Connexion

Nous avons 601 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Adolescences algériennes (Djidjelli 1954-1962)

Ya Hasra ! Monsieur Pierre Eyrignoux nous a enseigné début des années 70 au CNET, dans la section Electro-Mécanique...C'est grâce à Monsieur Pierre Camelyre, que j'ai pu avoir des contacts avec lui ! Félicitation Monsieur Eyrignoux !
Dans son livre, Adolescences algériennes (Djidjelli 1954-1962), il rajoute: "...J’ai tenté dans ce livre de peindre de façon impressionniste une fresque tragi-comique en la composant de chroniques, de nouvelles, d’anecdotes drôles ou tragiques, de figures portraiturées, de tableaux, autour d’une ville de Petite Kabylie, Djidjelli, dans laquelle la guerre d’Algérie enferma des adolescents, pendant 8 ans, derrière des barbelés. Il est entendu que le terme «adolescents» désigne les deux origines, européenne et algérienne, de la jeunesse de cette époque. Cet ouvrage n’a aucune prétention à une datation historique scrupuleuse des événements dont tous sont cependant authentiquement vrais ; son but est d’évoquer des atmosphères, des ambiances, des paysages, des mentalités, des coutumes locales, des détresses, avec émotion, tendresse et dérision."
 

Commentaires   

youner
# youner 22-04-2015 13:43
ya hasra qui ne se souvient pas aussi du jardinier monsieur FRADJ ALI ALLAH YREHMOU l'ami des roses et fleurs .
MedSouilah
# MedSouilah 21-04-2015 18:08
Bonjour Mohamed
Chaque message que je reçois chaque jour d’un Djidjellien est un nouveau bonheur pour moi ; et j’en reçois beaucoup en ce moment par email ou par facebook surtout à propos du livre que je viens d’écrire sur Djidjelli pendant cette malheureuse guerre de 1954 à 1962. J’essaie d’y dire ma vérité sans tricher mais avec toute la tendresse et l’amitié que j’ai gardé pour ses habitants.
Très amicalement Pierre Eyrignoux
youner
# youner 21-04-2015 12:50
si monsieur verrait qu'est devenue DJIDJELLI ? une malédiction à frappée notre très chère ville.
jijel.jijel
# jijel.jijel 21-04-2015 11:26
La photo (prise du hublot d'un avion) est magnifique!
Jijel, une ville ouverte sur la mer (sur trois côtés).
On y voit Rabta (Pointe Noire) et son aéroclub, no encore rongés par le gangrène de l'urbanisme sauvage et de mauvais goût.
On y voit le port qui était accessible à tous comme lieu de loisir et de promenade.
On y voit le Fort et la petite anse Sidi Amar avant que tout cela ne soit défiguré par le hideux port de Boudis.
On y voit, le sable doré de la plage! Sable qui est devenu gris et compacté tel de la boue séchée.

Et beaucoup de verdure qui, malheureusement, a été broutée, faisant de Jijel une ville ressemblant à une bourgade pré-désertique.
MedSouilah
# MedSouilah 21-04-2015 06:38
Un ami de Jijel info, de Paris, m'a promis de m'envoyer cette semaine ce Livre, je suis ravi...
Alors qu’elles sont vécues au milieu de la violence et de la haine, ces anecdotes n’en sont pas moins un surprenant et vibrant appel à la joie, à la tolérance, à l’amour.
Bravo Monsieur Eyrinoux...
NB: Mon relevé de note de ces années de joie et de jeunesse, est toujours intact ! :-)
http://www.amazon.fr/Adolescences-alg%C3%A9riennes-Djidjelli-1954-1962-Eyrignoux/dp/2368495401

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.