, même s'ils les font tourner avec de la matière première importée (c'est le cas des pays industriels qui s'enrichissent avec la valeur ajoutée de leurs produits). Mais je dois tout de même dire qu'il y a des zones interdites : les surfaces agricoles et les zones à vocation touristique.
Donc, pour moi entre fer de GD et pellets importées, j'opte bien sûr pour le premier, sans être contre la deuxième possibilité, pour la simple raison que 320 Millions $ dépensés ne font rien devant les milliards $ d'importation de produits finis. Ajoutons à cela la dynamique économique que ne manquera pas de se créer autour de ce genre de projet (qui touchera toute la région avec des retombées sur plusieurs milliers de familles).
Par ailleurs, je fais remarquer qu'on n'est pas obligé d'avoir une ligne de chemin de fer GD-El-Milia car le train descend bien jusqu'à Béchar.
Je me joint à JJ pour demander un suivi des chantiers, mais pas uniquement de bellara. Tous les grands chantiers de la wilaya, et en particulier la pénétrante et djendjen, méritent ce suivi.
Bon courage à Mr Chihoub et derrière lui toute AQS et la population de Jijel, ainsi qu'à l'entreprise Danieli, à qui je demande qu'on nous évite le mauvais coup du terminal de conteneurs (1% d'avancement en 7 mois).
Signaler un abus
fly1
# fly1 10-03-2015 21:28
Cette affaire de gara djebilet , n 'est que de la propagande pour piquer une colère à notre ennemi voisin.
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 21:56
vous avez raison , l'ambassadeur du Maroc au Caire Dans un entretien accordé à un quotidien local (Echourouk), Saâd Alami, a affirmé que « Tindouf et Béchar sont des terres marocaines » . nous devons être vigilants et solidaires entre nous .
Signaler un abus
fly1
# fly1 10-03-2015 22:32
oui , et de l'autre coté (el makhzen) , les journaux parlent de la future concurence de l'algerie ( en parlant du phosphate) ,juste à la frontiere.
Signaler un abus
fly1
# fly1 10-03-2015 21:22
@AQS

si j'ai cité Hocine Anane (Grand expert , et ancien conseiller de l'ex ministre Youcef Yousfi) ,c parceque je sais qu 'il est persuadé que ce projet n'a aucune viabilité economique , et s'il doute trop , c que le porojet n'est pas faisable .
En faite vous nous dites un projet de chemin de fer de 1600 km .
on sait que le point de depart est Gara Djebilet et le point d'arrivée ?, c où ??? C JIJEL ?? à ma connaissance c Ghazaouet .et pourtant l'usine est à Jijel.
Lisez ce que dit Hocine Anane :

GISEMENT DE GARA DJEBILET (TINDOUF) L’exploitation du minerai de fer en stand-byL’exploitation du grand gisement de fer de Gara Djebilet (wilaya de Tindouf) reste en stand-by. Selon le président du conseil d’administration de l’Agence nationale du patrimoine minier (ANPM), Hocine
Anane, rétif à tout commentaire, «les paramètres ne sont
pas encore réunis» en vue du développement de ce gisement. Situé à 130 km au sud-est de la ville de Tindouf, près de la frontière algéro-mauritanienne, le gisement de Gara Djebilet recèlerait des réserves exploitables de l’ordre de 1,7 milliard de tonnes à 57% de fer. Et c’est également le cas pour l’autre gisement de fer, le gîte de Mechri Abdelaziz, situé à 400 km à l’est de Tindouf et à quelque 250 km du gisement de Gara Djebilet et dont les réserves exploitables avaient été évaluées à 700 millions de tonnes de minerai
pour une teneur moyenne de 52,45% de fer. Soit près de trois milliards de tonnes de réserves de fer dont l’exploitation tarde à commencer, les projets de partenariats évoqués avec des opérateurs étrangers et même de droit algérien ayant avorté. Ce qui n’est pas le cas pour le phosphate de cette région, un minerai dont la transformation de 5 millions de tonnes en engrais est déjà projetée d’ici quatre ans. 
Sources : Le soir d'Algerie
Bonne soirée.
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 22:02
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
@AQS

si j'ai cité Hocine Anane ,c parceque je sais qu 'il est persuadé que ce projet n'a aucune viabilité economique , et s'il doute trop , c que le porojet n'est pas faisable .
En faite vous nous dites un projet de chemin de fer de 1600 km .
on sait que le point de depart est Gara Djebilet et le point d'arrivée ?, c où ??? C JIJEL ?? à ma connaissance c Ghazaouet .et pourtant l'usine est à Jijel.
Lisez ce que dit Hocine Anane :

GISEMENT DE GARA DJEBILET (TINDOUF) L’exploitation du minerai de fer en stand-byL’exploitation du grand gisement de fer de Gara Djebilet (wilaya de Tindouf) reste en stand-by. Selon le président du conseil d’administration de l’Agence nationale du patrimoine minier (ANPM), Hocine
Anane, rétif à tout commentaire, «les paramètres ne sont
pas encore réunis» en vue du développement de ce gisement. Situé à 130 km au sud-est de la ville de Tindouf, près de la frontière algéro-mauritanienne, le gisement de Gara Djebilet recèlerait des réserves exploitables de l’ordre de 1,7 milliard de tonnes à 57% de fer. Et c’est également le cas pour l’autre gisement de fer, le gîte de Mechri Abdelaziz, situé à 400 km à l’est de Tindouf et à quelque 250 km du gisement de Gara Djebilet et dont les réserves exploitables avaient été évaluées à 700 millions de tonnes de minerai
pour une teneur moyenne de 52,45% de fer. Soit près de trois milliards de tonnes de réserves de fer dont l’exploitation tarde à commencer, les projets de partenariats évoqués avec des opérateurs étrangers et même de droit algérien ayant avorté. Ce qui n’est pas le cas pour le phosphate de cette région, un minerai dont la transformation de 5 millions de tonnes en engrais est déjà projetée d’ici quatre ans. 
Sources : Le soir d'Algerie
Bonne soirée.

je vous ai déjà répondu que Mr ANANE a fait partie du groupe du travail et il a été convaincu des arguments développés et sans son approbation le Ministre de l'Energie et des Mines à l'époque n'aurait pas avaliser les conclusions du Groupe de travail.Mr ANANE a été désigné en tant qu'administrateur de la nouvelle société FERAAL chargée de la future exploitation de Gara Djebilet et on a siégé ensemble dans le Conseil d'Administration durant les 2 premières réunions
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 10-03-2015 20:49
Voilà un aperçu sur la période de réalisation de l'usine Bellara, envoyé par Monsieur Chihoub, je les ai inséré en deux images: مرحلة البناء
Pour voir l'image agrandie, cliquez sur les liens ci-dessous :
img15.hostingpics.net/pics/140105jijelinfo20152.jpg

img15.hostingpics.net/pics/963131jijelinfo2015.jpg





Pour voir l'image agrandie, cliquez sur les liens ci-dessus :
img15.hostingpics.net/pics/140105jijelinfo20152.jpg

img15.hostingpics.net/pics/963131jijelinfo2015.jpg
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2015 21:42
Merci, M. Hasnaoui pour ce planning simplifié qui appelle tout de même les remarques suivantes:
-Du planning, je comprends que dans une première phase : 3 laminoirs (درفلة) et une aciérie électrique (Module RD) seront installés.
-De même et en regardant le planning, on comprend que les essais à blanc sur le laminoir N°1 débuteront en juillet 2016.
Mais, par la suite, il y a comme un hic:
Nous lisons bien "début de production au laminoir N°1 en décembre 2016" et sur la colonne en dessous " début de production aux laminoirs N° 2 & 3 en juillet 2017"

Le hic le voilà: je comprends bien qu'il y ait des essais à blanc (faire tourner le laminoir N°1 sans injection d'acier) en décembre 2016 avant production de l'acier lui-même.
Mais comment expliquez vous que ce même laminoir puisse entrer en production (c'est bien ce qui est écrit en arabe) en décembre 2016 alors que l'acier ne coulera du four électrique qu'en juillet 2017! Ceci est un mystère: un laminoir comme son nom l'indique lamine la matière qu'on y introduit; mais selon le planning on constate que le laminoir N°1 va laminer en décembre 2016 (on lit bien début de production) une matière qui ne sera disponible qu'en juillet 2017. il y a vraiment quelque chose qui cloche.

P.S qui n' a rien à voir avec ce qui précède: En tout état de cause, en annonçant 20 mois pour le délai de réalisation du complexe, il y a eu comme une bourde dans la communication.
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 22:33
il n'y a pas de mystère dans ce que nous avons programmé:
Nous avons voulu démarré progressivement en commençant par un laminoir de 750 000 Tonnes/an (soit plus de 2500 T/jour= expédition de 125 camions de 20 T de charge chacun) en utilisant des billettes d'importation et ce dans le but de développer progressivement notre réseau de distribution et de former correctement notre personnel de laminage des 2 autres ateliers. de Juillet 2016 à Décembre 2016, nous allons effectuer des essais à vide ( ou à froid), étape nécessaire avant de réaliser les essais à chaud (ou en charge)

Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2015 23:18
De la discussion jaillit la lumière n'est ce pas! Sans l'explication que vous venez de donnez cela fait bien mystère et boule de gomme.(Fabriquer des spaghetti alors que l'on ne dispose pas de la pâte)
Ainsi le complexe de Bellara fonctionnera comme ceci:
1/la matière première (pellets) sera importée à raison de 3 million de tonnes en première phase et 7 millions de tonnes en deuxième phase et ce jusqu'à une période indéterminée et à un horizon aujourd'hui inconnu ,lorsque le minerai de Gara serait pelletisé.
2/ le laminoir N°1 sera terminé 10 mois avant l'aciérie qui devait le nourrir en acier, donc pour faire tourner ce laminoir N°1 AQS sera contraint d'importé des billettes d'acier pendant environ une année, puisque l'acier Bellara n'aura pas commencer encore à couler.

Voici comment se présentent les billettes d'acier à importer pendant environ une année pour une quantité de 750 000 Tonnes/an


Malgré cela, cela n'explique pas pourquoi les officiels annonçaient tous un délai de réalisation de 20 mois alors qu'en réalité il est de 30 mois et ce du fait de le four qui doit produire l'acier ne sera près que dix mois après le laminoir.
Donc avec la compilation et l'analyse des données qui filtrent peu à peu on peut dire que:
Le complexe de bellara produira de l'acier à partir de pellets importé et ce pendant un durée inconnue et indéterminée à ce jour, l'acier produit au four éléctrique sera laminé pour produire des ronds à béton et du fil machine, l'échéance de production typiquement Bellara est fixée à 30 mois.
Toutefois, pour faire tourner le laminoir N°1 qui sera prêt avant la production de l'acier, le complexe sera obligé d'importer pour 750 000 Tonnes de billettes d'aciers pour les laminer en rond à béton.Certes, le mystère est levé mais ce mystère a été utile pour faire avaler un délai de 20 mois au lieu d'un délai raisonnable de 30 mois.

En regardant le planning, on constate aussi que le chemin critique est la mise à disposition sur site des alimentations électriques, hydrauliques et gazières qui doivent être réalisés par des opérateurs algériens publiques (SONELGAZ, ADE, etc..), ces alimentations doivent être ponctuelles au risque de chambouler totalement le planning de Danieli.
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 22:40
ci-aprés un article d'El Khabar qui a repris les dates de démarrage progressives jusqu'au T3/2017:

7
سلال ونظيره القطري يشرفان على انطلاق مشروع مركب بلارة
الثلاثاء 10 مارس 2015 جيجل: م.منير
Enlarge font Decrease font
الأشغال تتطلب 300 ألف م3 من الخرسانة و65 ألف طن من الهياكل الحديدية

أشرف، أمس، كل من الوزير الأول، عبد المالك سلال، ورئيس الوزراء وزير الداخلية القطري، عبد الله بن ناصر بن خليفة آل ثاني، على وضع حجر الأساس لإنجاز مشروع مركب الحديد والصلب بالمنطقة الصناعية “بلارة”، 60 كلم شرقي مدينة جيجل.
قدمت لرئيس مجلس الوزراء القطري بموقع بلارة شروحات من طرف رئيس مجلس إدارة الشركة الجزائرية القطرية للصلب حسناوي شيبوب، حول المركب المذكور الذي يأتي ضمن شراكة جزائرية- قطرية في إطار قاعدة 49/51، ممثلة في كل من مجمع سيدار والمجلس الوطني للاستثمار من جهة، ومجمع قطر ستيل من جهة ثانية، والذي كان قد تم التوقيع على الاتفاق الحكومي بشأنه في شهر جويلية من سنة 2012.
ويتربع المشروع على مساحة تقدر بـ260 هكتار من المنتظر أن ينجز على مرحلتين، الأولى بطاقة إنتاج تقدر بـ2 مليون طن من حديد التسليح وقضبان الأسلاك، ويضم عدة وحدات تختص في الاختزال المباشر والأفران الكهربائية، إضافة إلى وحدات الدرفلة والغاز الاصطناعي وأخرى لإنتاج مادة الكلس والمياه الصناعية وكذا الغاز الطبيعي ذات الضغط العالي، فضلا على محطة الكهرباء ومعدات الشحن والنقل الثابتة، والورشات المركزية للصيانة ومستودعات تخزين قطع الغيار وسبائك الحديد، والتي من المنتظر أن تكون جاهزة خلال الثلاثي الأخير من سنة 2017.
على أن يتم تحديد المرحلة الثانية من الإنجاز “حيث ستصل طاقة إنتاج المركب إلى أربعة ملايين طن”، بعد إعداد دراسات على السوق والفعالية التكميلية والتي ستتم في غضون السنة الجارية.
وحسب العرض المقدم للوزير الأول ونظيره القطري، فإن أشغال إنجاز المركب والتي أوكلت للمجمع الإيطالي “دانيلي” تتطلب 300 ألف متر مكعب من الخرسانة المسلحة، و65 ألف طن من الهياكل المعدنية، إضافة إلى 80 ألف طن من مختلف التجهيزات، ويحتاج أثناء الإنتاج في مرحلته الأولى إلى عشرة ملايين متر مكعب من المياه و450 ميغاواط من الطاقة الكهربائية، وكذا 114 ألف متر مكعب في الساعة من الغاز الطبيعي.
من جهة أخرى أشار رئيس مجلس إدارة الشركة الجزائرية القطرية للصلب، إلى أهمية المركب مستقبلا في امتصاص البطالة، كونه سيخلق ثلاثة آلاف منصب شغل، منها 1500 منصب دائم خلال فترة الاستغلال، إضافة إلى خلق نمو إضافي في حركة الموانئ بـ3.5 مليون طن سنويا في المرحلة الأولى وسبعة ملايين طن في المرحلة الثانية، حيث خصصت له 10 هكتارات بالرصيف الغربي لميناء جن جن بجيجل.
- See more at: http://www.elkhabar.com/ar/economie/451829.html#sthash.yH3dAO8k.dpuf
Signaler un abus
hamza béni-caid
# hamza béni-caid 10-03-2015 20:48
el hamdou lil' Allah enfin une bonne nouvelle pour notre région qui impactera positivement sur notre wilaya qui a connu par le passé un manque flagrant d'industrie créatrice d'emploi avec un éxil de toute sa jeunesse au 4 coins de l'Algérie et a l'étranger
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 18:51
Je vous prie de noter qu'avant de conclure le partenariat avec nos partenaires qataris, une étude de marché et de faisabilité (rentabilité) du projet a été réalisée, en 2012, par ATKINS et validée par les deux Parties (Algérienne et qatarie), La rentabilité du projet est indiscutable pour les actionnaires qui sont SIDER, le FNI et Qatar Steel International (société commune entre Qatar Steel et Qatar Mining)
Pour l'Algérie en plus des effets positifs en matière de création d'emplois et de développement socio-économique, il y aura une réduction des importations, donc une amélioration de la balance commerciale.

Signaler un abus
ema.
# ema. 10-03-2015 22:01
Le développement socio-économique, la réduction des importations, et l´ amélioration de la balance commerciale… Sont des indicateurs macroeconomiques .on ne peut pas faire l´étude d´impact d´un projet á travers les relations entre les grands agregats economiques á l´échel d´un pays .c´est vague et c´est flou
Le projet est une activité economique qui couvre une zone reduite et non pas des vastes zones sur des longues periodes de temps .Cette approche macro peut occulter beaucoup de carances par ce qu´elle comporte des insuffisances , ce qui veut dire que la logique macro est diferente de la logique micro
Vous dites qu´une étude de marché et de faisabilité (rentabilité) du projet a été réalisée, en 2012, par ATKINS ….ceci confirme que le cycle de projet n´est pas encore completé ,Il s´agit juste d´une premiere evaluation du projet lors de la phase de sa formulation , il faut prevoir une autre evaluation durant le processus de realisation et l´autres aprés l´achevement du projet .
Il faut bien selectionner les indicateurs d´évaluation durant les trois phases du cycle du projet .
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 18:27
La date de Décembre 2016, ne sera pas la date de la première coulée d'acier mais plutôt du démarrage du premier laminoir qui permettra de former le personnel sur les installations de laminage, mais pour le module de réduction directe , l'entrée en production est prévue en Août 2017. le délai standard de réalisation d'un module de réduction directe est de 30 mois;

HASNAOUI Chiboub

Chairman

ALGERIAN QATARI STEEL Company
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2015 19:03
Première grosse surprise en matière de délai et elle est de taille!
Depuis le début, il a été annoncé que l'entrée en production du complexe interviendra 20 mois après mi mars 2015.
Aujourd'hui, nous apprenons que c'est plutôt 30 mois soit 10 mois de plus.
Pourquoi avoir tout le temps martelé 20 mois! Stratégie de com ou effet d'annonce?!
Nonobstant ce qui précède, et si je comprend bien le premier laminoir (servant à la formation d'une certaine catégorie de personnel) démarrera en décembre 2016 et fonctionnera donc à vide puisque l'acier Bellara ne sera produit que 10 mois plus tard!
Enfin c'est quoi ce délai standard de 30 mois? Avec plus de moyens et de cadence ne peut on donc pas s'affranchir des délais "standard"??
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 19:08
Réaliser un projet sidérurgique qui vous permet d'économiser 75% des sorties en devises (importations du Rond à béton et fil machine) est plus que positif; la chine qui produit 46 % de la production mondiale (1,6 Milliard de tonnes) est le plus grand importateur de minerai de fer. Donc, je ne vois pas ou est le problème; l'essentiel est de créer de la valeur ajoutée.

HASNAOUI Chiboub

Chairman

ALGERIAN QATARI STEEL Company
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 19:14
Jijel.jijel vous devez lire attentivement mes réponses, j'ai bien dit que la production d'un laminoir de capacité annuelle de 750 000 T/an, démarrera en décembre 2016 ; ceci nous permettra de mettre en place notre réseau de distribution commercial et de former le personnel qui doit opérer sur les autres laminoirs. C'est l'unité de module de réduction directe qui démarrera vers Août 2017

HASNAOUI Chiboub
ALGERIAN QATARI STEEL Company
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2015 20:04
Soyez sur, M. Hasnaoui, que je lis très attentivement tout ce que vous écrivez depuis votre première intervention sur Jijel Info.
Et j'ai bien noté ce que vous avez écrit à propos de délais!
Mais, si nous reprenons toutes les déclarations d'officiels, il est indéniable de constater que depuis des mois il a été affiché que le délai de réalisation du Complexe de Bellara est de 20 mois!!! Voir à ce sujet les propos de Monsieur Bouchouareb dans El Moudjahid du 7 mars 2015 (2 jour avant la pose solennelle de la 1ere pierre).
Or le complexe c'est l'ensemble Module de Réduction Directe et Laminoirs; et cet ensemble doit entrer en production au bout de 20 mois: c'est ce qui a été martelé bien avant l'inauguration officielle du 9 mars. A aucun moment, il n'a été fait allusion à des délais intermédiaires de 20 mois pour un laminoir et de 30 mois pour le Module RD. C'était le leit motiv "20 mois" qui a été martelé.
Je peux donc dire que vous avez mal compris ma remarque relative aux délais (me suis-je peut être mal exprimé?) ou que vous éludiez un point sensible.

Voilà encore ce que tous les organes de presse publics et privés (algériens) ont publiés:
"D’un coût de 170 milliards de dinars, ce projet, dont le délai de réalisation est de 20 mois, devrait accroître l’activité portuaire et générer des emplois, 1.500 postes de travail directs et 15.000 indirects"
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 19:18
Citer :
C'est bien beau tout ça! Mais quand (à quelle date) au plus tôt la première pellet Gara Djebilet sera utilisée à Bellara?
That is the question!
On est tenu de le faire au plutôt et de travailler d'arrache-pied.

HASNAOUI Chiboub

ALGERIAN QATARI STEEL Company
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2015 20:08
???
La réponse ne donne aucune indication sur la date (au moins prévisionnelle) d'utilisation d'une pellet algérienne labellisée Gara Djebilet dans un Module de Réduction Directe de Bellara et ressemble à un vœux pieux.
????
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 18:22
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
Bonjour JJ
quand le ministre a prononcé le mot "gara djebilet " bcps d'experts ont été choqués.
Mr H.Anane (originnaire de jijel) , l'un des premiers polytechniciens de l'algerie poste-indépendante et ancien conseiller de Youcef Yousfi , l'ancien minitre de l'industrie lourde , disait :
Gara djebilet ne sera rentable que si le prix du quintale (pas de la tonne !) egalera celui du baril du petrolecela pour indiquer et montrer les grandes difficultés et le manqye de rentabilité
le minerai de


Permettez-moi de vous signaler que Mr Hocine Anane (originaire de Jijel) a , en Avril-Mai 2011,en tant que Président du Conseil d'Administration de l'Agence Nationale du Patrimoine Minier fait partie du Groupe de travail inter ministériel chargé d'étudier l'opportunité d'exploiter le gisement de minerai de fer de Gara Djebilet (GD) et de Mecheri Abdelaziz et le groupe a présenté un rapport qui a été soumis et approuvé par le Gouvernement en Juin 2011, rapport qui confirme la nécessité de créer une société qui se chargera de mener des essais complémentaires de déphosphoration et de lancer l'étude de faisabilité pour l'exploitation du gisement de minerai de fer de GD.

Avec ses réserves estimées de 1,7 milliard de tonnes, le gisement de minerai de fer de Gara Djebilet est l’un des plus importants au niveau mondial. A l’exception du charbon dans la région de Béchar, il est la seule ressource minérale d’importance du Sud-Ouest algérien et son exploitation revêt une grande importance dans le développement économique et social de la région.

Le minerai de Gara Djebilet a, malheureusement, une teneur en phosphore (0,8%) relativement élevée, 8 à 10 fois la norme commerciale actuelle. Cette teneur en phosphore, élément indésirable dans l’acier, ne peut être abaissée en dessous de 0,4% par les traitements d’enrichissement éprouvés à ce jour et ceci ne permet pas d’envisager, au stade actuel de la technologie, sa facile commercialisation au niveau international.

Jusqu’en 2009, l’exploitation de ce gisement n’était pas économiquement viable : les coûts d’extraction, de traitement et de transport de ce minerai pour exportation étaient supérieurs aux cours mondiaux.

Aujourd’hui, la production de minerai de fer est une industrie très concentrée au niveau mondial. Les trois premiers producteurs mondiaux (les anglo-australien BHP BILLITON et RIO TINTO et le brésilien Companhia Vale do Rio Doce ou CVRD) dominent le marché international du minerai de fer avec 75% du commerce transocéanique.

Face à l’explosion de la demande mondiale depuis le début du siècle, tirée par celle de la Chine, les prix pratiqués par cet oligopole ont augmenté très fortement, les sociétés minières captant, durant les dix dernières années, une part croissante de la valeur ajoutée de la filière sidérurgique au détriment des producteurs d’acier.

Aujourd’hui, malgré des besoins mondiaux en minerai de fer croissants, toutes les études prospectives, notamment celles de la Banque Mondiale, prévoient une stabilisation des prix au niveau international autour de 100 USD/T, avec peu de risque de prix temporairement inférieurs à 70 USD/T. Ce niveau de prix devrait permettre d’exploiter économiquement le gisement de Gara Djebilet.

A l’horizon 2025, la consommation d’acier en Algérie devrait se situer autour de 12 Millions de Tonnes, le double de la demande actuelle.

Les capacités nationales de production d’acier de 12 millions de tonnes projetées à l’horizon 2025 nécessiteront la consommation de 16 millions de tonnes de minerai de fer en pellets et de 1,4 millions de tonnes de ferrailles : l’importation de ces quantités entraînerait un décaissement annuel d’environ 2,9 milliards de dollars US
La substitution des importations de ces matières et la satisfaction de la demande interne de la sidérurgie algérienne, permettra d’exploiter économiquement le gisement de Gara Djebilet à un niveau de 20 millions de tonnes de minerai de fer par année.

Consécutivement à la forte hausse des prix du minerai de fer, beaucoup de pays (Chine, Nigéria, Kazakhstan, Suède, USA, …) se sont lancés dans la recherche de solutions d’utilisation de minerais de fer contenant un taux élevé de phosphore.

Si l’on ne peut obtenir par traitement du minerai une teneur en phosphore de moins de 0,1 %, la production d’acier de qualité nécessite une opération de déphosphoration qui a été largement pratiquée dans la sidérurgie européenne jusqu’aux années quatre-vingt. L’arrivée des minerais brésiliens et australiens riches et à bas prix a condamné l’utilisation des minerais de fer européens phosphoreux...

En fonction de ces éléments et compte tenu des besoins prévisionnels de la sidérurgie nationale, la solution de valorisation du minerai de fer de Gara Djebilet passe par sa transformation en pellets et en pré-réduits (DRI) car la filière haut-fourneau est économiquement moins viable que la filière Réduction Directe en termes :

─ d’investissements, deux fois plus chers à la tonne de capacité annuelle installée ;

─ de nécessité d’importation du coke métallurgique, 3 milliards $US pour produire 12 millions de tonnes d’acier ;

─ de coûts de maintenance ;

─ de pollution, car la filière Réduction Directe dégage 60% de moins de CO2 que la filière Haut Fourneau.

La valorisation du minerai de Gara Djebilet par la production de pellets et de pré-réduits nécessite d’obtenir un prix de pellets suffisamment compétitif (voir détail annexe 2) par rapport à l’importation à même de compenser les surcoûts (15-20 $/T) engendrés par l’opération de déphosphoration au niveau des fours électriques.

Le montant total des investissements nécessaires pour le développement du minerai de Gara Djebilet pour l’extraction et le traitement de 20 millions de tonnes de minerai est estimé être de l’ordre de 9 à 10 milliards de $US :

─ Voie ferrée minière (1 600 km) et installations portuaires : 5,2 milliards $ ;

─ Installations minières : 0,5 milliard $ ;

─ Installations d’enrichissement et de pelletisation : 2 milliard $ ;

─ 1 module de réduction directe de 2 millions de tonnes par an pour fournir les aciéries ne disposant pas de leur propre installation de réduction directe : 0,7 milliard $ ;

HASNAOUI Chiboub

ALGERIAN QATARI STEEL Company

Signaler un abus
ema.
# ema. 10-03-2015 18:40
les pellets seront importées et ce dans l'attente de l'exploitation du gisement de Gara Djebilet.!!!! il faut avouer que c´est une grande faille dans le projet .....commencer l´importation des pellets en attendant la mise en exploitation de Gara Djebilet est du pure bricolage .il fallait prendre le projet siderurgique de bellara et la mise en marche de Gara Djebilet comme un projet unique integral .
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2015 19:09
C'est bien beau tout ça! Mais quand (à quelle date) au plus tôt la première pellet Gara Djebilet sera utilisée à Bellara?
That is the question!
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2015 16:00
Maintenant que la première pierre a été posée officiellement et très médiatiquement par les chefs des gouvernements algérien et qatari le 9 mars 2015, les algériens regardent 20 mois en avant (délai de réalisation annoncé) et attendent le 10 novembre 2016 la mise en service du complexe et l'inauguration de la première coulée d'acier.
Pendant ces 20 mois, Jijel Info serait bien inspiré de nous informer assez régulièrement (à la moitié de chacun des 20 mois) de l'avancement du chantier en proposant des articles et des reportages photos illustratifs.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 10-03-2015 16:34
Citer :
Pendant ces 20 mois, Jijel Info serait bien inspiré de nous informer assez régulièrement (à la moitié de chacun des 20 mois) de l'avancement du chantier en proposant des articles et des reportages photos illustratifs.
Bonsoir JJ
Pas de problèmes mon cher ami. Nous sommes là, et, nous essayerons d’être au rendez vous !
Ah ! J'avais oublié, je serais en retraite, et j'aurais plus de temps... :lol:
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 17:30
c'est trés bien, nous sommes transparents et nous souhaitons que toutes les bonnes volontés nous assistent à réaliser ce projet et cela selon les capacités et aptitudes de chacun. Je cite l'exemple de la formation, nous devons réaliser une formation de qualité et nous devons engager des formateurs de qualité. Le wali et le Directeur de la formation Professionnelle nous mettent à disposition les centres de formation de la Wilaya et nous devons engager les meilleurs profils pour la foramtion des jeunes qu'on doit sélectionner par un cabinet de sélection et de recrutement. Nous nous sommes engagés avec Mr Le Wali que la priorité sera accordée aux jeunes de la région de Jijel et ne serait ce que ce matin Mr le Wali a abordé cette question. Je profite de cette occasion pour vous signaler que Monsieur Ali Bedrici, Wali de Jijel, que nous remercions à l'occasion est le premier soutien continu que nous avons. Nous sollicitons le soutien de tous ceux qui peuvent contribuer à la concrétisation de ce projet commun.

Signaler un abus
ema.
# ema. 10-03-2015 17:59
on vous remercie d´avance si les choses se déroulent dans la clarté et la trasparence la plus absolue .comme je suis une femme trés pragmatique et je ne crois qu´a ce que je vois je me permette au nom des citoyens JIJELIENS de vous demander : á vous et á Mr le WALI DE JIJEL de proceder á la selcetion des candidats á travers ce site meme de JIJELINFO : les candidats interessés doivent laisser une copie au site jijelinfo et la procedure de selcetion sera entammée ouvertement et á travers ce site ...........la selection sera justifié
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 10-03-2015 17:59
Citer :
c'est trés bien, nous sommes transparents et nous souhaitons que toutes les bonnes volontés nous assistent à réaliser ce projet et cela selon les capacités et aptitudes de chacun. Je cite l'exemple de la formation, nous devons réaliser une formation de qualité et nous devons engager des formateurs de qualité
Bonsoir Monsieur Chihoub
Oui effectivement les jeunes sont très satisfaits de ce projet, et j'ai eu contact avec une section de BTS, ce jour même, étant responsable pédagogique dans un établissement de formation !
Ayant passé environs 36 années dans ce secteur, je peux vous confirmer que les responsables de la formation et de l'enseignement professionnels, sont conscients de l'importance de ce projet, et, ont déjà pensé à la réalisation de nouveaux instituts dans la région de Taher et Jijel. Les travaux de construction, sont déjà en cours.
Reste une carte pédagogique qu'il faut crée en collaboration avec votre entreprise, notamment dans les branches des sections lourdes, comme, la fabrication Mécanique, la maintenance industrielle, SFS...c'est à dire dans la branche CML...Ou encore la branche ELE.
Autre chose, la wilaya de Jijel, avait déjà formé dans ces branches des centaines et des centaines de jeunes, de l'ouvrier qualifié à hautement qualifié, au technicien et technicien supérieur...Ces jeunes, qui n'ont pas travaillé dans leur spécialités par manque de débouchées, nécessitent juste une prise en charge, comme des recyclages...
Chose est sure, nous sommes très satisfaits, de cette grande réalisation dans notre wilaya, en vous espérant une grande réussite!
Enfin, n'oublions surtout pas que le port de Djendjen va retrouver sa vocation première de port sidérurgique, et sera une autre grande bouffée d'oxygène pour notre chère wilaya...
Pour ce qui est du gisement de Gara Djebilet, si ma mémoire est bonne, le ministre de l'industrie, nous a fait savoir, qu’il était "en cours de relance, pour fournir la matière première aux futures usines de Bellara".
Concernant les discussions dans toute la wilaya, au sujet de l’impact sur l’environnement, je me souviens, il ya environs deux années, au siège de la wilaya, j'étais présent avec les journalistes, lors de la création de l'ALGERIAN QATARI STEEL Company, vous avez promis, ainsi que le responsable Qatari, que vous allez opté pour une technologie moderne prenant sérieusement en considération ce volet ! Pourriez vous S.V.P, nous donner encore plus de précisions, en réponse à nos chers lecteurs...
Bien cordialement
Signaler un abus
ema.
# ema. 10-03-2015 18:05
autre chose Mr AQS : vous dites la priorité sera accordée aux jeunes de la région de Jijel et ne serait ce que ce matin Mr le Wali a abordé cette question.......
et ben les lecteurs et lectrices de JIJELINFO sont les pionniers dans cette affaire . depuis des années on a commencé cette lutte acharnée , on a frappé fort , on s´est engagé corps et âme pour que les autorités locales de la wilaya de JIJEL prennent en considération nos jeunes dans le recrutement .
Signaler un abus
dzira
# dzira 10-03-2015 15:53
qu'en pensent les citoyens d'El milia? on les voit pas dans ce forum.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2015 15:31
Oui, Fly; quand j'ai écouté le premier ministre évoquer Gara Djebilet et le fabrication de rail, j'étais partagé entre l'étonnement et l'amusement; mais il était dans son rôle... son rôle politique.
Le complexe de Bellara est constitué de deux aciéries et de trois laminoirs destinés à produire des ronds à béton et du fil machine: rien de plus.
La matière première ne sera en aucun cas du minerai de fer algérien car le procédé technologique choisi fera appel à des pellets qui seront intégralement importées (peut-être du Moyen Orient mais plus probablement du Brésil, d'Australie ou d'autres pays fabricants ces pellets.
Le débat et les commentaires des internautes ont poussé AQS (via M. Chihoub) à intervenir et à confirmer ce que nous disions: intellectuellement et techniquement parlant, il ne pouvait nier la véracité et la pertinence de ce qui s'est dit sur Jijel Info et ce bien avant la création d'AQS.
Certes M.Chihoub a essayé de défendre les "idées" (Gara Djebilet, Rail et tubes sans soudures) mais cela est parfaitement compréhensible: il ne pouvait pas aller à l'encontre des déclarations du 1er Ministre surtout en ce jour d'inauguration: c'est cela aussi le politiquement correct.

Bien sur, il est tout à fait possible de produire du rail, des tubes sans soudure et des aciers spéciaux mais en tout cas pas à partir des installations projetées à Bellara; pour cela il faut d'autres unités et d'autres process de fabrication à mettre en oeuvre dans des installations différentes.
Signaler un abus
Chevalier
# Chevalier 10-03-2015 10:33
Dei - Algeria: 700 million euro contract to Danieli for Bellara plant
The Danieli group was awarded a 700 million euro contract in Algeria, along with the Algerian-Quatari group AQS, for the supply of the metal rolling and casting plants of the new steelworks in Bellara. The turnkey contract also includes the construction and mounting of the steelworks. Once fully operational, the Bellara plant should produce over 2 million tonnes of steel (rebar and semi-finished castings).


Le groupe Danieli a obtenu un contrat de 700 millions d'euros en Algérie, avec le groupe algéro-quatari AQS, pour la fourniture du laminage des métaux et des plantes casting de la nouvelle aciérie à Bellara. Le contrat clé en main comprend également la construction et le montage de l'aciérie. Une fois pleinement opérationnelle, l'usine devrait produire Bellara plus de 2 millions de tonnes d'acier (barres d'armature et pièces moulées semi-finis).
Signaler un abus
ema.
# ema. 10-03-2015 09:59
Suite au commentaire posté en bas je dis que si on se base sur certains indicateurs economiques du plan strategique du montage du complexe á savoir : analyse interne et externe du marché , ,plan de marketing et commercialisation ,le plan de production ,plan economique et financier (la balance previsionnelle) on constate que ce complexe est destiné beaucoup plus á l´importation des pellets que á la production et la distribution du rond á béton .
L´importation de la matiere premiere será un segment trés dynamique dans le plan strategique du montage et du fonctionnement du complexe .on importe une matiere premiere qui coutre trés cher de l´etranger pour une production destinée au marché local !!!!c´est á dire que ce complexe va alimenter le secteur de construction des logements, des petis ponts ,…etc
L´investissement inicial est insignifiant puisque il sera recuperé de la marge de benefice recuperée dés que le processus des importations será mise en marche
Autrement dit : l´investisseur du complexe siderurgique est lui meme le future importateur de la matiere premiere .
Et en plus l´activité portuaire est limitée , par example le port Djendjen n´est pas apte pour la cargaison des bateaux de ciment de 12 500 MT mais seulement de petits bateaux de 6500 TM …………….á savoir donc si le probleme avec l´importation des pellets va se poser et dans ce cas la on va faire recours au port d´alger et bejaia
Et ben lá jijel n´a rien beneficier ….rien absolument rien …c´est toujour les voisins qui en profite
Moi j´aurai aimé que cet espace de Bellara será destiné á un complexe sportif ou un espace de meditation pour relaxer la tensión et se débarasser des vestiges des faux esperance
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 17:14
Je recommande de lire l'ensemble des commentaires car vous pourriez noter que le coût de la pellet importée, ne représente que 25% du prix de revient du produit fini qui importé, c'est déjà un gain de 75% et comme on ne fait que nous répéter l'exploitation de Gara Djebilet nous permettra d'être totalement indépendant de l'étranger.
Je vous informe aussi, le notre partenaire qatari n'aura aucun lien avec l'importation des pellets et que le choix de 2 ou 3 fournisseurs de pellets sera décidé par le conseil d'Administration qui est contrôlé par la Partie algérienne.

Signaler un abus
ema.
# ema. 10-03-2015 17:46
et moi je vous pris de bien lire le commentaire que j´ai posté en bas . vous dites que le coút de la pelle ne represente que 25% , ce taux n´est pas fixe dans le temps il dépend fortement du prix du marché international, vous ne pouvez pas comme méme pas manipuler les fluctuations du march´´e international. peut ce taux se ra stable mais á court terme .
vous dites Gara Djebilet nous permettra d'être totalement indépendant de l'étranger!!! pourquoi faire recours dons aux fournisseurs bresilien et australiens?? est ce que vous avez des indicateurs directements verifiables de cette déclaration??
pour ce qui est du choix des fournisseurs de pellets !! moi j´ai pas posé ce probleme j´ai posé le probleme de la logique de selection des importateurs algeriens qui vont prendre en charge cette operation et qui sont d´or et deja connu . en gros on ne voit que des déclarations mais pas des indicateurs tangibles ou des termes de compréhension des impacts du projet
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2015 17:59
Bonjour M. Chihoub.
Dans le produit fini, il n'y pas que la pellet qui représente 25% du coût de revient total. Les 75% restants sont les coûts des autres intrants et ne peuvent donc représenter un gain.
Je crois que pour parler de "gain", il faudrait comparer le prix du produit fini importé avec le prix du produit fini fabriqué à Bellara.
Pour ce qui est de Gara Djebilet, d'après vous à quel horizon situez vous la mise en exploitation des mines de Gara Djebilet, puis des opérations à même de rendre le minerai brut "Gara Djebilet" sera pelletisable et donc apte à être utilisé à Bellara? Cet horizon temporel est il compatible avec la durée d'amortissement des installations de Bellara?
Enfin quel serait le coût final d'une tonne de pellet Gara Djebilet à comparer bien sur avec le coût de la tonne de pellet importée.
Merci des précisions tangibles et quantitatives que vous pourriez apporter.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 10-03-2015 07:45
Bonjour Jijel Info, Bonjour Fly

Fly a bien fait d'évoquer très justement le cas Gara Djebilet et les défis techniques et logistiques de l'exploitation de cette mine au Sud Ouest de Béchar.
J'ajoute que toutes les études ayant trait à Gara Djebilet (et il y en eu) n'ont jamais mis en perspective le Pôle Sidérurgique de Jijel (dont le site devait se situer soit à Afalaz soit à Bellara).

Pour Gara Djebilet, le projet consistait en l'installation d'un complexe sidérurgique à La Macta (près de Mostaganem), à ce titre des études pour la réalisation éventuelle d'une ligne de Chemin de Fer ont été élaborées; cette ligne de chemin de fer spécialement conçue et dédiée pour le transport lourd minier partait de la mine et aboutissait au complexe sidérurgique de la Macta.

Ainsi, selon les stratégies de l'époque: 3 pôles sidérurgiques devaient exister:
- Le Pôle Annaba-Ouenza Boukhadra: Usine à Annaba et utilisation du minerai de fer de Ouenza Boukhadra avec transport ferroviaire via la ligne minière existante.
- Le Pole Jijel (Afalaz ou Bellara, fimalement c'est Bellara qui a été finalement retenu en 1982) avec aciérie à Bellara et minerai importé (6 millions de Tonnes) de Guinée via le port de Djendjen.
-Le Pôle Ouest avec aciérie à la Macta avec minerai de Gara Djebilet transporté via le rail sur une distance de 1500 km environ.

Ainsi parlez de Gara Djebilet pour le projet actuel de Bellara n'a pas de sens même à long terme.

Bellara tel que conçu actuellement est un complexe qui produira des ronds à béton et du fil machine à partir d'une matière première (les pellets) importée (3 millions de tonnes puis 7 millions de tonnes) via le port de Djendjen, donc il n'y a aucune valorisation du minerai de fer algérien dans le complexe de Bellara.
Signaler un abus
BenAdem
# BenAdem 10-03-2015 07:21
Et le recrutement dans tout ça..!
je présume que la liste est déjà bâclée, pardon ! bouclée.
à moins que si le DRH nous éclaire sur le procéder.
La zoufriologie Jijilienne et l'encadrement venu d'ailleurs.
ou bien 50/50.
je pense que la règle de khabz eddar yaklou ebberrani, fiha fiha !? :P pour ne pas tomber dans la frénésie de la peur de l'autre, et le dénie des futures retombées économiques sur notre région.
j'attire l'attention de tous que nous avions déjà subi par le passé, le débarquement d'omaha beach, un été de fin des années 80 ou début 90. du personnel de la SNTF 100% made in 25. juste pour occuper des logis neufs, sans qu'il ait un réel projet d'une ligne de transport ferroviaire fiable et durable. :zzz
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 10-03-2015 07:06
Bonjour !
Comme vous l'avez si bien remarqué, nous avons crée un lien vers ce débat qui restera ouvert sur notre journal !
Nous avons également partager largement cette information sur nos pages facebook, en invitant nos chers lecteurs, à nous rejoindre au portail. Voici le message:

شاركوا معنا في هذا الحوار المفتوح مع المسؤول لمشروع مصنع ”بلارة رئيس مجلس إدارة مجمع سيدار السيد حسناوي شيبوب، وهو يرد على جميع اسئلة قراء جريدة جيجل انفو...
Communiqué http://www.jijel.info/

Un débat a été ouvert sur le portail de notre journal: http://www.jijel.info/. Nous avons eu l'honneur et le plaisir d'avoir parmi nous, un haut responsable, directeur de l'administration, AQS: acronyme de l'Algerian Qatari Steel, tel que mentionné dans les statuts et le registre de commerce. Monsieur HASNAOUI Chiboub, qui a bien voulu répondre aux nombreuses questions de nos lecteurs ! Nous vous invitons à nous rejoindre pour cette discussion très riche, autour de ce projet, lancé après presque quarante ans de "flou" et de tergiversations...
http://www.jijel.info/local/437-le-premier-ministre-abdelmalek-sellal-aujourd-hui-a-jijel-des-horizons-prometteurs-pour-le-developpement-economique#comment-1851
Signaler un abus
algerien
# algerien 10-03-2015 08:44
bonjour
il es bien ce débat, mais quand je vois quelques commentaires, je me demande comment font les gens pour oser dire n'importe quoi à un haut responsable, qui a pris la peine de répondre aux questions d'une région, donc cha3b n'aiment pas ce genre de responsable, j'ai vu trois messages ce matin, et, j'étais choqué! ..................................
Mr. Chiboub un grand chef ! bravo
Signaler un abus
ema.
# ema. 10-03-2015 10:02
et tu seras plus choqué quand le détonateur sera déclanché
Signaler un abus
fly1
# fly1 10-03-2015 10:47
Bon Panam
Evitez de commenter les commentaires des autres , et essayez plutôt de porter un commentaire sur le sujet.
tout citoyen jijli a le droit de poser et de se poser des questions sur ce projet.
Le responsable da AQS , par ses intervention a démontré que c'est un patriote motivé pour la reussite de ce projet , et en aucun cas n'a rejeté la question de qui que ce soit.

sache cher Panam , que parmi les commentateurs , il y a un jijli plus inquiet peut être que tout le monde , et qui etait conseiller technique d'un PDG d'une grandd entreprise algerienne qui gère des milliers d'employers.
alors ne commencez pas à carresser dans le sens du poil alors que l'usine n'a pas encore ouvert.
Signaler un abus
fly1
# fly1 10-03-2015 11:01
Bonjour JJ
quand le ministre a prononcé le mot "gara djebilet " bcps d'experts ont été choqués.
Mr H.Anane (originnaire de jijel) , l'un des premiers polytechniciens de l'algerie poste-indépendante et ancien conseiller de Youcef Yousfi , l'ancien minitre de l'industrie lourde , disait :
Gara djebilet ne sera rentable que si le prix du quintale (pas de la tonne !) egalera celui du baril du petrolecela pour indiquer et montrer les grandes difficultés et le manqye de rentabilité
le minerai de
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 18:53
permettez-moi de vous signaler que Mr Hocine Anane (originaire de Jijel) a , en Avril-Mai 2011,en tant que Président du Conseil d'Administration de l'Agence Nationale du Patrimoine Minier fait partie du Groupe de travail inter ministériel chargé d'étudier l'opportunité d'exploiter le gisement de minerai de fer de Gara Djebilet (GD) et de Mecheri Abdelaziz et le groupe a présenté un rapport qui a été soumis et approuvé par le Gouvernement en Juin 2011, rapport qui confirme la nécessité de créer une société qui se chargera de mener des essais complémentaires de déphosphoration et de lancer l'étude de faisabilité pour l'exploitation du gisement de minerai de fer de GD. Vous devez lire mon argumentaire précédent qui explique pourquoi l'exploitation de GD est devenu rentable économiquement après 2008

Signaler un abus
fly1
# fly1 10-03-2015 01:10
@ AQS

Si on pensait à alimenter dans l'avenir Bellara à partir de Gara Djebilet , logiquement on aurait jamais pensé à implanter cette usine à Jijel.il serait plutôt dans l'Oranais (les ports les plus proche de tindouf) ou gara djebilet même.

Exemple : Elhadjar et Annaba port , ont été choisiS pour leur proximité de la mine de Ounza et Boukhadra, et c logique;
c pour ça que le citoyen se pose beaucoups de questions à ce qui semble étre une arnaque ;
LE CITOYEN NE VEUT PAS connaitre ce qu'avait connu Elhadjar , etle jijli rebelle depuis des centnnaires ne se laissera pas faire, je pense que ça.............
Signaler un abus
fly1
# fly1 10-03-2015 00:39
@ AQS
Si on pensait à exploiter gara djebilet pour alimenter cette usine Bellara , on aurait jamais pensé à l'implanter dans une région aussi lointaine que jijel, cette usine devrait etre implanté soit dans un port de l'Oranais ( DONC LA LIGNE LA PLUS PROCHE DE TINDOUF) à défaut du sahara occidentale , soit sur place à gara Djebilet même.
/
exemple: el hadjar et le port de annaba ont été choisis pour leur proximité de la mine de fer de Ouenza et Boukhadra , ça aurait été inintelligent de choisir Oran ou Alger;

c pour ces raisons que le citoyen se pose beaucoups de question sur ce qui parait être une arnaque. les embaucher c bien , maissi si c'est pour quelques années, après ces memes citoyens connaitront le même sort que ceux d'Elhadjar , .Et bien ! connaissant le Jijli rebelle depuis des centenaires ........
Signaler un abus
ema.
# ema. 09-03-2015 23:38
Vous dites : Les principaux pays exportateurs des pellets sont l'Australie et le Brésil……
Importer des pellets de l'Australie et le Brésil est couteux , ces deux pays ne Font pas partis des pays de l´UE ce qui veut dire que certaines charges douanieres sont incluses dans le prix CFR port algerie , contrairement si la matiere premiere proviene d´une fonderie installée en europe ces charges seront excluses
Selon vous le prix de la matière première représente moins de 30% du prix ¡!!
Ce taux n´est pas stable dans le temps puisque il depent fortement du prix des pellets c´est á dire des prix du marché international (des prix au pluriel)
par exemple le prix du rond á béton 3 mois avant etait á 410 $/MT et actuellement il oscille entre 490 $ et 510$/Mt en itali, espagne et il arrive jusqu´a 600 $/MT dans certaines fonderis des pays de l´europe de l Éste
la on remarque bel et bien que l´étude de la rentabilité economique et finaciere est passé á la legere …dans la realisation de ce complexe siderurgique il fallait commencer avant tout par un engagement de partenariat avec l´un des deux pays exportateurs des pellets de façon que cet engagement será au moins á moyen terme pour maintenir le prix de la matiere premire stable durant tout le delais de contrat
cette faille omit dans le porgramme de realisation du dit projet est voulu !!les deux parties prenantes du projet ont bien fait leurs calcules, il faut laisser le soins aux importateurs algeriens priviligiés de s´occuper de l´importation de la matiere premiere …………. Une autre source du capital pour eux ….
Puisque l´algerie va reduire le taux des importations du ciment gris donc il faut trouver un autre produit de subsitution ,……….. il faut que ça travaille
¿mais Qu´est ce que le citoyen algerien va recolter de ce grand projet ??
Signaler un abus
fly1
# fly1 09-03-2015 23:37
Sachant que le coût de realisation de 100 Km de rail est d'environ 1,5 milliard d,euros .Pour jijel-tindouf environ 3000 km ; Faites le calcul Mr AQS ? 45 MILLIARD RIEN QUE POUR LE CHEMIN DE FER et donc pour le transport de ce minerai .
Le quatar n'a jamais etait un partenaire industriel, la decision de s'associer à ces rentiers n'est que politique , on nous dit nrien, tout est opaque.
Signaler un abus
AQS
# AQS 10-03-2015 21:43
Citation en provenance du commentaire précédent de fly1 :
Sachant que le coût de realisation de 100 Km de rail est d'environ 1,5 milliard d,euros .Pour jijel-tindouf environ 3000 km ; Faites le calcul Mr AQS ? 45 MILLIARD RIEN QUE POUR LE CHEMIN DE FER et donc pour le transport de ce minerai .
Le quatar n'a jamais etait un partenaire industriel, la decision de s'associer à ces rentiers n'est que politique , on nous dit nrien, tout est opaque.


Votre estimation pour la construction d'un KM de chemin de fer est celle d'une ligne de métro ou de TGV difficile d’accès, je vous prie de trouver un exemple récent en Afrique:

www.agenceecofin.com/investissement/1711-15169-la-construction-du-chemin-de-fer-cotonou-niamey-sera-entamee-en-mars-2014


un protocole d'entente pour la réalisation d'une ligne ferroviaire reliant la capitale du Niger, Niamey, à Cotonou, la capitale économique du Bénin.

Le projet comprend la réhabilitation du tronçon ferroviaire Cotonou-Parakou (dans le Nord du Bénin) et la réalisation du tronçon Parakou-Niamey, soit 1050 km kilomètres de voie ferrée au total. Le coût du projet, qui devrait être livrée fin 2016, est estimé à 1 milliard d’euros.
Signaler un abus
fly1
# fly1 10-03-2015 23:13
oui j'ai un peu exageré , c le coût TGV . mais votre exemple n'est pas non plus meilleur ; en effet le terrain et surtout la geographie et la geomorphologie de l'Algerie different beaucoups de ceux des pays africains que vous avez cités.
de Tindouf àJijel , cette realisation de chemin de fer doit traverser non seulement le sahara , comme c le cas des pays africains , mais aussi l'Atlas saharien , l'atlas et le Tell avec la difficulté des babors ( sauf contournement par constantine et c des Km de plus).
Et de toute façon ce n'est pas 1600 Km COMME VOUS LE PRICISEZ , jijel est distante de beaucoups plus que ça de Tindouf (entre 2000 et 3000 Km).donc cette ligne ne devrait pas étre loin en matiere de coût ,de ce que j'ai annoncé auparavant. un projet ferroviaire qui va appauvrir toute l,Algerie.
Signaler un abus
ema.
# ema. 09-03-2015 23:22
Vous dites : Les principaux pays exportateurs des pellets sont l'Australie et le Brésil……
Importer des pellets de l'Australie et le Brésil est couteux , ces deux pays ne Font pas partis des pays de l´UE ce qui veut dire que certaines charges douanieres sont incluses dans le prix CFR port algerie , contrairement si la premiere premiere proviene d´une fonderie installée en europe ces charges seront excluses
Selon vous le prix de la matière première représente moins de 30% du prix ¡!!
Ce taux n´est pas stable dans le temps puisque il depent fortement du prix des pellets c´est á dire des prix du marché international (des prix au pluriel)
par exemple le prix du rond á béton 3 mois avant etait á 410 $/MT et actuellement il oscille entre 490 $ et 510$/Mt en itali, espagne et il arrive jusqu´a 600 $/MT dans certaines fonderis des pays de l´europe de l Éste
la on remarque bel et bien que l´étude de la rentabilité economique et finaciere est passé á la legere …dans la realisation de ce complexe siderurgique il fallait commencer avant tout par un engagement de partenariat avec l´un des deux pays exportateurs des pellets de façon que cet engagement será au moins á moyen terme pour maintenir le prix de la matiere premire stable durant tout le delais de contrat
cette faille omit dans le porgramme de realisation du dit projet est voulu !!les deux parties prenantes du projet ont bien fait leurs calcules, il faut laisser le soins aux importateurs algeriens priviligiés de s´occuper de l´importation de la matiere premiere …………. Une autre source du capital pour eux ….
Puisque l´algerie va reduire le taux des importations du ciment gris donc il faut trouver un autre produit de subsitution ,……….. il faut que ça travaille
¿Qu´est ce que le citoyen algerien varecolter de ce grand projet ??
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 09-03-2015 23:17
Toutes mes excuses, je suis très fatigué, je vous laisse, en espérant continuer la discussion très riche demain inchaallah ! pour la validation des commentaires et les réponses d'AQS
Bonne nuit à toutes et à tous ! :-)
Signaler un abus
fly1
# fly1 09-03-2015 23:11
@ aqs

les essais dont vous parlez , ne sont que des travaux de labo.
et non pas des travaux à k'echelle industrielle.

Quant au port sur l'atlantique c piur l'exportation du minerai dans l'etat , et non pas piur le marché interieur , son traitement et sa dephosphorisation couterait tres tres chere.

J viudrait bien savoir le detail du chifffrage de 10 milliards pour ce multiprojet (environ 3000km de rail tindouf -jijel , centrak ekectrique , exploitation de la nappe d'eau fosille à une grande proifondeur , donc couteuse , sans compter le coût d 'exploitation de la mine elle même ).

Peut -on chifffrer ça à 10 M ?????
Signaler un abus
Chevalier
# Chevalier 09-03-2015 22:24
C'est un plaisir de voir un haut responsable, répondre aux interventions des lecteurs jijel info, mais aussi, c'est la grande joie de voir aussi, notre petit journal, qui grimpe doucement, mais surement !
MERCI Monsieur Hasnaoui et bonne chance !
Signaler un abus
ema.
# ema. 09-03-2015 22:31
chevalier !!c´est la nieme fois que des hauts responsables interviennent pour repondre aux interventions des lecteurs JIJELINFO .....on a eu des reponses et meme des reactions positives de la part de certains hauts dirigeants algeriens nationals et meme en dehors du territoire national
Signaler un abus
Chevalier
# Chevalier 09-03-2015 22:34
Oui, EMA, vous avez raison, et, c'est un grand plaisir !
Signaler un abus
AQS
# AQS 09-03-2015 22:11
ALGERIAN QATARI STEEL Company

Oui j'ai déclaré que dans un premier temps, qu'AQS va importer sa matière première (les pellets); le prix de la matière première représente moins de 30% du prix du produit fini et cela est largement acceptable.Les principaux pays exportateurs des pellets sont l'Australie et le Brésil. Nous diversifierons nos sources d'approvisionnement et nous achèterons les pellets au prix du marché international sans aucune exclusivité.
L'exploitation des mines de GD nous permettra d'être totalement indépendant de l'étranger.


HASNAOUI Chiboub
Signaler un abus
AQS
# AQS 09-03-2015 22:49
En 2014,le prix moyen d'importation des produits longs a été de 602 $/T et le prix moyens des tubes sans soudure a été de 3029 $/T pour une quantité totale de 328 000 tonnes .
Nous avons déjà annoncé qu'une étude de faisabilité est lancée pour réaliser une tuberie sans sous soudure à BELLARA que le premier ministre a déclaré "zone spécialisée pour la sidérurgie et pour la métallurgie"

ALGERIAN QATARI STEEL Company
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 09-03-2015 22:53
Qu'entendez vous par acceptable lorsque vous faites référence aux coûts des pellets importées probablement de Vale Bresil (fournisseur de Qatar Steel)?
On souhaiterait avoir des données quantitatives comme par exemple le coût réel de la tonne de rond à béton à produire à Bellara.
Les 30% (coûts des pellets) ne sont qu'une partie auquel il faut ajouter les coûts d'énergie (Gaz et électricité), les fluides (eau en particulier), les frais de personnel et les amortissements des investissements, les impôts et taxes.
y'aurait des avantages pour AQS en matière de prix d'énergie, y'aurait il des avantages fiscaux aussi?
En quelle année faut il espérer avoir des pellets made in gara Djebilet?
Signaler un abus
AQS
# AQS 09-03-2015 23:05
Citer :
Qu'entendez vous par acceptable lorsque vous faites référence aux coûts des pellets importées probablement de Vale Bresil (fournisseur de Qatar Steel)?
On souhaiterait avoir des données quantitatives comme par exemple le coût réel de la tonne de rond à béton à produire à Bellara.
Les 30% (coûts des pellets) ne sont qu'une partie auquel il faut ajouter les coûts d'énergie (Gaz et électricité), les fluides (eau en particulier), les frais de personnel et les amortissements des investissements, les impôts et taxes.
y'aurait des avantages pour AQS en matière de prix d'énergie, y'aurait il des avantages fiscaux aussi?
En quelle année faut il espérer avoir des pellets made in gara Djebilet?
HASNAOUI Chiboub
À
jijel.info
Aujourd’hui à 11h03 PM

Tout ce que je peux vous dire , c'est que nous seront très compétitifs pour plusieurs raisons:
-un CAPEX bas (coût d'investissement pour produire une tonne par an)
-la technologie de chargement à chaud des pellets (650°) dans le four électrique, le chargement à chaud des billettes dans les laminoirs nous permet d'augmenr, et la productivité et de réduire les consommations unitaires (électricité, réfractaires ,électrodes...)
-et nous nous préparons à sélectionner et à former le personnel pour qu'il soit très qualifié)
les chiffres et coûts de revient ne sont pas publiables et j'espère que vous comprenez cela.

Signaler un abus
AQS
# AQS 09-03-2015 22:05
Bonsoir
Le prix de vente du minerai de fer a été jusqu'en 2008 très bas (moins de 20$/T) et l'extraction du minerai de fer de Gara Djebilet et de Mecheri Abdelaziz n'était pas rentable; en effet notre minerai dont la teneur en fer est de 58% nécessite une opération d'enrichissement pour le rendre "pellitisable" (>à63%) et en plus il contient une impureté nocive qui est le phosphore.
l'extraction du minerai de fer et sa déphosphoration devient rentable à partir d'un prix de vente de 60$/tonne, sachant qu'après 2008, le le prix de la tonne de minerai de fer a atteint les 150$ la tonne . Les prix ont baissé depuis pour atteindre le niveau de 70$/T.
Avec la hausse des prix du minerai et la baisse des réserves de minerais riches, beaucoup de pays sont entrain d'enrichir des minerais pauvres et des minerais contenant des impuretés.
Nous avons réaliser une pré étude de faisabilité qui a été soumis au gouvernement en juin 2013 et qui a autoriser la création d'une société (FERAAL) publique entre SH-FERPHOS et SIDER pour mener des études complémentaires de déphosphoration et réalisation l'étude de faisabilité du projet d'exploitation du gisement de GD et de Mecheri Abdelaziz.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 09-03-2015 21:33
Enfin AQS nous informe que dans un premier temps te pour faire fonctionner l'usine de Bellara (pour produire du rond à béton et du fil machine) il faut importer annuellement au moins 3 millions de tonnes de pellets!!!! Et donc pas de valorisation du minerai algérien!!!
Le prix actuel d'une tonne de pellet est de l'ordre de 105 US$, soit une facture annuelle d'importation de 320 millions de dollars.
De plus, Bellara sera donc totalement dépendante de l'étranger pour son fonctionnement.
C'est ce que j'ai toujours dit et ce bien avant ces derniers jours.
Au fait d'où vont venir ces pellets importées: du Qatar des Emirats, d'Australie ou du Mexique?
Merci à AQS d'éclairer les internautes sur ces points précis.
Signaler un abus
fly1
# fly1 09-03-2015 21:41
il va nous parler de gara djebilet ! gisement inexpliotable economiquement .
Signaler un abus
Daykhabotros
# Daykhabotros 09-03-2015 21:19
Avec la crise qui se profile à l'horizon ne vendons pas l'ours avant de l'avoir tuer El-Bagra Fi Souk Oua Fazaz Yatchamakh çe projet est un grand bol d'air pour notre wilaya et pour notre jeunesse (les qataris du jour au lendemain peuvent changer d'avis comme on change de chaussettes )quand je pense Qu' un algerien avait suggérèrent proposer le méme projet au méme endroit et que celui ci a été rejeter Manu militarii et aucune explication je trouve cela bizarroïde )çe matin j'ai appelée une amie a el milia elle m'as décrié la situation el Mila etait en etat de siege securité au maximum autour de bellara les habitants etaient surtout exaspérer par le vacarme des hélicoptères qui tournaient au dessus de la zone visitée par les enturbanés et un hu----te l'Algérie priviligie la ferraille au détriment de l'or vert qu'est l'agriculture un micro pays rétrograde viens faire sa loi chez nous cest desolant et rageant
Signaler un abus
fly1
# fly1 09-03-2015 21:15
@AQS
Bonsoir
Vous évoquez Gara Djebilet, pour alimenter bellara en matière première ds l'avenir, comme l'a déjà dit le ministre il y a quelques jours.
-connaissez vous vraiment le problème du gisement de gara Djebilet ?
Ils en ont parlé pendant 40 ans, pour laisser tomber et justifier cet abandon par un manque rentabilité.

Pour l’exploitation de ce gisement, il n y a pas que le problème du gaz comme vous le mentionnez, cela est mineur.
1- Ce minerai est "sale", contient un élément nuisible "le phosphore" qui dépasse la norme, donc il faut le déphosphoriser.
2 - problème de l'eau

3- problème d'électricité (il faut une central électrique
4- en fin le grand problème le transport.de Tindouf à Jijel il faut un rail d'environ 2000km.
ON SE FOUT DE LA GUEULLE DE QUI ? QUE DU MENSONGE ET DE LA DEMAGO.

Si l’Algérie se bat depuis longtemps pour le Sahara occidentale (front Polisario), c juste pour avoir un PORT sur l’atlantique. Le seul est unique moyen de rentabiliser l’exploitation de ce gisement, selon des grands experts algérien et français de l'économie minière
Signaler un abus
AQS
# AQS 09-03-2015 22:24
Le minerai de fer de GD est de type oolithique et le
le taux de phosphore contenu dans le minerai de GD atteint les 0,8% et qu'on doit le ramener à moins de 0,1% dans l'acier. Les essais mécaniques et chimiques, réalisés jusqu'à ce jour,n'ont permis de réduire que de moitié la teneur en P. La déphosphoration de l'acier peut s'effectuer au niveau de l'aciérie même avec une pellet phosphoreuse avec un surcoût lié à la déphosphoration.
Une nouvelle technique de déphosphoration par pyro métallurgie (calcination du minerai de fer) permet d'éliminer le P avant sa pelletisation l’Algérie devra traiter et extraire 20 Millions de tonnes à l'horizon 2022 et
n'a pas besoin d'un quelconque accès sur l'Atlantique car le transport ferroviaire est moins coûteux que le transbordement par voie maritime et créera en plus des milliers d'emplois pour l'entretien et l'exploitation de ligne minière; nous avons estimé le coût total de l'investissement à 10 Milliards de dollars US;

Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 09-03-2015 19:58
Ah! BABA BABA!
Fabrication de rails!!!
L'aciérie projetée à Bellara n'est pas conçue pour produire de l'acier à rail (acier spécial dont le process de fabrication est bien différent de celui qui serait installé à Bellara); de même les laminoirs projetés ne le sont pas pour produire les profils spécifiques aux rails.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 09-03-2015 20:06
Bonsoir J.J
Vous comprenez parfaitement ma spécialité ! Bravo
Attendez, si j'ai encore un p'tit quelque chose dans ma pauvre mémoire ! :-)
Pour différencier les aciers, c'est suite à leur teneur en carbone, mais surtout les différents traitement thermiques, que je vais citer ci-dessous !
Pour les aciers, j'avais travailler avec les aciers doux, demi-dur, extra dur, rapide, jusqu'au aciers spéciaux, qui possèdent du tungstène, du molybdène, du chrome, vanadium...
Je pense, et je peux me tremper, que la fabrication de cette variante des métaux, sera programmée ultérieurement, après l'extension de cette usine !
Ah y a mon ami, wallahi, je n'ai pas ouvert le cahier depuis environs une vingtaine d'année ! :lol:
Pour les rails, c'est des aciers spéciaux et bien traités qui résistent non seulement à l'usure, mais aussi aux chocs !
Une fois, j'avais fabriqué une machine: tronçonneuse de table, et j'avais utilisé un morceau de rail dans le corps de la machine, croyez, ce n'était pas facile, pour le découper ! Vous avez bien raison, son processus de fabrication est bien différent de celui qui serait installé dans cette usine...Sauf extension !
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 09-03-2015 21:24
Vous voyez donc bien que c'est trés différent! Ce n'est pas le même process ni le même train de fabrication.
Bellara produira dans un premier temps 2 000 000 de tonnes de ronds à béton soit 66% des besoins nations en ronds à bétons dont la valeur est moindre (400 US$ la tonne) par rapport aux tubes sans soudures très utilisés par SONATRACH et de plus haute valeur (4 000 US$).

Pour fabriquer des rails, ce n'est pas d'une extension qu'il s'agit mais d'une toute autre installation spécifiquement dédiée.
Signaler un abus
AQS
# AQS 09-03-2015 20:26
Cher Jijel.Jijel, c'est la demande en Algérie qui n'est pas suffisante pour justifier la production de rail. Il n'y a aucun problème technique qui empêcherait de le faire.
les besoins annoncés de 3000 Km de rails ne représentent qu 'un plan de charge de 4 mois pour un laminoir qui doit produire 500 000 Tonnes par an ;
Sachant qu'on pose moins de mille km par un, le plan de charge pour le laminoir serait de 45 jours par an.
Un laminoir de rails peut satisfaire les besoins de l'ensemble des pays arabes
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 09-03-2015 20:45
Donc si je vous comprends bien, mi 2017 Bellara serait donc capable de produire de l'acier à rail et des profilés (rails)!
De plus ne déformez pas ce que je dis à savoir : l'aciérie et les laminoirs projetés à Bellara ne peuvent ni produire l'acier (à rail) ni les rails eux mêmes, je ne parlais pas de problèmes techniques particulier empêchant une telle production.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 09-03-2015 20:56
Pourquoi un laminoir (spécial rails) devrait-il produire
500 000 tonnes par an??
Exemple: le fabricant autrichien Voest Alpine produit
300 000 tonnes par an et ne s'en porte pas si mal malgré la forte concurrence des autres producteurs français, américains, allemands...
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 09-03-2015 19:37
Maquette:


Source: Ech-chourouk
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 09-03-2015 19:43
Merci igilgili
Après l’annulation et transfert du projet Renault, j'avais des doutes, beaucoup de doutes, et je n'étais pas seul, quand à la réalisation de ce méga-projet !
Un grand rêve pour les Jijelliens et toute l'Algérie !
Une autre nouvelle: Déjà deux instituts de la formation professionnelles, qui formeront des BTS dans la branche CML, ELE-...sont en cours de réalisation ! Le premier à Taher et le second à la sortie est de Jijel !
Les stagiaires sortants, seront recrutés directement dans cette usine !
Il y a également le port de Djendjen qui va retrouver sa vocation première de port sidérurgique, comme l'a si bien dit son directeur général, Monsieur Sellami.
Moi personnellement, je suis ravi et très content pour cette réalisation ! C'est une grande chaîne qui va fonctionner à merveille dans notre chère wilaya, mais aussi dans les wilayas voisines !
Mabrouk Aalina... :-)
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 09-03-2015 19:12


Source: JijelTube
Signaler un abus
AQS
# AQS 09-03-2015 19:47
En 2014, l'Algérie a importé 6 580 664 tonnes de produits sidérurgiques pour une valeur de 6 Milliards de dollars , les produits longs représentent 66% en tonnage et 45% en valeur avec 4 328 112 tonnes de produits longs dont 2 902 809 Tonnes de rond à béton et 774 839 tonnes de fil machine. Ceci a justifié l'investissement initial dans la production de 2 000 000 de tonnes des produits longs et pour la première phase du projet.
Une étude complémentaire de marché et de faisabilité du projet de la 2ème phase sera lancé fin 2015 et permettra de déterminer les produits sidérurgiques qui seront produits dans la seconde phase.
Pour ce qui est de l'avenir de la sidérurgie en Algérie, il a été mentionné que grâce à la future exploitation du gisement de minerai de fer de Gara Djebilet dont les réserves sont estimées à 3 Milliards de tonnes et à la disponibilité du gaz naturel que l'Algérie va disposer d'avantages comparatifs qui lui permettront d'être compétitive et pourra développer ses parts de marché à l'export. Bellara consommera annuellement 7 Millions de minerai de fer , en boulettes( Pellets);
A vous de calculer les potentialités de l'Algérie à exporter de l'acier produit en Algérie.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 09-03-2015 20:23
AQS serait-il l'acronyme de Algerian Qatari Solb?
Bellara consommera donc annuellement 7 millions de tonnes de pellets ferreuses; c'est bien ça n'est pas? Mais dites nous, AQS, d'où viendrait cette quantité de pellets sachant qu'elle n'est nullement produite en Algerie!!

Pour ce qui des calculs de production et des parts respectives consommation locale/exportation, comprenez bien, AQS, qu'il ne s'agit pas d'une règle de trois d'une part et que c'est à AQS (la joint venture) lors de l'étude d'opportunité et de rentabilité (s'il y en a eu) d'en donner les conclusions chiffrées économiquement et financièrement.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 09-03-2015 20:30
Citer :
AQS serait-il l'acronyme de Algerian Qatari Solb?
Rien ne passe à J.J. :lol:
Tous les intellectuels de la wilaya de Jijel et alentours, sont quotidiennement branchés avec jijel.info !
Et vous le savez bien mon ami !
Bienvenus à nos amis AQS :-)
Signaler un abus
AQS
# AQS 09-03-2015 20:43
Merci cher MedSouilah pour les gentils mots de bienvenue.
AQS est l'acronyme de l'Algerian Qatari Steel, tel que mentionné dans les statuts et le registre de commerce.
Mon souhait est que les intellectuels de la wilaya de Jijel apportent leur soutien actif pour le développement de la région.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 09-03-2015 20:48
Citer :
Mon souhait est que les intellectuels de la wilaya de Jijel apportent leur soutien actif pour le développement de la région.
C'est un plaisir de vous lire, et être parmi nous !
Soutenir et apporter notre soutien actif pour le développement de la région, est notre objectif principale dans ce journal !
Bien amicalement
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 09-03-2015 21:44
Bienvenu parmi nous AQS,
C’est un grand honneur de voir sur Jijel.info un responsable de ce grand projet discuter ouvertement avec les citoyens de la région, rares sont les responsables algériens qui s’adonnent à cet exercice périlleux.
Signaler un abus
AQS
# AQS 09-03-2015 20:48
la production d'une tonne de DRI (éponge de fer) nécessite 1.4 tonne de pellets (boulettes de minerai riche en fer > 63%). Pour produire 2 millions d'acier nous devons utiliser
3 MT de pellets; Dans un premier temps, les pellets seront importées et ce dans l'attente de l'exploitation du gisement de Gara Djebilet.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 09-03-2015 17:57
"Après le pétrole, l'acier et le fer seront la première ressource financière du pays", a commenté Hasnaoui Chihoub§

Cette usine va produire des ronds à béton et du fil machine produits qui seront intégralement consommés par le marché local. Cette usine ne va pas produire des tubes, des laminés marchés et autres produits sidérurgiques.
Monsieur Chihoub devrait nous expliquer comment, dans ces conditions, "le fer et l'acier" seront la première ressource financière du pays.
Signaler un abus
algerien
# algerien 09-03-2015 19:11
sidérurgie plutot c'est les médias qui n'ont pas bien diffusé l'information e viens de voir la vidéo il a bien dit sidérurgie https://www.youtube.com/watch?v=W09KS5mnFDE. mais y aura pas que des ronds a bétons dans la 2éme phase y aura autre produits dispo
Signaler un abus
algerien
# algerien 09-03-2015 16:28
"Après le pétrole, l'acier et le fer seront la première ressource financière du pays", a commenté Hasnaoui Chihoub, président du Conseil d'administration de Sider, partenaire à 51% du groupe qatari Qatar Steel qui détient 49% dans ce projet, dans une intervention de présentation du projet en présence du Premier ministre et ministre de l'Intérieur de l'Etat du Qatar, Abdellah Ben Nacer Ben Khalifa Al-Thani, du ministre algérien de l'Industrie et des mines, Abdessalem Bouchouareb, et des autorités de la wilaya de Jijel.

Cette grande usine qui sera réalisée "clef en main", produira, dans une première phase, deux (2) millions de tonnes d'acier par an pour passer à quatre (4) millions de T/an, fin 2019.
Signaler un abus
MedSouilah
# MedSouilah 09-03-2015 13:18
«Djendjen va retrouver sa vocation première de port sidérurgique», confiait à l'APS le directeur général du port de Djendjen, Abderrezzak Sellami. Conçu initialement comme un port sidérurgique dans le cadre de projets intégrés du complexe sidérurgique de Bellara, appelé donc à recevoir de gros navires de minerai de fer, le port après l'abandon du projet de Bellara suite à la crise économique mondiale des années 1980, touchant les aciéries, s'est vu doté d'infrastructures additionnelles pour que le futur terminal de transbordement en cours de réalisation puisse jouer son rôle dans les trafics transcontinentaux.
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 21:41
    Canal Algérie a invité, dans l’émission matinale « Bonjour d’Algérie » du mardi 21 février, Ferial ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 22.02.2017 20:35
    Bonsoir Foughali, Sans chercher à trouver des justificatifs, aux comportements néfastes, de certains ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 20:13
    Une aide de 25.000 dinars est octroyée pour les propriétaires de véhicules qui veulent installer ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 22.02.2017 18:13
    ...Moreover... Personne ne dit que la plaie algérienne n'est pas toujours ouverte....en effet, on ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    saladin saladin 22.02.2017 18:10
    "Le Muséum national d’histoire naturelle de Paris détient une oreille, non-identifiée, un morceau de ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 22.02.2017 18:03
    salut saladin Je pense que tu peux comprendre le chagrin et la tristesse d'un pere du jeune soldat ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 15:00
    CONDOLÉANCES. Nous apprenons avec tristesse le décès avant hier à Alger de Madame BOUHAL,née BOURAOUI ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 22.02.2017 07:18
    Si cette blessure n’est pas encore cicatrisée dans la société française, quoi dire alors de la société ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    Foughali Foughali 22.02.2017 00:26
    Salut Mohamed Tu as raison de montrer que la colonisation n'est pas vécue de la même façon selon ...

    Lire la suite...

     
  • ALGERIE TELECOM: DÉGRADATION
    GIGELIEN GIGELIEN 21.02.2017 20:36
    nous constatons depuis quelques temps et surtout depuis le départ massif des anciens en retraite; les ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2017 19:27
    Moi, franchement, j'avais vu beaucoup de vérité dans son écris.

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    jijel.jijel jijel.jijel 21.02.2017 19:16
    Oui Mohamed, mais il me semble que j'ai déjà lu un de ses écrits dans lequel il disait qu'il avait ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2017 18:21
    L'image agrandie: http://nsa38.casimages.com/img/2017/02/21/170221064045812185.jpg

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2017 18:20
    C'est un panneau de commémoration que j'ai pris en photo la semaine dernière implanté sur la plage ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2017 18:16
    Colonisation de l'Algérie au nom de la civilisation européenne par René Vautier. Voir document ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2017 18:03
    Bonsoir JJ Il a bien précisé: Dans sa commune. ".... Je suis, jusqu'à preuve du contraire, le premier ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    saladin saladin 21.02.2017 17:38
    Merci pour cet article qui dévoile la laideur de l’esprit colonialiste pour ne pas dire esclavagiste.

    Lire la suite...