Yennayer: Une tradition qui retrouve sa place à l’est du pays.

Aujourd’hui, Yennayer est de plus en plus populaire dans les régions de l’est du pays. Que ce soit dans le Constantinois, les Aurès, à Jijel ou à Tébessa, des activités festives sont fort nombreuses. Elles sont, toutes ou presque, empreintes de chants, d’expositions, de repas traditionnels et de conférences. Et dire qu’il y a, à peine dix ans, le nouvel an amazigh était encore peu célébré à Constantine où aucune manifestation n’était organisée. Grâce au dévouement d’associations culturelles et des autorités locales, Yennayer retrouve désormais sa place. Il y est fêté chaque 12 janvier, à l’instar des autres régions.