Adolescences algériennes (Djidjelli 1954-1962)

Ya Hasra ! Monsieur Pierre Eyrignoux nous a enseigné début des années 70 au CNET, dans la section Electro-Mécanique...C'est grâce à Monsieur Pierre Camelyre, que j'ai pu avoir des contacts avec lui ! Félicitation Monsieur Eyrignoux !
Dans son livre, Adolescences algériennes (Djidjelli 1954-1962), il rajoute: "...J’ai tenté dans ce livre de peindre de façon impressionniste une fresque tragi-comique en la composant de chroniques, de nouvelles, d’anecdotes drôles ou tragiques, de figures portraiturées, de tableaux, autour d’une ville de Petite Kabylie, Djidjelli, dans laquelle la guerre d’Algérie enferma des adolescents, pendant 8 ans, derrière des barbelés. Il est entendu que le terme «adolescents» désigne les deux origines, européenne et algérienne, de la jeunesse de cette époque. Cet ouvrage n’a aucune prétention à une datation historique scrupuleuse des événements dont tous sont cependant authentiquement vrais ; son but est d’évoquer des atmosphères, des ambiances, des paysages, des mentalités, des coutumes locales, des détresses, avec émotion, tendresse et dérision."