Connexion

Nous avons 554 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Le Népal en ruines secoué par une violente réplique de 6,7

 

Le Népal s'est réveillé sous les ruines dimanche 26 avril, tandis qu'une forte réplique du violent séisme qui l'avait frappé la veille a été ressentie dans le centre de la capitale indienne, New Delhi, où les immeubles ont tremblé, ainsi que dans l'Himalaya.
Cette dernière secousse a frappé une zone située au nord-ouest de Katmandou, non loin de la frontière chinoise, à une profondeur de 10 km, a précisé l'USGS. Elle a été ressentie jusqu'au mont Everest, où elle a déclenché de nouvelles avalanches, selon des alpinistes sur place.
Plus de 2 150 morts pour le séisme le plus meurtrier depuis 1988.
Le pays avait été frappé la veille par un très puissant tremblement de terre de magnitude 7,8, le plus dévastateur depuis près d'un siècle pour ce petit pays situé au pied de l'Himalaya. L'épicentre se situait à 80 kilomètres au nord-ouest de la capitale Katmandou, d'après l'Institut américain de géophysique (USGS), mais était peu profond, ce qui explique la violence du séisme.


Selon un bilan encore provisoire dressé dimanche à la mi-journée par le ministère de l'intérieur népalais, au moins 2 150 personnes ont péri à travers le pays et plus de 5 400 autres ont été blessées. A ces victimes s'ajoutent celles en Inde, plus de quarante morts, et sur l'Everest, dix-sept morts. Les nombreuses répliques ralentissaient les opérations de sauvetage, faisant craindre un bilan encore plus dramatique.

Subermergés par les milliers blessés, les hôpitaux de ce pays pauvre de 28 millions d'habitants ont été rapidement saturés, d'autant que les répliques sismiques ont conduit les responsables des structures de soins à ordonner des évacuations de patients, regroupés dans des tentes dressées à l'extérieur. Il s'agit du séisme le plus puissant à avoir frappé le Népal depuis celui de 1934, et, d'ores et déjà, du plus meurtrier depuis celui de 1988.

 En savoir plus depuis la source

 

Le centre de Katmandu avant et après le séisme. Photo AFP
Le centre de Katmandu avant et après le séisme. Photo AFPLe centre de Katmandu avant et après le séisme. Photo AFP

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.